Lisez! icon: Search engine
Concrete Rose - Quand une rose pousse dans le béton - Réalisme Contemporain - Ado
Nathalie Bru (traduit par)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 06/01/2022
Éditeurs :
Nathan

Concrete Rose - Quand une rose pousse dans le béton - Réalisme Contemporain - Ado

Nathalie Bru (traduit par)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 06/01/2022
18 ans avant The Hate U Give, retrouvez Maverick. Lycéen. Dealer. Père.
En 1998, dans le quartier noir de Garden Heights. Maverick sèche le lycée, et il a déjà un pied dans les gangs. Malgré la poigne de sa mère qui l’élève... En 1998, dans le quartier noir de Garden Heights. Maverick sèche le lycée, et il a déjà un pied dans les gangs. Malgré la poigne de sa mère qui l’élève seule, il s’apprête à marcher sur les traces de son père, un baron de la drogue en prison.

Tout change lorsqu'il...
En 1998, dans le quartier noir de Garden Heights. Maverick sèche le lycée, et il a déjà un pied dans les gangs. Malgré la poigne de sa mère qui l’élève seule, il s’apprête à marcher sur les traces de son père, un baron de la drogue en prison.

Tout change lorsqu'il découvre qu’il est père. Le voilà contraint d’élever son bébé, auquel il s’attache, tout en affrontant la colère de sa petite amie Lisa.

Maverick veut être un homme bien ; il veut prouver qu’il peut faire les choses différemment. Mais on ne quitte pas les gangs si facilement.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092490716
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,4 x 22,5 mm
EAN : 9782092490716
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 15,4 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nohann 30/11/2022
    Maverick, de son petit nom Lil’Don, est le fils d’un membre d’un gang, et pour sa protection lors de sa mise en prison il a dû lui aussi s’y rallier. En plus de cela, pour avoir plus d’argent, il a commencé avec son meilleur ami King un petit business. Mais du jour au lendemain il va se retrouver papa à temps plein, à à peine 17 ans. Tout s’enchaîne et il a du mal à sortir la tête de l’eau, c’est beaucoup de pression d’un coup. Et surtout, il veut être un meilleur père pour son fils que son propre père l’a été pour lui. Alors il va mettre toutes les chances de son côté et se ranger, malgré les nombreux obstacles qu’il va rencontrer il ne va rien lâcher, pour sa famille, pour lui-même, même si cela signifie perdre une partie de sa famille, ses frères avec qui il a tout vécu. C’est un magnifique roman, empreint de réalisme et d’espoir pour l’avenir des personnages. Un protagoniste résilient qui nous donne envie de mieux faire nous aussi.
  • Ju_lit_ 03/11/2022
    Quel plaisir de retrouver Maverick, cette fois adolescent, et de suivre le chemin qu'il a parcouru ! C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé dans THUG et j'étais vraiment curieuse de découvrir son parcours et son évolution. J'ai beaucoup aimé la façon dont Angie Thomas nous replonge au cœur du quartier, au milieu des gangs. Comme dans THUG, le lecteur ne peut rester insensible à ce que les personnages traversent, que ce soit en bien ou en mal.. Nul ne peut rester indifférent! J'aurais tout de même aimé en savoir un peu plus sur l'entre-deux. Ce roman était beaucoup trop court !
  • LeslyAzy 01/11/2022
    Concrète Rose est le prequel de The Hate U GIVE. J'avais adoré ce livre et donc j'ai tout de suite été attiré par celui ci. D'abord, j'aime beaucoup l'écriture d'Angie Thomas : fluide, on a l'impression que le personnage nous parle a nous directement. Le language est très familier et nous permet de nous intégrer a l'histoire. Même si le sujet de ce livre est sensible (gang, parentalité en étant mineur), il y a une très bonne moral a la fin. Certains personnages sont très touchants et font rôles de repères dans l'histoire. Néanmoins, j'ai moins accroché que les deux livres précédents, peut être parce que je m'attendais a autre chose. Même si on connaît déjà la fin, j'ai trouvé le livre un peu trop plat. J'ai quand même passé un bon moment.
  • LesPapotisdeSophie 12/09/2022
    Maverick sèche le lycée et flirte avec les gangs, dans son quartier tout le monde fait cela pour être protégé. Il deale un peu pour aider sa mère. Son père, baron de la drogue, est en prison. Quand il devient père suite à une nuit sans lendemain, une autre vie s'ouvre à lui, il doit s'occuper du bébé et affronter la colère de sa copine actuelle. Comment rêver à une autre vie ? Comment échapper au gang protecteur mais dangereux quand on est un jeune noir en Amérique ? et qu'on vit dans un ghetto... Le portrait sans complaisance d'un jeune homme perdu, mais courageux. Angie Thomas reprend des personnages de son roman the Hate u give qu'elle mets en situation 18 ans avant. Elle donne ainsi la parole à une population silencieuse, en souffrance et en révolte.
  • emelivres 29/08/2022
    Il y a quelques années j’ai lu “The Hate U Give” et ce fut l’un de mes plus gros coups de cœur. Ce livre m’avait bouleversée, j’avais été tellement touchée et emportée par cette histoire. L’adaptation cinématographique fut un aussi gros coup de cœur. Alors quand j’ai appris que Angie Thomas nous pondait un roman sur le père de l’héroïne du livre, je ne pouvais que sauter de joie. “Concrete Rose” se passe 18 ans avant ”The hate u give”, et il peut d’ailleurs se lire avant. On y suit Maverick, un jeune garçon de 17 ans qui grandit avec sa mère dans un quartier assez pauvre, et qui a dû rejoindre un gang pour assurer sa sécurité après l’arrestation de son père. Malgré la volonté de sa mère qu’il suive une voie légale, Mav deale pour la soulager de tout ce qu’il y a à payer. Mais sa vie se complique drastiquement le jour où il apprend qu’il a un fils. Entre ses cours, son fils, sa copine et le besoin de trouver de quoi faire vivre sa famille, Mav ne sait plus comment s’en sortir. Je connaissais déjà Maverick, mais sa version adulte, mature et qui s’est sorti de cette... Il y a quelques années j’ai lu “The Hate U Give” et ce fut l’un de mes plus gros coups de cœur. Ce livre m’avait bouleversée, j’avais été tellement touchée et emportée par cette histoire. L’adaptation cinématographique fut un aussi gros coup de cœur. Alors quand j’ai appris que Angie Thomas nous pondait un roman sur le père de l’héroïne du livre, je ne pouvais que sauter de joie. “Concrete Rose” se passe 18 ans avant ”The hate u give”, et il peut d’ailleurs se lire avant. On y suit Maverick, un jeune garçon de 17 ans qui grandit avec sa mère dans un quartier assez pauvre, et qui a dû rejoindre un gang pour assurer sa sécurité après l’arrestation de son père. Malgré la volonté de sa mère qu’il suive une voie légale, Mav deale pour la soulager de tout ce qu’il y a à payer. Mais sa vie se complique drastiquement le jour où il apprend qu’il a un fils. Entre ses cours, son fils, sa copine et le besoin de trouver de quoi faire vivre sa famille, Mav ne sait plus comment s’en sortir. Je connaissais déjà Maverick, mais sa version adulte, mature et qui s’est sorti de cette spirale infernale qu’est le gang. C’est un père que j’admire, et découvrir le moment où sa vie a basculé m’a énormément plu. Même si globalement pas mal d’informations sont déjà données dans “the hate u give”, les découvrir en suivant Mav rend les choses plus concrètes et plus prenantes. Surtout qu’après plusieurs années, je ne me souvenais plus de toute son histoire. Mav est un garçon qui n’évolue pas dans un environnement facile. Avec un père en prison, une mère qui enchaîne les jobs pour payer les factures, et lui qui rentre dans un gang pour sa sécurité, forcément il n’a pas les mêmes chances dans sa vie que d’autres. Pourtant, il est épatant. Il ne prend pas toujours les meilleures décisions, mais il n’a que 17 ans et il fait ce qui lui semble le meilleur choix sur l’instant. On découvre le père, celui qui, du jour au lendemain, a la garde de son enfant, sans avoir aucune base, sans s’être préparé et qui doit apprendre à s’effacer pour que son enfant devienne la priorité dans sa vie. Je l’ai trouvé touchant. Il a peur, il fait des erreurs, il a parfois envie de baisser les bras, mais il se reprend toujours pour son fils. Sa mère est très présente, mais elle fait en sorte de le laisser apprendre à gérer tout seul la parentalité. Elle est courageuse, veut donner les chances de réussir à son fils. On a aussi énormément Dre, le cousin de Mav. Il le protège comme il peut, même s’il ne peut pas l’empêcher de faire partie du gang, il fait toujours en sorte de lui donner une porte de sortie qui lui permettra d’avoir une vie meilleure que la sienne. Je pensais qu’on verrait beaucoup Lisa, la petite amie de Maverick. Mais elle n’est pas tant présente que cela, puisqu’elle lui en veut d’avoir eu cette enfant avec une autre, ce qui ce comprend. Cela permet de se focaliser sur Maverick, le père qui élève seul son enfant. Il ne se passe pas énormément de rebondissement, moins que dans “the have u give”, mais cela ne m’a pas empêché d’adorer cette histoire car je l’ai trouvée terriblement vraie, touchante et prenante. Je me suis attachée à ce jeune garçon qui doit s’occuper d’un enfant alors qu’il en est encore un lui-même. On découvre l’horreur de la guerre des gangs, la manière dont tournent beaucoup des jeunes qui évoluent dans ce milieu plus par fatalité que par choix. Angie Thomas m’aura encore une fois touchée par l’histoire de cette famille.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés