Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266182713
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm

3. Hunger Games : La révolte

Guillaume FOURNIER (Traducteur)
Collection : Hunger Games
Série : Hunger Games
Date de parution : 05/05/2011

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et...

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

« Suzanne Collins réussit un tour de force rare : écrire une suite encore meilleure que le premier tome. »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266182713
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Pocket jeunesse
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • littlebook_andcoffee Posté le 8 Septembre 2020
  • MelisB Posté le 7 Septembre 2020
    Suzanne Collins me laisse un gout d'amertume sur la langue. Je ne sais pas trop quoi penser de ce dernier tome qui clôture cette sublime saga. J'ai emprunté à ma médiathèque l'intégralité de l'oeuvre de Suzanne Collins voulant combler une de mes lacunes dans littérature jeunesse n'ayant jamais pris le temps de lire cette dystopie mémorable. Dans ce troisième tome l'histoire prend une toute nouvelle tournure, sous gouverne d'un pouvoir totalitaire et d'une révolution ou les rebelles du district 13 affrontent le Capitole. Katniss se retrouve prise entre deux feux. Elle ne veut pas être le symbole d'espoir d'une nouvelle nation, elle ne veut pas subir la pression des médias, elle ne veut pas vivre enfermée 6 pieds sous terre et pourtant notre fille du feu va devoir accomplir sa mission si elle veut sauver celui qu'elle aime ... L'ambiance générale est bien plus sombre et brutale, le décor contre-utopiste étant très bien implanté ! Nous sommes plongés dans une guerre impitoyable ou personne n'est épargné. Les conditions de vie en période de guerre et les missions d'infiltrations sont montrés dans toute son horreur peut être trop ? La saga s'adressant de base à un public assez jeune. La fille... Suzanne Collins me laisse un gout d'amertume sur la langue. Je ne sais pas trop quoi penser de ce dernier tome qui clôture cette sublime saga. J'ai emprunté à ma médiathèque l'intégralité de l'oeuvre de Suzanne Collins voulant combler une de mes lacunes dans littérature jeunesse n'ayant jamais pris le temps de lire cette dystopie mémorable. Dans ce troisième tome l'histoire prend une toute nouvelle tournure, sous gouverne d'un pouvoir totalitaire et d'une révolution ou les rebelles du district 13 affrontent le Capitole. Katniss se retrouve prise entre deux feux. Elle ne veut pas être le symbole d'espoir d'une nouvelle nation, elle ne veut pas subir la pression des médias, elle ne veut pas vivre enfermée 6 pieds sous terre et pourtant notre fille du feu va devoir accomplir sa mission si elle veut sauver celui qu'elle aime ... L'ambiance générale est bien plus sombre et brutale, le décor contre-utopiste étant très bien implanté ! Nous sommes plongés dans une guerre impitoyable ou personne n'est épargné. Les conditions de vie en période de guerre et les missions d'infiltrations sont montrés dans toute son horreur peut être trop ? La saga s'adressant de base à un public assez jeune. La fille de feu se retrouve être le pion d'une machination bien plus vaste ou chacun compte bien exploiter son image de guerrière assoiffée vengeance ... Un final qui ne comble malgré tout pas mes attentes. J'ai trouvé ce tome très long et lent. Les personnages secondaires ne sont pas assez exploités à part Finnick dont on apprend le trafic sexuel par le président Snow ce qui crée un attachement supplémentaire vis à vis du personnage, comme si il en avait besoin pour qu'on l'adore un peu plus ... (Fan de Finnick Odair ? Moi ? Pas du tout ... J'ai juste une envie de m'enfiler une tablette de chocolat après sa mort mais tout va bien) Je n'ai pas reconnu la Katniss qui m'avait tant séduite par sa combativité et son courage. J'ai eu le sentiment qu'elle était bouffée par un triangle amoureux omniprésent ... même sa décision finale ma surprise ! Pourquoi voter oui pour les derniers Hunger games ? Pour honorer la mémoire de Prim ? (si vous avez lu la saga vous connaissez le personnage et vous savez qu'elle était d'une nature pacifique et profondément bienveillante) Pourquoi choisir Peeta ? pour être honnête j'aurai préféré qu'elle ne choisisse personne ... Une Katniss s'isolant du monde et essayant de se reconstruire après tant d'atrocités aurait mieux fait passer la pilule. Katniss est une femme forte, elle n'avait pas besoin d'un homme à ses cotés pour clôturer son histoire ... Katniss Everdeen a su détourner l'attention de la faucheuse jusqu’à la fin mais à quel prix ? ... triste fin pour notre héroïne à la voix d'ange.
    Lire la suite
    En lire moins
  • marinelabat02 Posté le 1 Septembre 2020
    Mais quel plaisir que de se replonger dans cette trilogie 10 ans plus tard. J’y pensais depuis quelques temps, puis le préquel est sorti…. L’envie est donc devenue plus forte à force de le voir partout. Et je ne le regrette pas. J’ai plus ou moins enchaîné les trois tomes, avec quelques petites pauses lectures graphiques. Hunger Games c’est un peu le précurseur des nombreuses dystopies qui ont suivi mais que bien trop peu arrivent à égaler. On a du mal à le « critiquer » parce que finalement, il fait partie des classiques de son genre. Le monde qui nous est décrit est sordide, les gens y survivent plus qu’ils n’y vivent et la cruauté d’une certaine classe de la population sur une autre nous laisse sans voix. Hunger Games c’est aussi des personnages forts, auxquels on s’attache. Des personnages que l’on voit se construire ou se reconstruire, blessés par les événements qu’ils vivent. Ils sont forts mais en même temps, ils ont leurs faiblesses. Et surtout, on n’est pas dans une histoire où ils vivent des choses atroces mais vont super bien trois pages plus tard. Il y a vraiment une immersion dans la reconstruction, et même parfois l’abandon. Ils... Mais quel plaisir que de se replonger dans cette trilogie 10 ans plus tard. J’y pensais depuis quelques temps, puis le préquel est sorti…. L’envie est donc devenue plus forte à force de le voir partout. Et je ne le regrette pas. J’ai plus ou moins enchaîné les trois tomes, avec quelques petites pauses lectures graphiques. Hunger Games c’est un peu le précurseur des nombreuses dystopies qui ont suivi mais que bien trop peu arrivent à égaler. On a du mal à le « critiquer » parce que finalement, il fait partie des classiques de son genre. Le monde qui nous est décrit est sordide, les gens y survivent plus qu’ils n’y vivent et la cruauté d’une certaine classe de la population sur une autre nous laisse sans voix. Hunger Games c’est aussi des personnages forts, auxquels on s’attache. Des personnages que l’on voit se construire ou se reconstruire, blessés par les événements qu’ils vivent. Ils sont forts mais en même temps, ils ont leurs faiblesses. Et surtout, on n’est pas dans une histoire où ils vivent des choses atroces mais vont super bien trois pages plus tard. Il y a vraiment une immersion dans la reconstruction, et même parfois l’abandon. Ils sont parfois à deux doigts de sombrer dans la folie et ont besoin d’aide pour ne pas couler. « Il ne faut surtout pas te laisser aller . C’est dix fois plus long de se reconstruire que de s’écrouler . » Contrairement à beaucoup de monde j’ai l’impression, j’ai apprécié la fin que j’ai trouvé juste, crédible et qui montre que les personnages resteront à tout jamais marqué. Pour me replonger intégralement dans l’univers, à la fin de chaque tome, j’ai regardé le film correspondant. Je trouve les films assez fidèles. Oui, il manque des détails et des éléments bien sur, mais à l’inverse, ils permettent de vraiment visualiser l’histoire et rendent l’expérience plus immersive. Are you, are you Coming to the tree? They strung up a man They say who murdered three. Strange things did happen here No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. La lecture de ces trois tomes a été hautement addictive et je n’ai pas envie d’en partir, alors je pense me procurer le préquel, qui, selon les avis, apporte des éléments vraiment intéressants sur la création des jeux, le Capitole
    Lire la suite
    En lire moins
  • MagEv Posté le 17 Août 2020
    Ce tome clôt la saga 😢 Il est dans la même veine que les 2 tomes précédents c’est-à-dire très addictif, prenant et émouvant avec un très bon turn-over. Je l’ai dévoré en quelques jours ! Dans mes deux précédentes chroniques, j’ai déjà dit tout le bien que je pensais de cette saga donc au lieu de me répéter je peux juste rajouter que je quitte avec tristesse cette trilogie et surtout ces personnages si attachants qui ont su m’émouvoir.
  • CaroMelu Posté le 14 Août 2020
    Passer une nuit (presque) blanche à lire le tome 3 de la saga Hunger Games commencé la veille au soir : check ! Il y a quelque chose dans cette histoire qui m’empêche de lâcher le livre dès que je l’ai en main (cela m’a fait pareil pour les autres tomes). Pourtant, il y a quelques petits bémols (déjà rencontrés dans les autres volumes) : je trouve que l’autrice, à certains moments, abuse de l’effet « sommaire » (elle résume de longs moments de l’intrigue en quelques phrases et passe vite, alors que j’aurais aimé qu’elle développe). Néanmoins, on ne va pas se mentir : c’est la 3ème fois qu’un de ses livres me fait me coucher presque à l’aube ! Il y a quelque chose de prenant dans cette histoire… J’aime le côté sombre de la dystopie qu’on garde jusqu’au bout. La devise « Panem et circenses » qui s’appliquait déjà sous la Rome antique, reste très prégnante dans ce tome et fait douloureusement écho à notre société actuelle. Et puis, Peeta… je ne pouvais pas lâcher le bouquin avant de savoir ce que l’autrice avait réservé à Peeta. Oui, c’était vraiment une lecture addictive !
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Pocket jeunesse

    Découvrez les origines des Hunger Games dans un nouveau roman ! 

    "Un roman rassembleur, qui peut réunir les jeunes adultes nostalgiques et les ados qui n'ont pas encore découvert cet univers." Xavier d’Almeida, directeur de collection chez Pocket Jeunesse

    Lire l'article
  • Interview
    Pocket jeunesse

    Suzanne Collins : l'interview du 10ème anniversaire

    À l’occasion du dixième anniversaire de la publication d’Hunger Games et en attendant la sortie prochaine du tome 4, La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur, l’auteur Suzanne Collins et l’éditeur David Levithan ont discuté de l’évolution de l’histoire, du processus éditorial et des dix premières années d’existence de la trilogie, en parlant aussi bien des livres que des films. Voici un extrait de la transcription de leur conversation. 

    Lire l'article