Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265114524
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Prendre Gloria - Prix Lion Noir 2017

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 14/01/2016
« Vous regardez entrer une amie dans une église un dimanche à 11 h 30. »

Dans la commune italienne de P., on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle.
Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l’église de...
« Vous regardez entrer une amie dans une église un dimanche à 11 h 30. »

Dans la commune italienne de P., on sauve les apparences. Et surtout le dimanche. Le 12 septembre 1993 a dérogé à la règle.
Ce jour-là, Gloria Prats quitte son amie Elena pour honorer un rendez-vous. Elle franchit le perron de l’église de la Miséricorde. Un rendez-vous furtif, pas plus de quelques minutes.
Le 12 septembre 1993, les minutes deviennent des heures. Gloria ne ressort pas.
Une fugue, à coup sûr. Ou un coup de ce petit Albanais trop discret pour être honnête. Tout, mais pas le principal suspect, protagoniste numéro 2 du rendez-vous : Damiano Solivo.
 
Comment on construit un monstre, comment le pouvoir oblitère la vérité dans une ville de province pétrie de règles ancestrales. Prendre Gloria est un roman noir et une puissante critique sociale, genèse du diptyque tiré d’un fait divers qui tourmenta l’Italie et l’Angleterre de 1993 à 2011.

À propos de Prendre Lily :
« C’est un thriller lent, entêtant, la traque désespérante d’un homme-savonnette qui toujours échappe. Le roman ne perd jamais son souffle. »
Télérama
« Une traque fascinante pour coincer un psychopathe. »
Paris Match

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265114524
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ils en parlent

« On est comme chez Hitchcock. »
Xavier Leherpeur sur Itélé
 
« Tout le talent de Marie Neuser est de nous tenir en haleine. »
Voici
 
« Le roman ne perd jamais son souffle, le lecteur reste suspendu. »
Télérama
 
« Marie Neuser raconte une traque fascinante pour coincer un psychopathe. »
Paris Match
 
« C’est un énorme polar. […] C’est absolument extraordinaire ! »
Gérard Collard, Chronique « Des livres et moi », Le Magazine de la santé
 
« 500 pages de plaisir […]. C’est un des chefs-d’œuvre de l’année ! »
Gérard Collard, Coup de cœur des libraires, LCI

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • moijelisetvous Posté le 22 Juillet 2019
    Bon, je ne vous ai pas caché mon enthousiasme pour le premier tome " Prendre Lily" de Marie Neuser et il me tardait de lire le suivant...C'est chose faite et pour moi la magie opère royalement encore une fois. Nous avions découvert Gloria dans le premier tome : cette jeune fille avait disparu en Italie et cette disparition n'était pas sans lien avec le terrible meurtre de Lily. Nous voilà replongés en 1993, en Italie, un dimanche comme les autres où Gloria Prats se rend à un rendez-vous en l'Eglise de La Miséricorde.Nous savons qu'elle n'en ressortira pas, commence alors une enquête sur une quinzaine d'années. Que peut-il se passer en 15 ans me dire vous et c'est là, la réussite de Marie Neuser : nous tombons malgré nous en déconvenues, rebondissements et elle nous tient en haleine d'une manière diffuse mais diablement efficace... C'est comme un épisode de Colombo ( fan ou pas fan ), on sait qui a tué dès le début ( surtout si vous avez lu "Prendre Lily" évidemment), mais ce roman nous dévoile le reste : pourquoi, comment , des complices peut-être...On découvre la personnalité du tueur Solivo, sa famille , le pouvoir, le silence aussi des institutions. Je vous... Bon, je ne vous ai pas caché mon enthousiasme pour le premier tome " Prendre Lily" de Marie Neuser et il me tardait de lire le suivant...C'est chose faite et pour moi la magie opère royalement encore une fois. Nous avions découvert Gloria dans le premier tome : cette jeune fille avait disparu en Italie et cette disparition n'était pas sans lien avec le terrible meurtre de Lily. Nous voilà replongés en 1993, en Italie, un dimanche comme les autres où Gloria Prats se rend à un rendez-vous en l'Eglise de La Miséricorde.Nous savons qu'elle n'en ressortira pas, commence alors une enquête sur une quinzaine d'années. Que peut-il se passer en 15 ans me dire vous et c'est là, la réussite de Marie Neuser : nous tombons malgré nous en déconvenues, rebondissements et elle nous tient en haleine d'une manière diffuse mais diablement efficace... C'est comme un épisode de Colombo ( fan ou pas fan ), on sait qui a tué dès le début ( surtout si vous avez lu "Prendre Lily" évidemment), mais ce roman nous dévoile le reste : pourquoi, comment , des complices peut-être...On découvre la personnalité du tueur Solivo, sa famille , le pouvoir, le silence aussi des institutions. Je vous avoue qu'au commencement de la lecture , je me suis demandé quel était l'intérêt de revenir en arrière , avec la disparition de Gloria Prats et bien croyez moi, c'était nécessaire : le rythme est peut être un peu plus lent mais avec la technique de Marie Neuser, qui consiste à suivre cette enquête par le regard des différents protagonistes, vous vous retrouvez en Italie , en 1993 face à cette famille avec un chagrin sans nom... Oui je vous le recommande et un grand merci à Marie Neuser et les éditions Pocket. #prendregloria #prendrelily #marieneuser #pocket
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar Posté le 21 Juillet 2019
    La genèse de l’affaire du « Haircut Killer » ou comment Damiano Solivo est devenu le sérial killer qui secoua l’Italie pendant dix-sept ans. Tout commence dans une ville de province italienne. Le dimanche 12 septembre 1993, Gloria retourne furtivement à l’église pour un rendez-vous de quelques minutes. Elle ne ressortira jamais. L’enquête débute, sans corps, au milieu du chagrin et des parjures. L’auteur avait en fait initialement écrit ces deux romans ( prendre Lily et prendre Gloria) en un seul opus. Mais les éditions Fleuve ont eu la judicieuse idée d’en faire un double drame. D’autant que ce second volet de l’enquête peut se suffire à lui même. Et même si vous n’avez pas lu le premier vous serez tout de suite dans le l’enquête sans que l’intrigue en pâtisse. Prendre Gloria est encore plus puissant que prendre Lily. Cette auteure est tout bonnement stupéfiante. Et explore encore un nouveaux style, une nouvelle écriture…. Elle s’approprie l’histoire et y plaque un style, une écriture qui correspond parfaitement à cette histoire. Elle nous entraîne entre présent et passé. Elle donne la parole à chaque protagoniste. Elle nous balade. Elle déroule sa petite musique. Et chaque nouvelle partition est parfaite. Et c’est parfaitement maîtrise et juste impeccable. Implacable !
  • lalectricecompulsive59 Posté le 17 Mai 2019
    Lire un livre dont on connait le nom de l'assassin dès le début est il interessant à lire? Oui clairement car ce livre est vraiment hypnotisant,c'est le second tome de "Prendre femme" mais l'histoire se déroule avant le tome 1 du coup on peut lire le tome 2 d'abord sans que ça ne pose de problèmes, c'est une histoire tiré d'un fait divers ce qui donne véritablement froid dans le dos. Le roman présente les points de vues de divers protagonistes et chacun donne sa version des faits,on suit l'enquête, on la décorique, on examine, on doute... si vous cherchez un livre bourrée d'actions, ce n'est clairement pas pour vous.Mais le roman m'a beaucoup plu, je pense lire prendre Lily d'ici quelques temps
  • Louplou Posté le 10 Octobre 2018
    Avant la lecture de ce roman, je savais juste que ce second tome était ‘la suite' de Prendre Lily, si je puis m'exprimer ainsi car en fait l'histoire de ce second tome précède celle du premier roman. Comme je n'aime pas lire un tome 2, j'ai acheté Prendre Lily. Mais après coup, je m'aperçois que l'on peut lire ce second tome, sans pour autant avoir lu le premier. A aucun moment, le lecteur n'est perdu. Prendre Lily (le premier tome relate les faits commis en Angleterre à partir de 2002), et le second nous raconte ce qui s'est passé en 1993 en Italie. Cependant, je conseille aux amoureux de polars psychologiques de lire les deux. Les deux livres de Marie Neuser sont très prenants, de véritables page-turner. La plume de Marie Neuser est élégante, la construction du roman (de nombreux flash-back) est originale. Convaincue par la plume de Marie Neuser, je me suis procurée ses 2 premiers livres parus en poche, Je tue les enfants français dans les jardins et Un petit jouet mécanique. Marie Neuser, une talentueuse écrivain que je vais continuer à suivre.
  • xnewlo Posté le 11 Septembre 2018
    J'ai lu le premier opus de cette enquête il y a près de trois ans maintenant. Je l'ai tout autant apprécié que ce deuxième tome que je viens de terminer. On retrouve encore une fois le grotesque et écoeurant Damiano Solivo. Ici ce sont les prémisses de l'histoire de ce tueur. L'enquête se déroule donc en Italie, là où Damiano a tué sa "première" victime. On connait déjà l'identité du tueur, mais le suspense réside dans la construction de l'enquête et sa résolution. L'histoire aborde des thèmes tels que la religion, la famille, le sexe, la corruption etc, ce qui n'est pas pour déplaire. Ici, il est difficile de présenter les personnages principaux tant il y en a. On y dénombre les parents et amis de la disparue, le tueur et son entourage. Les hommes d'église de la ville etc... Il est rare pour moi de ne pas trop savoir quoi dire lors d'une critique, mais cet ouvrage est bien trop subtil pour que je puisse vous rendre compte correctement de l'ambiance malsaine qui s'en dégage. Le lecteur a pourtant toutes les clés en main pour la finalité de l'histoire, mais on ne peut s'empêcher d'être écoeuré par la justice, par la corruption, par... J'ai lu le premier opus de cette enquête il y a près de trois ans maintenant. Je l'ai tout autant apprécié que ce deuxième tome que je viens de terminer. On retrouve encore une fois le grotesque et écoeurant Damiano Solivo. Ici ce sont les prémisses de l'histoire de ce tueur. L'enquête se déroule donc en Italie, là où Damiano a tué sa "première" victime. On connait déjà l'identité du tueur, mais le suspense réside dans la construction de l'enquête et sa résolution. L'histoire aborde des thèmes tels que la religion, la famille, le sexe, la corruption etc, ce qui n'est pas pour déplaire. Ici, il est difficile de présenter les personnages principaux tant il y en a. On y dénombre les parents et amis de la disparue, le tueur et son entourage. Les hommes d'église de la ville etc... Il est rare pour moi de ne pas trop savoir quoi dire lors d'une critique, mais cet ouvrage est bien trop subtil pour que je puisse vous rendre compte correctement de l'ambiance malsaine qui s'en dégage. Le lecteur a pourtant toutes les clés en main pour la finalité de l'histoire, mais on ne peut s'empêcher d'être écoeuré par la justice, par la corruption, par la personnalité malsaine de certains. L'auteur y a fait un travail incroyable de recherches et d'imagination. Son écriture est fluide, surprenante. Crue ou pudique. On s'attache à certains de ses personnages, et on en déteste d'autres. Un régal. En conclusion, je ne peux que vous recommander de lire "Prendre Lily", suivi de "Prendre Gloria", qui sont basés sur de réels faits divers. Tantôt dérangeant, tantôt affligeant, on se plonge facilement dans cette sombre affaire semées d'embuches de toutes parts...
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.