Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221200308
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 720
Format : 135 x 215 mm

La Faucheuse, Tome 3 : Le Glas

Cécile ARDILLY (Traducteur)
Collection : Collection R
Date de parution : 28/11/2019

Dans un monde qui a conquis la mort, l’humanité sera-t-elle anéantie par les êtres immortels auxquels elle a donné naissance ?
Le sinistre maître Goddard se prépare à prendre le pouvoir suprême sur la communauté des faucheurs. Seul celui qu’on nomme « le glas » pourrait faire basculer l’humanité du...

Dans un monde qui a conquis la mort, l’humanité sera-t-elle anéantie par les êtres immortels auxquels elle a donné naissance ?
Le sinistre maître Goddard se prépare à prendre le pouvoir suprême sur la communauté des faucheurs. Seul celui qu’on nomme « le glas » pourrait faire basculer l’humanité du côté de la vie…
La conclusion époustouflante de la trilogie La Faucheuse, en cours d’adaptation au cinéma par les studios Universal.

Grand Prix de l'Imaginaire 2020 - Meilleur roman jeunesse étranger.

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221200308
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 720
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Suny Posté le 7 Novembre 2020
    Troisième et dernier tome, « Le Glas » sonne parfaitement la fin de cette série magistrale qu’est « La Faucheuse ». Le premier tome avait été une découverte très enthousiasmante. Le second, et surtout sa conclusion, m’avait fait l’effet d’une bonne grosse gifle. Cette fois, c’est comme si un train de marchandises venait de me passer dessus. Puis de faire demi-tour et de me re-passer dessus. Malgré les 700 pages qui composent ce gros bébé, je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n’ai pas trouvé une seule longueur. C’est dense et addictif, on passe parfois du coq à l’âne et, s’il peut être un peu ardu de se faire à ce rythme au début, je me suis vite plongée dans ce récit effréné d’une multitude de destins qui se croisent et s’entrechoquent. Même si les événements prennent une tournure que j’ai trouvée tout à fait inattendue et qui aurait facilement pu tourner au ridicule, le talent de Neal Shusterman en fait la conclusion magnifique d’une trilogie vraiment originale et inoubliable. A ne pas manquer !!
  • Steff_bouquine Posté le 18 Octobre 2020
    Je ne m’attendais pas a un final come celui-ci. Ça m’a énormément fait pensé a la série Lost ou la 1ere saison était géniale et après l’auteur par sur des chemins bien tarabiscoté ! Une fin qui ne me plaît ni ne me déplaît...
  • EloBooks54 Posté le 5 Octobre 2020
    Je suis trop contente d’avoir enfin lu le dernier tome de la trilogie La Faucheuse : Le glas de Neal Shusterman ! Ce tome clôture très bien cette trilogie, qui fut un vrai coup de cœur du début à la fin. Dans ce tome, il se passe pas mal de choses car depuis la fin du tome 2 et la réaction du Thunderhead, il s’est écoulé un certain temps et nous découvrons donc ce qu’il s’est passé depuis. Ce tome est rempli d'intrigues intéressantes, j’ai également aimé découvrir ce qu’il était arrivé à tous ces personnages et découvrir comment toute cette aventure allait finir pour eux. Je dois dire que je trouve également la fin très bien faite, c’est une belle fin originale, que je n’avais pas vu arrivée pendant une bonne partie de ma lecture, et qui laisse tout de même la possibilité d’imaginer ce qu’il peut arriver par la suite ou la possibilité d’une suite. C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé tous ces personnages, les voir mûrir, établir des plans, rencontrer de nouvelles personnes et le point de vue du Thunderhead est toujours aussi intéressant, il évolue également beaucoup, le tout dans un univers qui s’assombrit au fur et à... Je suis trop contente d’avoir enfin lu le dernier tome de la trilogie La Faucheuse : Le glas de Neal Shusterman ! Ce tome clôture très bien cette trilogie, qui fut un vrai coup de cœur du début à la fin. Dans ce tome, il se passe pas mal de choses car depuis la fin du tome 2 et la réaction du Thunderhead, il s’est écoulé un certain temps et nous découvrons donc ce qu’il s’est passé depuis. Ce tome est rempli d'intrigues intéressantes, j’ai également aimé découvrir ce qu’il était arrivé à tous ces personnages et découvrir comment toute cette aventure allait finir pour eux. Je dois dire que je trouve également la fin très bien faite, c’est une belle fin originale, que je n’avais pas vu arrivée pendant une bonne partie de ma lecture, et qui laisse tout de même la possibilité d’imaginer ce qu’il peut arriver par la suite ou la possibilité d’une suite. C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé tous ces personnages, les voir mûrir, établir des plans, rencontrer de nouvelles personnes et le point de vue du Thunderhead est toujours aussi intéressant, il évolue également beaucoup, le tout dans un univers qui s’assombrit au fur et à mesure de la lecture. Car ce monde quasi utopique au début de cette trilogie a bien changé, l’influences des faucheurs se fait ressentir lourdement. Je n’ai vraiment pas vu le temps passé en lisant ce livre, les jeux de pouvoirs sont très prenants, avec toutes les manigances qui vont avec. Par contre je dois avouer que j’ai trouvé le début un peu lent, il y a pas mal d’explications, afin de comprendre ce qu’il s’est passé depuis le tome précédent, j’ai trouvé que ça manquait parfois un peu de rythme. Donc, sans vouloir en dire plus de peur de spoiler, j’ai trouvé que ce dernier tome clôture très bien cette saga que j’ai adoré du début à la fin grâce à son originalité, ses intrigues et ses personnages attachants. Une trilogie que je vous conseille de découvrir si ce n’est pas déjà fait !
    Lire la suite
    En lire moins
  • amanline Posté le 4 Octobre 2020
    Clap de fin pour cette trilogie en demie teinte. J'avais beaucoup aimé le premier tome, un peu moins le second que je trouvais plus plat. Pour ce dernier, je suis mitigée. Certains passages demeurent assez longs et l'action souvent en berne. Cependant, les événements qui s'y déroulent sont assez forts en émotions et en suspense. Dans ce dernier tome, on retrouve les personnages principaux des deux précédents romans. Certains ont pris de l'importance, ont évolué alors que d'autres sont plus effacés voir quasi inexistants. Quand au Thunderhand, il s'est résolument tu depuis le naufrage d'Endura et la perte des Grands Faucheurs, seul le Glas, peut dorénavant l'entendre et communiquer avec lui. Lorsque j'ai refermé cet opus, j'étais assez désabusée. Je me suis mise à rêver à ce monde parfait où la vie quelle qu'elle soit est une priorité et doit être protégée. Et puis, même dans ce monde utopique, qui semble être idéal pour les hommes qui bénéficient d'un bien être, de protection, il y aura toujours des énergumènes avides de pouvoir, pour tout remettre en question et tout détruire. Malgré tout le dénouement laisse entrevoir une pointe d'optimisme et peut être que tout n'est pas résolument perdu Bref, un bon moment... Clap de fin pour cette trilogie en demie teinte. J'avais beaucoup aimé le premier tome, un peu moins le second que je trouvais plus plat. Pour ce dernier, je suis mitigée. Certains passages demeurent assez longs et l'action souvent en berne. Cependant, les événements qui s'y déroulent sont assez forts en émotions et en suspense. Dans ce dernier tome, on retrouve les personnages principaux des deux précédents romans. Certains ont pris de l'importance, ont évolué alors que d'autres sont plus effacés voir quasi inexistants. Quand au Thunderhand, il s'est résolument tu depuis le naufrage d'Endura et la perte des Grands Faucheurs, seul le Glas, peut dorénavant l'entendre et communiquer avec lui. Lorsque j'ai refermé cet opus, j'étais assez désabusée. Je me suis mise à rêver à ce monde parfait où la vie quelle qu'elle soit est une priorité et doit être protégée. Et puis, même dans ce monde utopique, qui semble être idéal pour les hommes qui bénéficient d'un bien être, de protection, il y aura toujours des énergumènes avides de pouvoir, pour tout remettre en question et tout détruire. Malgré tout le dénouement laisse entrevoir une pointe d'optimisme et peut être que tout n'est pas résolument perdu Bref, un bon moment de lecture, assez troublant, emprunt de questionnements où la psychologie, le mysticisme ont une place prédominante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PsycheeDelik Posté le 30 Septembre 2020
    J'appréhendais énormément la lecture de la conclusion de cette saga que j'adore. De la trilogie, c'est certainement le tome qui m'a moins plu. Bien que le deuxième tome m'avait marqué, notamment par sa fin, je me suis rendue compte lors de ma lecture de ce dernier tome que certains détails m'avaient échappé. Il a fallu que je me fasse une piqûre de rappel (merci Summaries Books !) pour pouvoir m'immerger de nouveau complètement dans cet univers. Neal Shusterman a fait preuve d'un véritable travail d'orfèvre. Malgré un rythme lent et une longue temporalité, rien n'a été laissé au hasard. Dans ce tome-ci, nous suivons une multitude de protagonistes très différents les uns des autres. Certains regretteront sûrement la présence presque effacée de Rowan et Citra. Pour ma part, cela ne m'a pas dérangé car l'intrigue suivait son cours et parce que j'ai adoré celui que l'on appelle le Glas. La toute dernière partie de l'histoire nous offre un rythme plus soutenu. L'intrigue s'emballe et on sent que le dénouement est imminent. Personnellement, je n'ai pas trouvé cette fin si magistrale. Elle ne m'a pas déçue mais elle ne m'a pas emballée non plus. En bref, ce tome conclut très bien cette trilogie que j'ai adoré découvrir. Sans aucun... J'appréhendais énormément la lecture de la conclusion de cette saga que j'adore. De la trilogie, c'est certainement le tome qui m'a moins plu. Bien que le deuxième tome m'avait marqué, notamment par sa fin, je me suis rendue compte lors de ma lecture de ce dernier tome que certains détails m'avaient échappé. Il a fallu que je me fasse une piqûre de rappel (merci Summaries Books !) pour pouvoir m'immerger de nouveau complètement dans cet univers. Neal Shusterman a fait preuve d'un véritable travail d'orfèvre. Malgré un rythme lent et une longue temporalité, rien n'a été laissé au hasard. Dans ce tome-ci, nous suivons une multitude de protagonistes très différents les uns des autres. Certains regretteront sûrement la présence presque effacée de Rowan et Citra. Pour ma part, cela ne m'a pas dérangé car l'intrigue suivait son cours et parce que j'ai adoré celui que l'on appelle le Glas. La toute dernière partie de l'histoire nous offre un rythme plus soutenu. L'intrigue s'emballe et on sent que le dénouement est imminent. Personnellement, je n'ai pas trouvé cette fin si magistrale. Elle ne m'a pas déçue mais elle ne m'a pas emballée non plus. En bref, ce tome conclut très bien cette trilogie que j'ai adoré découvrir. Sans aucun doute, je suivrai de près les prochaines sorties de cet auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Romans, albums, jeux : 50 livres qui vont enchanter les enfants et les ados ce Noël

    À l'occasion des fêtes de fin d'année, découvrez notre sélection de 50 livres jeunesse. Romans pour adolescents et enfants, albums, illustrés, activités et jeux... Des livres incontournables à mettre entre toutes les mains.

    Lire l'article
  • Interview
    Robert Laffont

    5 questions à Neal Shusterman

    Homme aux multiples talents et casquettes, Neal Shusterman fait partie des grands noms du roman YA américain, figurant régulièrement dans la liste des best-sellers du New York Times. À l'occasion de la conclusion explosive de La Faucheuse, l'auteur revient sur l'écriture de cette trilogie.

    Lire l'article