Lisez! icon: Search engine
Par Cherche midi, publié le 06/04/2021

"Les papillons" : l'envol de Barcella

Avec ce premier roman, l’auteur-compositeur Barcella nous ouvre un univers onirique qui fleure bon les rencontres inopinées, l’élan amoureux et la passion qui l’accompagne. Fidèle à sa prose singulière et à son indomptable amour pour la poésie, le jeune écrivain signe une échappée bienvenue en ces premiers jours de printemps.

De sa couverture chatoyante et mystérieuse, Les Papillons invite déjà au songe, à la curiosité brute et belle qu’engage l’amour. Derrière cette figure de femme les yeux clos se cache un personnage complexe, ancré dans l’instant présent, marqué par sa douloureuse histoire personnelle. Ce sont les battements de son cœur qui semblent rythmer le premier roman de Barcella, comme un fragile hymne à la vie. Ces mêmes battements que cherchent désespérément Alexandrin Lamoureux, émotif narrateur de cette jolie fable qui n’en finit pas de saluer la poésie du quotidien.

Éternel rêveur dont les mots et maux peuplent les pages des Papillons, Alexandrin a perdu les siens, soit ceux qui nous réveillent, nous animent et donnent à la vie tout son lyrisme. Par hasard – ou l’est-ce vraiment ? –, il croise Marie Mariposa, énigmatique jeune femme qui l’enveloppe d’une sensation qu’il pensait perdue à jamais. Or, l’inconnue porte en elle un fardeau silencieux qui la maintient dans un équilibre précaire et menace de la faire s'envoler à la moindre bourrasque. L’histoire qui se tisse entre ces deux âmes tendres se nourrit d’une folle liesse, d’une alchimie majestueuse, ignorant ceux qu’elle dérange.

L’auteur-compositeur-interprète Barcella – dont les quatre premiers albums ont rencontré un beau succès – se lance avec Les Papillons dans une aventure à la fois complètement nouvelle et joyeusement familière. Les mots y ont toujours, et peut-être encore plus, une place prédominante, mais il s’agit cette fois de suivre une idée sur un long fil, d’engager la narration dans le temps, au gré des chapitres. Un pari que l’artiste aux multiples casquettes relève haut la main, parsemant les pages de ses mots réinventés, de ses formules rêveuses et d’images qui voguent en tête au-delà de la lecture.


Les Papillons
« Ce bruissement céleste qui jadis m’enchantait s’était cousu les lèvres en plein mois de juillet sous un soleil de plomb. Plus un battement d’ailes, plus une mélopée […] Il était quinze heures trente ce dimanche onze juillet, et j’avais vingt-sept ans, l’âge où les étoiles meurent. »
 
Rêveur déchu du 21e siècle, Alexandrin a perdu ses papillons.
Vous savez, ceux qui virevoltent au creux de nos ventres endormis lorsqu’on tombe amoureux. Ceux dont le doux bruissement nous émerveille.
 
Au détour d’un hasard, la jeune Marie croisera sa route et l’aidera à renaître.
 
Mais Marie porte en elle un silencieux fardeau avec lequel il devra composer avant de réentendre ce doux murmure.
 
Contraints de se cacher, bravant les interdits, nos amoureux se dessineront un monde à part. Jusqu’à ce que…

 
Avec Les Papillons, son premier roman, Barcella nous offre un récit traversé par le conte, à la lisière de l’onirisme. Un univers à la fois poétique, sensible et malicieux. Des personnages symboliques et singuliers comme autant de petits cailloux placés sur nos routes pour que renaisse une ode oubliée.

Cherche midi
Cherche midi

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Cherche midi

    Barcella : « Écrire un roman est une marche intérieure, silencieuse »

    Plongée poétique dans un univers qui fleure bon l’été et les rencontres inopinées, Les Papillons révèle le talent littéraire de l’auteur-compositeur Barcella. Avec deux personnages emportés dans le tourbillon des sentiments, il laisse s’exprimer sa prose singulière et virevolter ses délicieux jeux de mots. Rencontre onirique.

    Lire l'article