Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823859782
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Chronicles - tome 03

,

Pierre GINER (Traducteur)
Collection : mangas
Date de parution : 13/04/2017

Retrouvez dans cette nouvelle série la suite de Saint Seiya - The Lost Canvas, les origines des Chevaliers d’Or d’Athéna !

Un danger à la fois doux et envoûtant s'approche de Dégel du Verseau !
Qui est cette mystérieuse Madame Grenat qui est à la fois belle et envoûtante et qui plus est, semble immortelle ?! Qu'est devenu Crest, le Chevalier âgé de 500 ans ?!

EAN : 9782823859782
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pavlik Posté le 16 Janvier 2015
    Je poursuis la découverte de the Lost Canvas avec la lecture de ce tome 3. Contrairement au tome précédent, la narration me semble plus fluide et le confort de lecture n'en est que meilleur. Dans le tome 2 nous avions laissé Tenma au royaume des morts, près du puits des âmes, un endroit que les fans connaissent bien et qui évoque le mémorable combat entre Shiriu et le chevalier d'or du Cancer. En effet, le chevalier de Pégase a été tué par Hadès/Alone lui même, en défendant son village natale. Alors que Yato (chevalier de bronze de la Licorne) retrouve le corps de son compagnon, apparemment sans vie, Yuzuriha, disciple du grand Sage de Jamir (qui sera, dans le futur, Mu, chevalier d'or du Bélier), les téléporte auprès de son maître. Celui-ci leur apprend que Tenma est, en réalité, à la frontière entre vie et mort, protégé par le collier de fleur que lui offrit Athéna/Sasha. Tant que les pétales ne fanent pas il peut être ressuscité. Il envoie donc Yato et Yuzuriha au royaume des morts, afin de le secourir. C'est donc tout près des enfers que démarre ce tome 3, ou le spectre Fyodor de la Mandragore, chargé de surveiller... Je poursuis la découverte de the Lost Canvas avec la lecture de ce tome 3. Contrairement au tome précédent, la narration me semble plus fluide et le confort de lecture n'en est que meilleur. Dans le tome 2 nous avions laissé Tenma au royaume des morts, près du puits des âmes, un endroit que les fans connaissent bien et qui évoque le mémorable combat entre Shiriu et le chevalier d'or du Cancer. En effet, le chevalier de Pégase a été tué par Hadès/Alone lui même, en défendant son village natale. Alors que Yato (chevalier de bronze de la Licorne) retrouve le corps de son compagnon, apparemment sans vie, Yuzuriha, disciple du grand Sage de Jamir (qui sera, dans le futur, Mu, chevalier d'or du Bélier), les téléporte auprès de son maître. Celui-ci leur apprend que Tenma est, en réalité, à la frontière entre vie et mort, protégé par le collier de fleur que lui offrit Athéna/Sasha. Tant que les pétales ne fanent pas il peut être ressuscité. Il envoie donc Yato et Yuzuriha au royaume des morts, afin de le secourir. C'est donc tout près des enfers que démarre ce tome 3, ou le spectre Fyodor de la Mandragore, chargé de surveiller le puits des âmes, donne du fil à retordre à Yato et Yuzuriha. Bien qu'affaiblit Tenma, qui n'aime guère que l'on s'en prenne à ses amis, rassemble ses forces et terrasse le spectre. Mais l’intérêt de ce tome réside surtout dans l'épique combat d'Albafica, chevalier d'or des Poissons contre le spectre Minos des Griffons, un des trois généraux des armées d'Hadès, dépêché au sanctuaire, avec ses hommes, afin de tuer Athéna. C'est véritablement le premier événement d'importance de cette guerre sainte et la dramaturgie de cet affrontement y est parfaitement maîtrisée, même si elle n'innove en rien (de même que la caractérisation d'Albafica) par rapport aux "vieux" Saint Seiya. En revanche, il est savoureux de voir le chevalier d'or des Poissons dans le rôle du héros, lui qui, justement, est un parfait salaud lors de la bataille du Sanctuaire. En bref, j'ai vraiment beaucoup apprécié ce tome, rondement mené, spectaculaire, pleins de bons sentiments "hollywoodiens", manichéen à souhait. Oui, Saint Seiya n'est guère subtil (n'oublions pas qu'il s'adresse à un public adolescent), mais, bon sang, ça fait du bien à l'ado attardé que je suis.
    Lire la suite
    En lire moins
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !