Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092558454
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 210 mm

Les filles au chocolat : Cœur Cookie

Anne Guitton (Traducteur)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 02/07/2015
Un demi-frère caché pour une nouvelle -et dernière- histoire à croquer !
Jake vient juste de découvrir que son père a longtemps mené une double vie et qu’il a quatre demi-sœurs cachées : Honey, Summer, Skye et Coco. Déjà bouleversé par cette nouvelle, il voit en plus son quotidien à Londres avec sa mère tourner au cauchemar. Et il n’a nulle part... Jake vient juste de découvrir que son père a longtemps mené une double vie et qu’il a quatre demi-sœurs cachées : Honey, Summer, Skye et Coco. Déjà bouleversé par cette nouvelle, il voit en plus son quotidien à Londres avec sa mère tourner au cauchemar. Et il n’a nulle part où se réfugier. À part peut-être chez ses demi-sœurs dans le Somerset ? Mais il ne connaît rien de cette nouvelle famille… Est-ce qu’il y sera le bienvenu ? D’autant qu’il arrive en plein milieu du tournage d’une émission de télé-réalité…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092558454
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 210 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LadyNephtys Posté le 7 Juin 2020
    Un bon tome qui termine la saga d'une jolie façon (même s'il reste les hors-séries à découvrir). Toujours autant de douceur et d'espoir chez les personnages, et cela fait tellement plaisir de voir une Honey changée. Jake s'incruste parfaitement avec les autres filles, j'avais peur que ce soit maladroit mais pas du tout. Par contre Greg m'a une fois de plus horripilée...
  • revesansfrontiere Posté le 22 Mars 2020
    On découvre la vie de Cookie (c'est son surnom), le frère caché des sœurs Tanberry. Il pense qu'il est un aimant à problèmes et quand ceux-ci surgissent, il fugue de chez lui pour rejoindre ses sœurs à Kitnor dans le but de leur demander leurs aide (surtout celle de son père). Cette rencontre va le faire grandir et apaiser des tensions déjà existantes là-bas. J'ai aimé retrouver ce cadre enchanteur (prairie, la mer) et la bonne humeur des "chocolats". Une très belle conclusion à cette saga et Cookie a facilement trouvé sa place dans cette famille haute en couleur. Une lecture fluide, simple et rafraichissante.
  • Miss_Potter Posté le 4 Mars 2020
    Magnifique ce sixième tome m’a tout simplement emporté avec Jake ( pour vous dire je l’ai lu en même pas un jour ). On nous dévoile quelque chose qui dévoile une des meilleure intrigue de la série. En plus de ça ces le tome le plus long sur l’histoire d’un garçon au chocolat. Qui on peut le dire attachant. Même si a certain passage il me tapait un peu sur le système... Par exemple quand Sheddie est avec ses petites sœur et sa mère il se comporte assez mal envers Sheddie et une des ses petites sœurs. Mais sinon un sixième tome génial !!! J’ai adoré me plonger dans cette histoire. Bonne Lecture :-)
  • LabananeDanseuse Posté le 8 Janvier 2020
    Abordé une nouvelle vie de famille n'est pas très facile mais Jake s'en sort avec brio malgré quelque gaffe. Je m'arrête avant de spoiler !
  • Sharon Posté le 20 Décembre 2019
    Sixième et dernier tome des aventures des filles au chocolat. Cette fois-ci, ce n’est pas une fille qui est la narratrice, mais Jake Cooke, surnommé depuis longtemps Cookie. Honey a découvert son existence dans le tome 5, il est le fils que son père a eu avec une autre femme alors que sa mère attendait leur quatrième enfant. Ne croyez cependant pas que le père menait une double vie – pas vraiment : il a laissé un gros virement à la jeune femme de 18 ans, et a disparu de sa vie, et de celle de son enfant. La jeune femme s’est donc débrouillée comme elle a pu. Elle a refait sa vie, a eu deux autres enfants. J’ai presque envie de dire : pourquoi ? Nous ne le saurons pas, évidemment, je ne peux m’empêcher de me dire, dans un roman qui, bien que jeunesse, bien que très coloré du point de vue de la couverture, nous sommes face à une constante sociale : quand un homme se met en couple avec une femme qui a déjà un enfant, il en veut un « à lui », et tout le monde trouve ça normal. Parce qu’il est déjà bien... Sixième et dernier tome des aventures des filles au chocolat. Cette fois-ci, ce n’est pas une fille qui est la narratrice, mais Jake Cooke, surnommé depuis longtemps Cookie. Honey a découvert son existence dans le tome 5, il est le fils que son père a eu avec une autre femme alors que sa mère attendait leur quatrième enfant. Ne croyez cependant pas que le père menait une double vie – pas vraiment : il a laissé un gros virement à la jeune femme de 18 ans, et a disparu de sa vie, et de celle de son enfant. La jeune femme s’est donc débrouillée comme elle a pu. Elle a refait sa vie, a eu deux autres enfants. J’ai presque envie de dire : pourquoi ? Nous ne le saurons pas, évidemment, je ne peux m’empêcher de me dire, dans un roman qui, bien que jeunesse, bien que très coloré du point de vue de la couverture, nous sommes face à une constante sociale : quand un homme se met en couple avec une femme qui a déjà un enfant, il en veut un « à lui », et tout le monde trouve ça normal. Parce qu’il est déjà bien gentil d’avoir accepté cet enfant, même s’il passe son temps à l’humilier, même si l’enfant est obligé de raser les murs pour éviter sa colère – que subissent aussi ses enfants biologiques. La solution ? La fuite. Retrouver un logement, un travail, ce qui est tout sauf facile, et, comme souvent, un compagnon, comme si le salut ne pouvait venir que d’un homme et non de soi. Note : Charlotte, la mère de quatre des cinq filles au chocolat, a fait exactement la même chose. Je m’interroge : la conjoncture économique ferait-elle qu’une femme soit obligée de se mettre en couple pour vivre décemment, parce qu’aucune carrière ouverte aux femmes ne lui permettrait de vivre seul, ou faut-il y voir un modèle de livres qui apprend qu’une femme doit nécessairement être en couple, et ne peut concevoir sa vie seule ? Même constat pour la jeune génération, presque toutes ont un garçon dans leur vie. Mais revenons à Jake, qui débarque dans le Somerset, et nous offre un regard différent sur les quatre soeurs. Forcément, nous en savons plus que lui. Aussi, il est agréable de lire, de voir le décalage entre ce que croit deviner Jake – et la réalité, que les cinq membres de la famille ne manqueront pas de lui dévoiler peu à peu, tout comme il leur dévoilera les véritables raisons de sa visite. Les gens ne sont jamais aussi méchants qu’on ne peut le penser, les gens ne sont jamais aussi privilégiés qu’on ne le pense. Un sixième tome en forme d’adieu pour une famille que l’on quitte sans que tout ait été résolu. Disons cependant qu’une certaine stabilité a été atteinte.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail