Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092588161
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 210 mm

20 allée de la danse - La fête de l'école - Dès 8 ans

,

Collection : Opéra de paris
Date de parution : 12/09/2019
La vie et les rêves des petits rats de l’École de danse de l’Opéra de Paris
Résumé : C’est bientôt la fête de l’École. Les élèves qui le souhaitent peuvent créer leur propre spectacle – et pas forcément de danse classique !
Zoé prend cela très au sérieux : elle veut mettre en scène une comédie musicale qui raconte la vie à l’École. Mais certains pensionnaires lui mettent des bâtons...
Résumé : C’est bientôt la fête de l’École. Les élèves qui le souhaitent peuvent créer leur propre spectacle – et pas forcément de danse classique !
Zoé prend cela très au sérieux : elle veut mettre en scène une comédie musicale qui raconte la vie à l’École. Mais certains pensionnaires lui mettent des bâtons dans les roues…
Dès 8 ans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092588161
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 210 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Felina Posté le 3 Juin 2020
    Deux nouveaux opus de la série "20, allée de la danse" sortent en cette fin d'année, et c'est avec plaisir que le jeune lecteur va se replonger dans l'univers de la danse classique et retrouver les petits élèves de l'école de danse de l'Opéra de Paris. Les couvertures au toucher pelucheux sont de couleurs un peu plus pimpantes que les premiers volumes avec un beau fushia et un orange lumineux. Même si l'histoire reste tout à fait compréhensible en commençant à lire la série par l'un de ces tomes, il est plus intéressant pour le jeune lecteur de débuter par "Parfaite... ou presque", pour mieux comprendre les interactions entre les personnages. A l'occasion des portes ouvertes de l'école, les élèves vont exécuter de courtes représentations. A cette occasion, la discrète Constance n'arrive pas à se focaliser sur les répétitions. Elle pense à son père, qu'elle n'a jamais connu et qui vient de refaire surface dans sa vie. Quel chamboulement dans la vie de la jeune danseuse. La fête de l'école va bientôt avoir lieu et les élèves sont en effervescence car ceux qui le souhaitent peuvent monter le spectacle qu'ils souhaitent pour le présenter lors de l'événement. Zoé est excitée... Deux nouveaux opus de la série "20, allée de la danse" sortent en cette fin d'année, et c'est avec plaisir que le jeune lecteur va se replonger dans l'univers de la danse classique et retrouver les petits élèves de l'école de danse de l'Opéra de Paris. Les couvertures au toucher pelucheux sont de couleurs un peu plus pimpantes que les premiers volumes avec un beau fushia et un orange lumineux. Même si l'histoire reste tout à fait compréhensible en commençant à lire la série par l'un de ces tomes, il est plus intéressant pour le jeune lecteur de débuter par "Parfaite... ou presque", pour mieux comprendre les interactions entre les personnages. A l'occasion des portes ouvertes de l'école, les élèves vont exécuter de courtes représentations. A cette occasion, la discrète Constance n'arrive pas à se focaliser sur les répétitions. Elle pense à son père, qu'elle n'a jamais connu et qui vient de refaire surface dans sa vie. Quel chamboulement dans la vie de la jeune danseuse. La fête de l'école va bientôt avoir lieu et les élèves sont en effervescence car ceux qui le souhaitent peuvent monter le spectacle qu'ils souhaitent pour le présenter lors de l'événement. Zoé est excitée comme une puce car elle a une idée fabuleuse, qui fait des émules. Mais bientôt une rivalité s'installe entre le jeune fille et l'excessif Ivan. Et la tension monte. Encore une fois, les histoires sont bien pensées et mettent en valeur les personnages que le lecteur suit avec plaisir depuis le premier tome de la série. Les interactions entre chacun évolue, et les psychologies s'épaississent avec le temps. Les événements du quotidien que les petits élèves doivent affronter les rendent plus solidaires et empathiques les uns envers les autres. La plume d'Elizabeth Barféty est fluide et rend compte avec simplicité de la vie dans cette école un peu à part. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Analire Posté le 30 Mars 2020
    Et hop ! Lecture du quinzième tome de la saga 20, Allée de la Danse que j’adore ! Décidément, je n’arrive plus à m’en passer et j’enchaîne les tomes avec rapidité ! Dans La fête de l’École, les élèves doivent organiser leur fête de fin d’année. Ils ont carte blanche pour créer de toute pièce un spectacle. Zoé, enthousiaste et pleine d’idées, propose de réaliser une comédie musicale, où les élèves danseraient et chanteraient dans des tableaux représentants la vie quotidienne à l’école de danse. Son idée fait partie de celles choisies par les élèves : accompagnée de la sévère et rigide Doris et de l’exubérant Ivan, ils vont devoir s’improviser metteurs en scène. Mais leur collaboration va s’avérer plus compliquée que prévue… Comme d’habitude, l’histoire est agrémentée de magnifiques illustrations en noir et blanc, ainsi que de quelques petits dessins en début de chaque chapitre. J’aime beaucoup ces esquisses, qui donnent encore plus de vie au récit. Encore une fois, Elizabeth Barféty m’a conquise. La fête de l’École, c’est léger, c’est festif, divertissant, rempli d’ondes positives et de bonne humeur. Tout ce qu’il me fallait pour affronter cette période difficile de confinement. Bien évidemment, comme dans chacun des tomes de cette saga,... Et hop ! Lecture du quinzième tome de la saga 20, Allée de la Danse que j’adore ! Décidément, je n’arrive plus à m’en passer et j’enchaîne les tomes avec rapidité ! Dans La fête de l’École, les élèves doivent organiser leur fête de fin d’année. Ils ont carte blanche pour créer de toute pièce un spectacle. Zoé, enthousiaste et pleine d’idées, propose de réaliser une comédie musicale, où les élèves danseraient et chanteraient dans des tableaux représentants la vie quotidienne à l’école de danse. Son idée fait partie de celles choisies par les élèves : accompagnée de la sévère et rigide Doris et de l’exubérant Ivan, ils vont devoir s’improviser metteurs en scène. Mais leur collaboration va s’avérer plus compliquée que prévue… Comme d’habitude, l’histoire est agrémentée de magnifiques illustrations en noir et blanc, ainsi que de quelques petits dessins en début de chaque chapitre. J’aime beaucoup ces esquisses, qui donnent encore plus de vie au récit. Encore une fois, Elizabeth Barféty m’a conquise. La fête de l’École, c’est léger, c’est festif, divertissant, rempli d’ondes positives et de bonne humeur. Tout ce qu’il me fallait pour affronter cette période difficile de confinement. Bien évidemment, comme dans chacun des tomes de cette saga, l’auteure aborde des thématiques spécifiques : l’amitié et l’entraide dans Première ou rien, le racisme et la différence dans Le rêve américain, ou encore les relations parents-enfants dans La révérence. Ici, c’est l’entraide, le travail d’équipe et la solidarité qui priment. L’auteure souhaitait prouver aux plus jeunes – et aux adultes, aussi -, que, comme le dit si bien le proverbe « Seul, on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ». Alors qu’ils sont censés former une équipe soudée, Ivan et Zoé se lancent dans une guerre frontale basée sur une surenchère d’idées et un dénigrement des propositions de l’autre. Bien vite, ils vont comprendre que leur but est le même et que pour l’atteindre plus facilement, ils vont devoir s’entendre et collaborer. Un tome festif et gai, rempli d'ondes positives. Les petits rats doivent mettre en place le spectacle de fin d'année de l'École de Danse et ils n'y arriveront qu'à force d'entraide, de solidarité et de travail d'équipe. J'ai beaucoup aimé les valeurs partagées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Songedunenuitdete Posté le 23 Janvier 2020
    Quand les petits rats de l'Opéra se mettent à la comédie musicale ! La fête de l'école est le 15ème tome des aventures des ballerines de l'Opéra de Paris. Cette fois-ci nous avons le droit aux aventures de Zoé, une jeune fille pétillante qui ne manque pas d'idée. En effet, la petite ballerine souhaite faire monter une comédie musicale pour la fête de fin d'année de son école. Danser dans une salle de classe comme Matilda ou bien sauter sur des tables de cantine comme Troy et Gabriella dans High School Musical. Mais son rêve qu'elle souhaite concrétiser, va-t-il seulement se réaliser ? Et pour une fois je débute une série en cours et l'avantage est qu'on peut lire les tomes indépendamment des autres, car je n'ai pas eu besoin de lire les péripéties de Colas, Constance, ou encore Maïna pour débuter ce tome-là. J'ai donc découvert une intrigue qui se construit tout en douceur et dont le thème principal la danse classique a de quoi faire rêver.[...] Suite de la chronique sur Songe d'une nuit d'été.
  • SEP Posté le 11 Novembre 2019
    Une très belle découverte avec cet ouvrage, qui fait partie d'une collection, mettant en scène des élèves qui vivent des aventures au sein de l'opéra de Paris! Une histoire qui se lit aisément, qui est passionnante, le ton est sympathique et on se plait à suivre les aventures des petits héros qui nous permettent de découvrir le quotidien des petits rats. C'est facile à lire, original, gai, une histoire qui est passionnante. Cet ouvrage véhicule de très belles valeurs où bienveillance, courage et amitiés permettent un dénouement heureux.
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail