RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            3. Hunger Games : La révolte

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266182713
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 225 mm
            3. Hunger Games : La révolte

            Guillaume FOURNIER (Traducteur)
            Collection : Hunger Games
            Série : Hunger Games
            Date de parution : 05/05/2011

            Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et...

            Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

            « Suzanne Collins réussit un tour de force rare : écrire une suite encore meilleure que le premier tome. »

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266182713
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            En savoir plus
            18.15 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Marylva Posté le 10 Mai 2019
              Katniss, une fois de plus, a survécu à l'arène. Mais elle ne retournera pas chez elle, le district 12 bombardé par le Capitole n'existe plus. C'est dans le district 13 qu'elle va retrouver sa petite soeur et sa mère sauvées par son ami Gale. Le pays entier se révolte contre le Capitole. C'est la guerre. Et brusquement, je sors de la fiction. Tortures physiques et psychologiques, guerre médiatique, manipulation des populations, etc, c'est malheureusement la réalité pour de nombreux pays. Si la saga des Hunger Games est assurément une belle oeuvre pleine d'actions et de rebondissements qui maintiennent l'intérêt du lecteur jusqu'au bout, je pense cependant que tant de violences ne devraient pas la faire figurer dans la bibliothèque des jeunes.
            • Bellaa Posté le 20 Avril 2019
              Et enfin le 3ème et dernier tome de la saga Hunger Games qui s'achève... Je suis absolument effondrée d'avoir fini ce roman tant l'aventure et les personnages m'avait paru réels, et tant je suis triste d'avoir terminée cette formidable saga. Bien sur, c'est de nouveau un chefs-d'euvre que nous offre Suzan Collins avec ce troisième volet époustouflant et encore une fois rempli de rebondissements et d'action. Je le dis et répète, mais lisez ce livre et les précédents afin d'entrer dans ce monde qui m'a submergé et dont le souvenir sera à jamais gravé en moi...
            • RoksiePony Posté le 19 Avril 2019
              Suite à une alliance entre certains anciens vainqueurs des «Hunger Games», Katniss et Peeta sortent une seconde fois, vivants de l'arène mortelle imaginée par le Capitole. Vivants mais séparés... Katniss se retrouve dans le district 13 aux côtés des rebelles et Peeta, si il est encore en vie, prisonnier du Président Snow. Le geai moqueur est le symbole de la révolution qui ne fait que commencer à travers tout Panem. On descend encore d'un cran au niveau de la qualité de l'histoire, quelques failles sont bien présentes. Tout d'abord, le déconditionnement de Peeta est légèrement facile et surtout bien rapide ! J'imagine que lorsque nous avons été torturé et traumatisé dans le but précis de nous amener à tuer quelqu'un, on ne peut en quelques jours, redevenir un petit agneau. Parlons aussi des morts injustes et surtout injustifiées, je constate simplement que les décès de personnage doivent être nécessaire à l'histoire et ne pas seulement avoir pour but d'émouvoir le lecteur, juste pour l'émouvoir. Sans les dévoiler, j'en retiens deux à la quasi fin du livre. Quand au dénouement... c'est rapide, abrupt et cela nous laisse sur notre faim. Les questions que l'on a pu se poser tout au long de la... Suite à une alliance entre certains anciens vainqueurs des «Hunger Games», Katniss et Peeta sortent une seconde fois, vivants de l'arène mortelle imaginée par le Capitole. Vivants mais séparés... Katniss se retrouve dans le district 13 aux côtés des rebelles et Peeta, si il est encore en vie, prisonnier du Président Snow. Le geai moqueur est le symbole de la révolution qui ne fait que commencer à travers tout Panem. On descend encore d'un cran au niveau de la qualité de l'histoire, quelques failles sont bien présentes. Tout d'abord, le déconditionnement de Peeta est légèrement facile et surtout bien rapide ! J'imagine que lorsque nous avons été torturé et traumatisé dans le but précis de nous amener à tuer quelqu'un, on ne peut en quelques jours, redevenir un petit agneau. Parlons aussi des morts injustes et surtout injustifiées, je constate simplement que les décès de personnage doivent être nécessaire à l'histoire et ne pas seulement avoir pour but d'émouvoir le lecteur, juste pour l'émouvoir. Sans les dévoiler, j'en retiens deux à la quasi fin du livre. Quand au dénouement... c'est rapide, abrupt et cela nous laisse sur notre faim. Les questions que l'on a pu se poser tout au long de la trilogie ne sont pas toutes résolues. Et je ne parlerai même pas de l'épilogue de fin de conte de fées qui m'a tout bonnement laissée perplexe. Conclusion : Les personnages sont tous relativement attachants. Je garde une affection particulière pour Rue et Finnick. L'aventure «Hunger Games» reste une admirable trilogie, agréable à lire. Elle nous permet de réfléchir aux conséquences qui pourraient naître d'une société où le divertissement, le voyeurisme et le macabre n'auraient plus de limites.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MissAnnabeth Posté le 14 Avril 2019
              Ce tome est vraiment bouleversant. Très sombre, très dur. Mais très réussi évidemment, faisant de Hunger Games la meilleur dystopie YA jamais écrite. C'est parfait, au niveau du scénario, des personnages, et de la conclusion de cette histoire, parfait mais pessimiste également, poussant au maximum le concept de "futur et monde très très sombre et sans espoir". Comme je l'ai dis, c'est un tome beaucoup plus sombre. Entre la santé mentale de certains personnages, les nombreux morts, les actes de cruauté dans les 2 camps, HG 3 nous plonge dans un monde noir, très noir. Celui de la guerre directe. On n'est plus dans ce climat de résistance, de rébellion où la violence est présente, mais uniquement chez les soldats, du Capitole comme de la résistance. Ici, on est dans une guerre civile, qui met le pays à feu et à sang, et qui touche tout le monde, même les civils, même les enfants. Collins arrive toujours parfaitement à nous faire entrer dans l'ambiance. Elle nous avait fait ressentir l’enfermement d'une arène dans le 1, nous avait fait vivre la lente montée en puissance d'une révolution dans le 2. Elle excelle maintenant à décrire la guerre urbaine dans le 3. On... Ce tome est vraiment bouleversant. Très sombre, très dur. Mais très réussi évidemment, faisant de Hunger Games la meilleur dystopie YA jamais écrite. C'est parfait, au niveau du scénario, des personnages, et de la conclusion de cette histoire, parfait mais pessimiste également, poussant au maximum le concept de "futur et monde très très sombre et sans espoir". Comme je l'ai dis, c'est un tome beaucoup plus sombre. Entre la santé mentale de certains personnages, les nombreux morts, les actes de cruauté dans les 2 camps, HG 3 nous plonge dans un monde noir, très noir. Celui de la guerre directe. On n'est plus dans ce climat de résistance, de rébellion où la violence est présente, mais uniquement chez les soldats, du Capitole comme de la résistance. Ici, on est dans une guerre civile, qui met le pays à feu et à sang, et qui touche tout le monde, même les civils, même les enfants. Collins arrive toujours parfaitement à nous faire entrer dans l'ambiance. Elle nous avait fait ressentir l’enfermement d'une arène dans le 1, nous avait fait vivre la lente montée en puissance d'une révolution dans le 2. Elle excelle maintenant à décrire la guerre urbaine dans le 3. On s'y croit vraiment. Tout est réuni, les batailles, les soldats qui prennent une ville rue par rue, les bombardements, les pièges, tout est là pour nous plonger dans la guerre qui embrase Panem. Le scénario est bien ficelé comme d'habitude, et très addictif. La vie au Treize est intéressante, même si j'avais hâte que Katniss parte en guerre. Une fois sur le champ de bataille, l'action prend une grosse place dans le récit et ça n'arrête plus. Le récit est bien rythmé, même avec un peu trop d'action à tel point qu'à un moment j'ai perdu le fil des morts pendant l'expédition.. Collins nous montre encore une fois toute sa perversité et son originalité puisque les pièges du Capitole sont dignes des Hunger Games, violent, mortel et pervers à souhait. La fin (de l'arrivée chez Tigris à la fin) est très réussie, toutes ces dernières pages nous prennent vraiment aux tripes. Le développement des personnages est toujours réussi. Toute la bande de l'escouade star est sympa à découvrir, tous peu développés mais attachants. Plutarch et Coin sont très réussis dans leur rôle de chefs de guerre sans scrupule, mais ça on y reviendra. Gale est plus dur dans ce tome, le genre d'homme qui se donne corps et âme à la rébellion, c'est noble mais on perd un peu le côté sensible du personnage. Haymitch est fidèle à lui même, un peu moins présent (ce qui fait qu'il y a moins d'humour aussi je trouve) mais toujours aussi fidèle à Katniss. Peeta m'a mis mal à l'aise. Ses crises de folie psychopathique, sa détresse, m'ont vraiment gênée mais dans le bon sens du terme on va dire, ça prouve que Collins a su bien décrire la folie du personnage. Katniss est évidemment super intéressante. J'ai vu des commentaires disant que Katniss avait perdu son courage, qu'elle était devenue une lavette. Je ne suis pas d'accord avec ça. Elle reste courageuse, très courageuse même, pour s'opposer à Coin, décider d'aller en première ligne (au lieu de jouer au modèle photo pour Plutarch), mener une expédition pour tuer Snow. Alors, oui, elle a des moments de grosse déprime. Mais elle a 17 ans, a subi 2 Hunger Games, perdu son père, Peeta et son foyer, est devenue sans le vouloir le visage d'une rébellion qui la dépasse, reçoit des menaces de mort du Président, doit participer à une guerre, a subi plusieurs accidents et traumatisme.. Je juge que des périodes d'anxiété, de déprime sont tout à fait normale. Le YA nous vend beaucoup de héros qui semblent invincibles, mais il ne faut pas oublier que ce sont des humains. Katniss a beau être mal dans sa peau, elle décide de partir en guerre contre Snow, et c'est hyper courageux. En plus, Katniss ne perd pas cette indépendance qui me plait chez elle. Elle a refusé d'être un pion du Capitole, elle refusera d'être celui de la Résistance. [masquer]Quand les rebelles partent en vrille à la fin de la guerre en bombardant les enfants et les médecins, Katniss montre à nouveau tout son courage en se vengeant de Coin[/masquer]. Elle payera le prix de cet ultime acte de rébellion en étant exclu du nouveau monde qu'elle souhaitait tant. Ce qui nous amène à ce qui m'a le plus marqué dans ce tome : la réflexion sur la résistance. J'ai juste adoré le fait que les résistants ne soient pas une bande d'idéalistes, mais fonctionne comme un vrai gouvernement avec une stratégie de communication, des prisonniers de guerre, etc. Il est aussi question des limites de la résistance. Peuvent-ils tuer des civils pour le bien de la guerre ? Ces mêmes civils qu'ils sont censés libérer du joug du Capitole ? A partir de quel moment tuer de gens devient acceptable ? A quel moment la résistance devient aussi méprisable que le Capitole ? [masquer] A mon sens, le moment où ils décident de tuer les enfants lors d'un bombardement montrent qu'ils sont aussi pourris que le Capitole. La décision de faire organiser les derniers Hunger Games est terrible elle aussi, mais Katniss était tellement à out que je puisse comprendre qu'elle craque. Les résistants ne sont pas anges épris de justice, ils ont aussi leurs défauts malheureusement[/masquer]. Et oui, le nouveau régime peut être pire que celui qu'il vient de détruire. Sans tomber dans cette version pessimiste, je considère que des résistants qui doivent tuer des gens pendant leur guerre, ce n'est pas "grave". Toute rébellion fait des victimes, c'est obligatoire pour faire changer les choses. Mais Hunger Games, en bonne dystopie, pousse l'idée à son paroxysme en faisant de la résistance une organisation aussi violente que le Capitole. Ça s'accorde bien avec l'ambiance triste du roman. Un peu trop triste d'ailleurs. Katniss a l'air vraiment au bout du rouleau à la fin, [spoiler]elle tente même de se suicider, mais c'est la fille du feu, et elle remonte la pente, prouvant encore une fois toute sa force. Il y a quand même une note d'espoir, puisque j'ose espérer que le gouvernement de Paylor sera bénéfique pour Panem, et que l'action de Katniss n'aura pas été vaine. Voilà pour cette conclusion, une excellente fin pour une série culte.
              Lire la suite
              En lire moins
            • reve2003 Posté le 12 Avril 2019
              J'ai moins aimé ce tome à cause des récits de combats et de guerre. Mais rien que le rebondissement de la fin vaut le coup de lire ce livre jusqu'au bout. Quel suspense ! Cette histoire est porteuse d'un immense espoir. Alors qu'on pense que tout est perdu, on peut encore changer la donne.
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.