RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Mystères du peuple

            Robert Laffont
            EAN : 9782221100165
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1080
            Format : 132 x 198 mm
            Les Mystères du peuple
            ou l'histoire d'une famille de prolétaires à travers les âges

            Collection : Bouquins
            Date de parution : 06/11/2003

            Dernière grande oeuvre d'Eugène Sue à avoir été publiée de son vivant, Les Mystères du peuple est aussi sa réalisation la plus ambitieuse. Écrit pendant près de dix ans, de 1849 à 1857, ce roman-fleuve retrace, sur plusieurs milliers de pages, la vie d'une famille de prolétaires de l'an 57...

            Dernière grande oeuvre d'Eugène Sue à avoir été publiée de son vivant, Les Mystères du peuple est aussi sa réalisation la plus ambitieuse. Écrit pendant près de dix ans, de 1849 à 1857, ce roman-fleuve retrace, sur plusieurs milliers de pages, la vie d'une famille de prolétaires de l'an 57 avant Jésus-Christ à l'avènement de Napoléon III. À travers des tableaux mouvementés de l'Histoire - de la Gaule pastorale aux cruautés des Francs, en passant par les débauches romaines et la geste du Christ - Sue tente de démontrer qu'«il n'est pas une réforme religieuse, politique ou sociale, que nos pères n'aient été forcés de conquérir de siècle en siècle, au prix de leur sang, par l'insurrection». C'est cette vaste fresque du combat du peuple à travers les siècles pour son émancipation que raconte Les Mystères du peuple, dans ce style trépidant du feuilleton qui fait le charme de l'auteur du Juif errant et des Mystères de Paris: batailles, massacres, révoltes et conspirations remplissent ces pages fébriles. Longtemps interdit par la censure pour ses attaques contre le pouvoir et la religion, victime de coupes et de réécritures, Les Mystères du peuple est l'une de ces oeuvres maudites qui gagnent à être redécouvertes avec le temps.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221100165
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1080
            Format : 132 x 198 mm
            Robert Laffont
            29.40 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « C’est d’abord un extraordinaire manuel d’histoire populaire. Le romantisme, alors triomphant, a imposé l’Histoire comme clef et ressource du monde […] Il faut donc saluer à sa juste valeur l’édition que nous offre aujourd’hui Mathieu Letourneux. » Dominique Kalifa, Libération, 11 mars 2004

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • gill Posté le 13 Mai 2013
              Ce puissant ouvrage est un ensemble de 16 récits écrits par Eugène Sue et parus tout d'abord sous la forme de feuilletons entre 1849 et 1857. C'est l'histoire de la famille Lebrenn que ses membres se transmettent de générations en générations depuis 57 avant Jésus-Christ et ce jusqu'en 1857. Dans "L'anneau du forçat", qui sert d'introduction, Marik Lebrenn exhume, en présence de sa famille, les différentes chroniques, qui seront autant de chapitres à découvrir, accompagnées de divers objets valant témoignage. Eugène Sue entame, alors, par la voie de son personnage un long feuilleton. A la veille de la conquête romaine menée par César, Joël le Brenn est le chef de la tribu des "karnak" installée près de Vannes en petite-Bretagne. Devenu esclave des romains, il devra subir, ensuite, le joug des francs, puis la domination de l'église qui promet une récompense divine à ceux qui souffrent docilement ici-bas. Au fil du temps et des diffusions, chaque membre de la famille, devenu personnage de la saga, devra lutter pour échapper aux nombreuses oppressions et tenter de retrouver une sorte d'âge d'or décrit dans "La faucille d'or", le premier manuscrit, une société celte définie comme une sorte de communauté idéale. Cet œuvre est fortement anticléricale et... Ce puissant ouvrage est un ensemble de 16 récits écrits par Eugène Sue et parus tout d'abord sous la forme de feuilletons entre 1849 et 1857. C'est l'histoire de la famille Lebrenn que ses membres se transmettent de générations en générations depuis 57 avant Jésus-Christ et ce jusqu'en 1857. Dans "L'anneau du forçat", qui sert d'introduction, Marik Lebrenn exhume, en présence de sa famille, les différentes chroniques, qui seront autant de chapitres à découvrir, accompagnées de divers objets valant témoignage. Eugène Sue entame, alors, par la voie de son personnage un long feuilleton. A la veille de la conquête romaine menée par César, Joël le Brenn est le chef de la tribu des "karnak" installée près de Vannes en petite-Bretagne. Devenu esclave des romains, il devra subir, ensuite, le joug des francs, puis la domination de l'église qui promet une récompense divine à ceux qui souffrent docilement ici-bas. Au fil du temps et des diffusions, chaque membre de la famille, devenu personnage de la saga, devra lutter pour échapper aux nombreuses oppressions et tenter de retrouver une sorte d'âge d'or décrit dans "La faucille d'or", le premier manuscrit, une société celte définie comme une sorte de communauté idéale. Cet œuvre est fortement anticléricale et engagée politiquement et socialement. Elle est le témoignage des souffrances d'un peuple et son auteur fut inquiété à de nombreuses reprises par la censure. Chaque volume s'ouvre sur une exhortation à la révolte : "Il n'est pas une réforme religieuse, politique ou sociale, que nos pères n'aient été forcés de conquérir de siècle en siècle au prix de leur sang, par l'insurrection". En septembre 1857, Eugène Sue décédé, un procès mène à la destruction de l'ouvrage qui, heureusement, est sauvegardé par les éditions belges et suisses....
              Lire la suite
              En lire moins
            Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
            Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.