RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Chronicles - tome 12

            Kurokawa
            EAN : 9782368522714
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 115 x 177 mm
            Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Chronicles - tome 12

            ,

            Pierre GINER (Traducteur)
            Collection : Saint Seiya
            Date de parution : 14/04/2016

            Retrouvez dans cette nouvelle série la suite de Saint Seiya - The Lost Canvas, les origines des Chevaliers d’Or d’Athéna !
             

            La quête d'Aspros n'est ni celle du Bien ou du AMl, mais l'accomplissement de "soi" et de sa propre destinée !
            Aspros le Chevalier d'Or des Gémeaux chargé de protéger une jeune fille du nom de Chris, va se retrouver au coeur d'un combat où sont mêlées des étoiles démoniaques.
            Aspros connaît...
            La quête d'Aspros n'est ni celle du Bien ou du AMl, mais l'accomplissement de "soi" et de sa propre destinée !
            Aspros le Chevalier d'Or des Gémeaux chargé de protéger une jeune fille du nom de Chris, va se retrouver au coeur d'un combat où sont mêlées des étoiles démoniaques.
            Aspros connaît plus que quiconque le poids de la destinée et il va devoir faire preuve de beaucoup de détermination et de convictions pour protéger cette jeune fille !
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782368522714
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 115 x 177 mm
            Kurokawa
            6.80 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Dramaix1988 Posté le 4 Mai 2016
              12éme tomes des gaiden consacré à Aspros des gémeaux. Les chevaliers des gémeaux sont parmi les plus important de tout les chevaliers quelque soit la saga et on souvent une place à part dans le coeur des fans. Mais dans the lost canvas si Deuteros avait bien été exploité ce n'était pas le cas d'Aspros qui avait été survolé et où son rôle était juste de faire un mauvais clone à Saga. Grâce aux gaiden ce mal est réparé, on la déjà aperçu plusieurs fois dans les autres tomes notamment l'avant dernier qui était sur son frère mais ici on comprend mieux sa personnalité. L'histoire se déroule juste avant la mort d'Aspros après sa tentative de meurtre sur le grand pope. Avec cette aventure on va comprendre qu'Aspros est mieux qu'un simple Saga 2.0, sa personnalité est plus complexe et si il finit par pencher du mauvais côté c'est à la base pour faire un monde meilleur notamment pour son frère. Après concernant sa mission c'est comme d'habitude juste un prétexte pour exploiter les facettes inconnues du personnage elle n'a pas grand intérêt en dehors de ça.
            • Alfaric Posté le 17 Avril 2016
              Je n'ai jamais rien attendu de ces gaiden / spin-off de "Saint Seiya, The Lost Canvas", mais je dois avouer que je suis régulièrement agréablement surpris du résultat. Visiblement les auteurs sont plus à l'aise avec la formule des tomes indépendants qui les soustrait aux enfers de la deadline car les scenarii de Masami Kurumada explorent plein de nouvelles voies et les dessins de Shiori Teshirogi ne font que gagner en clarté et en lisibilité. Ce nouveau tome de Saint Seiya, "The Lost Canvas Chronicles" est la suite du précédent : dans le tome 11, nous assistions au moment au Deutéros des Gémeaux basculait définitivement du Côté Clair de la Force, donc tout logiquement nous attendons dans ce tome 12 le moment ou Aspros des Gémeaux basculera définitivement du Côté Obscur de la Force… Mais sa nouvelle mission retarde quelque peu l'échéance car il retrouve dans la rivalité entre Ursula Walden qui n'est qu'égoïsme et ambition (mais qui n'égalera pas Dio Brando) et Chris Walden qui n'est qu'altruisme et noblesse (mais qui n'égalera pas Jonathan Joestar), la relation qu'il entretient avec son frère jumeau caché… La famille Walden a hérité d'un trésor conférant une grande puissance, que les troupes d'Hadès aimerait bien... Je n'ai jamais rien attendu de ces gaiden / spin-off de "Saint Seiya, The Lost Canvas", mais je dois avouer que je suis régulièrement agréablement surpris du résultat. Visiblement les auteurs sont plus à l'aise avec la formule des tomes indépendants qui les soustrait aux enfers de la deadline car les scenarii de Masami Kurumada explorent plein de nouvelles voies et les dessins de Shiori Teshirogi ne font que gagner en clarté et en lisibilité. Ce nouveau tome de Saint Seiya, "The Lost Canvas Chronicles" est la suite du précédent : dans le tome 11, nous assistions au moment au Deutéros des Gémeaux basculait définitivement du Côté Clair de la Force, donc tout logiquement nous attendons dans ce tome 12 le moment ou Aspros des Gémeaux basculera définitivement du Côté Obscur de la Force… Mais sa nouvelle mission retarde quelque peu l'échéance car il retrouve dans la rivalité entre Ursula Walden qui n'est qu'égoïsme et ambition (mais qui n'égalera pas Dio Brando) et Chris Walden qui n'est qu'altruisme et noblesse (mais qui n'égalera pas Jonathan Joestar), la relation qu'il entretient avec son frère jumeau caché… La famille Walden a hérité d'un trésor conférant une grande puissance, que les troupes d'Hadès aimerait bien récupérer mais avec une ambiance victorienne, deux soeurs ennemies au sujet d'un héritage maudit et des vampires en pagaille, difficile de ne pas voir le détournement des éléments de "Phantom Blood", le premier arc de la cultissime saga "JoJo's Bizarre Adventure"…. Mais on est aussi dans le shojo moderne avec des graphismes soignés en niveaux de gris, des personnages féminins fashion victime, voire cosplayeuses, et une tripotée de bishonens princes charmants ou badboys… ATTENTION SPOILER Chris Walden n’est pas timide, elle est muette : j’aurais aimé que cela soit mieux trait et davantage exploité, mais on ne peut pas tout avoir… FIN SPOILER Après plusieurs tomes très réussis qui faisaient la part belle à l'amitié, à la loyauté, au respect de l'environnement et aux liens entre les différentes générations, ce tome-ci a été pour moi correct voire satisfaisant, mais pas plus. Je partais déjà avec un a priori négatif sur le fait de consacrer 2 tomes aux chevaliers de gémeaux pour sortir un opus de plus, mais je n'ai absolument pas accroché à ces histoires de malédictions et de vampires (pas assez Saint Seiya compatible à mon goût). Un tome vite lu et vite oublié : cela sera tant mieux ou tant pis en fonction des préférences de chacun / chacune…
              Lire la suite
              En lire moins
            Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
            Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.