RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'Île au ciel noir

            Robert Laffont
            EAN : 9782221239421
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            L'Île au ciel noir

            Dominique HAAS (Traducteur), Stéphanie LEIGNIEL (Traducteur)
            Collection : La Bête noire
            Date de parution : 15/11/2018
            Bienvenue sur la minuscule île de Sercq, surnommée l’« île de ciel noir »…
             

            Pas de voitures sur les routes, seulement des calèches et des vélos. Pas de lumière la nuit, seulement les étoiles dans un ciel parfaitement noir. Ce petit bout de terre, situé à quelques kilomètres à l’est de Guernesey, c’est l’île de Sercq. Population : quatre cent cinquante habitants.
            Quand des ossements...

            Pas de voitures sur les routes, seulement des calèches et des vélos. Pas de lumière la nuit, seulement les étoiles dans un ciel parfaitement noir. Ce petit bout de terre, situé à quelques kilomètres à l’est de Guernesey, c’est l’île de Sercq. Population : quatre cent cinquante habitants.
            Quand des ossements humains y sont découverts et qu’un vieil homme est brutalement assassiné chez lui, l’inspecteur-chef Gilbert est appelé de Guernesey pour se charger de l’affaire – suivie de près par la journaliste Jennifer Dorey, qui vient recueillir les réactions des îliens pour son journal. Entre superstitions, histoires de fantômes et de diable, Michael et Jenny vont découvrir que ce havre de paix et de sérénité cache en son coeur de bien sombres secrets…
            Retrouvez le duo d’enquêteurs le plus atypique des îles anglo-normandes : le commissaire Gilbert et la journaliste Jennifer Dorey.
            « Prenant et captivant. » Ici Paris
            « Original et passionnant. » Le Courrier de l’Ouest

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221239421
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Cassy Posté le 8 Mai 2019
              a griffe du diable, premier roman de Lara Dearman s’est révélé très prometteur. Quel plaisir de retrouver Jenny, la journaliste et Michaël, l’inspecteur-chef dans ce nouvel opus ! Tous deux vont partir pour l’île de Sercq que l’on surnomme L’île au ciel noir, où des restes humains ont été découverts et un meurtre a été commis. L’ambiance est parfaite pour un roman policier : une petite île méconnue, des habitants qui cachent de nombreux secrets, le ciel qui se noircit… Tous les ingrédients sont là pour nous plonger dans l’histoire. J’ai aimé l’alternance des points de vue : celui de Jenny, de Michaël et de personnages-clés de l’enquête. Un policier qui se dévore et que je n’ai pas pu reposer, vivement la suite !
            • ROUMANOFFBE Posté le 31 Mars 2019
              Deuxième enquête réussie pour notre journaliste-enquêtrice Jennifer Dorey. L'ambiance sur l'île au ciel noir est protectrice mais en même temps la peur s'installe, les soupçons s'intensifient et les surprises et étonnements vont crescendo. Cette série se laisse lire agréablement. Je conseillerais de les lire dans l'ordre mais j'imagine que cela ne perturberait pas le lecteur de les lire dans le désordre.
            • Felina Posté le 26 Mars 2019
              L'île de Guernesey est particulière à mes yeux, alors suivre les aventures de Jennifer Dorey et de l'inspecteur--chef Gilbert, c'est comme de s'installer avec un bon thé et de savoir que l'on va passer un moment agréable. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier opus "La griffe du diable" car Lara Dearman prend la peine de préciser les grandes lignes de ce roman pour ceux qui ne l'auraient pas lu ou seraient affublés d'une mémoire de poisson rouge comme mézigue. Sur la petite île de Sercq, qui abritent moins de 500 humains, la vie est paisible entre ciel et mer. Mais tout change lorsque des ossements sont retrouvés. Peu de temps après un vieil homme est retrouvé assassiné. Il n'en faut pas plus pour que l'inspecteur-chef Michael Gilbert soit envoyé sur l'île pour mener l'enquête, rejoint par la journaliste Jennifer Dorey. Comme pour son premier roman, Lara Dearman tisse une atmosphère très prenante autour de cette île de Sercq, qui est juste un très bel endroit, baignée d'une lumière chaleureuse en plein jour, elle devient tout de suite plus inquiétante lorsque la nuit commence à reprendre ses droits sur les lieux. La plume de l'autrice est d'ailleurs un des atouts... L'île de Guernesey est particulière à mes yeux, alors suivre les aventures de Jennifer Dorey et de l'inspecteur--chef Gilbert, c'est comme de s'installer avec un bon thé et de savoir que l'on va passer un moment agréable. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le premier opus "La griffe du diable" car Lara Dearman prend la peine de préciser les grandes lignes de ce roman pour ceux qui ne l'auraient pas lu ou seraient affublés d'une mémoire de poisson rouge comme mézigue. Sur la petite île de Sercq, qui abritent moins de 500 humains, la vie est paisible entre ciel et mer. Mais tout change lorsque des ossements sont retrouvés. Peu de temps après un vieil homme est retrouvé assassiné. Il n'en faut pas plus pour que l'inspecteur-chef Michael Gilbert soit envoyé sur l'île pour mener l'enquête, rejoint par la journaliste Jennifer Dorey. Comme pour son premier roman, Lara Dearman tisse une atmosphère très prenante autour de cette île de Sercq, qui est juste un très bel endroit, baignée d'une lumière chaleureuse en plein jour, elle devient tout de suite plus inquiétante lorsque la nuit commence à reprendre ses droits sur les lieux. La plume de l'autrice est d'ailleurs un des atouts majeurs de ce roman. Cette ambiance, oppressante à certains moments du récit, renforce également l'idée que l’île est un personnage à part entière de cette histoire. L'enquête oscille entre différentes époques et points de vue, qui insufflent un rythme enlevé au récit. Les intrigues - oui car il n'y a pas qu'un seul mystère à résoudre - sont bien construites et sans temps mort. Le lecteur devine rapidement que la clé de toute cette histoire se trouve dans le passé de certains habitants de Sercq. Mais même si le lecteur suppute beaucoup de choses, l'autrice tire avec finesse les ficelles et la surprise est bien réelle lorsque tous les éléments s’emboîtent les uns dans les autres, et que tout s'éclaire. (...)
              Lire la suite
              En lire moins
            • ingridfasquelle Posté le 8 Février 2019
              Lara Dearman a grandi à Guernesey avant de s'installer au Royaume-Uni pour étudier à l'université les relations internationales et le français. Après une brève carrière dans la finance et trois ans passés à Singapour, elle se consacre à l'écriture. Dans ce deuxième opus, on retrouve avec plaisir l’improbable duo composé du commissaire Michael Gilbert et de Jennifer Dorey, reporter au journal local de Guernesey, pour une nouvelle enquête sur la petite île de Sercq. Une fois encore, Lara Dearman mêle habilement enquête criminelle et psychologie des personnages dans une intrigue qui prend son temps et dans laquelle l’île de Sercq, petit bout de terre situé à quelques kilomètres de Guernesey, est un acteur à part entière. Cependant, bien que l’atmosphère reste toujours aussi prenante et captivante que dans le tome précédent, il y est moins question de folklore et de légendes et on le regrette un peu ! L’auteure a cependant su tirer parti de la beauté sauvage de l’île, de ses falaises et de ses plages battues par les vents pour faire de Sercq un écrin qui convient finalement à chacun des personnages torturés qu’elle a imaginés. Alternant les points de vue, jouant avec les ressorts psychologiques jusqu’à un final en... Lara Dearman a grandi à Guernesey avant de s'installer au Royaume-Uni pour étudier à l'université les relations internationales et le français. Après une brève carrière dans la finance et trois ans passés à Singapour, elle se consacre à l'écriture. Dans ce deuxième opus, on retrouve avec plaisir l’improbable duo composé du commissaire Michael Gilbert et de Jennifer Dorey, reporter au journal local de Guernesey, pour une nouvelle enquête sur la petite île de Sercq. Une fois encore, Lara Dearman mêle habilement enquête criminelle et psychologie des personnages dans une intrigue qui prend son temps et dans laquelle l’île de Sercq, petit bout de terre situé à quelques kilomètres de Guernesey, est un acteur à part entière. Cependant, bien que l’atmosphère reste toujours aussi prenante et captivante que dans le tome précédent, il y est moins question de folklore et de légendes et on le regrette un peu ! L’auteure a cependant su tirer parti de la beauté sauvage de l’île, de ses falaises et de ses plages battues par les vents pour faire de Sercq un écrin qui convient finalement à chacun des personnages torturés qu’elle a imaginés. Alternant les points de vue, jouant avec les ressorts psychologiques jusqu’à un final en apothéose, L’île au ciel noir reste un polar atmosphérique réussi, un huis-clos en pleine mer passionnant, que l’on savourera idéalement au coin du feu. À lire autant pour son intrigue originale que pour la beauté sauvage de l’île de Sercq, L’île au ciel noir fera le bonheur de tous les amateurs de thrillers d’ambiance ! On espère retrouver bien vite Jennifer Dorey et l’inspecteur chef Michael Gilbert dans une prochaine enquête dans les îles Anglo-Normandes !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sangpages Posté le 11 Décembre 2018
              J'avais beaucoup aimé son précédent livre: La griffe du diable. Il était donc évident pour moi de m'attaquer à ce petit nouveau qui en est la suite directe. D'ailleurs, pour ma part, il est impératif d'avoir lu ce premier avant d'attaquer celui-là. Ce ne sont pas seulement les personnages qui reviennent mais des liens directs. Tu ne comprendrais de loin pas tout, si tu ne l'as pas lu. Ce que d'ailleurs je déplore mais ça...ça ne tient qu'à moi ! J'ai retrouvé, avec plaisir, les personnages de Michael et Jenny et bien sûr cette fameuse île de Guernesey. Plus encore puisque, cette fois-ci, l'auteure nous emmène dans une petite île juste à côté: l'île de Sercq, l'île au ciel noir. Un lieu tout particulier où le progrès semble n'avoir jamais réussi à l'accoster. Un lieu où même les voitures n'ont pas leur place. Un lieu, bien sûr, où les gens vivent entre eux, se connaissent tous et où les fantômes hantent tous les placards... Une intrigue bien menée qui donne, cette fois, toutes les clés, qui fait la lumière, sur ce qui était resté obscur dans le premier volet. L'atmosphère est toujours prenante, étouffante comme une sorte de huis-clos en pleine mer mais j'avoue... J'avais beaucoup aimé son précédent livre: La griffe du diable. Il était donc évident pour moi de m'attaquer à ce petit nouveau qui en est la suite directe. D'ailleurs, pour ma part, il est impératif d'avoir lu ce premier avant d'attaquer celui-là. Ce ne sont pas seulement les personnages qui reviennent mais des liens directs. Tu ne comprendrais de loin pas tout, si tu ne l'as pas lu. Ce que d'ailleurs je déplore mais ça...ça ne tient qu'à moi ! J'ai retrouvé, avec plaisir, les personnages de Michael et Jenny et bien sûr cette fameuse île de Guernesey. Plus encore puisque, cette fois-ci, l'auteure nous emmène dans une petite île juste à côté: l'île de Sercq, l'île au ciel noir. Un lieu tout particulier où le progrès semble n'avoir jamais réussi à l'accoster. Un lieu où même les voitures n'ont pas leur place. Un lieu, bien sûr, où les gens vivent entre eux, se connaissent tous et où les fantômes hantent tous les placards... Une intrigue bien menée qui donne, cette fois, toutes les clés, qui fait la lumière, sur ce qui était resté obscur dans le premier volet. L'atmosphère est toujours prenante, étouffante comme une sorte de huis-clos en pleine mer mais j'avoue y avoir trouvé trop de similitudes avec le premier. Un côté réchauffé dans cette suite qui ne m'a pas autant happée. Il y a, certes, une nouvelle intrigue que j'ai, en ce qui me concerne, trouvée assez moyenne 🤔et qui n'a clairement pas suffit à m'emballer. Je ne vais donc pas m'étaler plus longuement. Une lecture sympa mais sans plus. Ton avis reste bien entendu le meilleur 🙂
              Lire la suite
              En lire moins
            Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
            Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.