Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264076496
Code sériel : 5578
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 624
Format : 108 x 177 mm

Les affamés et les rassasiés

Mathilde Sobottke (traduit par)
Date de parution : 01/10/2020
Tourner une téléréalité dans un camp de réfugiés ? Une nouvelle satire grinçante par l’auteur de Il est de retour.
L’ambitieuse Nadeche Hackenbusch, présentatrice allemande d’un show téléréalité intitulé « Ange de la misère », est envoyée en Afrique dans le plus grand camp de réfugiés du monde. Les premiers temps, tout fonctionne à merveille, l’argent coule à flots pour la boîte de production : la détresse des affamés émeut... L’ambitieuse Nadeche Hackenbusch, présentatrice allemande d’un show téléréalité intitulé « Ange de la misère », est envoyée en Afrique dans le plus grand camp de réfugiés du monde. Les premiers temps, tout fonctionne à merveille, l’argent coule à flots pour la boîte de production : la détresse des affamés émeut le public. Pour notre starlette, c’est « Rendez-vous en terre inconnue », et elle vaque, conquise, à ses nouvelles occupations : aller chercher de l’eau et du bois, visiter un hôpital, faire la cuisine avec une famille de migrants.
Mais quand la belle tombe amoureuse d’un certain Lionel, et que ledit Lionel ne rêve que d’une chose, quitter le camp et rejoindre l’Allemagne, les choses se compliquent. Et elles se compliquent plus encore quand Lionel décide d’organiser une gigantesque marche de migrants pour l’Europe.
Une horde d’envahisseurs venus d’ailleurs prêts à franchir les portes de l’Europe et de l’Allemagne ? Jamais ! Les politiciens tentent de trouver des solutions : fermer les frontières ? Construire un mur ? Et puis, bien sûr, tout dérape.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264076496
Code sériel : 5578
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 624
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Esorlecram Posté le 12 Décembre 2021
    Roman dérangeant centré sur le problème des migrants, satire du monde de la télé, en particulier de la téléréalité, satire de l’ambition cynique des politiciens. Voilà bien des sujets d’actualité qui auraient pu faire un grand roman. Mais l’auteur n’y est pas arrivé. Une chaîne de TV allemande très « people » envoie sa super-vedette dans un camp de réfugiés en Afrique. De quoi booster l’audimat. Mais Nadège, bien qu’imbuvable de prétention et de bêtise, se prend au jeu et sympathise avec les réfugiés au point de partager leur quotidien. La chaîne perd un peu le contrôle, mais cela n’importe pas : tout est filmé en direct et l’audimat explose. Nadège tombe bien sûr amoureuse d’un beau réfugié, et le couple décide le transfert de ces 150.000 réfugiés vers l’Allemagne, non en traversant banalement la Méditerrannée sur des canots bien trop frèles, mais par une longue marche à pied, organisée dans les moindres détails. C’est de la « logistique-fiction » à 200%. Les réfugiés ne marchent que 15 km par jour, et sont entourés par une flopée de camions qui assurent les besoins essentiels. Des camions immobiles ou presque (chaque jour le dernier remonte la file pour passer en tête) pour... Roman dérangeant centré sur le problème des migrants, satire du monde de la télé, en particulier de la téléréalité, satire de l’ambition cynique des politiciens. Voilà bien des sujets d’actualité qui auraient pu faire un grand roman. Mais l’auteur n’y est pas arrivé. Une chaîne de TV allemande très « people » envoie sa super-vedette dans un camp de réfugiés en Afrique. De quoi booster l’audimat. Mais Nadège, bien qu’imbuvable de prétention et de bêtise, se prend au jeu et sympathise avec les réfugiés au point de partager leur quotidien. La chaîne perd un peu le contrôle, mais cela n’importe pas : tout est filmé en direct et l’audimat explose. Nadège tombe bien sûr amoureuse d’un beau réfugié, et le couple décide le transfert de ces 150.000 réfugiés vers l’Allemagne, non en traversant banalement la Méditerrannée sur des canots bien trop frèles, mais par une longue marche à pied, organisée dans les moindres détails. C’est de la « logistique-fiction » à 200%. Les réfugiés ne marchent que 15 km par jour, et sont entourés par une flopée de camions qui assurent les besoins essentiels. Des camions immobiles ou presque (chaque jour le dernier remonte la file pour passer en tête) pour des marcheurs ! Ces derniers sont même payés via leur smartphone car le crowdfunding fait merveille en Allemagne. C’est gros mais c’est ce qui fait la force du récit. Et la longue file avance comme un serpent, lentement mais sûrement. Car aucun pays traversé n’oserait massacrer en direct ces migrants, d’autant moins qu’ils ne font que passer, et que c’est l’occasion pour ces pays de faire entrer dans la file leurs propres réfugiés. Jusqu’au moment où le serpent arrive à la frontière allemande… La satire est féroce envers la chaîne de télévision qui traite ces migrants comme un (mauvais) réalisateur ciné traiterait ses acteurs. Satire féroce aussi du monde politique allemand qui ne trouve pas de solution au problème (mais certains n’hésiteraient pas à jouer au tir aux pipes ou à électrifier tout le cortège) Mais… L’auteur ne s’intéresse pas au ressenti des migrants, dont très peu sont personnalisés dans le roman. Le seul personnage important parmi eux, c’est Lionel, prénom dont on a affublé l’amant de Nadège. Il se prend pour le chef de l’expédition, pense bien plus à son organisation qu’au sort de ses marcheurs. Mais… encore et surtout, le style de Vermes m’a dérangé. Dans ses dialogues, il abuse du second degré, de sous-entendus, d’ellipses et plus d’une fois je me suis demandé de quoi il parlait. Cote moyenne donc pour un roman qui est tout sauf moyen.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Taraxacum Posté le 9 Novembre 2021
    Amis des romans bizarres, bonjour! Que diriez-vous d'un roman proposant une émission de télé-réalité sur les réfugiés? Dans un mélange de cynisme et de naïveté étonnant, et pas toujours dans le bon sens car je ne suis pas sûre que la dite naïveté du scénario soit toujours voulue... Nadège Hackenbush est une présentatrice allemande d'une émission de téléralité au titre bien racoleur qui consiste à envoyer cette starlette sur le retour, et avec une très haute opinion d'elle-même, 'porter secours" à des réfugiés dans des foyers allemands. La chaîne décide de développer la saison 2 en l'expédiant cette fois directement dans un camp en Afrique. Le choc de la misère qu'elle y voit, et la rencontre avec un réfugié dont nous ne saurons jamais le nom, car la production le rebaptise Lionel, la lance dans une expédition incroyable: la voici à la tête d'une colonne de 150 000 réfugiés, au début, tâchant de gagner l'Europe à pieds. Sur un tel postulat de roman, ça passe ou ça casse, et je ne sais pas trop dans quelle catégorie ça tombe, parce que...et bien, il y a des passages excellents, mais il y a aussi des longueurs, et je ne parle pas... Amis des romans bizarres, bonjour! Que diriez-vous d'un roman proposant une émission de télé-réalité sur les réfugiés? Dans un mélange de cynisme et de naïveté étonnant, et pas toujours dans le bon sens car je ne suis pas sûre que la dite naïveté du scénario soit toujours voulue... Nadège Hackenbush est une présentatrice allemande d'une émission de téléralité au titre bien racoleur qui consiste à envoyer cette starlette sur le retour, et avec une très haute opinion d'elle-même, 'porter secours" à des réfugiés dans des foyers allemands. La chaîne décide de développer la saison 2 en l'expédiant cette fois directement dans un camp en Afrique. Le choc de la misère qu'elle y voit, et la rencontre avec un réfugié dont nous ne saurons jamais le nom, car la production le rebaptise Lionel, la lance dans une expédition incroyable: la voici à la tête d'une colonne de 150 000 réfugiés, au début, tâchant de gagner l'Europe à pieds. Sur un tel postulat de roman, ça passe ou ça casse, et je ne sais pas trop dans quelle catégorie ça tombe, parce que...et bien, il y a des passages excellents, mais il y a aussi des longueurs, et je ne parle pas de l'épaisseur du livre, mais plutôt de ressorts qu'on nous ressort à plusieurs reprises, comme par exemple avec "l'amie" journaliste de Nadège. Tous les passages qui lui sont dédiés sont la même chose, en gros, pourquoi se répéter? Et pour un roman qui se veut cynique, dans les réactions des divers pays surtout, cela ressort finalement naïf, et il est dommage qu'on n'ait pas coupé un peu dans la politique interne de la chaine télé pour parler un peu plus de géopolitique vu le sujet! Un peu décevant, donc.
    Lire la suite
    En lire moins
  • DelfDelf Posté le 24 Octobre 2021
    Ce livre est de pure "invention" mais il sonne tellement le vrai. Ce roman dont l'histoire est poignante a eu du mal à me tenir "éveillée" ; l'écriture est plate, sans tonalité ... un tant soit plus à la fois. Le livre présente des longueurs et des longueurs. C'est très dommage car ce roman pourrait tenir en haleine.
  • mel_amazone Posté le 3 Décembre 2020
    Les affamés et les rassasiés de Timur Vermes, ou l'art de l'actualité à la sauce caustique et déjantée ! Bien que le thème de la migration et des réfugiés soit un sujet contemporain, bien que l'idée initiale d'une marche folle sur l'Allemagne, sous les yeux scrutateurs de la télé-réalité, soit originale et inédite, bien que son précédent livre, Il est de retour, ait eu un succès international, avec les mêmes composantes narratives, j'avoue ne pas accrocher et j'en suis la première déçue. Tout est réuni pour passer un très bon moment de lecture, des idées au dénouement mené tambour battant, mais le style, bien que satirique à souhait et empreint d'humour noir, n'est pas assez fluide mais alambiqué, la galerie des personnages est haute en couleurs mais démultipliée, l'intrigue toujours assez longue à se mettre en place... Ce n'est sûrement pas le livre ou son auteur qui est en cause, mais simplement mon goût personnel : j'ai vraiment apprécié le nœud de l'action et les intentions de l'écrivain, mais pas son traitement ni son écriture. Je remercie vivement les éditions 10/18, ainsi que NetGalley, pour leur confiance et surtout, pour la possibilité de confirmation/d'infirmation de choix littéraires personnels.
  • Cricri08 Posté le 24 Octobre 2020
    Un roman noir sur la tragédie des réfugiés et la noirceur de notre monde. 2020 - Allemagne, une journaliste, Nadège Hackenbusch, est envoyée en Afrique faire une émission de télé-réalité dans le plus grand camp de réfugiés au monde. Tous essaient de trouver une solution pour survivre dans cet endroit qui certes leur apporte la sécurité mais aucun avenir. Nadège est à la base assez superficielle, un peu écervelée mais elle devient vite une sorte d'icône, dans le camp et pour les téléspectateurs. Les hommes politiques s'en mêlent car ils craignent que l'opinion publique ne soit trop apitoyée par cette émission et ne veulent recueillir tous ces immigrants. C'est quand 150,000 habitants du camp se mettent en marche vers l'Allemagne que tout se complique! Les personnages sont plutôt bien croqués, jamais des anges ou des démons. le fonds reste toutefois très cynique car l'hypocrisie est omniprésente. Loin d'être une lecture détente mais pourtant un roman qui vous fait réfléchir. Merci à #Netgalley et aux éditions Belfond pour cette lecture !
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…