Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266178518
Code sériel : 13533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Les enfants de Hurin

Delphine MARTIN (Traducteur), Christopher TOLKIEN (Préface, Présentation)
Date de parution : 20/05/2009

Des milliers d’années avant les événements relatés dans Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. Morgoth lance contre Túrin et Niënor, les enfants de Húrin, une malédiction, les condamnant à l'errance, pour...

Des milliers d’années avant les événements relatés dans Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. Morgoth lance contre Túrin et Niënor, les enfants de Húrin, une malédiction, les condamnant à l'errance, pour se venger du héros qui a osé le défier.
Túrin, qui cherche sa place parmi les Elfes et les Hommes, lutte de manière spectaculaire et tragique contre Morgoth.
On découvre ici, avec le passé méconnu de la Terre du Milieu, le souffle épique si particulier à l’œuvre de celui qui est le père fondateur de la fantasy contemporaine.

Inclus un cahier illustré de 8 pages

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266178518
Code sériel : 13533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aurelien38 Posté le 24 Octobre 2020
    Les enfants de Hùrin nous plonge au premier âge de la terre du milieu. Morgoth, le seigneur des ténèbres entend réduire les peuples de la terre du milieu en esclavage. Elfes et Hommes doivent s'allier pour repousser le mal, cependant la guerre tourne à la faveur de Morgoth. Les orcs envahissent les territoires un par un et sèment le chaos sur leur passage. C'est dans cet univers que grandit Turìn, fils du Hùrin. Victime de la malédiction de Morgoth, Turìn ne va cesser de livrer bataille aux forces de Morgoth et chercher à échapper à la malédiction, mais peut-on échapper à son destin ? Après avoir arrêté en cours de route le seigneur des anneaux à l'adolescence, je me replonge dans les ouvrages de Tolkien à commencer par les enfants de Hùrin. Le livre est court et facilement lisible, malgré certaines traductions qui alourdissent le discours, il est idéal pour se replonger en Terre du Milieu. Une terre du milieu bien différente de celle du seigneur des anneaux, cependant, on arrive très vite en terrain familier : des hommes, des orcs, des nains, des elfes et…. des dragons ! On a plaisir à découvrir un autre aspect de cet univers. Les... Les enfants de Hùrin nous plonge au premier âge de la terre du milieu. Morgoth, le seigneur des ténèbres entend réduire les peuples de la terre du milieu en esclavage. Elfes et Hommes doivent s'allier pour repousser le mal, cependant la guerre tourne à la faveur de Morgoth. Les orcs envahissent les territoires un par un et sèment le chaos sur leur passage. C'est dans cet univers que grandit Turìn, fils du Hùrin. Victime de la malédiction de Morgoth, Turìn ne va cesser de livrer bataille aux forces de Morgoth et chercher à échapper à la malédiction, mais peut-on échapper à son destin ? Après avoir arrêté en cours de route le seigneur des anneaux à l'adolescence, je me replonge dans les ouvrages de Tolkien à commencer par les enfants de Hùrin. Le livre est court et facilement lisible, malgré certaines traductions qui alourdissent le discours, il est idéal pour se replonger en Terre du Milieu. Une terre du milieu bien différente de celle du seigneur des anneaux, cependant, on arrive très vite en terrain familier : des hommes, des orcs, des nains, des elfes et…. des dragons ! On a plaisir à découvrir un autre aspect de cet univers. Les différents peuples sont dos au mur et, à chaque chapitre du livre, les forces du mal gagnent du terrain. Turìn, victime de sa malédiction, ne cesse de voyager et de nous faire découvrir les différents endroits du monde. Toutefois, heureusement que le livre n'est pas trop long car on a constamment de la peine pour Turìn. Quoi qu'il fasse cela finit toujours par se retourner contre lui … si vous vous sentez malchanceux, lisez ce livre, vous verrez qu'il y a pire ! C'est dommage de voir le héros aussi souvent malmené. L'édition du livre (France loisir/ Christian Bourgeois) est très plaisante notamment grâce aux illustrations d'Alan Lee qui accompagne les différents chapitres. Cependant on peut regretter la carte en début d'ouvrage qui n'est pas très claire ( des noms écrit dans tous les sens et de toutes les tailles). L'introduction de Christopher Tolkien est remarquable mais s'adresse a un public de connaisseurs, il explique le contexte avant le récit, cependant son discours n'est pas chronologique et difficilement compréhensible pour un néophyte (j'ai lu son introduction des contes et légendes inachevées qui elle est au contraire excellente). Regardez plutôt une chronologie du 1er âge sur internet avant de vous plonger dans l'ouvrage. Ce livre est donc une excellente lecture qui donne envie de poursuivre la découverte du 1er âge de la terre du milieu, je pense très prochainement me tourner vers la chute de Gondolin et l'histoire de Beren et Luthien. Je recommande ce livre à tous les amateurs de fantasy, il est très facile à lire, profitez-en !
    Lire la suite
    En lire moins
  • JessieL Posté le 17 Mars 2020
    Christopher Tolkien a passé sa vie à décortiquer le travail de son père. A partir des nombreux brouillons, des textes inachevés et des versions différentes, il a voulu mettre en lumière certains temps forts du Premier Age. Ce sont tous ces destins ébauchés dans les Contes Perdus qu'il a repris un par un afin de les faire publier de manière individuelle et sous un nouvel angle. Les Enfants de Hurin est le plus long conte écrit par J.R.R. Tolkien. Il y relate essentiellement le sombre destin de Turin, fils de Hurin qui est victime de la malédiction de Morgoth condamnant sa lignée à l'errance. Dès son plus jeune âge, Turin est contraint de quitter Dor-lomin et sa mère suite à l'invasion des Orientaux pour trouver refuge au Doriath. Là-bas, il est adopté par le roi Thingol. Mais jalousé par Saeros, le plus proche conseiller royal, qui ne cherche qu'à le conduire à sa perte jusqu'à ce que sa funeste entreprise le tue lui-même. Seulement, craignant le jugement de Thingol, Turin choisit de reprendre la route et se joint à une bande de hors la loi. Après moult péripéties, il rejoint le Nargothrond, un autre royaume elfique. C'est là-bas qu'il rencontre pour... Christopher Tolkien a passé sa vie à décortiquer le travail de son père. A partir des nombreux brouillons, des textes inachevés et des versions différentes, il a voulu mettre en lumière certains temps forts du Premier Age. Ce sont tous ces destins ébauchés dans les Contes Perdus qu'il a repris un par un afin de les faire publier de manière individuelle et sous un nouvel angle. Les Enfants de Hurin est le plus long conte écrit par J.R.R. Tolkien. Il y relate essentiellement le sombre destin de Turin, fils de Hurin qui est victime de la malédiction de Morgoth condamnant sa lignée à l'errance. Dès son plus jeune âge, Turin est contraint de quitter Dor-lomin et sa mère suite à l'invasion des Orientaux pour trouver refuge au Doriath. Là-bas, il est adopté par le roi Thingol. Mais jalousé par Saeros, le plus proche conseiller royal, qui ne cherche qu'à le conduire à sa perte jusqu'à ce que sa funeste entreprise le tue lui-même. Seulement, craignant le jugement de Thingol, Turin choisit de reprendre la route et se joint à une bande de hors la loi. Après moult péripéties, il rejoint le Nargothrond, un autre royaume elfique. C'est là-bas qu'il rencontre pour la première fois le dragon Glaurung et sera d'ailleurs victime de son ensorcellement lui faisant oublier l'existence des siens. Après être retourné au Dor-lomin et avoir découvert sa maison familiale saccagée et vidée de ses occupantes, il arrive au Brethil où il s'installe parmi les forestiers. Il y retrouve sa sœur Nienor sans la reconnaître. Tous deux victimes du sort d'oubli du dragon, ils tombent éperdument amoureux l'un de l'autre et se marient. Mais la paix ne dure pas et les orques accompagnés de Glaurung sont à nouveau aux portes du royaume. Turin y voit l'occasion de tendre un piège au dragon et de s'en débarrasser une bonne fois pour toutes. Au vu des terribles coups du sorts que la vie lui a réservés jusque-là, on se demande bien comment cela va tourner pour lui ? Grâce au travail minutieux de Christopher Tolkien, on fait une nouvelle escale au Premier Age de la Terre du Milieu. Il a donné une grande cohérence à ce texte en cherchant à partir des différentes versions à fournir la plus complète possible. A travers les pérégrinations de Turin, J.R.R. Tolkien met en lumière les agissements de Morgoth et de ses troupes infernales qui redessinent les royaumes des hommes et des elfes. La guerre rythme la vie de ces habitants qui subissent régulièrement les assauts des orques. Et Turin est au cœur même de ces nombreux conflits et participe à quelques batailles mémorables. Turin est un personnage sombre et tortueux. Il est fier et coléreux, ce qui lui vaut quelques déconfitures. J.R.R. Tolkien n'est pas tendre avec ce héros, et ne lui épargne aucune blessure. Ainsi, sa vie est parsemée de drames. Cela fait de lui un être dur mais il n'en reste pas moins un guerrier émérite qui affiche fièrement le Heaume du Hador, au moment opportun, des affrontements auxquels il a participé. Il rappelle ainsi son appartenance à cette prestigieuse lignée et à sa filiation avec le grand héros que fut son père Hurin. A travers ses récits, J.R.R. Tolkien aime brosser le portrait de héros étonnants, courageux, à la destinée remarquable. Aussi, Turin lui permet d'explorer le côté sombre d'un homme de bien qui subit une malédiction le contraignant à emprunter des chemins tortueux et à faire de mauvais choix. Finalement, cette destinée exceptionnelle apporte tout le palpitant à ce récit. En rééditant ces textes fondateurs, Christopher Tolkien démontre combien l'oeuvre de son père est si colossale qu'elle ne nous a pas encore tout révélé... pour en savoir plus... Allez sur... Fantasy à la Carte
    Lire la suite
    En lire moins
  • Runi Posté le 14 Mai 2019
    Il y a une dizaine d’années, Les enfants de Húrin fut le premier ouvrage de Tolkien à tomber entre mes mains, alors que je n’avais jusque là entraperçu l’auteur qu’au travers de l’adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux. À ce moment, je n’avais pas du tout accroché à ce livre, dont le style archaïsant et la trame complexe des personnages, m’avait rapidement découragé. Cette mauvaise expérience me tint à l’écart de l’auteur pour dix longues années. Et puis un jour, je revins vers lui, mais en commençant cette fois par le Seigneur des anneaux et le Hobbit, avant d’attaquer le Silmarillion et Les enfants de Húrin. Et là, les choses se passèrent mieux: après quelques années d’études dans quasiment les mêmes domaines que Tolkien, peut-être mon esprit était-il plus mûr pour recevoir favorablement ce texte? En tout cas le style passa beaucoup mieux, et je pu enfin en apprécier le contenu. Et quel contenu! Une magnifique tragédie à l’antique, où le destin se joue de personnages, qui luttent courageusement contre lui, mais toujours en vain — et c’est en cela que les personnages de ce récit sont héroïques. Une tragédie d’autant plus appréciable qu’il s’agit d’un style assez rare dans le monde... Il y a une dizaine d’années, Les enfants de Húrin fut le premier ouvrage de Tolkien à tomber entre mes mains, alors que je n’avais jusque là entraperçu l’auteur qu’au travers de l’adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux. À ce moment, je n’avais pas du tout accroché à ce livre, dont le style archaïsant et la trame complexe des personnages, m’avait rapidement découragé. Cette mauvaise expérience me tint à l’écart de l’auteur pour dix longues années. Et puis un jour, je revins vers lui, mais en commençant cette fois par le Seigneur des anneaux et le Hobbit, avant d’attaquer le Silmarillion et Les enfants de Húrin. Et là, les choses se passèrent mieux: après quelques années d’études dans quasiment les mêmes domaines que Tolkien, peut-être mon esprit était-il plus mûr pour recevoir favorablement ce texte? En tout cas le style passa beaucoup mieux, et je pu enfin en apprécier le contenu. Et quel contenu! Une magnifique tragédie à l’antique, où le destin se joue de personnages, qui luttent courageusement contre lui, mais toujours en vain — et c’est en cela que les personnages de ce récit sont héroïques. Une tragédie d’autant plus appréciable qu’il s’agit d’un style assez rare dans le monde de la fantasy. De par mon expérience, j’aurais tendance à dire que, pour beaucoup, ce livre, pas plus que le Silmarillion, ne serait pas le point d’entrée idéal dans le monde de Tolkien, au risque d’en être quelque peu dégoûté par la difficulté. Si je devais donner un ordre de lecture, je dirais de commencer avec le Hobbit, puis le Seigneur des anneaux, Les enfants de Húrin, le Silmarillion; le reste pouvant s’intercaler un peu partout en fonction des récits.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cer45Rt Posté le 2 Mai 2019
    Si pour certains le grand-œuvre de Tolkien est la création des "Seigneur des Anneaux", je ne partage pas cette opinion. Pour ma part, je considère que le vrai grand-œuvre n'est pas la trilogie du Seigneur des Anneaux, mais bien plutôt ces histoires se déroulant avant la célèbre trilogie, ces histoires du Premier et du Second Age, qui me semble être ce qu'il y a de meilleur chez Tolkien. J'ai toujours un plaisir à découvrir ces contes, tellement puissants, qui évoque des choses profondes en moi. Et que l'art de conter de Tolkien est merveilleux ! Je ne pense certes pas que "Les enfants de Hurin" valent "le Silmarillion", mais quelle merveille tout de même ! Conté avec un art qui ne peut que m'enchanter, il s'agit d'une histoire dont les personnages évoluent dans un monde riche et intéressant : bref, un plaisir !
  • Obi974 Posté le 18 Novembre 2018
    Un ouvrage faisant partie de l'immense oeuvre de Tolkien et qui nous dévoile une histoire moins connue que celle du Seigneur des Anneaux, celle des enfants de Hurin, Turin et Niënor. On est plongé dans le passé ancien de la Terre du Milieu, surtout à travers les aventures de Turin qui doit lutter contre l'influence grandissante de Morgoth. Un classique pour les fans de fantasy et de Tolkien.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.