Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Vive la République !
Date de parution : 15/02/2024
Éditeurs :
Pocket jeunesse
Nouveauté

Vive la République !

Date de parution : 15/02/2024
Cécile Barrois, jeune et timide professeure des écoles se mobilise avec toute son école pour défendre une famille ivoirienne menacée d'expulsion. 
À 22 ans, Cécile va réaliser son rêve de petite fille : devenir maîtresse d’école ! La voilà donc qui, le coeur tremblant, affronte sa première rentrée des classes à... À 22 ans, Cécile va réaliser son rêve de petite fille : devenir maîtresse d’école ! La voilà donc qui, le coeur tremblant, affronte sa première rentrée des classes à l’école primaire Louis-Guilloux. Face à elle dix-huit CP : Baptiste jamais assis sur sa chaise, Audrey qui aime « crop... À 22 ans, Cécile va réaliser son rêve de petite fille : devenir maîtresse d’école ! La voilà donc qui, le coeur tremblant, affronte sa première rentrée des classes à l’école primaire Louis-Guilloux. Face à elle dix-huit CP : Baptiste jamais assis sur sa chaise, Audrey qui aime « crop sa maîcresse », Toussaint et Démor Baoulé, fraîchement arrivés de Côte d’Ivoire... Cécile doit tout simplement leur apprendre à lire.
Mais c’est loin d’être simple quand votre directeur vous impressionne, quand vous n’avez aucune autorité sur les enfants, quand des gens inquiétants complotent contre l’école et contre la famille Baoulé, et qu’en plus vous tombez amoureuse du serveur du Tchip Burger !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266342292
Code sériel : 03779
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266342292
Code sériel : 03779
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Neo44 24/01/2024
    Cécile fait sa première rentrée des classes en tant qu'institutrice pour des CP. J'ai vite été pris dans l'histoire. Les personnages sont intéressants avec leur personnalité, leurs failles,... Des problèmes de société sont abordés de manière convaincante : immigration et intégration, engagement solidaire, éducation et vivre ensemble. Une lecture sans prétention (l'intrigue n'est pas très profonde), mais qui atteint ses objectifs.
  • iz43 25/12/2023
    Un roman que j avais adoré il y a une vingtaine d années quand moi même je débutais dans le métier et que j avais adoré. Ici je le redécouvre en version audio lu par l auteure elle même et j ai passé à nouveau un super moment. Cécile 23 ans va prendre son premier poste de maîtresse dans une école parisienne. Elle est très timide et pour elle affronter les collègues , les parents d élèves, le directeur (personnage que j adore), et l inspecteur (bien peau de vache mais il y en a des comme ça), cela relève du parcours du combattant. Mais Cecile devient magique avec ses petits élèves en donnant vie à la famille Lapinou . J ai adoré découvrir la galerie de personnages. J ai eu l impression de connaître tous ses petits élèves et d arriver à les différencier. L histoire pourrait s arrêter au quotidien de maîtresse débutante mais le scénario se révèle bien plus complexe et passionnant. On s intéresse aux sans papiers, à la société de consommation, aux marques… Surtout c est un récit touchant et émouvant. Je prendrai plaisir à le relire dans quelques temps.
  • philippedester 13/07/2023
    Découvert à une brocante, je ne connaissais pas ce livre de Marie-Aude Murail. C'est avec plaisir que j'ai lu ce roman destiné aussi bien à la jeunesse qu'aux adultes. Cette histoire m'a un peu fait penser à la série des "Sauveur et fils" que je déguste au compte-gouttes. C'est la première rentrée des classes pour Cécile, 22 ans. La voilà maitresse d'école, mais elle se demande si elle sera à la hauteur. Ses premiers pas ne sont pas simples. On lui confie une classe de CP dans une petite école qui aurait dû fermer si une douzaine de noirs n'étaient pas arrivés, en droite ligne de la Côte d'Ivoire, pour sauver l'école. Mais les Baoulé ne sont pas les bienvenus pour tout le monde et quelqu'un a tout intérêt à les voir déguerpir, car il a pour projet de transformer l'école en fast food ! J'ai beaucoup aimé ce livre qui met en relief le travail de l'institutrice, ses doutes, ses peurs, les reproches qu'on lui fait ainsi que l'arrivée de réfugiés dont la France ne veut pas. Je me suis vite attaché aux personnages surtout aux enfants dont certains sont malmenés par la vie. La même chance pour tous? Une utopie ! Mais Cécile se bat bec et ongles pour que cette chance leur soit accordée. Un combat contre les lois, les empêcheurs de tourner en rond, le pouvoir, l'argent... Un livre que je conseille à tous même si on sait d'avance qu'il se terminera rose bonbon. Découvert à une brocante, je ne connaissais pas ce livre de Marie-Aude Murail. C'est avec plaisir que j'ai lu ce roman destiné aussi bien à la jeunesse qu'aux adultes. Cette histoire m'a un peu fait penser à la série des "Sauveur et fils" que je déguste au compte-gouttes. C'est la première rentrée des classes pour Cécile, 22 ans. La voilà maitresse d'école, mais elle se demande si elle sera à la hauteur. Ses premiers pas ne sont pas simples. On lui confie une classe de CP dans une petite école qui aurait dû fermer si une douzaine de noirs n'étaient pas arrivés, en droite ligne de la Côte d'Ivoire, pour sauver l'école. Mais les Baoulé ne sont pas les bienvenus pour tout le monde et quelqu'un a tout intérêt à les voir déguerpir, car il a pour projet de transformer l'école en fast food ! J'ai beaucoup aimé ce livre qui met en relief le travail de l'institutrice, ses doutes, ses peurs, les reproches qu'on lui fait ainsi que l'arrivée de réfugiés dont la France ne veut pas. Je me suis vite attaché aux personnages surtout aux enfants dont certains sont malmenés par la vie. La même chance pour tous?...
    Lire la suite
    En lire moins
  • satsuko 05/01/2022
    Voici un titre que je trouve difficile à commenter, car il me laisse un goût fort ambigu. La lecture est agréable, on se laisse vite prendre par les personnages (sauf peut-être celui du militant, légèrement caricatural, mais pourquoi pas...). Les enfants de la classe de l'héroïne sont bien vus, on retrouve des caractères qu'on a tous fréquenté à l'école, c'est très vivant et crédible. D'autres protagonistes évoluent de façon inattendue et très intéressante (je pense surtout à Mémère, que j'ai beaucoup aimée). Mais, sans même m'appesantir sur le côté "bons sentiments", quelque chose me gêne. L'histoire, rappelons-le, est celle d'une mobilisation pour soutenir une famille sans-papier, afin qu'elle reste vivre en France. Mais qui se mobilise ? Les blancs. La famille ivoirienne est très passive dans cette action (même si la ribambelle de gamins est super attachante). Aussi, quand les gamins sont disséminés dans plein de logis différents, ils semblent super contents (séparés de leur famille, donc. Quelle résilience !). Le livre est aussi un vrai hymne à l'école républicaine ; un peu trop à mon goût. Alors pourquoi pas, mais il faut l'ouvrir en ayant conscience qu'il y a fort peu de second degré dans ce titre "Vive la république" !
  • candiceloix 19/07/2021
    Première rentrée des classes pour Cécile, jeune institutrice réservée, bien décidée à apprendre à lire à ses C.P sans en laisser aucun sur le bord de la route. Loin du récit "gentillet" auquel je m'attendais en débutant cette lecture, Vive la République ! est avant tout l'occasion pour Marie-Aude Murail d'évoquer des sujets d'actualités tels que la condition des sans-papiers, la fermeture des écoles, la dictature des marques ou encore la cupidité de certains "puissants". Malgré ces sujets graves ou sérieux, il y a beaucoup d'humanité dans ce roman grâce à des personnages, en général, plein de bons sentiments. À découvrir dès le collège.
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.