Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694827
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 225 mm

Ceux qu'on aime

Alice Delarbre (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 10/10/2019
Une odyssée familiale puissante et passionnante.
Le grand retour de Victoria Hislop à la saga historique.
Athènes, milieu des années 1940. Récemment libérée de l’occupation allemande, la Grèce fait face à de violentes tensions internes. Confrontée aux injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s’engager auprès des communistes et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, au nom de la... Athènes, milieu des années 1940. Récemment libérée de l’occupation allemande, la Grèce fait face à de violentes tensions internes. Confrontée aux injustices qui touchent ses proches, la jeune Themis décide de s’engager auprès des communistes et se révèle prête à tout, même à donner sa vie, au nom de la liberté. Arrêtée et envoyée sur l’île de Makronissos, véritable prison à ciel ouvert, Themis rencontre une autre femme, militante tout comme elle, avec qui elle noue une étroite amitié. Lorsque cette dernière est condamnée à mort, Themis prend une décision qui la hantera pendant des années.
Au crépuscule de sa vie, elle lève enfin le voile sur ce passé tourmenté,
consciente qu’il faut parfois rouvrir certaines blessures pour guérir
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694827
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Les dieux qui veillent sur Victoria Hislop ont la fibre littéraire. »
Lire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ichirin-No-Hana Posté le 27 Novembre 2021
    Quoi de mieux qu'un petit Victoria Hislop pour se plonger dans l'Histoire de ce magnifique pays qu'est la Grèce ? Après avoir été chamboulée par L'île des oubliés, je me plonge dans cette saga familiale qu'est le roman Ceux qu'on aime. Un roman encore une fois marquant et débordant d'informations avec un contexte crédible et tellement tangible. Légèrement abordée pendant les cours d'histoire au lycée, la guerre civile des années 30 en Grèce amène un quotidien extrêmement difficile pour un pays qui sort d'une Guerre mondiale et qui se prépare à la prochaine. Victoria Hislop se met au niveau de la population locale à travers les yeux de Thémis, jeune fille qui voit les gens autour d'elle mourir à cause d'une famine nationale et qui survit comme elle peut. Cette enfance forgera une femme au fort caractère et qui se battra pour son peuple malgré les immenses sacrifices. Victora Hislop nous offre avec ce roman, un roman fort en émotion et plutôt dramatique. Themis est un personnage très passionnant à suivre et qui vivra des choses particulièrement difficile dans l'espoir de ne plus jamais voir personne mourir de faim. Nous allons traverser L Histoire lors de ce roman qui jalonnera la vie... Quoi de mieux qu'un petit Victoria Hislop pour se plonger dans l'Histoire de ce magnifique pays qu'est la Grèce ? Après avoir été chamboulée par L'île des oubliés, je me plonge dans cette saga familiale qu'est le roman Ceux qu'on aime. Un roman encore une fois marquant et débordant d'informations avec un contexte crédible et tellement tangible. Légèrement abordée pendant les cours d'histoire au lycée, la guerre civile des années 30 en Grèce amène un quotidien extrêmement difficile pour un pays qui sort d'une Guerre mondiale et qui se prépare à la prochaine. Victoria Hislop se met au niveau de la population locale à travers les yeux de Thémis, jeune fille qui voit les gens autour d'elle mourir à cause d'une famine nationale et qui survit comme elle peut. Cette enfance forgera une femme au fort caractère et qui se battra pour son peuple malgré les immenses sacrifices. Victora Hislop nous offre avec ce roman, un roman fort en émotion et plutôt dramatique. Themis est un personnage très passionnant à suivre et qui vivra des choses particulièrement difficile dans l'espoir de ne plus jamais voir personne mourir de faim. Nous allons traverser L Histoire lors de ce roman qui jalonnera la vie entière de Themis et des membres de sa famille. J'ai beaucoup appris sur le contexte historique de ce pays que j'aime tant. La plume de Victoria Hislop est tout autant prenante et addictive que dans L'ile des Oubliés. L'autrice sait prendre le temps quand il faut et nous offre des personnages crédibles et attachants. A lire sans hésiter si vous êtes un peu curieux !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cindygenang Posté le 16 Novembre 2021
    Une épopée familiale sur fond de roman historique qui ne laisse pas indifférent ! 🇬🇷Je dois dire que je ne connaissais pas l'histoire politique de la Grèce, et je ne savais pas du tout quels avaient été les tenants et les aboutissants de la seconde guerre mondiale au sein de ce pays. 🌹Ici l'auteure nous livre une histoire touchante à travers le personnage de Thémis: une femme pleine de conviction, de ténacité, d'envie de liberté et d'envie de vivre. Une femme confrontée non pas à la guerre mais AUX guerres puisque au delà de la seconde guerre mondiale il est aussi question de la guerre civile qui s'en est découlée. Et, tout aussi violente, à une guerre familiale dans laquelle les divergences d'opinions politiques vont conduire au pire. 🌺Malgré quelques longueurs nécessaires à la compréhension de ce contexte politicio-social, je me suis rapidement immergée dans ce récit et attachée aux personnages. Le fait qu'il s'agisse d'un roman basé sur des faits réels renforce grandement cette empathie que l'on peut développer envers les personnages. 🌷On ferme le livre en saluant la volonté de Thémis pour trouver le chemin de la résilience, même s'il laisse quand même un goût d'amertume non dissimulé.
  • Bibliofilos Posté le 20 Août 2021
    Je confesse volontiers être tout à fait partial lorsqu'il s'agit de la Grèce. J'éprouve pour ce pays un attachement immodéré. Nous sommes nombreux à apprécier ses eaux turquoises, la chaleur de ses étés méditerranéens, la cuisine légère et maritime de ses modestes restaurants nichés face aux minuscules mais innombrables ports qui parsèment ses côtes comme ses îles, la beauté de ses paysages de montagnes escarpées qui dominent la mer dans laquelle elles se précipitent en isolant de toutes petites criques inaccessibles sans bateau et, surtout, la gentillesse et l'hospitalité de ses habitants pour qui sait éviter Mikonos au mois d'août ou ses pareilles. Nous sommes moins nombreux à connaître l'histoire de ce pays et Victoria Hislop nous offre une occasion ludique d'en apprendre un peu plus dans un livre facile à lire. L'auteure, britannique, a déjà publié plusieurs best-sellers dont deux m'ont bien plu (« L'île des oubliés » consacré à une colonie de lépreux et « Le Fil des souvenirs » qui retrace l'histoire moderne de Thessalonique). Dans « Ceux qu'on aime », à travers la saga d'une famille aussi déchirée que l'a été au cours du XXe siècle ce pays, elle nous en fait suivre les tourments à partir des années 30. La dictature d'avant guerre,... Je confesse volontiers être tout à fait partial lorsqu'il s'agit de la Grèce. J'éprouve pour ce pays un attachement immodéré. Nous sommes nombreux à apprécier ses eaux turquoises, la chaleur de ses étés méditerranéens, la cuisine légère et maritime de ses modestes restaurants nichés face aux minuscules mais innombrables ports qui parsèment ses côtes comme ses îles, la beauté de ses paysages de montagnes escarpées qui dominent la mer dans laquelle elles se précipitent en isolant de toutes petites criques inaccessibles sans bateau et, surtout, la gentillesse et l'hospitalité de ses habitants pour qui sait éviter Mikonos au mois d'août ou ses pareilles. Nous sommes moins nombreux à connaître l'histoire de ce pays et Victoria Hislop nous offre une occasion ludique d'en apprendre un peu plus dans un livre facile à lire. L'auteure, britannique, a déjà publié plusieurs best-sellers dont deux m'ont bien plu (« L'île des oubliés » consacré à une colonie de lépreux et « Le Fil des souvenirs » qui retrace l'histoire moderne de Thessalonique). Dans « Ceux qu'on aime », à travers la saga d'une famille aussi déchirée que l'a été au cours du XXe siècle ce pays, elle nous en fait suivre les tourments à partir des années 30. La dictature d'avant guerre, la surprenante résistance des Grecs à l'invasion italienne qui échoue, l'intervention de la Wehrmacht, la sauvagerie de l'occupation nazie, qui n'a rien à envier à celle de la Pologne, la libération qui n'en est pas une, la terrible guerre civile qui suit et puis la démocratie corrompue, le coup d’État militaire et la dictature des colonels ont bien participé à façonner la Grèce moderne. Notre terre de vacances est donc aussi une terre de souffrance. Mais Victoria Hislop et ses attachants personnages nous accompagnent à travers cette interminable tragédie avec une philosophie bien hellénique, sans sombrer dans le pessimisme ni perdre l'espoir. Et le lecteur comprend que l'histoire dramatique de la Grèce, au cours de la période décrite comme avant ou après, a renforcé ce pays et rassemblé ses habitants autour des valeurs traditionnelles communes qui y sont toujours prédominantes. L'auteure n'insiste pas beaucoup sur la responsabilité historique de la Grande-Bretagne, et de Winston Churchill en particulier, dans la genèse de la guerre civile et sa version de l'histoire est très consensuelle. Elle veille à conserver une neutralité inhérente à l'écriture d'un best-seller. Mais elle nous ouvre une porte sur l'Histoire de la Grèce que d'aucuns approfondiront ailleurs. Pour ma part j'ai lu les trois tomes de « La Grèce et les Balkans » d'Olivier Delorme mais il faut reconnaître que la facture en est un peu universitaire. La lecture en est donc aussi aisée que l'ascension du Mont Olympe en pleine journée d'un été caniculaire... Un enrichissement indiscutable mais franchement ardu. Ne pas oublier de se munir d'une bouteille d'eau. Si quelqu'un a plus facile à lire, même sur une période plus restreinte de l'histoire du pays, je suis preneur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mireillew Posté le 15 Juillet 2021
    Eh bien voilà...je termine ce roman de Victoria Hislop qui m'a fait voyager en Grèce, mais pas à la meilleure période. J'ai suivi l'histoire de Themis, des années 40 à nos jours, avec ses convictions politiques. Une femme courageuse qui luttera pour ses idéaux mais aussi pour sa famille. Un beau roman, dur, poignant et très touchant.
  • cgayraud Posté le 28 Mai 2021
    Le roman Ceux qu’on aime est le récit d’une histoire familiale des années 30 aux années 80. A part la table héritée de sa mère, Themis n’a rien à léguer à ses petits-enfants, elle va donc leur transmettre le récit de sa vie. Son enfance à Athènes, entre une mère fragile et un père absent, une grand-mère pleine d’amour et une fratrie très divisée. Puis la guerre, son engagement au sein de l’armée communiste, son emprisonnement et enfin son retour au sein du foyer familial et sa reconstruction. Un roman qui m’a permis de découvrir l’histoire grecque du XXème siècle qui m’était totalement inconnue. Victoria Hislop a un vrai talent de conteuse. Un joli récit mais qui ne m’a pas touché plus que ça. Challenge Multi-Défis 2021. Challenge Plumes-Féminines 2021.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article
  • Focus
    Les Escales

    "Ceux qu'on aime" de Victoria Hislop : le roman de la jeunesse qui se révolte

    Dans son nouveau roman, Ceux qu’on aime, Victoria Hislop retrace l’engagement de la jeunesse grecque pour la liberté. Un combat incarné par Themis, héroïne portée par ses convictions. À ce portrait de femme se mêle celui de la Grèce, pays déchiré par la guerre et les dictatures.

    Lire l'article