Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748529869
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 180 mm

La musique des âmes

Date de parution : 14/01/2021
Un roman de Sylvie Allouche, qui met en scène deux enfants l’été de la rafle du Vel d’Hiv. 
 
Avant, le père de Simon était un luthier renommé, son atelier ne désemplissait pas. Puis il y a eu la guerre, l’occupation et le mot juif placardé en travers de sa vitrine. Alors Simon s’est fait une promesse : il composera une œuvre avec le violon que son père lui fabrique,... Avant, le père de Simon était un luthier renommé, son atelier ne désemplissait pas. Puis il y a eu la guerre, l’occupation et le mot juif placardé en travers de sa vitrine. Alors Simon s’est fait une promesse : il composera une œuvre avec le violon que son père lui fabrique, pour lui dire tout son amour et son admiration. Un après-midi, Matthias, son meilleur ami, trouve l’atelier vide : la famille de Simon a disparu.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748529869
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YvonS Posté le 27 Avril 2021
    Encore un livre d'utilité publique pour vos enfants... et, non, ils ne sont pas trop jeunes à 10 ans pour aborder ce sujet. Je le sais,  je l'ai fait avec des Cm1-Cm2. Et le résultat fut un voyage offert à toute la classe par une association d'anciens déportés et la médaille de la ville de Caen. Preuve que notre travail avait une certaine valeur... De quoi est-il question? Nous sommes à Paris,  pendant l'Occupation, Nathan luthier juif de grand talent se sait en danger avec toute sa famille depuis qu'on a placardé sur sa vitrine "Entreprise juive". Simon, son jeune fils pour lequel il est en train de réaliser un violon d'exception est ami avec Matthias. Matthias a le même âge et les mêmes difficultés: pénuries, rationnement, dénonciations et peur au quotidien,  mais Matthias n'est pas juif. Le danger est donc moindre pour lui. En principe. Parce que ses parents sont des résistants... Et puis,  un jour, Simon et toute sa famille disparaissent dans un autobus, direction le Vel d'Hiv. Où est Simon? Enfui ou avec ses parents? Matthias va le chercher, rencontrer une fillette bien plus délurée que lui, sacrifier son bien le plus précieux pour tenter d'aider son ami. Au risque... Encore un livre d'utilité publique pour vos enfants... et, non, ils ne sont pas trop jeunes à 10 ans pour aborder ce sujet. Je le sais,  je l'ai fait avec des Cm1-Cm2. Et le résultat fut un voyage offert à toute la classe par une association d'anciens déportés et la médaille de la ville de Caen. Preuve que notre travail avait une certaine valeur... De quoi est-il question? Nous sommes à Paris,  pendant l'Occupation, Nathan luthier juif de grand talent se sait en danger avec toute sa famille depuis qu'on a placardé sur sa vitrine "Entreprise juive". Simon, son jeune fils pour lequel il est en train de réaliser un violon d'exception est ami avec Matthias. Matthias a le même âge et les mêmes difficultés: pénuries, rationnement, dénonciations et peur au quotidien,  mais Matthias n'est pas juif. Le danger est donc moindre pour lui. En principe. Parce que ses parents sont des résistants... Et puis,  un jour, Simon et toute sa famille disparaissent dans un autobus, direction le Vel d'Hiv. Où est Simon? Enfui ou avec ses parents? Matthias va le chercher, rencontrer une fillette bien plus délurée que lui, sacrifier son bien le plus précieux pour tenter d'aider son ami. Au risque de mettre les siens dans un danger encore plus grand... Tout est vu au travers des yeux des enfants, l'anti-sémitisme, la résistance,  la collaboration. L'histoire n'est pas angélique et l'épilogue est bouleversant. Encore un livre que je vous conseille de parcourir avant vos enfants pour être à même de répondre aux questions qui surgiront, inévitablement. Racisme, nazisme, déportation,  pas besoin d'entrer dans les détails mais voilà des sujets à évoquer pour qu'ils ne vous disent pas un jour "mais je ne savais pas " ou que d'autres "révisent " cette période sur le Web, entre autres.  Une histoire simplement touchante, sans violences, sans atrocité, tout à fait adaptée à leur âge et une porte ouverte sur notre histoire. Salutaire et émouvant,  en moins de 100 pages, il fallait le faire, bravo !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Descollinesdepapier Posté le 27 Mars 2021
    Une histoire parfaite pour faire comprendre ce qu’était la vie sous l’Occupation à un enfant d’une dizaine d’années. On y trouve de nombreux éléments historiques clés et on vit le quotidien de la guerre avec ces familles. Un enfant peut facilement s’identifier au personnage de Matthias, par ses interrogations et son étonnement face à la situation. L’angle choisi est touchant, notamment avec ce violon qui symbolise l’âme de celui qui en joue. Une introduction adaptée aux plus jeunes pour évoquer cette sombre période de notre Histoire.
  • lolols28 Posté le 24 Février 2021
    Un agréable petit roman pour adolescents . Une écriture simple et fluide qui ne lasse pas. Les deux héros sont es enfants attachants plongés dans un monde hostile et dangereux . Une joli fin . Agréable à lire , même si tout cela a déjà un petit goût de déjà vu.
  • cagouille75 Posté le 3 Février 2021
    Nous sommes à Paris, en 1940. Nathan est un luthier de renom dont l’atelier ne désemplit pas. Sa gentillesse et surtout son savoir-faire lui assurent une clientèle fidèle et constante, jusqu’au jour où l’occupation nazie commence à mettre en place des mesures de plus en plus restrictives à l’encontre des juifs. Un cap est franchi lorsqu'une affiche est purement et simplement placardée sur son magasin faisant de lui ainsi que de sa famille un paria, quelqu'un de non fréquentable. Dès lors la clientèle, craintive et par peur des représailles, se raréfie jusqu'à quasiment disparaitre. En ces temps sombres, la famille de Simon sent que le danger rôde, et qu'elle doit vite s'organiser pour échapper aux griffes de l'Occupant. Nathan a un dernier projet, celui de fabriquer le violon parfait pour son fils Simon qui en joue en virtuose. Mais en aura-t-il le temps ? En effet la Gestapo opère de plus en plus de descentes dans son quartier et beaucoup de gens sont embarqués sans aucune forme de procédure, dénoncés par certains voisins désireux de collaborer afin de se faire bien voir des Allemands. Face aux mesures de plus en plus avilissantes prises par les Nazis, Simon a vu les gens... Nous sommes à Paris, en 1940. Nathan est un luthier de renom dont l’atelier ne désemplit pas. Sa gentillesse et surtout son savoir-faire lui assurent une clientèle fidèle et constante, jusqu’au jour où l’occupation nazie commence à mettre en place des mesures de plus en plus restrictives à l’encontre des juifs. Un cap est franchi lorsqu'une affiche est purement et simplement placardée sur son magasin faisant de lui ainsi que de sa famille un paria, quelqu'un de non fréquentable. Dès lors la clientèle, craintive et par peur des représailles, se raréfie jusqu'à quasiment disparaitre. En ces temps sombres, la famille de Simon sent que le danger rôde, et qu'elle doit vite s'organiser pour échapper aux griffes de l'Occupant. Nathan a un dernier projet, celui de fabriquer le violon parfait pour son fils Simon qui en joue en virtuose. Mais en aura-t-il le temps ? En effet la Gestapo opère de plus en plus de descentes dans son quartier et beaucoup de gens sont embarqués sans aucune forme de procédure, dénoncés par certains voisins désireux de collaborer afin de se faire bien voir des Allemands. Face aux mesures de plus en plus avilissantes prises par les Nazis, Simon a vu les gens se détourner de sa famille, de lui, même ses amis à l'école, se sont mis à l'éviter. Seul reste Matthias, le plus fidèle, le plus loyal. Mais jusqu'à quand son ami pourra-t-il rester à ses côtés ? En cette période sombre de notre histoire, lorsque chaque personne épie son voisin, où le moindre fait et geste de chacun est scruté à la loupe, fréquenter un "juif" est passible de la même peine que pour ceux qu'Hitler a décidé de considérer comme des êtres inférieurs, responsables de tous les maux. Ce moment trouble de l’histoire n'est pas évident à évoquer pour un public "jeunesse" car le sujet est extrêmement sensible. Mais l'auteure le fait très habilement, en mettant en avant des thèmes tels que l’amitié entre Matthias et Simon, la justice, la tolérance, la confiance et l’importance des promesses tenues. Elle évoque également la loyauté, l'entraide, la persévérance, l'abnégation. C'est d'une plume subtile et délicate qu'elle tisse leur histoire en nous donnant matière à réfléchir. On peut alors se demander : et nous qu’aurions-nous fait ? Quel niveau de résilience aurions-nous été capables d'atteindre face aux brimades, dénonciations, à la situation de guerre. Aurions-nous eu le courage de figurer parmi ceux qui refusent le joug de l'ennemi, s'insurgent, et résistent ? Ce roman qui ne fait "que" 100 pages est fort, puissant et perpétue le devoir de mémoire. Il donnera l'occasion à votre enfant de parler des thèmes importants du livre, de poser des questions sur ce qui se passait en ce temps-là et pourquoi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • argali Posté le 27 Janvier 2021
    Avec beaucoup de délicatesse, Sylvie Allouche raconte une des périodes les plus sombres de l’Histoire : les discriminations imposées aux juifs, les humiliations, les rafles. Avec des mots sensibles et simples, elle raconte aux enfants de 2021, comment vivaient les enfants de leur âge en 1942. Entre privations, restrictions, peur, débrouille, menaces… ils tentent de vivre comme des enfants mais sont déjà emplis de questions et de préoccupations d’adultes. Malgré tout, Simon et Matthias vont rester amis, s’épauler, partager les bons et les moins bons moments, se donnant la force de résister à tout ce qui les entoure. Mais les hommes sont décidément violents et lâches envers leurs prochains. Sylvie Allouche établit un parallèle entre les âmes humaines, le souffle, l’essence invisible de chaque être, et l’âme d’un violon, cette fine baguette coincée entre la table d’harmonie et le fond, sans laquelle le son ne sortirait pas pur et clair et rendrait l’instrument fragile. Comment ne pas penser à toutes ces âmes mortes en 40-45 ? Simon devient l’instrument qui, avec son violon, fera s’élever la musique vers ces âmes pour leur permettre de n’être pas oubliées et de reposer en paix. Un beau moment d’émotion, même pour nous les grands. A... Avec beaucoup de délicatesse, Sylvie Allouche raconte une des périodes les plus sombres de l’Histoire : les discriminations imposées aux juifs, les humiliations, les rafles. Avec des mots sensibles et simples, elle raconte aux enfants de 2021, comment vivaient les enfants de leur âge en 1942. Entre privations, restrictions, peur, débrouille, menaces… ils tentent de vivre comme des enfants mais sont déjà emplis de questions et de préoccupations d’adultes. Malgré tout, Simon et Matthias vont rester amis, s’épauler, partager les bons et les moins bons moments, se donnant la force de résister à tout ce qui les entoure. Mais les hommes sont décidément violents et lâches envers leurs prochains. Sylvie Allouche établit un parallèle entre les âmes humaines, le souffle, l’essence invisible de chaque être, et l’âme d’un violon, cette fine baguette coincée entre la table d’harmonie et le fond, sans laquelle le son ne sortirait pas pur et clair et rendrait l’instrument fragile. Comment ne pas penser à toutes ces âmes mortes en 40-45 ? Simon devient l’instrument qui, avec son violon, fera s’élever la musique vers ces âmes pour leur permettre de n’être pas oubliées et de reposer en paix. Un beau moment d’émotion, même pour nous les grands. A la fin du roman, l’auteure retrace les grandes lignes de l’Occupation à Paris. Comme elle le dit dans l’exergue, même si les personnages sont fictifs, les événement sont malheureusement vrais. Paru en 2006, ce court roman jeunesse vient d’être republié chez Syros dans la collection Tempo. Il s’adresse aux enfants dès 9-10 ans. Dans un an, on célèbrera le 80e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv et ce récit est parfaitement adapté pour l’expliquer aux enfants.
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !