En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Regards

            Cherche midi
            EAN : 9782749152523
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 210 mm
            Regards

            Marc CHENETIER (Traducteur)
            Collection : Lot 49
            Date de parution : 20/04/2017
            « L'un des écrivains américains les plus importants du siècle. » (George Steiner)
            Après Le Tunnel, Sonates cartésiennes et Le Musée de l'Inhumanité, William Gass revient avec ce recueil composé de deux longs récits et de quatre nouvelles. Ici, le narrateur n'est autre que le célèbre piano du film Casablanca qui donne sans complexe sa version de l'histoire au cours d'une interview riche en... Après Le Tunnel, Sonates cartésiennes et Le Musée de l'Inhumanité, William Gass revient avec ce recueil composé de deux longs récits et de quatre nouvelles. Ici, le narrateur n'est autre que le célèbre piano du film Casablanca qui donne sans complexe sa version de l'histoire au cours d'une interview riche en révélations et en coups de griffe. Là, nous faisons connaissance avec le photographe d'une ville si désolée que même les voleurs ne la visitent plus et où il règle en maître sur sa boutique, sanctuaire d'images pâles et encadrées reltant une vie passée anonyme - jusqu'au jour où un client inattendu vient tout bouleverser. Nous croiseront aussi une chaise pliante se livrant à un étrange monologue dans l'échoppe d'un barbier...

            Le diable, dit-on, gît dans les détails. Avec Regards, Gass démontre une fois de plus sa puissance d'évocation, toujours attentif au monde muet des objets et curieux des secrets de l'âme, usant de la langue comme d'un instrument incomparable, nous donnant à chaque fois l'impression d'entendre des notes derrière les mots.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782749152523
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 210 mm
            Cherche midi
            22.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Elodieuniverse Posté le 6 Avril 2017
              Ce livre est composé de deux récits et de quatre nouvelles. Le thème principal du livre sont les objets. Le premier récit s'intitule "Huis clos, chambre noire". Il s'agit d'un homme, Mr Lang, qui tient une boutique de photographies. Une boutique poussiéreuse, aux murs grêlés, dans une rue où les passants sont rares. Mr Lang mène une vie morne et monotone, il est accompagné d'un assistant qu'il qualifie d'idiot. (un garçon envoyé par les services sociaux) Dans ce récit, ce sont les photographies qui sont importantes et Mr Lang leur voue une adoration sans nom, enfermant ses trésors avec soin mais un jour, un policier arrive avec un mandat de perquisition pour biens volés et le monde de Mr Lang s'effondre. Dans le deuxième récit, intitulé "Bonnes oeuvres", on rencontre le vieil Harry. Un homme qui se rend compte qu'il est alpagué de toutes parts par les gens qui l'entourent. A chaque pas, il doit faire une contribution, une bonne oeuvre, un don... Demande d'aumône, démarchage au téléphone, à domicile, aider les enfants en Afrique, sauver les phoques, les grues blanches... Il en a marre des "Félicitations, vous avez..." et il essaye tant bien que mal de passer entre les mailles du... Ce livre est composé de deux récits et de quatre nouvelles. Le thème principal du livre sont les objets. Le premier récit s'intitule "Huis clos, chambre noire". Il s'agit d'un homme, Mr Lang, qui tient une boutique de photographies. Une boutique poussiéreuse, aux murs grêlés, dans une rue où les passants sont rares. Mr Lang mène une vie morne et monotone, il est accompagné d'un assistant qu'il qualifie d'idiot. (un garçon envoyé par les services sociaux) Dans ce récit, ce sont les photographies qui sont importantes et Mr Lang leur voue une adoration sans nom, enfermant ses trésors avec soin mais un jour, un policier arrive avec un mandat de perquisition pour biens volés et le monde de Mr Lang s'effondre. Dans le deuxième récit, intitulé "Bonnes oeuvres", on rencontre le vieil Harry. Un homme qui se rend compte qu'il est alpagué de toutes parts par les gens qui l'entourent. A chaque pas, il doit faire une contribution, une bonne oeuvre, un don... Demande d'aumône, démarchage au téléphone, à domicile, aider les enfants en Afrique, sauver les phoques, les grues blanches... Il en a marre des "Félicitations, vous avez..." et il essaye tant bien que mal de passer entre les mailles du filet. Dans les quatre nouvelles , nous découvrons un piano qui narre son histoire lors du tournage d'un film "C'est vrai que je suis en bois. Mais je suis quand même réel, comme Pinocchio." , dans une autre un siège pliant chez un coiffeur qui décrit ses amis et les clients. Ensuite, nous avons Arthur Devise, un professeur, qui fait jaillir tout un langage d'entre ses mains. "Il tient le monde entier entre ses mains" et dans la dernière, l'imaginaire d'un enfant avec son coffre à jouet, son train en fer blanc, son puzzle, sa poupée en chiffon. En commençant ce livre, je me suis dit "chouette! Des nouvelles! J'aime beaucoup de genre". Pour moi, une nouvelle doit être percutante et très bien menée pour réussir à captiver en si peu de pages. Je n'ai pas su adhérer à la poésie des mots qui se cachent derrière tous ces objets. De plus, l'écriture de l'auteur est assez étrange et il est le champion des phrases à rallonge. (j'ai compté 23 lignes pour une seule phrase) Il faut vraiment se laisser embarquer par ces histoires souvent farfelues, étranges et mystérieuses. Je dirais celle que j'ai le plus appréciée est ''Bonnes oeuvres". En lisant ce livre, il faut vraiment réussir à capter tout ce qui se passe au-delà de notre "regards" et moi, j'ai difficilement réussi donc je suis mitigée.
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            "William Gass signe un recueil plein de surprises, d'inventivité, de délires et de confessions déguisées."
            Le Figaro Littéraire
            "Il est difficile de citer William H.Gass, de couper dans ce flux narratif vigoureux comme un torrent, qui en a la puissance mais aussi les scintillements."
            Le Monde des Livres
            Toute l'actualité du cherche midi éditeur
            Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com