Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782707185815
Code sériel : 425
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 296
Format : 125 x 190 mm
Beauté fatale
Les nouveaux visages d'une aliénation féminine
Date de parution : 23/04/2015
Éditeurs :
La Découverte
En savoir plus

Beauté fatale

Les nouveaux visages d'une aliénation féminine

Date de parution : 23/04/2015
Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look... Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées,... Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté » travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au cœur de la sphère culturelle.
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d’auto-dévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu’il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps constitue bien la clé d’une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707185815
Code sériel : 425
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 296
Format : 125 x 190 mm
La Découverte
En savoir plus

Ils en parlent

Ce qu'avait révélé l'affaire DSK, au-delà de la vie privée d'un homme public, c'était une France dont le pouvoir économique, médiatique et politique appartient encore trop exclusivement aux hommes. Quarante ans après la vague féministe, les femmes se retrouveraient plus que jamais soumises à une injonction à la séduction qui les enferme insidieusement dans les rôles d'objets auxquels elles avaient tenté d'échapper. C'est la thèse que développe Chollet dans Beauté fatale. Injonctions à être jeune, mince, belle, bien habillée, parfumée, sexy, assenées cette fois par le capitalisme via la presse et leurs étendards, les actrices et les mannequins, qui enferment les femmes dans un monde miniature (les vêtements, le maquillage, la décoration) limité à leur personne. "Aux hommes l'abstraction, la pensée, le regard, les affaires publiques, le monde extérieur ; aux femmes le corps, la parure, l'incarnation, le rôle d'objets de regards et de fantasmes, l'espace privé, l'intimité."
 
Nelly Kaprièlian / Les Inrocks

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LivresseDeLire Posté le 10 Mai 2022
    Dans cet essai remarquable, Mona Chollet compile, analyse, décortique, un panel de données extrêmement vaste pour mettre en évidence les injonctions qui pèsent sur les femmes en matières d’apparence, de mode, de beauté. Elle passe au crible la presse féminine, le cinéma, les sériés, les médias dans leur ensemble, la publicité, pour démontrer l’efficacité de ce cercle vicieux qui aliènent les femmes dans une sphère mode-beauté, salvatrice pour le système capitaliste consumériste mais dévastatrice pour leur confiance en elle et leur estime d’elle-même. J’ai été impressionnée par le travail vertigineux réalisé par Mona Chollet. Les références foisonnent, ses analyses m’ont parue très pertinentes et non dénuées de nuances, ce que j’apprécie particulièrement dans des essais qui abordent une thématique si complexe. J’ai appris énormément de choses. Ne lisant jamais la presse mode-beauté-people (je ne dis pas presse féminine car pour moi, cela sous-entendrait que la presse féminine est cantonnée à ces thématiques et ce serait navrant), et étant assez hermétique à la publicité, j’ai découvert tout un pan de termes, d’injonctions et de comportements induits que j’étais à mille lieux d’imaginer ! Cet essai est exigeant bien sûr car très complet, dense, sourcé, ce qui invite à prendre des notes et à... Dans cet essai remarquable, Mona Chollet compile, analyse, décortique, un panel de données extrêmement vaste pour mettre en évidence les injonctions qui pèsent sur les femmes en matières d’apparence, de mode, de beauté. Elle passe au crible la presse féminine, le cinéma, les sériés, les médias dans leur ensemble, la publicité, pour démontrer l’efficacité de ce cercle vicieux qui aliènent les femmes dans une sphère mode-beauté, salvatrice pour le système capitaliste consumériste mais dévastatrice pour leur confiance en elle et leur estime d’elle-même. J’ai été impressionnée par le travail vertigineux réalisé par Mona Chollet. Les références foisonnent, ses analyses m’ont parue très pertinentes et non dénuées de nuances, ce que j’apprécie particulièrement dans des essais qui abordent une thématique si complexe. J’ai appris énormément de choses. Ne lisant jamais la presse mode-beauté-people (je ne dis pas presse féminine car pour moi, cela sous-entendrait que la presse féminine est cantonnée à ces thématiques et ce serait navrant), et étant assez hermétique à la publicité, j’ai découvert tout un pan de termes, d’injonctions et de comportements induits que j’étais à mille lieux d’imaginer ! Cet essai est exigeant bien sûr car très complet, dense, sourcé, ce qui invite à prendre des notes et à vouloir approfondir certains sujets, mais il est extrêmement accessible, fluide, même pour quelqu’un qui ne lirait jamais d’essais, et Mona Chollet fait preuve d’un humour qui rend la lecture encore plus agréable. J’ai beaucoup apprécié son ton mordant et cynique. Elle frôle parfois le mépris (« otaries », « portemanteaux »…) mais je crois, c’est en tout cas comme ça que je l’ai ressenti, qu’elle exprime surtout là une grande colère devant l’absurdité de ce système qui fonctionne en vase clos (voir la passage pub-cinéma par exemple) sans la moindre once d’humanité, dans le seul et unique but de faire vendre ! Si vous aussi vous voulez comprendre pourquoi la plupart des femmes ont la sensation qu’elles doivent être jeunes, belles, minces et blanches, injonction inconsciemment intégrée depuis l’enfance, pour être acceptées par la société, dignes d’intérêt et atteindre le sacro-saint bonheur, lisez cet essai !
    Lire la suite
    En lire moins
  • instantxc Posté le 28 Avril 2022
    Beauté fatale est un bel essai sur la tyrannie de l'apparence qui pèse sur les épaules des femmes. L'autrice traite le sujet en profondeur et les références sont nombreuses. Évidemment, toutes les prises de positions ne résonneront pas forcément toutes chez le lecteur, mais celui-ci n'a qu'à piocher ce qui lui parle pour nourrir sa réflexion.
  • Nathalie_Coff Posté le 10 Février 2022
    Cet ouvrage de Mona Chollet est un incontournable de la littérature féministe. Elle décortique comment la mode, en obligeant la femme à se préoccuper constamment de son apparence, maintient les femmes sous le joug du regard des autres, et des hommes en particulier. Indispensable pour l'éducation des jeunes filles à la liberté !
  • LadyOsoleil Posté le 20 Janvier 2022
    Une analyse pertinente et intéressante du sort réservé aux femmes dans le monde de la mode et dans la sphère publique en général. L'auteur revient sur cette notion de femme-objet et de l'impact de l'industrie de la mode sur la perception de la femme lambda sur sa valeur et son propre corps. Cette lecture me semble essentielle même aujourd'hui où le discours entre toujours en résonnance avec le traitement imposé aux femmes de nos jours.
  • Wizaghost Posté le 3 Janvier 2022
    La force de Mona Chollet réside dans son écriture : tellement fluide et agréable, qu'elle vous attrape dès le début. Si vous ne voulez pas d'une lecture scientifique, universitaire, prise de tête, cette autrice est faite pour vous. Ici l'autrice s'attarde sur la beauté des femmes, ou plutôt, sur ce que attend la société des femmes. Société beaucoup beaucoup plus exigeante envers les femmes, Mona Chollet réussit à nous faire resurgir des souvenirs passés tout en évoquant la mode, la publicité, le journalisme, les magazines, les séries et les films. Elle nous ouvre les yeux sur des choses banales, quotidiennes, des choses qu'on a tellement intégré qu'elles nous paraissent normales. Elle nous ouvre les yeux sur des problématiques que nous n'avons jamais analysées. Chollet utilise aussi à plusieurs reprises des témoignages d'actrices et de mannequins, ces femmes qui sont au coeur des attentes de beautés. Le chapitre qui m'a plus marquée est sûrement celui sur la beauté blanche, ou comment les femmes noires sont exclues de la norme de la beauté féminine et ou la représentation est quasi inexistante. En bref, ce livre est très enrichissant, et libre à vous de lire uniquement les chapitres qui vous intéressent.
Abonnez-vous à la lettre d'information de la Découverte
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !