Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221242797
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Son Espionne royale mène l'enquête - Tome 1

Blandine LONGRE (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 06/06/2019
Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.

Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte...

Londres, 1932.
Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine…
Entre Downton Abbey et The Crown, une série d’enquêtes royales so British !
« Bien plus qu’un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221242797
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pat0212 Posté le 3 Février 2020
    J’ai découvert cette nouvelle série de polars historiques avec un vif plaisir et je ne manquerai pas de suivre cette nouvelle héroïne très sympathique. Lady Georgiana, Georgie pour ses intimes est la fille d’un duc écossais qui s’est suicidé après avoir perdu toute sa fortune au jeu. Elle est l’arrière petite fille de la reine Victoria et trente-quatrième dans l’ordre de succession au trône, ce qui lui permet d’être invitée à boire le thé avec la reine Mary (grand-mère de la reine actuelle) et de fréquenter la haute société. Sa famille n’a pas d’argent et sa belle soeur, très pingre, lui a coupé les vivres dès son vingt et unième anniversaire. La reine, avec l’aval de son duc de frère, a prévu de lui faire épouser un prince roumain détrôné et peu sympathique. Georgie décide donc de partir à Londres sans chaperon ni domestique, son frère accepte qu’elle vive dans leur maison de la capitale, mais sans chauffage. A Londres, elle rencontre plusieurs de ses amis aristocrates ou grands bourgeois, également désargentés et durement touchés par la crise économique, l’histoire se passe en 1932. Ces jeunes gens trouvent quand même le moyen de s’amuser et de faire la fête. La reine propose... J’ai découvert cette nouvelle série de polars historiques avec un vif plaisir et je ne manquerai pas de suivre cette nouvelle héroïne très sympathique. Lady Georgiana, Georgie pour ses intimes est la fille d’un duc écossais qui s’est suicidé après avoir perdu toute sa fortune au jeu. Elle est l’arrière petite fille de la reine Victoria et trente-quatrième dans l’ordre de succession au trône, ce qui lui permet d’être invitée à boire le thé avec la reine Mary (grand-mère de la reine actuelle) et de fréquenter la haute société. Sa famille n’a pas d’argent et sa belle soeur, très pingre, lui a coupé les vivres dès son vingt et unième anniversaire. La reine, avec l’aval de son duc de frère, a prévu de lui faire épouser un prince roumain détrôné et peu sympathique. Georgie décide donc de partir à Londres sans chaperon ni domestique, son frère accepte qu’elle vive dans leur maison de la capitale, mais sans chauffage. A Londres, elle rencontre plusieurs de ses amis aristocrates ou grands bourgeois, également désargentés et durement touchés par la crise économique, l’histoire se passe en 1932. Ces jeunes gens trouvent quand même le moyen de s’amuser et de faire la fête. La reine propose à Georgie de devenir dame de compagnie d’une vieille princesse qui vit à la campagne, ce qui ne l’intéresse pas du tout. Elle lui confie également la mission de surveiller une Américaine lors d’un week end à la campagne, car elle craint que son fils, le prince de Galle ne soit sérieusement épris de cette Mme Simpson, ce que l’Histoire confirmera quatre ans plus tard. Georgie veut absolument gagner sa vie et fait des ménages incognito dans la haute société, en tremblant que sa cousine la reine ne l’apprenne. Mais tout se gâte quand elle retrouve un cadavre dans la baignoire et que son frère s’enfuit en Ecosse, tandis qu’un cambriolage a lieu chez une de ses clientes. L’enquête en elle-même n’est pas très palpitante, même si l’auteure sait bien entretenir le suspense. Le cadre par contre est très intéressant et apparemment très bien décrit, on découvre la vie des aristocrates désargentés ou non des années 1930, ainsi que certains aspects du protocole de la cour. Les personnages sont attachants et plein d’humour. Ce petit mystère cosy et non sanglant est vraiment très agréable à lire. C’est rafraîchissant et léger, une lecture détente et sans prise de tête. Un grand merci à Netgalley et aux Editions Robert Laffont pour ce partenariat très apprécié. #SonEspionneRoyaleMèneLenquête #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • Realita18 Posté le 8 Janvier 2020
    Après les Agatha Raisin, les Hamish MacBeth et Les enquêtes du Yorshire, je commence enfin Son espionne royale. Oui sauf que là, il y a un petit détail qui change. Cette fois c'est ma mère qui m'a découvrir ce roman ! Oui car ces séries nous les lisons à deux. Et bien encore une fois je ne suis pas déçue ! Après avoir enchaîné des lectures assez intenses tant au niveau émotionnel qu'au niveau stylistique, cela fait du bien de se plonger dans une histoire entraînante qui prend coeur dans la société aristocratique anglaise. Nous suivons l'héroïne de cette nouvelle saga, une jeune fille appartenant à la famille royale mais dont la famille traverse une grosse crise financière. Elle n'a pas sa langue dans sa poche, à un esprit d'initiative très développé (créer sa propre entreprise de nettoyage dans les années 30), veut faire un mariage d'amour et est très maladroite ! C'est un roman très drôle de par les dialogues, la description des moeurs aristocratiques (la Reine m'a tuée et le grand frère n'est pas mieux) et le nombre de situations cocasses créées par l'héroïne ! L'enquête est très prenante, et assez originale ! Par contre j'avais une grosse suspicion dès le... Après les Agatha Raisin, les Hamish MacBeth et Les enquêtes du Yorshire, je commence enfin Son espionne royale. Oui sauf que là, il y a un petit détail qui change. Cette fois c'est ma mère qui m'a découvrir ce roman ! Oui car ces séries nous les lisons à deux. Et bien encore une fois je ne suis pas déçue ! Après avoir enchaîné des lectures assez intenses tant au niveau émotionnel qu'au niveau stylistique, cela fait du bien de se plonger dans une histoire entraînante qui prend coeur dans la société aristocratique anglaise. Nous suivons l'héroïne de cette nouvelle saga, une jeune fille appartenant à la famille royale mais dont la famille traverse une grosse crise financière. Elle n'a pas sa langue dans sa poche, à un esprit d'initiative très développé (créer sa propre entreprise de nettoyage dans les années 30), veut faire un mariage d'amour et est très maladroite ! C'est un roman très drôle de par les dialogues, la description des moeurs aristocratiques (la Reine m'a tuée et le grand frère n'est pas mieux) et le nombre de situations cocasses créées par l'héroïne ! L'enquête est très prenante, et assez originale ! Par contre j'avais une grosse suspicion dès le début qui s'est avérée juste mais cela n'a pas gâché mon plaisir ! L'ambiance est aussi génial, il est très agréable de se retrouver dans les années 30. Bref, j'ai encore entamé une nouvelle série (la faute à ma mère cette fois-ci)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aelynah Posté le 16 Décembre 2019
    A la fois mélange d’Agatha Christie, de Conan Doyle et de Benny Hill je me suis régalée avec le premier opus de cette série de la bête noire chez Robert Laffont. Georgiana, dite Géorgie est princesse royale, 34e héritière sur les rangs pour la couronne d’Angleterre. Elle est aussi la sœur d’un duc écossais fauché et un tantinet pas très futé (enfin sauf quand ça concerne son couple). Alors quand les circonstances l’amènent à Londres pour découvrir la vie mais surtout échapper à des velléités de mariage Géorgie ne s’attend pas à vivre une aventure sans précédent. Notre jeune lady de 21 ans tout juste émancipée de par la loi va devoir faire face à un manque d’argent, un emploi particulier, un noyé dans la baignoire, des coups de malchance qui n’en sont peut-être pas, un béguin, des soirées pique assiette et tant d’autres. Rhys Bowen nous entraîne à la suite d’un personnage truculent et attachant. Son éducation profondément lady la rend totalement surprenante dans tout ce qu’elle entreprend. Ses actions sont majoritairement politiquement incorrectes au vu de son rang et on adore ça. Une lady qui fait le ménage, enquête sur un meurtre, s’incruste sans invitation dans un mariage... A la fois mélange d’Agatha Christie, de Conan Doyle et de Benny Hill je me suis régalée avec le premier opus de cette série de la bête noire chez Robert Laffont. Georgiana, dite Géorgie est princesse royale, 34e héritière sur les rangs pour la couronne d’Angleterre. Elle est aussi la sœur d’un duc écossais fauché et un tantinet pas très futé (enfin sauf quand ça concerne son couple). Alors quand les circonstances l’amènent à Londres pour découvrir la vie mais surtout échapper à des velléités de mariage Géorgie ne s’attend pas à vivre une aventure sans précédent. Notre jeune lady de 21 ans tout juste émancipée de par la loi va devoir faire face à un manque d’argent, un emploi particulier, un noyé dans la baignoire, des coups de malchance qui n’en sont peut-être pas, un béguin, des soirées pique assiette et tant d’autres. Rhys Bowen nous entraîne à la suite d’un personnage truculent et attachant. Son éducation profondément lady la rend totalement surprenante dans tout ce qu’elle entreprend. Ses actions sont majoritairement politiquement incorrectes au vu de son rang et on adore ça. Une lady qui fait le ménage, enquête sur un meurtre, s’incruste sans invitation dans un mariage cela a de quoi faire sourire. Et sous la plume de l’auteure cela devient délirant et vraiment addictif. Un plaisir à déguster sans modération et j’ai hâte de découvrir la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nekomusume Posté le 2 Décembre 2019
    Georgiana, 34ème dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, vit avec son demi-frère dans un château glacial d'Ecosse jusqu'à ce qu'on tente de lui faire épouser un prince roumain. Elle finit par abandonner la demeure familiale pour gagner Londres et y vivre seule. Seulement, s'occuper d'une demeure seigneuriale quand on n'a pas de domestique ni d'argent pour en engager ce n'est pas si facile. Surtout quand on a passé sa vie à être servie, même ouvrir une boîte de haricot est une aventure. Heureusement, la débrouillardise va lui permettre de survivre et même d'innocenter son frère d'un crime affreux dont on l'accuse. Son altesse royale est un roman drôle et sympathique que j'ai découvert avec beaucoup de plaisir. La jeune héroïne est une vraie tornade qui m'a entraînée dans le Londres des années folles, entre fêtes endiablées et protocole ultra-codifié, dans la réalité de l'aristocratie désargentée mais que la fierté, ou l'honneur, empêche encore de travailler. Traité avec beaucoup d'humour, voir la jeune aristocrate faire l'apprentissage de la vie quotidienne avec sa vision décalée mais non dénuée d'une pointe de cynisme envers ceux de sa classe est jubilatoire. Alors certes, il y a un meurtre, une enquête, des suspects,... Georgiana, 34ème dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, vit avec son demi-frère dans un château glacial d'Ecosse jusqu'à ce qu'on tente de lui faire épouser un prince roumain. Elle finit par abandonner la demeure familiale pour gagner Londres et y vivre seule. Seulement, s'occuper d'une demeure seigneuriale quand on n'a pas de domestique ni d'argent pour en engager ce n'est pas si facile. Surtout quand on a passé sa vie à être servie, même ouvrir une boîte de haricot est une aventure. Heureusement, la débrouillardise va lui permettre de survivre et même d'innocenter son frère d'un crime affreux dont on l'accuse. Son altesse royale est un roman drôle et sympathique que j'ai découvert avec beaucoup de plaisir. La jeune héroïne est une vraie tornade qui m'a entraînée dans le Londres des années folles, entre fêtes endiablées et protocole ultra-codifié, dans la réalité de l'aristocratie désargentée mais que la fierté, ou l'honneur, empêche encore de travailler. Traité avec beaucoup d'humour, voir la jeune aristocrate faire l'apprentissage de la vie quotidienne avec sa vision décalée mais non dénuée d'une pointe de cynisme envers ceux de sa classe est jubilatoire. Alors certes, il y a un meurtre, une enquête, des suspects, un policier un peu trop zélé prêt à tout pour coffrer un aristocrate. Georgie va devoir user de tout le sang-froid que sa bonne éducation lui a fourni pour surmonter les surprises macabres qu'elle découvrira lors de ses pérégrinations. Et puis il y a la famille royale, la reine notamment qui aimerait que sa petite cousine surveille discrètement son fils qui s'affiche un peu trop avec une certaine américaine même pas divorcée. J'ai adoré ce roman cosy-mystery avec cette pointe d'originalité que lui donne l'époque à laquelle il se déroule. Sympa, agréable à lire, une bonne découverte. #ChallengeSéries2019 #ChallengeMauvaisGenre2019 #ChallengeMultiDéfis2019 item 25 un roman dont l'action se déroule pendant l'entre-deux-guerres
    Lire la suite
    En lire moins
  • leBoudoirdulivre Posté le 23 Novembre 2019
    Merci Babelio et La bête noire pour m’avoir permis de découvrir Rhys Bowen à travers le premier tome de sa série « Sa majesté royale mène l’enquête ! » Londres, avril 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugénie, fille du Duc de Glen Garry et Rannoch se retrouve désargentée, son demi-frère Binky et sa belle-sœur Hilda, surnommée Fig lui ont coupé les vivres, crise économique oblige. A 21 ans, Georgie surprend les projets d’avenir de son demi-frère pour la caser et ne plus en être responsable. Épouser un sinistre prince roumain, hors de question qu’on décide de sa vie comme si elle n’était qu’un objet qu’on doit se débarrasser. Plus une minute à perdre, la voici en train de s’enfuir à Londres. Mais rien n’échappe à sa Majesté la reine qui la convoque à Buckingham. Celle-ci l’engage comme espionne pour son fils qui s’est amouraché d’une Américaine encore mariée. Georgie va se retrouver embarquée dans des situations plus rocambolesques les unes après les autres. A Londres, elle va retrouver d’anciennes connaissances et va être tiraillée entre deux hommes, Tristram Hautbois avec qui elle faisait des bêtises enfant et Darcy O’Mara, fils d’un baron irlandais qui doit lui aussi subvenir seul à ses besoins. Troublée par Darcy qui lui... Merci Babelio et La bête noire pour m’avoir permis de découvrir Rhys Bowen à travers le premier tome de sa série « Sa majesté royale mène l’enquête ! » Londres, avril 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugénie, fille du Duc de Glen Garry et Rannoch se retrouve désargentée, son demi-frère Binky et sa belle-sœur Hilda, surnommée Fig lui ont coupé les vivres, crise économique oblige. A 21 ans, Georgie surprend les projets d’avenir de son demi-frère pour la caser et ne plus en être responsable. Épouser un sinistre prince roumain, hors de question qu’on décide de sa vie comme si elle n’était qu’un objet qu’on doit se débarrasser. Plus une minute à perdre, la voici en train de s’enfuir à Londres. Mais rien n’échappe à sa Majesté la reine qui la convoque à Buckingham. Celle-ci l’engage comme espionne pour son fils qui s’est amouraché d’une Américaine encore mariée. Georgie va se retrouver embarquée dans des situations plus rocambolesques les unes après les autres. A Londres, elle va retrouver d’anciennes connaissances et va être tiraillée entre deux hommes, Tristram Hautbois avec qui elle faisait des bêtises enfant et Darcy O’Mara, fils d’un baron irlandais qui doit lui aussi subvenir seul à ses besoins. Troublée par Darcy qui lui assure qu’ils se sont croisés à un bal alors qu’elle n’en a aucun souvenir, elle est encore plus inquiète quand Tristram lui dit de se méfier de lui. Aidé de son amie Belinda, Georgie va devoir mener l’enquête dans ce monde de faux-semblants où ne comptent que les apparences. La vie morne et insipide qui la guettait va s’avérer riche en rebondissements ! Avec un style et des détails savamment menés, Rhys Bowen fait découvrir à ses lecteurs les contraintes d’une personne issue de sang royal qui va devoir comme tout un chacun prendre son envol vers la liberté au risque de voir toute sa vie décidée par d’autres. La mission que lui confie la reine est mis au second plan par rapport au meurtre que Georgie doit élucider si elle veut sauver son demi-frère, coupable présumé, c’est ce qui m’a le plus gênée étant donné que c’est le but principal mis en avant dans le résumé. Autant j’ai adoré le début mélangeant anecdotes et humour, autant la suite devient un peu un imbroglio, les événements s’enchaînent et les nombreux détails m’ont fait perdre le fil. Découvrez la vie d’une aristocrate issue de la royauté britannique prête à ne laisser personne décider de son destin !
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.