Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749118260
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 112
Format : 115 x 190 mm

L'Avènement d'Hitler

Collection : Planète Prévert
Date de parution : 10/11/2010

Actualité et postérité de Prévert.

Le bourgeois n'est sensible qu'au fric

Même quand on lui joue du violon

Il tuerait bien tout le monde pour

garder sa maison

Mais il ne peut pas tuer lui-même

Il faut qu'on croie qu'il est bon

Alors il cherche un homme

Comme Diogène

Alors il trouve un homme

au fond d'un vieux tonneau de peinture

HITLER… HITLER… HITLER

L'homme de...

Le bourgeois n'est sensible qu'au fric

Même quand on lui joue du violon

Il tuerait bien tout le monde pour

garder sa maison

Mais il ne peut pas tuer lui-même

Il faut qu'on croie qu'il est bon

Alors il cherche un homme

Comme Diogène

Alors il trouve un homme

au fond d'un vieux tonneau de peinture

HITLER… HITLER… HITLER

L'homme de paille pour foutre le feu

Le tueur

Le provocateur

 

Jacques Prévert

 

 

À partir de 1928, Jacques Prévert a commencé à écrire pour le cinéma : des adaptations, des scénarios, des dialogues.

 

En 1932, des comédiens sont venus lui demander des textes pour leur jeune troupe. Sans lâcher ses travaux cinématographiques, de 1932 à 1936, il a abondamment nourri le répertoire de cette « belle équipe » dénommée Groupe Octobre, signant au jour le jour des pièces, des sketches, des saynètes, des intermèdes, des chœurs parlés, des poèmes, des chansons.

 

L’Avènement d’Hitler a été mis sur le papier et joué le jour même où Hitler est devenu chancelier d’Allemagne, le 30 janvier 1933.

 

Tout au long des années 1930, Jacques Prévert a ainsi écrit à chaud sur tous les événements d’une époque terrible : crise économique, crise sociale, chômage, misère, guerres, invasions, dictatures. Face à « toutes ces coûteuses, ces ruineuses saloperies », il n’a eu de cesse de choisir le camp de « ceux qui attendent que ça change et qui en ont assez ». Il a obstinément appelé à la vigilance et chanté « la fleur rouge de la liberté ».

 

L’Avènement d’Hitler est un précis de résistance.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749118260
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 112
Format : 115 x 190 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • JeanPierreV Posté le 22 Septembre 2019
    Toi, moi, vous, nous connaissons tous Prévert ! Nos instituteurs nous demandaient d'apprendre un poème en primaire, voire en 6ème ou en 5ème...Quelques textes plus ou moins gentils dans l'ensemble, puis après on ne nous parlait plus de Prévert... Oublié des programmes. En tout cas en ce qui me concerne. D'ailleurs est-ce qu'il nous ont réellement parlé de l'auteur, de sa capacité à nous balancer de coups de poing littéraires, de sa capacité à nous émouvoir, du Prévert politique...est-ce que tout ce ceci faisait partie du programme...En tout cas, scolaire,je ne l'avais pas appris...Oui mais j'habitais dans une "ville d'art, ville sainte"! Ceci explique peut-être cela ! Je dirai même plus...Du fait de mes instits et profs successifs la poésie n'est pas au coeur de mes centres d'intérêt littéraires. Je ne suis sans doute pas le seul. Ils m'en ont même dégoutté ! Je connaissais un Prévert plus classique, bien moins politique ! Et puis un jour au hasard d'une ballade sur Internet j'ai découvert ce titre....absent de toutes les librairies et médiathèques de ma ville...Même le libraire d'une vieille rue de ma ville, chez qui j'aime flâner, et chez lequel je commandais le titre, me dit : "je ne connaissais pas"...On... Toi, moi, vous, nous connaissons tous Prévert ! Nos instituteurs nous demandaient d'apprendre un poème en primaire, voire en 6ème ou en 5ème...Quelques textes plus ou moins gentils dans l'ensemble, puis après on ne nous parlait plus de Prévert... Oublié des programmes. En tout cas en ce qui me concerne. D'ailleurs est-ce qu'il nous ont réellement parlé de l'auteur, de sa capacité à nous balancer de coups de poing littéraires, de sa capacité à nous émouvoir, du Prévert politique...est-ce que tout ce ceci faisait partie du programme...En tout cas, scolaire,je ne l'avais pas appris...Oui mais j'habitais dans une "ville d'art, ville sainte"! Ceci explique peut-être cela ! Je dirai même plus...Du fait de mes instits et profs successifs la poésie n'est pas au coeur de mes centres d'intérêt littéraires. Je ne suis sans doute pas le seul. Ils m'en ont même dégoutté ! Je connaissais un Prévert plus classique, bien moins politique ! Et puis un jour au hasard d'une ballade sur Internet j'ai découvert ce titre....absent de toutes les librairies et médiathèques de ma ville...Même le libraire d'une vieille rue de ma ville, chez qui j'aime flâner, et chez lequel je commandais le titre, me dit : "je ne connaissais pas"...On ne peut pourtant pas le soupçonner d'absence de culture littéraire. Oui j'ai pris un grand plaisir à découvrir ce livre qui resta presque tout l'été dans le sac qui ne me quitte pas l'été...lu et relu, dans l'ordre et dans le désordre des pages. L'âge de ces textes, nous permet de découvrir un peu plus Prévert agitateur de consciences, Prévert lucide, Prévert politique..un Prévert féroce qui ne s'est pas totalement démodé avec le temps. Ces textes étaient tous destinés à être interprétés sur scène par le Groupe Octobre, ces sketchs, saynètes, ou poèmes prennent encore plus de force quant on les lit à haute voix, quand on tente de les interprèter...Une claque à chaque lecture ! On change un nom et hop! on peut retrouver en filigrane certains des personnages de notre actualité mondiale ! Le livre prend le titre d'un de ces textes....le plus court..un texte de trois pages, qui nous replace dans le contexte de l'époque, un texte écrit le jour de l'arrivée d'Hitler au pouvoir, nous dit-on. Mais d'autres comme Mussolini, les généraux espagnols, ou le Saint-Père et sa surdité sont dans le viseur du poète, dans d'autres textes. Il s'en prend à l'Eglise, défend les affameurs des pauvres et des chômeurs...Curés, militaires et hommes politiques allant manger à l'Elysée sont dans son viseur. Bref un petit livre qui malgré son âge ne doit pas rester dans l'oubli. Il a le pouvoir de nous faire vivre une époque que nous n'avons pas connue....et de nous faire réfléchir à certaines situations actuelles! Il n'en est que plus fort ! Petite précision : la couverture est l'oeuvre de l'artiste allemand John Heartfield publié en 1932, elle était intitulée (traduction de l'allemand) "Adolf le surhomme, il avale de l'or et recrache des insanités")
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fandol Posté le 29 Juin 2019
    Tout le monde connaît Jacques Prévert. Beaucoup ont appris quelques poèmes de lui à l'école. J'en ai fait apprendre à mes élèves, séduit pas la justesse et la poésie de ses formules si justes et souvent amusantes mais je n'avais jamais plongé aussi avant dans ses textes, ce que m'a permis ce petit livre, L'avènement d'Hitler, paru grâce à Jean-Paul Liégeois, au cherche-midi, un cadeau de Simon que je remercie. J'ajoute que je me suis décidé à lire ce livre après le spectacle extraordinaire fourni par Yolande Moreau et Christian Olivier, au Train-Théâtre de Portes-lès-Valence, le 23 mai 2019. Ces deux immenses artistes ont intitulé sobrement leur oeuvre : Prévert. C'est chanté, parlé, joué et déclamé, superbement mis en scène, avec trois excellents musiciens et je ne peux qu'espérer que ce spectacle soit davantage connu et diffusé car c'est un régal complet ! En introduction de ce livre, Jean-Paul Liégeois rappelle la tourmente des années 1930 dans laquelle l'Europe était plongée. Malgré la parenthèse heureuse de 1936, les cauchemars s'appelaient Mussolini, Hitler, Franco et Staline. Il précise aussi que Prévert était « Un résistant d'avant la Résistance. » Il ajoute ensuite très justement : « Les dangers d'hier sont-ils écartés aujourd'hui ? le... Tout le monde connaît Jacques Prévert. Beaucoup ont appris quelques poèmes de lui à l'école. J'en ai fait apprendre à mes élèves, séduit pas la justesse et la poésie de ses formules si justes et souvent amusantes mais je n'avais jamais plongé aussi avant dans ses textes, ce que m'a permis ce petit livre, L'avènement d'Hitler, paru grâce à Jean-Paul Liégeois, au cherche-midi, un cadeau de Simon que je remercie. J'ajoute que je me suis décidé à lire ce livre après le spectacle extraordinaire fourni par Yolande Moreau et Christian Olivier, au Train-Théâtre de Portes-lès-Valence, le 23 mai 2019. Ces deux immenses artistes ont intitulé sobrement leur oeuvre : Prévert. C'est chanté, parlé, joué et déclamé, superbement mis en scène, avec trois excellents musiciens et je ne peux qu'espérer que ce spectacle soit davantage connu et diffusé car c'est un régal complet ! En introduction de ce livre, Jean-Paul Liégeois rappelle la tourmente des années 1930 dans laquelle l'Europe était plongée. Malgré la parenthèse heureuse de 1936, les cauchemars s'appelaient Mussolini, Hitler, Franco et Staline. Il précise aussi que Prévert était « Un résistant d'avant la Résistance. » Il ajoute ensuite très justement : « Les dangers d'hier sont-ils écartés aujourd'hui ? le seront-ils demain ? Rien n'est moins sûr. Nous aurons toujours besoin de la pertinence et de l'acuité des mots de Jacques Prévert. » Alors, je me suis plongé dans les mots, les phrases, les formules du poète et ça commence très fort avec Tentative de description d'un dîner de têtes à Paris-France. C'est cocasse et très drôle et c'est vrai que l'oral donne encore plus de force et de poésie comme Mouloudji, Serge Reggiani, François Perrier, Jean-Marc Tennberg et tant d'autres l'ont fait en enregistrant Prévert. Ce texte moque les profiteurs, « ceux qui, loin d'être morts, vivent sur le dos de la patrie, sur le dos du peuple. » L'avènement d'Hitler est le second texte, écrit en pleine actualité, en 1931 : « On présente d'abord le monstre en liberté On le présente aux ouvriers « C'est un ami presque un frère Un ancien peintre en bâtiment » Le moindre mal quoi ! C'est moins dangereux qu'un général un ancien peintre en bâtiment Et maintenant Les quartiers ouvriers sont peints couleur de sang. » Suivent d'autres textes tout aussi percutants, déjantés parfois, antimilitaristes souvent, anticléricaux comme La crosse en l'air (1936). Jacques Prévert ne s'attaque pas à la religion et à ses thuriféraires sans raison puisque lorsqu'il parle de Laval et Mussolini en visite au Vatican, les faits sont réels et la collusion entre la hiérarchie catholique et les régimes fascistes et totalitaires évidente. Il parle de Mussolini gangster et de Pesetas Franco et n'oublions jamais que les collabos français soutiennent le nazisme dès 1933. Prévert épingle justement Paul Morand : « Comme le disait au Saint-Père dit Pol Morand à la douairière Debout les morts et à la douche nous voulons des cadavres propres… oh monsieur Morand vous êtes le roi des cormorans et toujours tellement garnement » L'époque est terrible et les années qui vont suivre encore pires et il est important de lire aujourd'hui ce qu'a écrit un poète toujours soucieux du sort des plus faibles, des pauvres, des chômeurs. Jacques Prévert (1900 – 1977) pour toujours dans nos coeurs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • crapette Posté le 9 Juillet 2011
    Cette édition largement commentée des textes politiques de Prévert m'a beaucoup intéressée. Elle permet de mieux comprendre la situation politique de notre époque à nous et le rôle que peuvent jouer les poètes pour en dénoncer "les coûteuses et ruineuses saloperies". Je me suis régalée de la vitalité, de la drôlerie, mais aussi de la férocité de ces textes de Prévert écrits pour le Groupe Octobre et son théâtre d'agitation propagande.
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !