En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

        10/18
        EAN : 9782264053510
        Code sériel : 4405
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

        ,

        Aline AZOULAY-PACVON (Traducteur)
        Date de parution : 06/01/2011

        1946, alors que les Britanniques soignent les blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d’inspiration, entreprend une correspondance avec les membres attachants d’un cercle de Guernesey. De confidences en confidences, la page d’un nouveau roman vient de s'ouvrir pour la jeune femme, peut-être aussi celle d’une nouvelle vie…

         

        « Absolument...

        1946, alors que les Britanniques soignent les blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d’inspiration, entreprend une correspondance avec les membres attachants d’un cercle de Guernesey. De confidences en confidences, la page d’un nouveau roman vient de s'ouvrir pour la jeune femme, peut-être aussi celle d’une nouvelle vie…

         

        « Absolument délicieux ! » Anna Gavalda


        Traduit de l’américain
        par Aline Azoulay

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264053510
        Code sériel : 4405
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.80 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • pdupaty Posté le 13 Septembre 2018
          En janvier 1946, l'Angleterre se remet difficilement de la guerre. Juliet, une écrivaine londonienne, cherche un sujet pour son prochain roman. Elle reçoit un courrier d'un de ses lecteurs en provenance de l'île de Guernesey, avec qui elle va entretenir une correspondance qui va lui faire découvrir la vie dans les îles anglo-normandes pendant la guerre (seul territoire britannique occupé par l'Allemagne hitlérienne), entre les collabos, les résistants, le sort fait aux juifs, la difficulté de trouver à se nourrir correctement... et aussi un mystérieux club littéraire d'amateurs d'épluchures de pommes de terre qui s'est constitué en cachette de l'occupant nazi. Par échanges de lettres, de vrais liens d'amitié vont se nouer entre l'écrivaine londonienne et les insulaires. La critique de ce livre a été dithyrambique. C'est vrai que c'est un bon roman épistolaire, qui est très intéressant pour la partie sur l'occupation (totalement méconnue) de Guernesey. Mais je n'ai pas été non plus emballé, surtout parce que je n'ai pas spécialement accroché aux personnages.
        • HeloiseFerreol Posté le 12 Septembre 2018
          Extraordinairement drôle, très fine écriture, de dévore.
        • Fatimax Posté le 8 Septembre 2018
          Des personnages attachants et savoureux, le paysage idyllique de l’ile anglo-normande de Guernesey, la tranche d’histoire de l’occupation allemande, tels sont les ingrédients de ce roman épistolaire qui se déguste comme un scone accompagné d’une tasse de thé, of course. Fortement inspirés par Sommerset Maughan et Agatha Christie, Mary Ann Shaffer et Annie Barrows nous ont concocté un livre sensible et intelligent qui enchante autant qu’il captive. Une gourmandise qui se dévore sans culpabiliser.
        • sarahbarbier2008 Posté le 23 Août 2018
          Un livre épistolaire, c'est-à-dire une succession de courriers, je n'avais jamais essayé ce genre d'ouvrages mais, en lisant l'extrait, j'ai été séduite au bout de quelques pages et je n'ai pas regretté mon choix. Les courriers permettent de ne pas avoir un récit linéaire, le style est plus direct, puisque chaque personnage s'adresse à quelqu'un et lui raconte les derniers événements. Le contexte historique m'a beaucoup intéressée également: l'île de Guernesey juste après la fin de l'occupation allemande, les habitants racontant leurs souvenirs de cette occupation. Drôle, émouvant, attachant
        • le_nouvel_homme_invisible Posté le 17 Août 2018
          JJ'avais vu le film au cinéma sur conseil d'une collègue. Joli film! Et en passant devant la boutique d'un bouquiniste, je vois le livre vendu au rabais. Je saute sur l'occassion. Structurellement, le livre contient deux parties: Juliet n'est pas ä Guernesey / Juliet à Guernesey. Les deux parties sont exclusivement composées de chapitre courts (le plus long doit avoir 5 pages; le plus court fait 12 mots...) et chaque chapitre, non numéroté, est une lettre, un télégramme, une note glissée sous une porte, voire un journal intime. Il y a deux personnages principaux: Juliet (qui écrit ou reçoit la plupart des messages) et Elizabeth (qui n'écrit rien, ne reçoit aucun message, mais qui est le sujet des messages). Juliet est une journaliste de guerre désireuse de faire un autre type de littérature. Elizabeth est une habitante de Guernesey, volubile et courageuse, qui mourra en camp de concentration. L'histoire se passe en 1946 (les lettres sont présentées dans l'ordre de leur rédaction) et se base sur une série de faits réels: l'Allemagne nazie transforme Guernesey en place fortifiée. La vie de Guernesey, île anglo-normande, pendant l'Occupation, est racontée de manière précise et effrayante. Certaines scènes sont vraiment trash (le prisonnier polonais qui... JJ'avais vu le film au cinéma sur conseil d'une collègue. Joli film! Et en passant devant la boutique d'un bouquiniste, je vois le livre vendu au rabais. Je saute sur l'occassion. Structurellement, le livre contient deux parties: Juliet n'est pas ä Guernesey / Juliet à Guernesey. Les deux parties sont exclusivement composées de chapitre courts (le plus long doit avoir 5 pages; le plus court fait 12 mots...) et chaque chapitre, non numéroté, est une lettre, un télégramme, une note glissée sous une porte, voire un journal intime. Il y a deux personnages principaux: Juliet (qui écrit ou reçoit la plupart des messages) et Elizabeth (qui n'écrit rien, ne reçoit aucun message, mais qui est le sujet des messages). Juliet est une journaliste de guerre désireuse de faire un autre type de littérature. Elizabeth est une habitante de Guernesey, volubile et courageuse, qui mourra en camp de concentration. L'histoire se passe en 1946 (les lettres sont présentées dans l'ordre de leur rédaction) et se base sur une série de faits réels: l'Allemagne nazie transforme Guernesey en place fortifiée. La vie de Guernesey, île anglo-normande, pendant l'Occupation, est racontée de manière précise et effrayante. Certaines scènes sont vraiment trash (le prisonnier polonais qui vole une patate; le traitement des femmes dans les camps de concentration, le trafic de cadavres de porcelets). Chaque message est la pièce d'un puzzle simple à reconstituer. La lecture est aisée. Les personnages sont des stéréotypes mais ils tiennent bien leur rôle. Je n'aurais qu'une seule objection: la fin est trop racontée... Je me serais arrêté plus tôt, au moment de la demande en mariage, laissant la réponse en suspens, chacun pouvant alors, comme dans un cercle littéraire, donner son point de vue sur la question...
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !