Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412022542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

#Infirmière

Vis ma vie aux urgences, Par l'infirmière de Facebook

Collection : First Document
Date de parution : 11/05/2017
Gaz du sang ! Chimie ! Iono ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie aux urgences sans jamais oser le demander, sur un ton humoristique et léger, par l’infirmière qui cartonne sur le web.
« Les urgences, c'est pas du House, du George Clooney, du Grey's Anatomy ! »
De la pression permanente aux faux bobos, des habitués aux fous rires de fatigue, Caroline Estremo dresse la chronique de sa vie dans un service d’urgences « comme les autres », dans la lignée de...
« Les urgences, c'est pas du House, du George Clooney, du Grey's Anatomy ! »
De la pression permanente aux faux bobos, des habitués aux fous rires de fatigue, Caroline Estremo dresse la chronique de sa vie dans un service d’urgences « comme les autres », dans la lignée de la video Youtube qui l’a fait connaître au grand public.
A l’heure où le malaise chez les infirmiers est un sujet brûlant (5 suicides rien qu’à l’été 2016), Caroline Estremo donne à voir sa propre réalité, et révèle les difficultés, les joies et parfois la drôlerie du métier.
 
« - Oui, je viens vous voir car je suis inquiet. J'ai des boutons sur l'ensemble du corps et ça me gratte fortement. - Donc ça manifestement, monsieur, ce sont des boutons de moustique.»

«Il y a ce moment où tu cours dans tous les sens, tu n'as pas mangé, tu n'as pas bu, t'as la dalle et la vessie pleine. Et puis un jour, tu tombes sur la femme adorable qui te dit 'Heureusement que vous êtes là, vous faites un métier incroyable'. Et cette femme-là, tu la kiffes !»


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412022542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm
First Éditions

Ils en parlent

Un précieux témoignage
Femme majuscule

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LourseLit Posté le 10 Juillet 2019
    J’ai découvert ce roman dans une box Collibris. Ça a été une agréable surprise parce que je ne connaissais pas du tout ce titre donc c’était l’occasion d’une découverte et la thématique traitée m’intéressait beaucoup. C’est un court témoignage (168 pages) où Caroline Estremo, l’auteure, nous livre des anecdotes de sa vie d’infirmière aux urgences. Les chapitres sont très courts donc le format est vraiment agréable à lire, ça va vite et l’essentiel y est. Pour moi qui ne suis pas du métier c’était intéressant de découvrir cette vision du métier à travers le témoignage d’une soignante qui y passe ses journées. On sait que c’est un métier dur et éreintant, que les patients sont loin d’être bienveillants avec les soignants, on sait que les urgences de l’hôpital sont un des services les plus durs; ici, tout cela est parfaitement illustré. C’est aussi une piqûre de rappel pour nous humains du vrai rôle des urgences, quand il y a tant d’abus, tant de personnes qui y passent parce que leur médecin généraliste n’est pas disponible. J’espère ne pas oublier cela, l’humain qui est derrière la blouse et qui se consacre à nous, avec les moyens qu’on lui donne et qui sont parfois... J’ai découvert ce roman dans une box Collibris. Ça a été une agréable surprise parce que je ne connaissais pas du tout ce titre donc c’était l’occasion d’une découverte et la thématique traitée m’intéressait beaucoup. C’est un court témoignage (168 pages) où Caroline Estremo, l’auteure, nous livre des anecdotes de sa vie d’infirmière aux urgences. Les chapitres sont très courts donc le format est vraiment agréable à lire, ça va vite et l’essentiel y est. Pour moi qui ne suis pas du métier c’était intéressant de découvrir cette vision du métier à travers le témoignage d’une soignante qui y passe ses journées. On sait que c’est un métier dur et éreintant, que les patients sont loin d’être bienveillants avec les soignants, on sait que les urgences de l’hôpital sont un des services les plus durs; ici, tout cela est parfaitement illustré. C’est aussi une piqûre de rappel pour nous humains du vrai rôle des urgences, quand il y a tant d’abus, tant de personnes qui y passent parce que leur médecin généraliste n’est pas disponible. J’espère ne pas oublier cela, l’humain qui est derrière la blouse et qui se consacre à nous, avec les moyens qu’on lui donne et qui sont parfois insuffisants, avec la fatigue d’un rythme de travail jour / nuit qui détruit toute ambition de vie sociale et avec des salaires qui sont loin d’être mirobolants. Caroline témoigne aussi de l’humanité profonde de ce métier, des dures situations auxquelles elle a du faire face et pour lesquelles elle n’était pas forcément armée. Elle a un humour à toute épreuve qui rend la lecture de son témoignage très sympathique. Et d’ailleurs, vous connaissez peut être déjà Caroline Estremo car elle est humoriste à Toulouse dans un spectacle aussi complètement dédié à son métier : Infirmière sa mère !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gingerbis Posté le 15 Septembre 2018
    Ca commence plutôt bien : La couverture pleine de peps donne envie ; l'auteur, sur la photo, a l'air de s'éclater. La quatrième de couverture est prometteuse d'anecdotes et de bons mots. Et c'est là que le bas blesse. Car, même si l'on en trouve quelques-uns au début du livre, ils ont tôt fait de disparaître au profit d'une longue litanie. L'auteur aime son métier, on le sent bien, mais elle finit par ne parler que des côtés négatifs, ce qui plombe un récit pourtant bien écrit. Le packaging la dessert, alors que cette autobiographie est assez intéressante. J'ai regardé la vidéo après avoir lu le livre ; j'y ai découvert avec plaisir une femme dynamique et pleine d'humour. C'est cet aspect que je retiendrais.
  • Jmlyr Posté le 4 Mars 2018
    Je ne connaissais absolument pas le blog de Caroline Estremo, infirmière aux urgences. J'ai lu son témoignage avec intérêt, le style reste simple et humoristique, mais on trouve tout de même beaucoup d'empathie et un réel engouement pour sa profession dans ce cadre particulièrement difficile. Elle aborde avec simplicité ses débuts difficiles, et toutes les difficultés que l'on peut rencontrer dans ce type de service, aussi bien du point de vue des équipes médicales et paramédicales, mais également des patients, qui ne le sont plus trop après 6 ou 8 heures d'attente, ce qui peut parfois se comprendre. Un témoignage humain qui se lit vite, qui est représentatif d'un certain exercice de cette profession aux visages multiples. Un ouvrage thérapeutique également pour elle puisque la fin nous révèle un vécu personnel très touchant.
  • ramavirginie Posté le 16 Juin 2017
    J'avais déjà vu quelques vidéos de l'auteur sur facebook. Quand j'ai su qu'elle avait fait un livre, j'ai su que je le lirai ! L’aide-soignante que je suis ne pouvais pas faire autrement ! J'ai beaucoup aimé l'humour même si je m'attendais à un peu plus de rigolade. J'ai adoré la franchise sur la profession. Oui, ce métier n'est pas rose tous les jours mais cela ne sert à rien de faire la tête. Les patients ont assez à vivre avec leurs pathologies. Petit bémol, j'aurai aimé qu'il soit plus long, il se lit vraiment trop vite mais cela est plutôt bon signe ! Caroline Estremo nous parle de son parcours. J'aurai aimé un ou deux chapitres sur ses études mais c'est personnel. Là elle nous raconte, la vie dans son service d'urgences, les aléas que peut rencontrer une nouvelle fraîchement diplômée. Et puis, il y a les patients, les destins qui se jouent et les vies qui se brisent. La fin m'a particulièrement touchée et là, ce n'est pas la soignante ni la blogueuse qui parle, mais la fille qui a aussi un jour perdu un proche, une partie d'elle-même qui s'est cassée. J'ai donc refermé ce livre toute chamboulée. Quel beau témoignage. Parfait pour en apprendre... J'avais déjà vu quelques vidéos de l'auteur sur facebook. Quand j'ai su qu'elle avait fait un livre, j'ai su que je le lirai ! L’aide-soignante que je suis ne pouvais pas faire autrement ! J'ai beaucoup aimé l'humour même si je m'attendais à un peu plus de rigolade. J'ai adoré la franchise sur la profession. Oui, ce métier n'est pas rose tous les jours mais cela ne sert à rien de faire la tête. Les patients ont assez à vivre avec leurs pathologies. Petit bémol, j'aurai aimé qu'il soit plus long, il se lit vraiment trop vite mais cela est plutôt bon signe ! Caroline Estremo nous parle de son parcours. J'aurai aimé un ou deux chapitres sur ses études mais c'est personnel. Là elle nous raconte, la vie dans son service d'urgences, les aléas que peut rencontrer une nouvelle fraîchement diplômée. Et puis, il y a les patients, les destins qui se jouent et les vies qui se brisent. La fin m'a particulièrement touchée et là, ce n'est pas la soignante ni la blogueuse qui parle, mais la fille qui a aussi un jour perdu un proche, une partie d'elle-même qui s'est cassée. J'ai donc refermé ce livre toute chamboulée. Quel beau témoignage. Parfait pour en apprendre plus sur ce beau métier. Les termes médicaux sont toujours expliqués. Pas de pathos et de morosités, bien sûr, il est parfois question de mort, impossible de l'éviter dans le milieu médical mais vous ne ressortez pas de la lecture avec des idées tristes et déprimés. Un livre comme celui-ci nous fait voir la vie du bon côté. Oui, il y a toujours du bon quelque part, il faut savoir chercher !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pixie-Girl Posté le 3 Juin 2017
    Il y a quelques mois, une année tout au plus, j'avais découvert Caroline grâce a Facebook et a sa vidéo sur son métier d'infirmière et j'avais adorée avec qu'elle franchise et surtout légèreté, elle abordait les patients qui venaient aux urgences. Dans ce livre, elle se livre sans fausse pudeur. Des bobos sans gravités à l'accident extrêmement grave, elle relate sans détour sa vie de soignant avec son salaire misérable, sa vie de couple en dents de scie, ses crises de rires et ses collègues désagréable, elle nous livre tout.... De l'inconnue hypocondriaque a la mort de son père, elle donne tellement d'elle dans ce livre qu'on le dévore en quelques heures sans rendre compte. On rit, beaucoup, on pleure, un peu et on compatit énormément et je me rends compte après coup, que j'ai parfois été désagréable moi aussi après 5h à attendre aux urgences et que je n'ai peut-être jamais remercié comme il se doit les soignants, alors je le fais aujourd'hui. MERCI pour tout ce que vous faites. Merci a Caroline Estremo pour sa joie de vivre et sa bonne humeur qu'elle transmet autant dans la vidéo qu'entre les pages du livre. Merci a Babelio pour sa Masse Critique.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !