Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259206266
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm

Le Ministère des affaires spéciales

Elisabeth PEELLAERT (Traducteur)
Collection : Feux croisés
Date de parution : 28/08/2008

Buenos Aires plongé dans le chaos de la sale guerre: dans la file d'attente du Ministère des affaires spéciales, refuge kafkaïen des causes désespérées, Kaddish et sa femme cherchent leur fils arrêté par la police.

Le vieux cimetière juif de Buenos Aires est plongé dans la nuit. L’obscurité étouffe les pas de Kaddish Poznan et dissimule son ouvrage : il est payé par les honorables juifs bourgeois pour effacer des pierres tombales les noms infâmants des prostituées, maquereaux, truands et autres aïeux gênants…
Mais, pendant...

Le vieux cimetière juif de Buenos Aires est plongé dans la nuit. L’obscurité étouffe les pas de Kaddish Poznan et dissimule son ouvrage : il est payé par les honorables juifs bourgeois pour effacer des pierres tombales les noms infâmants des prostituées, maquereaux, truands et autres aïeux gênants…
Mais, pendant que Kaddish tente d’abolir le passé, la junte militaire démolit méthodiquement le présent. Dans l’Argentine de 1976, l’espoir n’est plus permis. Pato, fils de Kaddish et de sa femme Lilian, étudiant fougueux et révolté, brouillé avec son père qui tente de le protéger, est arrêté. « Disparu », comme tant d’autres jeunes gens de cette époque. Dès lors, Kaddish et Lilian n’auront de cesse de rechercher leur enfant, de polices en avocats, de prêtre en rabbin… Jusqu’au tentaculaire Ministère des Affaires spéciales, morceau de bravoure kafkaïen, où l’espoir dérive et s’amenuise, de files d’attente en portes fermées…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259206266
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm
Plon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BVIALLET Posté le 1 Mai 2012
    Kaddish Poznan est payé par les juifs de la bonne société de Buenos Aires pour effacer des pierres tombales les noms, des truands, souteneurs ou prostituées qui furent leurs gênants ancêtres. Dans l’Argentine de 1976, la junte militaire tient le pays d’une main de fer et tout le monde se méfie de tout le monde. Chaque jour, des gens disparaissent sans laisser de traces, enlevés par la police, les brigades de la mort ou même des gangs réclamant une rançon. Le fils de Kaddish et Lilian, Pato, jeune étudiant révolté et marginal est d’abord arrêté par la police pour défaut de papiers puis relâché sur intervention de son père. Mais voilà qu’à peine rentré à la maison, quatre individus en civil l’embarquent sans la moindre explication. La famille bascule alors dans l’horreur et le drame. Dans l’espoir fou de retrouver Pato, même au prix d’une rançon ou d’innombrables démarches, il lui faut hanter les commissariats, tenter de trouver des appuis auprès de personnages haut placés, arpenter les couloirs des administrations et particulièrement celui du fameux Ministère des Affaires spéciales… Sur un thème on ne peut plus noir... Kaddish Poznan est payé par les juifs de la bonne société de Buenos Aires pour effacer des pierres tombales les noms, des truands, souteneurs ou prostituées qui furent leurs gênants ancêtres. Dans l’Argentine de 1976, la junte militaire tient le pays d’une main de fer et tout le monde se méfie de tout le monde. Chaque jour, des gens disparaissent sans laisser de traces, enlevés par la police, les brigades de la mort ou même des gangs réclamant une rançon. Le fils de Kaddish et Lilian, Pato, jeune étudiant révolté et marginal est d’abord arrêté par la police pour défaut de papiers puis relâché sur intervention de son père. Mais voilà qu’à peine rentré à la maison, quatre individus en civil l’embarquent sans la moindre explication. La famille bascule alors dans l’horreur et le drame. Dans l’espoir fou de retrouver Pato, même au prix d’une rançon ou d’innombrables démarches, il lui faut hanter les commissariats, tenter de trouver des appuis auprès de personnages haut placés, arpenter les couloirs des administrations et particulièrement celui du fameux Ministère des Affaires spéciales… Sur un thème on ne peut plus noir et désespéré (on se doute que les deux malheureux ne reverront jamais leur fils), Englander nous propose un premier roman en forme de fable ou de parabole aux accents très kafkaïens. On nage dans l’absurde, dans le surréalisme, on se perd dans les dédales d’un monde bureaucratique et totalitaire devenu paranoïaque et inhumain. Le passé disparaît sous les coups de burin nocturne de Kaddish, le présent est en passe d’être détruit par la lâcheté et la bêtise généralisées et l’avenir est aussi bouché que sans espoir ! Le style de l’auteur est un peu lourd, répétitif et n’épargne pas au lecteur longueurs et redites. Heureusement, un certain humour noir (sans doute le fameux humour juif qui arrive à rire de tout et surtout du pire !) sauve le livre en faisant passer une pilule aussi amère qu’indigeste. Un livre qui ne laisse pas indifférent et qui peut nous amener à nous poser les questions existentielles. A quoi tient notre vie, notre identité, notre liberté et nos droits ?
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…