Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748526806
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 150 x 220 mm

Serial Tattoo

Collection : Hors collection
Date de parution : 20/08/2020
La nouvelle enquête sous haute tension de Clara di Lazio, qui met toute sa ténacité et son humanité à démanteler un trafic de jeunes femmes. 
Pourquoi la commissaire Clara Di Lazio remarque-t-elle cette femme nigériane qui se tient dans la salle d’accueil du commissariat ? Sans doute parce que la détresse d’Ayo Madaki est immense. Sa fille Shaïna a été piégée par un homme qui lui a proposé beaucoup d’argent. Le pire serait qu’elle ait... Pourquoi la commissaire Clara Di Lazio remarque-t-elle cette femme nigériane qui se tient dans la salle d’accueil du commissariat ? Sans doute parce que la détresse d’Ayo Madaki est immense. Sa fille Shaïna a été piégée par un homme qui lui a proposé beaucoup d’argent. Le pire serait qu’elle ait été embarquée par un réseau de trafic de jeunes femmes. Pour la retrouver, Clara Di Lazio va suivre son instinct. Et impliquer son équipe corps et âme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748526806
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 150 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Louflanatcam Posté le 25 Janvier 2021
    Un troisième roman de Sylvie Allouche où apparaît l'inspectrice Clara Di Lazio. Un roman qui, je pense, ne mérite pas d'être refermé avant la dernière ligne et le dernier mot. A lire d'une seule traite! Comme dans les autres romans, le texte est très bien écrit. Le suspens dure pour moi jusqu'au bout et l'histoire est je trouve passionnante. Je vous le conseille vivement!! Nono
  • OctaviaJaymesAdama Posté le 20 Décembre 2020
    Tout d’abord, je souhaiterais remercier Babelio et les éditions Syros pour cet envoi ! Je connaissais cette autrice de nom mais je n’avais encore jamais lu une de ses oeuvres. Je n’ai absolument pas été déçue ! Avant tout, sachez que ce roman est le troisième d’une série portant sur les enquêtes de la commissaire Clara Di Lazio. Cependant, il peut être lu indépendamment des autres. Dans ce roman, nous suivons deux côtés d’une même enquête : l’équipe de la PJ dirigée par le commissaire Di Lazio, et les victimes recherchées. Tout commence avec la visite d’Ayo au commissariat, demandant de l’aide pour retrouver sa fille ainée, Shaïna. Elle en est certaine, sa fille s’est vendue à un réseau d’être humains. Toute l’équipe va prendre cette affaire très à cœur, en particulier la jeune Louise qui tentera le tout pour le tout pour sauver ces innocents. J’ai vraiment adoré ma lecture, la plume de l’autrice nous plonge de suite dans l’histoire et le rythme du récit est prenant, puisque l’on suit d’un côté les enquêteurs et de l’autre, les victimes et leurs geôliers. Les alternances de points de vue sont très bien exécutés et pimentent le récit. Au niveau des personnages, je me suis attachée... Tout d’abord, je souhaiterais remercier Babelio et les éditions Syros pour cet envoi ! Je connaissais cette autrice de nom mais je n’avais encore jamais lu une de ses oeuvres. Je n’ai absolument pas été déçue ! Avant tout, sachez que ce roman est le troisième d’une série portant sur les enquêtes de la commissaire Clara Di Lazio. Cependant, il peut être lu indépendamment des autres. Dans ce roman, nous suivons deux côtés d’une même enquête : l’équipe de la PJ dirigée par le commissaire Di Lazio, et les victimes recherchées. Tout commence avec la visite d’Ayo au commissariat, demandant de l’aide pour retrouver sa fille ainée, Shaïna. Elle en est certaine, sa fille s’est vendue à un réseau d’être humains. Toute l’équipe va prendre cette affaire très à cœur, en particulier la jeune Louise qui tentera le tout pour le tout pour sauver ces innocents. J’ai vraiment adoré ma lecture, la plume de l’autrice nous plonge de suite dans l’histoire et le rythme du récit est prenant, puisque l’on suit d’un côté les enquêteurs et de l’autre, les victimes et leurs geôliers. Les alternances de points de vue sont très bien exécutés et pimentent le récit. Au niveau des personnages, je me suis attachée très rapidement à la commissaire Di Lazio, une femme forte et déterminée, avec un grand cœur. Toute son équipe est également très agréable à suivre, que ce soit son bras droit, Clément ou encore Gauthier et Louise, deux policiers au début de leur carrière. Au fil de l’enquête, on voit à quel point l’équipe est touchée par l’histoire de Shaïna et sa famille, et combien ils se démènent pour sauver les jeunes prisonniers. Le courage et la détermination de Louise sont également des éléments que j’ai adoré, et qui ont réellement permis de développer le caractère de ce personnage. J’ai trouvé intéressant d’avoir le point de vue de Michka, car bien que ses actions soient loin d’être justifiées, on découvre à quel point il est difficile pour lui de faire marche arrière. Il est en quelque sort piégé par sa propre création, baisse les bras et décide de tenter le tout pour le tout. En bref, une enquête trépidante, des personnages bien écrits et qui piquent notre intérêt et enfin, une plume parfaitement adaptée à ce genre de roman, pour une immersion totale garantie ! Foncez le lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Loubhi Posté le 6 Décembre 2020
    Premier livre de cette auteure et des enquêtes de Clara di Lazio et de son équipe, aucune difficulté à le lire sans avoir lu les précédents. Le cadre ; une disparition inquiétante au coeur d'une famille de réfugiées nigérianes ; celle de Shaïna Madaki, la fille aînée. La commissaire Clara di Lazio et son équipe (Gauthier, Clément, Louise et Nathan), vont se saisir de cette affaire et de fait s'orienter,dans un premier temps sur ce qui semble être de la  prostitution, et se retrouvaient plongées dans une affaire plus complexeet sordide... Que veut réellement Parov, cet homme aux affaires commerciales troubles en chargeant son bras droit de trouver 6 adolescentes et adolescents et les réunir pour une soirée dans un château afin de conclure une transaction ? Son homme de main, Michka, assisté de deux comparses tordus Le Ténor et Rasta, tous les trois alléchés par une commission colossale s'ils arrivent aux termes de cette opération.  Entre promesses de gains considérable à des adolescentes et gamins, migrantes ou en rupture familliale sans leur préciser leur sort à l'issue de ce RDV. La jeune tatoueuse, Anya Parov, par ailleurs fille de l'organisateur avec lequel elle est en froid, va  elle aussi se laisser prendre par les bobards de Michka à la perspective... Premier livre de cette auteure et des enquêtes de Clara di Lazio et de son équipe, aucune difficulté à le lire sans avoir lu les précédents. Le cadre ; une disparition inquiétante au coeur d'une famille de réfugiées nigérianes ; celle de Shaïna Madaki, la fille aînée. La commissaire Clara di Lazio et son équipe (Gauthier, Clément, Louise et Nathan), vont se saisir de cette affaire et de fait s'orienter,dans un premier temps sur ce qui semble être de la  prostitution, et se retrouvaient plongées dans une affaire plus complexeet sordide... Que veut réellement Parov, cet homme aux affaires commerciales troubles en chargeant son bras droit de trouver 6 adolescentes et adolescents et les réunir pour une soirée dans un château afin de conclure une transaction ? Son homme de main, Michka, assisté de deux comparses tordus Le Ténor et Rasta, tous les trois alléchés par une commission colossale s'ils arrivent aux termes de cette opération.  Entre promesses de gains considérable à des adolescentes et gamins, migrantes ou en rupture familliale sans leur préciser leur sort à l'issue de ce RDV. La jeune tatoueuse, Anya Parov, par ailleurs fille de l'organisateur avec lequel elle est en froid, va  elle aussi se laisser prendre par les bobards de Michka à la perspective de réaliser son oeuvre majeure de tatouage .... son chef d'oeuvre sur ces modèles qu'elle pense volontaires. Une course contre la montre s'engage pour retrouver vivante Shaïna par toute l'équipe de Clara et les véritables mobiles comme le contexte de cet événement criminel. Les pistes manquent, seule l'infiltration comme cobaye / modèle pourrait mettre un terme heureux à l'ensemble. C'est donc Louise de l'équipe qui se déclare volontaire .... et le lecteur se trouve vraiment embarqué dans la fougue et l'énergie que vont devoir déployer  toute l'équipe sur les 72 h qui leur restent.... Les descriptions de l'ensemble des protagonistes, les relations dans l'équipe de Claire tant professionnelles que privées, la tragédie du commerce d'êtres humains à peine adultes, les failles et peurs des ces jeunes, leur histoire de vie..... sont ciselées et justes. Pas de temps morts ni excès de détails sordides, l'écriture est efficace, le style concis et rythmé. Bref un bon polar.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ramettes Posté le 26 Novembre 2020
    J’adore cette série jeunesse. J’attendais donc avec curiosité cette troisième enquête. A chaque fois je me dis qu’elle traite d’un sujet fort qu’il n’est pas facile de proposer en jeunesse. Et à chaque fois je trouve que Sylvie Allouche emporte les ados dans des aventures actuelles et réalistes. En tant qu’adulte je suis autant emportée… Un nouveau coup de cœur ! Les personnages « victimes » sont des lycéens ou qui pourraient être à peine sortis du lycée… Tous ont un vécu lourd malgré leur jeune âge. Ils ont connu la violence à tous les niveaux. Ils sont prêts à tout pour aider leur famille. Cette notion de sacrifice fait aussi partie de leur culture et les prédateurs le savent. Il y a d’autres personnages légèrement plus âgés qui ont été entrainés dans le monde de la prostitution. On sent la différence entre les deux groupes. On est dans la thématique de l’esclavage moderne, déshumanisation des êtres humains… ce roman mets en lumière sur le problème des mineurs. Nous sommes sur Paris. On va découvrir la misère liée aux guerres, les réfugiés étrangers dont les mineurs peuvent devenir une monnaie d’échange. C’est enfants ont déjà souffert dans leur pays de naissance, ils ont... J’adore cette série jeunesse. J’attendais donc avec curiosité cette troisième enquête. A chaque fois je me dis qu’elle traite d’un sujet fort qu’il n’est pas facile de proposer en jeunesse. Et à chaque fois je trouve que Sylvie Allouche emporte les ados dans des aventures actuelles et réalistes. En tant qu’adulte je suis autant emportée… Un nouveau coup de cœur ! Les personnages « victimes » sont des lycéens ou qui pourraient être à peine sortis du lycée… Tous ont un vécu lourd malgré leur jeune âge. Ils ont connu la violence à tous les niveaux. Ils sont prêts à tout pour aider leur famille. Cette notion de sacrifice fait aussi partie de leur culture et les prédateurs le savent. Il y a d’autres personnages légèrement plus âgés qui ont été entrainés dans le monde de la prostitution. On sent la différence entre les deux groupes. On est dans la thématique de l’esclavage moderne, déshumanisation des êtres humains… ce roman mets en lumière sur le problème des mineurs. Nous sommes sur Paris. On va découvrir la misère liée aux guerres, les réfugiés étrangers dont les mineurs peuvent devenir une monnaie d’échange. C’est enfants ont déjà souffert dans leur pays de naissance, ils ont connu les massacres, les viols et autres méfaits… ils arrivent dans le pays des droit de l’homme et ils peuvent retomber dans les mêmes travers. Ils semblent conditionnés pour se sacrifier et accepter leur sort. Il y a aussi celles (majoritairement des filles) qui sont qui sont recrutées sur place et achetées à leur famille. On est dans un réseau international. Et quand on pense que l’évolution au sein de cette organisation va conduire certaines victimes à devenir à leur tour des recruteuses. Ce qui rend encore plus pervers ce système. On se rend compte que différents services de polices travaillent chacun de son côté sur un des aspects du problème. Le tout c’est de pouvoir croiser les infos… C’est là que la personnalité des enquêteurs va faire la différence. La narration à la troisième personne va nous faire vivre cette enquête sous plusieurs angles, du côté des truands, du côté des victimes, du côté de la police… Ce qui m’a plu c’est que tout n’est pas mal/bien. Il y a de l’entre deux. Il y a notamment des « indics », « la fille d’un criminel » etc. L’enquête est menée tambour battant mais bien sûr il y a des contretemps dus entre autre à des préoccupations personnelles… cela augmente les tensions émotionnelles… En parlant de tensions émotionnelles nous avons un prologue qui nous immerge au cœur d’une course poursuite très angoissante… ça donne le ton ! Je vous laisse découvrir les nombreux rebondissements qui vont tenir le lecteur en haleine. Je remercie Masse critique Babelio et les éditions Syros de leur confiance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Takalirsa Posté le 6 Novembre 2020
    Après Snap killer, c'est encore un récit très rythmé que Sylvie Allouche propose là, avec des points de vue variés (la commissaire et son équipe, les Russes et leurs sbires, la famille nigériane, la tatoueuse) et beaucoup de scènes d'action très réalistes dignes d'un thriller adulte. Les sujets traités sont graves (les réseaux de prostitution, la dictature au Niger, le parcours des migrants), ce qui renforce le réalisme de l'enquête. Di Lazio a un sacré caractère cependant elle fait son métier avec beaucoup de professionnalisme et de cœur, elle est d'ailleurs très appréciée de son équipe. La famille Madaki est touchante, on est bouleversé par leur "histoire sordide", partagée par tant d'autres réfugiés de par le monde. Enfin, petite cerise sur le gâteau, on suit entre deux les affaires sentimentales des uns et des autres. Un roman très complet, qui se lit avec plaisir!
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !