Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092591468
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Et ta vie m'appartiendra - Roman Thriller - Dès 14 ans

Collection : Roman Grand format
Date de parution : 02/04/2020
Le nouveau roman de Gaël Aymon, déjà huit fois sélectionné pour des Prix littéraires
À la mort de sa grand-mère, Irina reçoit un étrange héritage : une peau, sorte de talisman censé exaucer tous ses désirs…

Sans y croire, la jeune fille demande à devenir riche, ainsi que la dévotion absolue d’Halima, sa seule amie. Et ses souhaits se réalisent…

Pourtant, cette existence de rêve se...
À la mort de sa grand-mère, Irina reçoit un étrange héritage : une peau, sorte de talisman censé exaucer tous ses désirs…

Sans y croire, la jeune fille demande à devenir riche, ainsi que la dévotion absolue d’Halima, sa seule amie. Et ses souhaits se réalisent…

Pourtant, cette existence de rêve se transforme vite en cauchemar. Car un ennemi rôde, prêt à s’emparer de son talisman par tous les moyens. Et à chaque vœu formulé, la peau aspire peu à peu la vie d’Irina, la tuant à petit feu…

"Et ta vie m'appartiendra", en sélection dans 8 prix littaraires : 
  • Sélection Prix Imaginales des collégiens 2021
  • Sélection 15-17 Prix de la Foire du Livre de Brive 2020
  • Sélection Prix T’aimes Lire 2020-2021
  • Sélection Prix Ados du Festival du Livre de Jeunesse Occitanie 2021
  • Sélection Prix Lire Élire de Blain 2020 – 2021
  • Sélection Prix Garin des Collèges de Chambéry 2021
  • Sélection 4e-3e Prix Littérado 2020-2021



 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092591468
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Takalirsa Posté le 2 Mars 2021
    [L'avis d'Anaïs, 15 ans] Cette histoire est inspirée de "La peau de chagrin" de Balzac que je ne connaissais pas et que je suis contente de découvrir (l'auteur y fait de nombreuses références). Avec cette peau qui exauce les vœux, il y a toute une réflexion sur ce qui est le plus important pour soi. Pour l'héroïne comme pour la plupart des gens, les "plus grands désirs" se résument à l'argent, le pouvoir, l'amour (ou plus précisément, être aimé), autrement dit des choses très personnelles, très égoïstes. La peau rétrécit plus ou moins en fonction du souhait demandé et certains ne peuvent pas être réalisés, comme ramener une personne morte à la vie. On comprend peu à peu la manipulation derrière le pacte: la peau réagit en fonction des pensées et des choix d'Irina, et on ne peut pas s'en débarrasser... On suit également Halima, sa meilleure amie dont elle a demandé "la dévotion absolue", et cela nous apporte des informations complémentaires. On se pose beaucoup de questions sur cette peau car il se déroule de nombreux événements étranges autour d'elle. Il y a notamment des personnes à sa recherche qui suivent Irina et celle-ci ne peut faire confiance à personne... Au bout... [L'avis d'Anaïs, 15 ans] Cette histoire est inspirée de "La peau de chagrin" de Balzac que je ne connaissais pas et que je suis contente de découvrir (l'auteur y fait de nombreuses références). Avec cette peau qui exauce les vœux, il y a toute une réflexion sur ce qui est le plus important pour soi. Pour l'héroïne comme pour la plupart des gens, les "plus grands désirs" se résument à l'argent, le pouvoir, l'amour (ou plus précisément, être aimé), autrement dit des choses très personnelles, très égoïstes. La peau rétrécit plus ou moins en fonction du souhait demandé et certains ne peuvent pas être réalisés, comme ramener une personne morte à la vie. On comprend peu à peu la manipulation derrière le pacte: la peau réagit en fonction des pensées et des choix d'Irina, et on ne peut pas s'en débarrasser... On suit également Halima, sa meilleure amie dont elle a demandé "la dévotion absolue", et cela nous apporte des informations complémentaires. On se pose beaucoup de questions sur cette peau car il se déroule de nombreux événements étranges autour d'elle. Il y a notamment des personnes à sa recherche qui suivent Irina et celle-ci ne peut faire confiance à personne... Au bout du compte, la peau ne rendra pas la jeune fille plus heureuse. Quand les vœux sont exaucés, il y a souvent une perte par ailleurs. Et puis Irina finit par ne plus savoir quoi demander: à 19 ans, elle a déjà tout ce qu'elle désire! De plus, avec la disparition de la peau, elle va mourir... Elle s'aperçoit au final qu'elle est passée à côté de certaines choses importantes, à côté des vraies valeurs de la vie... car la richesse ne fait pas tout!
    Lire la suite
    En lire moins
  • DemoiselleLoutre Posté le 8 Janvier 2021
    Au décès de sa très mystérieuse grand mère, Irina, 18 ans, le bas en poche, reçoit un bien étrange héritage. C'est une peau-talisman gravée d'un bien étrange message, accompagnée d'une lettre de sa grand-mère l'enjoignant à ne jamais s'en servir ! Très vite, elle comprend que cette peau permet d'exaucer les voeux, tout en la protégeant de ceux qui lui voudraient du mal. Commence alors une longue et étrange aventure pour Irina, accompagnée de sa meilleure amie dont elle a souhaité la dévotion éternelle. Pourtant, plus Irina utilise la peau, plus elle semble s'affaiblir. Ce roman m'a beaucoup surprise ! Son début me semblait assez banal, mais peu à peu, un suspense efficace s'est mis en place, faisant de ce roman un véritable page-turner. Le lien à Balzac, en réalité présent dès le début mais invisible pour moi et ma très faible culture balzacienne (traumatisée par Eugénie Grandet et Le Père Goriot je n'ai pas poussé plus loin l'exploration ... et suis donc passée à côté de La Peau de Chagrin !), se fait de plus en plus fort puis se révèle, et donne ainsi un nouveau tournant à l'histoire, tout en donnant envie de découvrir un oeuvre classique.... Au décès de sa très mystérieuse grand mère, Irina, 18 ans, le bas en poche, reçoit un bien étrange héritage. C'est une peau-talisman gravée d'un bien étrange message, accompagnée d'une lettre de sa grand-mère l'enjoignant à ne jamais s'en servir ! Très vite, elle comprend que cette peau permet d'exaucer les voeux, tout en la protégeant de ceux qui lui voudraient du mal. Commence alors une longue et étrange aventure pour Irina, accompagnée de sa meilleure amie dont elle a souhaité la dévotion éternelle. Pourtant, plus Irina utilise la peau, plus elle semble s'affaiblir. Ce roman m'a beaucoup surprise ! Son début me semblait assez banal, mais peu à peu, un suspense efficace s'est mis en place, faisant de ce roman un véritable page-turner. Le lien à Balzac, en réalité présent dès le début mais invisible pour moi et ma très faible culture balzacienne (traumatisée par Eugénie Grandet et Le Père Goriot je n'ai pas poussé plus loin l'exploration ... et suis donc passée à côté de La Peau de Chagrin !), se fait de plus en plus fort puis se révèle, et donne ainsi un nouveau tournant à l'histoire, tout en donnant envie de découvrir un oeuvre classique. Le suspense monte de plus en plus, jusqu'à devenir insoutenable. Comme Irina et Halima, on ne sait pas trop qui croire, ni de qui se méfier dans cet immense complot. Le découpage de l'histoire avec ses ellipses bien choisies contribue à al création du suspense. Le style d'écriture, très fluide et efficace est très agréable à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MissAmata Posté le 7 Janvier 2021
    J'avoue avoir un avis assez mitigé sur ce roman. Au début je n'accrochais pas trop, je n'aimais pas l'ambiance très angoissante où la limite entre la folie et le fantastique n'était pas définie, puis, après, quand il s'est avéré que le roman relevait clairement du fantastique, cette sensation s'est atténuée. Dans l'ensemble, et après avoir lu la fin, je l'ai trouvé assez sombre, axé sur des questions importantes comme notre rapport à l'argent, et le fait qu'on pense qu'il est essentiel pour vivre. Le compte à rebours, ce fameux sablier si caractéristique, malgré qu'il ne soit pas clairement signifié, est très présent, et ce, depuis le début : on sent que Iri doit vite trouver quoi faire de sa vie, avant qu'il ne soit trop tard, puis comment et pour quoi utiliser la Peau, en essayant de perdre le moins de temps possible... Le temps est un facteur essentiel dans le livre qui guide toute l'histoire, les héros veulent gagner du temps, contre les antagonistes, contre la Peau, ils veulent avoir une longueure d'avance, tout le temps (et c'est le cas de le dire !). La fin n'est pas joyeuse, elle est triste est malheureusment réaliste (proportionnellement au réalisme du récit... J'avoue avoir un avis assez mitigé sur ce roman. Au début je n'accrochais pas trop, je n'aimais pas l'ambiance très angoissante où la limite entre la folie et le fantastique n'était pas définie, puis, après, quand il s'est avéré que le roman relevait clairement du fantastique, cette sensation s'est atténuée. Dans l'ensemble, et après avoir lu la fin, je l'ai trouvé assez sombre, axé sur des questions importantes comme notre rapport à l'argent, et le fait qu'on pense qu'il est essentiel pour vivre. Le compte à rebours, ce fameux sablier si caractéristique, malgré qu'il ne soit pas clairement signifié, est très présent, et ce, depuis le début : on sent que Iri doit vite trouver quoi faire de sa vie, avant qu'il ne soit trop tard, puis comment et pour quoi utiliser la Peau, en essayant de perdre le moins de temps possible... Le temps est un facteur essentiel dans le livre qui guide toute l'histoire, les héros veulent gagner du temps, contre les antagonistes, contre la Peau, ils veulent avoir une longueure d'avance, tout le temps (et c'est le cas de le dire !). La fin n'est pas joyeuse, elle est triste est malheureusment réaliste (proportionnellement au réalisme du récit dans son intégralité). Le genre oscille entre le fantastique et le policier, mais le mélange n'est pas désagréable du tout. Bien écrit et agréable à lire. Je pense que ce roman est beaucoup plus psychologique qu'on le pense et qu'il faut l'aborder en connaissance de cause pour bien en comprendre toutes les subtilités. Je ne m'attendais pas à ce style de texte, à cette ambiance et cette fin (surtout), mais une fois habituée, la lecture était agréable, fluide et émouvante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sophielit Posté le 18 Décembre 2020
    Mes souvenirs de La peau de chagrin étaient assez flous au moment de ma lecture de ce livre-ci, si bien que je suis pas en mesure de vous faire une comparaison, mais je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette version-ci de l’histoire, avec sa mise à jour et l’adrénaline qui monte, mais aussi la réflexion toujours présente.
  • EsseG71 Posté le 24 Août 2020
    La vie d'Irina n'est pas un long fleuve tranquille : elle échoue à l'examen d'entrée à Sciences Po et dans le même temps hérite d'une grand-mère quasi inconnue. Surtout, elle hérite d'un objet bizarre enfermé dans un coffre qu'elle lui demande de ne pas ouvrir. Mais pour Irina, la tentation est trop forte. A ses risques et périls.... J'ai vraiment adoré ce roman entre policier et fantastique, petit frère, ou cousin de La peau de chagrin de Balzac (nom du lycée d'Irina, d'ailleurs). Le fil se déroule petit à petit, nous découvrons le pouvoir de cet objet, jusqu'aux derniers chapitres qui dévoilent le tout et nous réserve quelques surprises. Le petit côté philosophique sur la fin, les interrogations d'Irina, obligent aussi à réfléchir à ses propres vœux. Une histoire vraiment originale qui plaira sans aucun doute à nos jeunes, la lecture est facile, l'intrigue originale. Et avec un peu de chance ils auront envie de lire un peu de classique !!
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !