Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707154392
Code sériel : 278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 126
Format : 125 x 190 mm

Nous, les Nègres

Entretiens avec Kenneth B. Clarke

, ,

André CHASSIGNEUX (Traducteur), Albert MEMMI (Préface)
Date de parution : 13/03/2008

« La violence de l’opprimé n’est que le reflet de celle de l’op-presseur. […] Il n’existe pas plusieurs visages d’opprimés. King, Baldwin et Malcolm X jalonnent le même et implacable itinéraire de la révolte, dont il est rare que le ressort, une fois lâché, ne se détendra pas jusqu’au bout...

« La violence de l’opprimé n’est que le reflet de celle de l’op-presseur. […] Il n’existe pas plusieurs visages d’opprimés. King, Baldwin et Malcolm X jalonnent le même et implacable itinéraire de la révolte, dont il est rare que le ressort, une fois lâché, ne se détendra pas jusqu’au bout », écrivait Albert Memmi en 1965 dans la présentation de la première édition de ce livre, publiée aux éditions François Maspero.
Plus de cinquante ans après, la question de l’oppression et de la violence qu’elle suscite est toujours présente, dans les pays anciennement colonisés comme dans les métropoles du Nord. D’où l’intérêt de lire aujourd’hui ces entretiens, diffusés en 1963 par une chaîne de télévision américaine, avec trois des figures marquantes des mouvements noirs américains des années 1960 : l’écrivain James Baldwin, « déchiré, intelligent et passionné, qui comprend tout et pardonne beaucoup » ; le « ministre » Malcolm X, leader des Black Muslims, qui « ne comprend plus et ne veut plus comprendre personne » ; et le pasteur Martin Luther King, adepte de la non-violence et de l’amour de l’adversaire.
Un document irremplaçable pour comprendre les ressorts de la révolte et penser les moyens d’en finir avec l’oppression.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707154392
Code sériel : 278
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 126
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

« Préfacé en 1965 par Albert Memmi, écrivain et sociologue franco-tunisien, cet ouvrage vient d'être récemment  réédité. Grâce aux entretiens réalisés par Kenneth B. Clark, il donne la parole à trois personnages majeurs du mouvement afro-américain dans les États-Unis des années 1960. Martin Luther King, pasteur modéré, rêve d'intégration et prône la révolution de façon pacifique; Malcolm X, fondateur des Black Musilms, est un radical: son fer de lance est le séparatisme et la révolte, violente si nécessaire; James Baldwin, libéral est un écrivain "déchiré" s'appuyant sur les intellectuels et les artistes. Chacun d'eux a tenté de proposer une réponse au drame vécu par les Noirs américains, et leurs chemins se complètent à une époque où la violence était le seul moyen de se faire entendre et obtenir gain de cause. Cet écrit prend tout son sens aujourd'hui, avec l'élection de Barack Obama à la présidentielle étasunienne de novembre dernier, qui représente la réalisation d'un rêve pour tous les Noirs. C'est le triomphe de la démocratie sans la violence. »
AFRIQUE - ASIE

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nath45 Posté le 20 Août 2019
    Kenneth B. Clark nous donne à lire trois entretiens qui ont été enregistrés pour la télévision en 1963. Ils donnent la parole à trois des grandes figures marquantes des mouvements noirs américains. Tout d’abord à James Baldwin, l’écrivain poète, plus modéré, l’optimiste très lucide sur l’avenir du Noir dans son pays: Le second entretien avec Malcolm X leader des Black Panthers et plus radical, l’interview est plus dirigé sur les religions et sa rencontre avec Elijah Muhammad et ce que celui-ci lui a enseigné. Et pour finir avec le Pasteur Martin Luther King, adepte de la non-violence, convaincu d’une future intégration des Noirs. Quand n’est-il réellement de nos jours ? Albert Memmi qui signe les deux préfaces de ce livre la première lors de la présentation de l’édition en 1965, et la seconde lors de la réédition en 2007, lui permet hélas de dire que la violence est toujours aussi présente, peut être différente( et encore !) Les mentalités avancent lentement même si une certaine mixité s’engage. Sa seconde préface n’est plus centrée sur l’Amérique et l’entretien télévisé mais sur l’Occident.
  • Under_the_Moon Posté le 1 Février 2015
    Ce petit livre regroupe les interviews de trois Afro-Américains célèbres engagés dans la lutte pour les droits civiques dans les années 1960 aux Etats-Unis : l'écrivain James Baldwin, le leader enragé des Black Panthers : Malcolm X et Martin Luther King le chantre de la non-violence. Comme l'explique Albert Memmi dans l'une de ses préfaces - très intéressantes d'ailleurs - ces trois hommes très différents en apparences, ne sont en réalité que des facettes différentes d'un même visage : celui de l'opprimé. Memmi nous explique qu'il existe un "rythme de la révolte". Albert Memmi les résume ainsi : - "King est le Modéré, sachant rassurer ses adversaires, faire patienter ses troupes, et se trouver des alliés ; " - "Baldwin est l'intellectuel, émotif et sincère, c'est-à-dire déchiré, intelligent et passionné, qui comprend tout et pardonne beaucoup, qui a des amis dans le camp adverse (…)" - "Malcolm X (…) L'homme de la violence accuse, condamne, exclut même davantage parmi les siens, (…)" Les entretiens sont menés par Kenneth Clark, un journaliste pour la télévision. Il débute chacune de ses interviews en interrogeant ces hommes sur leur enfance. Déjà là, malgré les similitudes, on note des différences qui ont sans doute contribué à... Ce petit livre regroupe les interviews de trois Afro-Américains célèbres engagés dans la lutte pour les droits civiques dans les années 1960 aux Etats-Unis : l'écrivain James Baldwin, le leader enragé des Black Panthers : Malcolm X et Martin Luther King le chantre de la non-violence. Comme l'explique Albert Memmi dans l'une de ses préfaces - très intéressantes d'ailleurs - ces trois hommes très différents en apparences, ne sont en réalité que des facettes différentes d'un même visage : celui de l'opprimé. Memmi nous explique qu'il existe un "rythme de la révolte". Albert Memmi les résume ainsi : - "King est le Modéré, sachant rassurer ses adversaires, faire patienter ses troupes, et se trouver des alliés ; " - "Baldwin est l'intellectuel, émotif et sincère, c'est-à-dire déchiré, intelligent et passionné, qui comprend tout et pardonne beaucoup, qui a des amis dans le camp adverse (…)" - "Malcolm X (…) L'homme de la violence accuse, condamne, exclut même davantage parmi les siens, (…)" Les entretiens sont menés par Kenneth Clark, un journaliste pour la télévision. Il débute chacune de ses interviews en interrogeant ces hommes sur leur enfance. Déjà là, malgré les similitudes, on note des différences qui ont sans doute contribué à "fabriquer" les hommes qu'ils sont devenues. Mais cet aspect n'est pas exploité. Les questions sont donc assez orientées et contribuent à mettre des étiquettes faciles sur ces trois hommes. Je pense notamment au cas de Malcolm X qu'on nous présente comme un autodidacte devenu le pantin d'Elijah Muhammad, presque incapable de penser en dehors des pas de son maître. Il est bien sûr extrêmement virulent dans ses propos et la colère suinte à chaque ligne, que ce soit vis-à-vis des Blancs ou lorsqu'il assume (plus ou moins) son antisémitisme. Certes, cet homme était loin d'être un ange, mais il a eu par ailleurs des idées intéressantes et justes en dehors de son comportement violent, et celles-ci sont passées sous silence. Malgré ce petit détail, cette lecture fut très intéressante et les analyses des trois hommes se complètent et permettent d'avoir une vision d'ensemble de la condition des Noirs Américains au 20ème siècle. La lecture des deux préfaces d'Albert Memmi nous montre à quel point ce sujet reste actuel car les gouvernements contemporains se trouvent toujours dans l'incapacité de "gérer" leurs minorités qui sont touchées de plein fouet par le chômage et autres problèmes sociaux en plus des a priori raciaux.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !