Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782092566114
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 80
Format : 125 x 180 mm
Zahira
Les chemins de l'école
Collectif,
Date de parution : 22/09/2016
Éditeurs :
Nathan

Zahira

Les chemins de l'école

Collectif,

Date de parution : 22/09/2016
Le roman de Zahira, héroïne du film « Sur le chemin de l'école ».
Je m’appelle Zahira, j’ai douze ans et je vis dans la région du Haut-Atlas, au Maroc. C’est une chaîne de montagne, appelée
« toit du Maroc ». Je vis avec ma famille le week-end et en internat le reste de la semaine. Tous les lundis, je pars à l’école située à vingt-deux kilomètres. Le trajet dans les montagnes dure quatre heures.
EAN : 9782092566114
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 80
Format : 125 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Analire Posté le 7 Juillet 2020
    Nous vivons dans un monde où les inégalités sont omniprésentes dans notre quotidien. C’est le cas notamment pour l’accès à l’éducation de certains enfants, qui est bien plus compliqué qu’en France. Chez nous, l’école est obligatoire pour les enfants jusqu’à 16 ans. Beaucoup se plaignent des difficultés scolaires, ne veulent pas apprendre, ne se rendent pas volontairement en cours pour de futiles raisons… pendant que d’autres enfants, partout dans le monde, se battent pour s’instruire. C’est le cas de Carlos en Argentine, de Samuel en Inde, de Jackson au Kenya ou encore de Zahira, qui vient du Maroc, que j’ai pu suivre dans ce livre. Zahira est une petite fille qui habite dans une vallée reculée du Maroc, entre des montagnes, dans une famille berbère assez appauvrie. Contrairement aux autres membres de sa famille, souvent analphabètes, la jeune fille a la chance de pouvoir bénéficier d’une instruction à l’école. Chaque semaine, elle fait 4h de marche pour se rendre à Asni, le village où se situe son école. Accompagnée de ses meilleures amies et camarades de classe, elles marchent, déterminée, vers leur avenir. À Asni, Zahira et ses amies bénéficient de la gratuité du logement collectif et du couvert, ainsi que... Nous vivons dans un monde où les inégalités sont omniprésentes dans notre quotidien. C’est le cas notamment pour l’accès à l’éducation de certains enfants, qui est bien plus compliqué qu’en France. Chez nous, l’école est obligatoire pour les enfants jusqu’à 16 ans. Beaucoup se plaignent des difficultés scolaires, ne veulent pas apprendre, ne se rendent pas volontairement en cours pour de futiles raisons… pendant que d’autres enfants, partout dans le monde, se battent pour s’instruire. C’est le cas de Carlos en Argentine, de Samuel en Inde, de Jackson au Kenya ou encore de Zahira, qui vient du Maroc, que j’ai pu suivre dans ce livre. Zahira est une petite fille qui habite dans une vallée reculée du Maroc, entre des montagnes, dans une famille berbère assez appauvrie. Contrairement aux autres membres de sa famille, souvent analphabètes, la jeune fille a la chance de pouvoir bénéficier d’une instruction à l’école. Chaque semaine, elle fait 4h de marche pour se rendre à Asni, le village où se situe son école. Accompagnée de ses meilleures amies et camarades de classe, elles marchent, déterminée, vers leur avenir. À Asni, Zahira et ses amies bénéficient de la gratuité du logement collectif et du couvert, ainsi que d’une éducation scolaire. Je trouve dommage que nous n’ayons pas pu voir quel était le genre d’éducation que les enfants marocains recevaient : quelles étaient les conditions de travail, les matières enseignées… une plongée plus intime dans la classe de Zahira ne m’aurait pas déplue ! Zahira est une jeune fille moderne, déterminée, courageuse, qui, bien qu’issue d’une famille défavorisée, se donne les moyens de parvenir à son rêve : devenir médecin. On se rend compte avec tristesse que les changements de mentalité se font progressivement, mais que les inégalités des sexes perdurent. Dans bon nombre d’esprits d’hommes marocains, les femmes sont censées rester à la maison, s’occuper des tâches ménagères et élever les enfants… et non pas aller s’instruire à l’école ! Sur le chemin de l’école, Zahira et ses amies vont rencontrer des hommes, souvent âgés, qui s’opposent à cette évolution de la société. Un constat amer, qui j’espère, changera dans les années à venir. Ce livre est composé de magnifiques images imprimée sur papier glacé, issues d’un film documentaire réalisé par Pascal Plisson, qui a suivi plusieurs enfants défavorisés qui, malgré les difficultés dues à leur statut social ou à leur lieu de vie, se battent pour accéder à l’éducation. Une très belle manière de faire comprendre à nos enfants français la chance qu’ils ont de pouvoir étudier quotidiennement à l’école. Un livre-documentaire touchant, qui prouve que l'accès à l'éducation est encore inégal. Zahira au Maroc se bat pour s'instruire et réaliser son rêve : devenir médecin. Aller à l'école est une chance que nous avons, il faut savoir s'en rendre compte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • dedanso Posté le 10 Novembre 2019
    Ma fille et moi enchaînons la collection Les Chemins de l'école* avec ce nouveau titre : direction le Maroc cette fois-ci, géographiquement plus proche de nous. Pour se rendre au collège et à son internat, Zahira a plusieurs heures de route devant elle. Cependant, et c'est ce qui nous a le plus frappé avec ce témoignage, c'est que la jeune fille éprouve plus de difficulté à se faire aider des êtres humains qui l'entourent qu'à faire face aux dangers de la nature. Au Maroc, 44 % des gens sont analphabètes. Si l'instruction est théoriquement gratuite et obligatoire entre 6 et 15 ans, dans la pratique beaucoup d'enfants ne vont plus à l'école. Le trajet est souvent trop long, donc trop dangereux et trop coûteux. Sans compter que les mentalités sont difficiles à changer : beaucoup d'hommes regardent d'un très mauvais oeil l'éducation des jeunes filles. Là-bas, la place de la femme est encore au foyer... Le gouvernement tente de changer cela en octroyant des bourses aux jeunes filles les plus méritantes mais, comme on peut le voir pour Zahira, le chemin vers l'école (et la liberté) est encore semé de nombreuses embûches. Comme dans les autres opus, le récit est complété par... Ma fille et moi enchaînons la collection Les Chemins de l'école* avec ce nouveau titre : direction le Maroc cette fois-ci, géographiquement plus proche de nous. Pour se rendre au collège et à son internat, Zahira a plusieurs heures de route devant elle. Cependant, et c'est ce qui nous a le plus frappé avec ce témoignage, c'est que la jeune fille éprouve plus de difficulté à se faire aider des êtres humains qui l'entourent qu'à faire face aux dangers de la nature. Au Maroc, 44 % des gens sont analphabètes. Si l'instruction est théoriquement gratuite et obligatoire entre 6 et 15 ans, dans la pratique beaucoup d'enfants ne vont plus à l'école. Le trajet est souvent trop long, donc trop dangereux et trop coûteux. Sans compter que les mentalités sont difficiles à changer : beaucoup d'hommes regardent d'un très mauvais oeil l'éducation des jeunes filles. Là-bas, la place de la femme est encore au foyer... Le gouvernement tente de changer cela en octroyant des bourses aux jeunes filles les plus méritantes mais, comme on peut le voir pour Zahira, le chemin vers l'école (et la liberté) est encore semé de nombreuses embûches. Comme dans les autres opus, le récit est complété par une carte du monde permettant de visualiser la distance qui nous sépare du pays visité. On trouve aussi en fin de volume quelques informations complémentaires plus didactiques. Dans cette collection des plus agréable à lire (petit format souple, écriture aérée, nombreuses photographies de qualité), cet récit est celui qui nous a le plus marquées. * La collection "Les Chemins de l'école" est tirée du film et de la série télé éponymes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ivre_de_livres Posté le 13 Novembre 2016
    Les livres du film à succès Le documentaire Sur le chemin de l’école est porté à l’écran par Pascal Plisson en 2013. L’équipe suivait alors quatre enfants. Jackson au Kenya, Zahira au Maroc, Carlos en Argentine et Samuel en Inde. Très bien accueilli par le public et la critique, les éditions Nathan publient quelques années plus tard une série de livres qui retracent le parcours de chacun. Dans les montagnes de l’Atlas avec Zahira Zahira est une jeune fille marocaine de 12 ans qui vit auprès de sa famille le week-end et en internat la semaine. Elle rêve de devenir médecin et pour se faire doit se rendre à l’école la plus proche située à… 22 km ! C’est chaque lundi matin qu’elle entame sa longue marche de 4 heures à travers les montagnes du Haut-Atlas. Pour Zahira et sa famille, le fait qu’elle puisse étudier est une chance. A l’époque de sa grand-mère, les enfants n’étudiaient que le Coran à la mosquée. La jeune fille possède le soutien de ses proches qui la poussent à être la meilleure pour s’élever, « mieux comprendre la vie » et changer leurs conditions de vie. L’éducation a cependant un prix que peu de familles peuvent se... Les livres du film à succès Le documentaire Sur le chemin de l’école est porté à l’écran par Pascal Plisson en 2013. L’équipe suivait alors quatre enfants. Jackson au Kenya, Zahira au Maroc, Carlos en Argentine et Samuel en Inde. Très bien accueilli par le public et la critique, les éditions Nathan publient quelques années plus tard une série de livres qui retracent le parcours de chacun. Dans les montagnes de l’Atlas avec Zahira Zahira est une jeune fille marocaine de 12 ans qui vit auprès de sa famille le week-end et en internat la semaine. Elle rêve de devenir médecin et pour se faire doit se rendre à l’école la plus proche située à… 22 km ! C’est chaque lundi matin qu’elle entame sa longue marche de 4 heures à travers les montagnes du Haut-Atlas. Pour Zahira et sa famille, le fait qu’elle puisse étudier est une chance. A l’époque de sa grand-mère, les enfants n’étudiaient que le Coran à la mosquée. La jeune fille possède le soutien de ses proches qui la poussent à être la meilleure pour s’élever, « mieux comprendre la vie » et changer leurs conditions de vie. L’éducation a cependant un prix que peu de familles peuvent se permettre de débourser. Par chance, Zahira bénéficie de l’aide d’associations et travaille très dur, consciente de son statut de privilégiée. En effet, ses grandes sœurs avant elle ont été contraintes d’arrêter leurs études, faute de moyens. Le foyer de jeunes filles où elle réside pendant la semaine est situé dans la ville d’Asni. 21 jeunes filles de tous les âges y sont logées gratuitement à condition d’habiter loin de l’école (qui se trouve en face) et d’obtenir de bons résultats. Accès des filles à l’éducation dans le monde Dans Les chemins de l’école, nous découvrons les difficultés des enfants vivant en zone rurale qui doivent parcourir des kilomètres pour se rendre à l’école. Et plus précisément avec le reportage sur le quotidien de Zahira, un autre sujet s’offre à nous : celui du manque d’éducation pour des millions de filles à travers le monde. Si Zahira a la chance d’accéder à des études rien n’est pour autant acquis. On le constate notamment à travers l’évocation d’une de leur camarade, retirée de l’école par ses parents du jour au lendemain… Selon un rapport de l’UNESCO datant de 2013, 31 millions de filles en âge de fréquenter l’école primaire ne sont pas scolarisées. Il est probable que 17 millions d’entre elles n’iront jamais à l’école. Le nombre de filles scolarisées en primaire est inférieur de 5 millions à celui des garçons. Les jeunes femmes représentent 58 % des personnes qui n’ont pas achevé leurs études primaires. Les deux tiers des 774 millions d’analphabètes à travers le monde sont des femmes. L’éducation des filles a un impact énorme sur toute la société. En effet, si elles y avaient accès leurs conditions de vie se verraient améliorées. Baisse de la mortalité infantile, des grossesses et mariages chez les adolescentes, des écarts de salaires hommes/femmes mais également l’augmentation de la qualité de nutrition chez les enfants ainsi qu’une plus grande possibilité de trouver un emploi… Aujourd’hui, ce sont les filles qui ont le moins accès à l’éducation. Ce problème se retrouve principalement dans les États arabes (où vit Zahira), en Asie centrale et en Asie du Sud et de l’Ouest et s’explique principalement par la préférence traditionnelle et culturelle accordée aux garçons. Les filles sont vouées à travailler au sein du foyer familial, alors que les garçons auront le droit de bénéficier d’une éducation. Dans les pays pauvres, quand une famille a la possibilité de scolariser un enfant, c’est le garçon qu’elle choisit. La fille, dès la prime enfance, est reléguée aux tâches domestiques, puis doit travailler pour aider les siens. Un petit reportage contenant de nombreuses photos d’illustration qui ouvre à de nombreuses réflexions, une remise en perspective de notre situation où nous avons la chance d’un accès à l’éducation favorisé. Il est touchant de partir à la rencontre de ces familles qui souhaitent le meilleur pour leur enfant, de voir le courage de ces derniers pour qui l’éducation reste encore aujourd’hui un droit difficilement accessible. Un message d’espoir pour les générations à venir qui souhaitent de meilleures conditions de vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • TheWind Posté le 1 Novembre 2016
    Lors de l'opération masse critique jeunesse, on peut choisir un livre pour soi-même, mais il arrive souvent qu'on pense à offrir ou à faire lire cet ouvrage à un enfant en particulier. En ce qui me concerne, la plupart du temps, j'établis la liste des envies avec et pour mes filles, mais cette fois-ci, ce fut un peu différent, j'ai surtout pensé à mes élèves de CM. Merci donc à Masse critique et aux éditions Nathan pour l'envoi de ce petit livre qui me sera bien utile en classe. Je n'ai pas encore vu le film "Sur le chemin d' l'école", film pourtant incontournable. Ce film a reçu le César du Meilleur Documentaire en 2014. Il raconte l'histoire de Zahira, Jackson, Carlos et Samuel qui "partagent le même espoir d'un avenir meilleur grâce à l'éducation. " Pour chacun d'eux, rejoindre l'école qui est éloignée de leur foyer relève de l' exploit et se vit comme une aventure plutôt rude pour de si jeunes enfants ! L'ouvrage que j'ai reçu des Editions Nathan fait partie de la série des quatre livres présentant chacun la vie d'un enfant. Ici, il s'agit de Zahira. Zahira est marocaine, elle habite dans la région du Haut-Atlas. Tous... Lors de l'opération masse critique jeunesse, on peut choisir un livre pour soi-même, mais il arrive souvent qu'on pense à offrir ou à faire lire cet ouvrage à un enfant en particulier. En ce qui me concerne, la plupart du temps, j'établis la liste des envies avec et pour mes filles, mais cette fois-ci, ce fut un peu différent, j'ai surtout pensé à mes élèves de CM. Merci donc à Masse critique et aux éditions Nathan pour l'envoi de ce petit livre qui me sera bien utile en classe. Je n'ai pas encore vu le film "Sur le chemin d' l'école", film pourtant incontournable. Ce film a reçu le César du Meilleur Documentaire en 2014. Il raconte l'histoire de Zahira, Jackson, Carlos et Samuel qui "partagent le même espoir d'un avenir meilleur grâce à l'éducation. " Pour chacun d'eux, rejoindre l'école qui est éloignée de leur foyer relève de l' exploit et se vit comme une aventure plutôt rude pour de si jeunes enfants ! L'ouvrage que j'ai reçu des Editions Nathan fait partie de la série des quatre livres présentant chacun la vie d'un enfant. Ici, il s'agit de Zahira. Zahira est marocaine, elle habite dans la région du Haut-Atlas. Tous les lundis matins, elle quitte sa famille pour rejoindre Asni où elle vit en internat pendant la semaine afin d'aller au collège Atlas al Kabir. Et tous les lundis matins, Zahira accomplit un véritable périple ! Asni se situe à vingt-deux kilomètres de chez elle et le trajet à travers la montagne dure quatre heures. Avec ses amies, elle remonte le Djebel à pied, ce qui est long et ardu, et une fois sur le sentier de la montagne, elles doivent attendre patiemment le passage de véhicules afin d'être amenées en ville. Mais, pour rien au monde, Zahira ne manquerait l'école car elle veut devenir médecin et pouvoir aller à l'école représente une véritable aubaine . Certaines de ses amies n'ont pas cette chance. Elles doivent rester à leur foyer pour aider leurs parents. Présenter à nos enfants ce documentaire (qu'il soit sous forme de film ou de livre) est très enrichissant. D'une part, il permet de découvrir d'autres cultures, d'autres modes de vie, de s'ouvrir ainsi sur le monde mais d'autre part, il leur permet de comprendre combien l'école est un bien précieux. Certains de nos élèves ne réalisent pas à quel point l'instruction est essentielle pour leur avenir. Savoir que d'autres enfants dans le monde font preuve de courage et de ténacité pour se rendre à l'école est une première étape pour prendre conscience de l'importance de l'école. Cette collection est un outil vraiment intéressant et je compte bien me procurer les trois autres livres du film. On peut aussi la compléter avec les livres de la série télévisée inspirée du film. A noter : Le texte est bien écrit et très abordable pour des enfants à partir de huit ans. Il est illustré à chaque page par des photos du film ce qui le rend très attrayant. Pour aider à la scolarisation des enfants à travers le monde et en savoir plus sur l'association Sur le chemin de l'école, rendez vous à cette adresse : www.surlechemindelecole.org Encore merci à Babelio et aux éditions Nathan pour la découverte de cette collection indispensable !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lalilidelili Posté le 29 Octobre 2016
    Zahira est une jeune Marocaine de 12 ans . Chaque semaines pour ce rendre a l'école elle doit faire le trajet de 4 heures a pied. Je trouve que ce petit livres est vraiment très bien écrit pour les jeunes enfants. Le faites de faire découvrir a nos enfants que différente culture n'ont pas le genre d'école que nous possédons. Leur faire comprendre que notre monde est vraiment différent partout est vraiment une belle découverte. Ce genre de collection est vraiment bénéfique pour leur apprendre de nombreuse de chose. Je le conseille a toute les mamans qui ont des enfant à partir de 8 ans sans hésitation.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés