Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221247037
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 1 x 215 mm

Avec Dieu on ne discute pas !

Les radicalismes religieux : désislamiser le débat

Date de parution : 15/10/2020

Sur la question de la radicalisation du religieux, les salafistes djihadistes concentrent toute notre attention. Or ils ne sont pas les seuls à constituer une menace : il faut aussi s’intéresser aux téléprédicateurs du Conseil évangélique de Trump, aux juifs radicaux du « Grand Israël », aux extrémistes bouddhistes et...

Sur la question de la radicalisation du religieux, les salafistes djihadistes concentrent toute notre attention. Or ils ne sont pas les seuls à constituer une menace : il faut aussi s’intéresser aux téléprédicateurs du Conseil évangélique de Trump, aux juifs radicaux du « Grand Israël », aux extrémistes bouddhistes et hindouistes... Dans notre monde globalisé, on doit en réalité parler des radicalismes religieux au pluriel.
Tous reposent sur le même triptyque d’intolérance : une foi, une terre, un peuple, s’appuyant sur une réécriture victimaire de l’Histoire et légitimant une violence vengeresse « sanctifiante » – à l’instar des kamikazes salafistes qui se croient promis au paradis ou de ces pasteurs et prêtres américains justifiant le meurtre de médecins avorteurs.
S’ils partagent de nombreux points communs, tous ne visent pas un objectif planétaire. Mais tous redessinent la géopolitique moderne, tandis qu’au sein des sociétés, les poussées radicales sapent chaque jour un peu plus l’égalité entre les hommes, les droits des femmes, des minorités, excluant l’« Autre » du champ politique quand il ne s’agit pas purement et simplement d’épuration ethnique...
Face à ces dangers, il est temps de cesser de traiter les religions sous l’angle de la liberté de conscience et de les considérer en termes politiques. Les mêmes appels à l’exclusion proférés par des néonazis ou des suprémacistes seraient immédiatement condamnés : pourquoi faudrait-il les tolérer quand ils sont tenus par des religieux, quelle que soit leur « chapelle » ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221247037
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HypathieBlog Posté le 24 Juin 2021
    Nietzsche est mort : signé Dieu. Bouddhisme (Petit et Grand Véhicule, Véhicule de diamant), Sikhisme, Islam dont chiisme et sunnisme pour citer les deux sectes les plus connues, Christianisme dont Pentecôtistes et Evangéliques..., Haredim, Hassidim, Hindouistes, Rohingyas..., c'est la tournée mondiale du retour de Dieu, nouvel internationalisme et moteur à explosion des relations internationales. Très documenté et érudit mais présentant les défauts inhérents à l'exercice : on est enseveli sous les acronymes et patronymes des partis politiques et factions religieuses qui revendiquent la Vérité et le territoire, fantasmé en général, mais promis par leur Dieu ou Prophètes. Et c'est terrifiant. Notamment dans les pays qui ont tellement amendé leurs constitutions et le sécularisme voulus par leurs fondateurs : l'Inde de Nehru et Israël de Ben Gourion, état laïcs, les USA qui ont changé leurs sceau et devise en 1956 passant de E pluribus unum à In God We trust, signant le renoncement à l'idéal séculariste des Lumières de l'origine. Comment de tels systèmes prônant l'amour, alors qu'ils sont sans arrêt en guerre entre eux ou entre factions internes schismatiques, que leurs crimes sexuels, la corruption de leurs clergé, moines ou imams sont légions, comment ne se sont-ils pas perdus dans les sables,... Nietzsche est mort : signé Dieu. Bouddhisme (Petit et Grand Véhicule, Véhicule de diamant), Sikhisme, Islam dont chiisme et sunnisme pour citer les deux sectes les plus connues, Christianisme dont Pentecôtistes et Evangéliques..., Haredim, Hassidim, Hindouistes, Rohingyas..., c'est la tournée mondiale du retour de Dieu, nouvel internationalisme et moteur à explosion des relations internationales. Très documenté et érudit mais présentant les défauts inhérents à l'exercice : on est enseveli sous les acronymes et patronymes des partis politiques et factions religieuses qui revendiquent la Vérité et le territoire, fantasmé en général, mais promis par leur Dieu ou Prophètes. Et c'est terrifiant. Notamment dans les pays qui ont tellement amendé leurs constitutions et le sécularisme voulus par leurs fondateurs : l'Inde de Nehru et Israël de Ben Gourion, état laïcs, les USA qui ont changé leurs sceau et devise en 1956 passant de E pluribus unum à In God We trust, signant le renoncement à l'idéal séculariste des Lumières de l'origine. Comment de tels systèmes prônant l'amour, alors qu'ils sont sans arrêt en guerre entre eux ou entre factions internes schismatiques, que leurs crimes sexuels, la corruption de leurs clergé, moines ou imams sont légions, comment ne se sont-ils pas perdus dans les sables, ce qui aurait dû être le cas ? Parce qu'ils sont de fantastiques machines de contrôle social. En persuadant les gueux que ce monde est une vallée de larmes et qu'en subissant son sort sans broncher on gagne un douteux paradis dans l'au-delà. Et il ruisselle : même l'homme le plus asservi traité en esclave peut encore trouver à opprimer plus asservi que lui : sa femme et ses filles ! C'est même le seul système de trickle down : le pouvoir des saigneurs et maîtres mâles descend de droit divin, du Père Eternel à tous les pères qui épousent et engendrent. Le contrôle des femmes et des filles déclarées incontrôlables par eux. Un piège parfait. Sauf à céder à la "veulerie intellectuelle" il faut cesser de traiter les religions sous l'angle de la liberté de conscience. Il n'y a pas de lien entre liberté religieuse et paix. Mais "On peut au contraire penser qu'il n'y pas de meilleure protection de la liberté religieuse et de la paix que la laïcité", conclut Pierre Conesa.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.