Lisez! icon: Search engine
À Paraître
L'École aux oiseaux
Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 20/06/2024
Éditeurs :
10/18
En savoir plus
9.20 €
Date de parution: 20/06/2024
À Paraître

L'École aux oiseaux

Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 20/06/2024
En Nouvelle-Angleterre, au XIXe siècle, un philosophe créée une école pour filles destinée à forger une nouvelle génération de femmes instruites et émancipées. Mais les premières pensionnaires sont immédiatement frappées par un mal étrange…  
Une école pour forger une nouvelle génération de femmes instruites. Voilà ce que Samuel Hood, philosophe et essayiste visionnaire, souhaite créer dans sa ferme isolée. Une idée révolutionnaire, dans la... Une école pour forger une nouvelle génération de femmes instruites. Voilà ce que Samuel Hood, philosophe et essayiste visionnaire, souhaite créer dans sa ferme isolée. Une idée révolutionnaire, dans la Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle. Malgré ses doutes, sa fille Caroline accepte d'enseigner la littérature à huit adolescentes. Mais très vite,... Une école pour forger une nouvelle génération de femmes instruites. Voilà ce que Samuel Hood, philosophe et essayiste visionnaire, souhaite créer dans sa ferme isolée. Une idée révolutionnaire, dans la Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle. Malgré ses doutes, sa fille Caroline accepte d'enseigner la littérature à huit adolescentes. Mais très vite, celles-ci commencent à manifester des symptômes étranges. Sans parler des mystérieux oiseaux rouges qui envahissent la campagne environnante… Alors que les hommes continuent de dicter leurs règles, Caroline devra défier tout ce qui a jusque-là régi sa vie et son corps pour sauver ses jeunes protégées.

« Un premier roman troublant à la prose alerte et sensible qui revisite Les Quatre Filles du docteur March de Louisa M. Alcott sous l'éclairage de La Servante écarlate de Margaret Atwood. » Sud-Ouest

« Un premier roman envoûtant, d'une totale maîtrise, à l'écriture remarquable. » La Voix du Nord

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Chloé Roye
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264083371
Code sériel : 5969
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
10/18
En savoir plus
9.20 €
Date de parution: 20/06/2024
EAN : 9782264083371
Code sériel : 5969
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fifloche 11/04/2024
    Quel livre étrange ! Je ne suis d’ailleurs pas sûre d’avoir bien compris toutes ses métaphores, bien que je l’aie beaucoup aimé. Ce n’est pas un polar, en fait, bien qu’il nous soit arrivé comme tel dans notre réseau de bibliothèques. Ni vraiment un roman fantastique, encore que ces filles-oiseaux l’y fassent pencher par moments. Mais c’est assurément un roman d’ambiance, presque gothique ou victorien, où les femmes, le rôle qu’on leur donne, la place qu’on leur fait -ou pas ! - ont la première place. Engagé sans être militant, dur parfois –les scènes de « traitement » de cet odieux soi-disant docteur, qui ne sont ni plus ni moins que des viols, et symbolisent la peur que certains hommes -particulièrement médiocres ici- ont pour les femmes et la mainmise qu’ils tentent d’exercer sur elles y compris par l’humiliation, sont très fortes. C’est également un roman d’apprentissage, où on voit évoluer le personnage de Caroline vers une libération de ses entraves, aussi bien affectives que psychologiques. Un personnage extrêmement intéressant, qui pourrait symboliser l’évolution de la femme à travers les siècles. Oui, décidément, un livre étrange, qui choque, émeut fait réfléchir, réagir et marque longtemps.
  • MilleetunepagesLM 09/11/2023
    Le commentaire de Lynda : C’est un roman très étrange que cette lecture. De plus, ce sera difficile d’en parler sans révéler trop de choses. Samuel Hood décide d’ouvrir une école dans une vieille ferme isolée qui lui appartient. Celui-ci est un philosophe et un visionnaire, avec l’aide d’un de ses disciples, David, il veut à tout prix tout mettre en place pour faire naître une génération de femmes instruites et qui peuvent par elles-mêmes, réfléchir et prendre leurs propres décisions. Il ne faut pas oublier que nous sommes au 19e, donc une période où la femme n’avait pas grand-chose à dire, on ne l’écoutait pas et on ne lui permettait pas de parler non plus. Ce n’est pas trop long que les inscriptions à l’école sont comblées. Et c’est la fille de Samuel Hood, qui enseignera la littérature aux adolescentes, même si elle ne croit vraiment pas à cette nouvelle forme d’éducation. Mais voilà, qu’une première adolescente tombe malade, crise d’épilepsie, marques sur le corps, hystérie. Et tout ça en même temps que l’arrivée d’oiseaux rouges, oiseaux que l’on a jamais vus dans le coin. Mais en fait, ce que Sameul Hood veut faire, c’est de modeler ces filles à une soumission presque totale en dictant les règles à suivre, mais elles seront également très malléables pour être abusées. Caroline, qui est capable de penser sérieusement, devra affronter et défier son père et ses théories pour sauver les jeunes filles. Je n’en dirai pas plus, un roman très différent de ce que l’on peut habituellement lire, et même si le tout se déroule au 19e siècle, on retrouve des similitudes très fortes avec le monde d’aujourd’hui. L’auteure commence très fort dès le début, par contre, j’ai trouvé que ça s’essoufflait un tout petit peu en avançant. C’est quand même une lecture qui nous pousse à aller jusqu’au bout. Par intérêt ou par curiosité, je dirais un peu des deux. En bref, une histoire intéressante, quelques rebondissements, des personnages que l’on aime ou que l’on déteste, il n’y a pas de milieu, une plume parfois un peu lourde, mais dans l’ensemble une lecture que je recommande. Le commentaire de Lynda : C’est un roman très étrange que cette lecture. De plus, ce sera difficile d’en parler sans révéler trop de choses. Samuel Hood décide d’ouvrir une école dans une vieille ferme isolée qui lui appartient. Celui-ci est un philosophe et un visionnaire, avec l’aide d’un de ses disciples, David, il veut à tout prix tout mettre en place pour faire naître une génération de femmes instruites et qui peuvent par elles-mêmes, réfléchir et prendre leurs propres décisions. Il ne faut pas oublier que nous sommes au 19e, donc une période où la femme n’avait pas grand-chose à dire, on ne l’écoutait pas et on ne lui permettait pas de parler non plus. Ce n’est pas trop long que les inscriptions à l’école sont comblées. Et c’est la fille de Samuel Hood, qui enseignera la littérature aux adolescentes, même si elle ne croit vraiment pas à cette nouvelle forme d’éducation. Mais voilà, qu’une première adolescente tombe malade, crise d’épilepsie, marques sur le corps, hystérie. Et tout ça en même temps que l’arrivée d’oiseaux rouges, oiseaux que l’on a jamais vus dans le coin. Mais en fait, ce que Sameul Hood veut faire, c’est de modeler ces filles à une soumission presque totale en dictant...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly 22/10/2023
    1871, Ashwell dans le Massachussetts. Samuel et sa fille Caroline décident d’ouvrir une nouvelle école exclusivement féminine, afin de leur fournir les mêmes enseignements qu’aux garçons. Ils veulent surtout leur apprendre à réfléchir par elles-mêmes. Aussitôt, plusieurs filles s’inscrivent. C’est également le retour d’une espèce d’oiseaux qui semblait avoir disparu. Quelques temps plus tard, les jeunes filles vont commencer à se sentir mal. Que se passe-t-il dans cette école ? Je ne veux vraiment pas en dire plus sur le synopsis, afin de ne pas vous spoiler un quelconque élément. En tout cas, ce roman est étrange, et c’est un véritable récit d’ambiance que va nous proposer ici l’auteure. Ne lisez donc pas ce roman si vous n’aimez pas les récits qui prennent le temps de s’installer et dans lesquels l’action est très peu présente sous peine de vous retrouver déçus. Pour ma part, et bien qu’ayant été quelque peu déroutée au départ, j’ai réellement beaucoup aimé cette lecture. L’auteure a su faire monter son suspense par petites touches, et l’ambiance pesante est très bien restituée tout au fil des pages. Le personnage de Caroline va en quelque sorte porter l’histoire, et j’ai ressenti une véritable évolution de sa part. Si au début elle peut paraître un peu timide et peu sûre d’elle, elle va gagner en assurance et j’aime particulièrement retrouver des personnages qui ne sont pas statiques pendant mes lectures. La plume de l’auteure est élégante. Avec un style assez descriptif, elle réussit à nous retranscrire toutes les émotions et les resssentis de chacun des personnages. Les chapitres sont de taille moyennne. Après un petit temps d’adaptation, j’ai finalement été conquise par ce roman particulier. Un roman qui repose totalement sur l’ambiance pesante qu’a su instaurer l’auteure tout au fil des pages. Une lecture qui sort des sentiers battus. À découvrir.1871, Ashwell dans le Massachussetts. Samuel et sa fille Caroline décident d’ouvrir une nouvelle école exclusivement féminine, afin de leur fournir les mêmes enseignements qu’aux garçons. Ils veulent surtout leur apprendre à réfléchir par elles-mêmes. Aussitôt, plusieurs filles s’inscrivent. C’est également le retour d’une espèce d’oiseaux qui semblait avoir disparu. Quelques temps plus tard, les jeunes filles vont commencer à se sentir mal. Que se passe-t-il dans cette école ? Je ne veux vraiment pas en dire plus sur le synopsis, afin de ne pas vous spoiler un quelconque élément. En tout cas, ce roman est étrange, et c’est un véritable récit d’ambiance que va nous proposer ici l’auteure. Ne lisez donc pas ce roman si vous n’aimez pas les récits qui prennent le temps de s’installer et dans lesquels l’action est très peu présente sous peine de vous retrouver déçus. Pour ma part, et bien qu’ayant été quelque peu déroutée au départ, j’ai réellement beaucoup aimé cette lecture. L’auteure a su faire monter son suspense par petites touches, et l’ambiance pesante est très bien restituée tout au fil des pages. Le personnage de Caroline va en quelque sorte porter l’histoire, et j’ai ressenti une véritable évolution de sa part. Si au début...
    Lire la suite
    En lire moins
  • misscrepuscule 01/09/2023
    Petite Nouveauté de la rentrée littéraire et belle de découverte pour moi de l'école aux oiseaux de Clare Beams Chez presses de la cité Un roman intrigant a l'ambiance menaçante. Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle, Samuel Hood philosophe et essayiste visionnaire et son disciple David Moore souhaitent créer une école pour fille dans sa ferme isolé Du jamais vu à cette époque, une école pour Modeler des filles en femmes capables de devenir la meilleure version, une nouvelle génération de femmes instruites et capables de réfléchir par elles-mêmes. Mais Caroline, sa propre fille qui a reçu cette éducation non conventionnelle, a des doutes sur ce nouvel enseignement. Pourtant, il lui sera confié d’enseigner la littérature aux huit adolescentes. Les jeunes filles commencent à manifester des symptômes, leurs comportements deviennent vite étranges. Une tension règne au sein de l'établissement, en outre ses oiseaux rouges inhabituels, à la conduite mystérieuse de mauvais augure, surnommé les cœurs palpitants qui envahissant peu à peu la campagne environnante. Alors que son père et David continuent de lui dicter leurs règles, Caroline devra les défier pour se sauver et sauver ses jeunes protégées. Un roman fluide, partager en cours, chapitre qui rend la lecture très agréable. Mais avant tout parlons de l'atmosphère qui se dégage de cette lecture, une tension s'installe rapidement, j'ai ressenti ce malaise qui s'infiltre tout au long de la lecture. Comme un étau qui se referme sur nous. Un sentiment de mal-être. Des personnages énigmatiques, vraiment détaillés. Un médecin qui utilisera des méthodes contestables, violente au moment de la tentative de guérison qui m'ont mis hors de moi. J'ai trouvé quelques longueurs et la fin peu être pas assez abouti. Pour un tout premier livre, je trouve que c'est remarquable, une autrice à suivre par la suite. Un livre qui dénonce tous ces abus du patriarcat dans cette société du 19#7497; siècle. Si vous aimez les histoires à huis clos, ce livre est pour vous ! Petite Nouveauté de la rentrée littéraire et belle de découverte pour moi de l'école aux oiseaux de Clare Beams Chez presses de la cité Un roman intrigant a l'ambiance menaçante. Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle, Samuel Hood philosophe et essayiste visionnaire et son disciple David Moore souhaitent créer une école pour fille dans sa ferme isolé Du jamais vu à cette époque, une école pour Modeler des filles en femmes capables de devenir la meilleure version, une nouvelle génération de femmes instruites et capables de réfléchir par elles-mêmes. Mais Caroline, sa propre fille qui a reçu cette éducation non conventionnelle, a des doutes sur ce nouvel enseignement. Pourtant, il lui sera confié d’enseigner la littérature aux huit adolescentes. Les jeunes filles commencent à manifester des symptômes, leurs comportements deviennent vite étranges. Une tension règne au sein de l'établissement, en outre ses oiseaux rouges inhabituels, à la conduite mystérieuse de mauvais augure, surnommé les cœurs palpitants qui envahissant peu à peu la campagne environnante. Alors que son père et David continuent de lui dicter leurs règles, Caroline devra les défier pour se sauver et sauver ses jeunes protégées. Un roman fluide, partager en cours, chapitre qui rend la lecture très agréable. Mais avant tout parlons de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Brize 20/07/2023
    Présentation de l’éditeur : « Personne ne l’a jamais entrepris, personne. Modeler des filles en femmes capables de devenir la meilleure version d’elles-mêmes. » Une école de filles. Voilà ce que Samuel Hood, philosophe et essayiste visionnaire, souhaite créer dans sa ferme isolée. Avec l’aide de David, son disciple, il compte forger une nouvelle génération de femmes instruites et capables de réfléchir par elles-mêmes. Une idée révolutionnaire, dans la Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle. Sa propre fille a de sérieux doutes. Son éducation non conventionnelle ne l’a-t-elle pas laissée en marge de la société ? Caroline accepte pourtant d’enseigner la littérature aux huit adolescentes. Mais très vite, celles-ci commencent à manifester des symptômes étranges. Sans parler des mystérieux oiseaux rouges qui envahissent la campagne environnante… Alors que les hommes continuent de dicter leurs règles, Caroline devra défier tout ce qui a jusque-là régi sa vie et son corps pour se sauver et sauver ses jeunes protégées. Si, comme moi, vous cherchez un roman hors des sentiers battus, êtes amatrice de récits du 19ème siècle à l’ambiance un peu mystérieuse, alors « L’école aux oiseaux » devrait vous plaire. La naissance de cette nouvelle école des femmes se situe à l’ombre d’un récit antérieur, qui ne nous sera dévoilé que par allusions : celui de l’émergence puis du déclin, en seulement une paire d’années, d’une communauté atypique, « Birch Hill » au sein de laquelle Caroline a vécu et sa mère a trouvé la mort. D’elle et du groupe, il est question dans un roman polémique paru depuis. Son auteur, Miles Bells, maintenant mort et qui dans ses pages la présente à sa manière, faisait partie de cette petite collectivité. Eliza, sa fille, rejoint l’école sous l’œil inquiet et suspicieux de Caroline. La présence des oiseaux rouges, venus d’on ne sait où et dont le comportement parfois étrange l’inquiète, contribue à l’ambiance oppressante des lieux telle que Caroline la ressent. Celle-ci voit par ailleurs arriver avec un intérêt particulier David, jeune homme disciple de son père devant enseigner à leurs côtés. Sur lui comme sur tout ce qui l’entoure, elle porte un regard perspicace et critique, chargé du poids des connaissances déjà acquises au fil de son existence atypique mais déjà enclin à s’en affranchir. Les incidents et la manière dont les élèves, progressivement sous l’emprise d’Eliza, y réagissent, vont la pousser dans ses retranchements. « L’école aux oiseaux », roman original et prenant, suit avec bonheur la lente évolution d’une jeune femme contrainte par des circonstances devenues odieuses à conquérir une liberté que son éducation lui avait soi-disant offerte : une réussite !Présentation de l’éditeur : « Personne ne l’a jamais entrepris, personne. Modeler des filles en femmes capables de devenir la meilleure version d’elles-mêmes. » Une école de filles. Voilà ce que Samuel Hood, philosophe et essayiste visionnaire, souhaite créer dans sa ferme isolée. Avec l’aide de David, son disciple, il compte forger une nouvelle génération de femmes instruites et capables de réfléchir par elles-mêmes. Une idée révolutionnaire, dans la Nouvelle-Angleterre du XIXe siècle. Sa propre fille a de sérieux doutes. Son éducation non conventionnelle ne l’a-t-elle pas laissée en marge de la société ? Caroline accepte pourtant d’enseigner la littérature aux huit adolescentes. Mais très vite, celles-ci commencent à manifester des symptômes étranges. Sans parler des mystérieux oiseaux rouges qui envahissent la campagne environnante… Alors que les hommes continuent de dicter leurs règles, Caroline devra défier tout ce qui a jusque-là régi sa vie et son corps pour se sauver et sauver ses jeunes protégées. Si, comme moi, vous cherchez un roman hors des sentiers battus, êtes amatrice de récits du 19ème siècle à l’ambiance un peu mystérieuse, alors « L’école aux oiseaux » devrait vous plaire. La naissance de cette nouvelle école des femmes se situe à l’ombre d’un récit antérieur, qui ne nous...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…