Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Les Journaux (pas si intimes) de Marion – Ma vie géniale ! – Lecture roman jeunesse humour – Dès 8 ans
Date de parution : 08/02/2024
Éditeurs :
Poulpe Fictions
Nouveauté

Les Journaux (pas si intimes) de Marion – Ma vie géniale ! – Lecture roman jeunesse humour – Dès 8 ans

,

Date de parution : 08/02/2024
Partager sa vie ? Oui, surtout si on peut l’améliorer un peu…
Marion adore écrire et inventer des histoires, alors quand on lui propose de devenir la correspondante d’un élève étranger en remplacement de ses devoirs d’anglais, elle saute sur l’occasion : récolter... Marion adore écrire et inventer des histoires, alors quand on lui propose de devenir la correspondante d’un élève étranger en remplacement de ses devoirs d’anglais, elle saute sur l’occasion : récolter une bonne note juste en rédigeant quelques courriers, c’est le bon plan assuré ! Et surtout, c’est une occasion rêvée de... Marion adore écrire et inventer des histoires, alors quand on lui propose de devenir la correspondante d’un élève étranger en remplacement de ses devoirs d’anglais, elle saute sur l’occasion : récolter une bonne note juste en rédigeant quelques courriers, c’est le bon plan assuré ! Et surtout, c’est une occasion rêvée de réinventer complètement son quotidien pas toujours passionnant. Dans ses lettres, Marion peut être qui elle veut : star de la musique ou orpheline en cavale, elle n’a qu’à choisir un personnage ! Son correspondant n’ira jamais vérifier qu’elle dit bien la vérité, n’est-ce pas ? Pourtant, plus le temps passe, plus elle se retrouve emmêlée dans ses mensonges... Avoir une double vie, ce n’est pas si facile !
 
Un texte drôle et décapant porté par une héroïne irrévérencieuse ! Découvre aussi, dans la même collection, Les Journaux (pas si intimes) de Marion !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377423590
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm
EAN : 9782377423590
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PedroPanRabbit 23/02/2024
    Après avoir mené deux journaux intimes en parallèle (le faux, à destination de sa mère, dans lequel elle se fait passer pour une petite fille modèle, et le vrai, où elle consignait ses noirs desseins et confiait ses plus mauvaises pensées), la jeune Marion Mirabelle s'est enfin assagie. Enfin, disons presque, sans quoi il n'y aurait pas d'histoire... Entreprise difficile que d'imaginer une suite au premier opus, tant il relevait d'un concept bien spécifique. Impossible aussi de servir aux lecteurs du réchauffé : le double journal intime n'ayant plus d'intérêt après la résolution du précédent roman, comment poursuivre les aventures de Marion ? Sans faire dans la redite, mais tout en restant dans la même veine (et dans la dynamique du personnage), Faustina Fiore imagine de nouvelles péripéties à double entrée. Exit le faux journal intime destiné à convaincre sa mère qu'elle était devenue la fille parfaite, cette fois, c'est à travers les mails à sa correspondante étrangère que Marion affabule. L'enjeu est donc, là aussi, différent, puisqu'il s'agit de tenir la comparaison avec une aristocrate apparemment bien plus chanceuse qu'elle. Du côté du lecteur, le suspense reste le même – mais c'est là la marque de fabrique de l'autrice : l'héroïne va-t-elle réussir à se tirer du pétrin dans lequel elle s'est embourbée toute seule ? Pour convaincre sa correspondante de ses mensonges, il faut lui envoyer photos et selfies la mettant en scène dans les situations idylliques qu'elle dit vivre tous les jours. Elle prétend rouler en voiture de collection ? Pas de souci : elle accompagnera son beau-père à son salon de l'automobile annuel pour s'y faire photographier à bord d'une antique Bentley ! Elle raconte qu'un grand bal costumé va avoir lieu en son honneur ? La solution est toute trouvée : elle s'invitera au cours de danse historique de sa super copine Nina pour y être filmée en plein quadrille ! Mais... et si toutes ces manigances l'amenaient finalement à faire de nouvelles découvertes ? Moins peste mais toujours aussi drôle, Marion surprendra lecteurs et lectrices plus d'une fois ! Côté mise en image, on avait trouvé très chouette le design du premier tome, s'amusant de la mise en page façon journal intime avec gribouillis, surlignages colorés et fond à carreaux. Ce second tome joue là encore la carte du graphisme immersif : outre les aspects conservés du journal quand Marion se confie, les fenêtres de mails sont reproduites comme on les verrait à l'écran, avec adresses, objets et pièces jointes. Les dessins survitaminés de Sess sont toujours de la partie, avec des illustrations qui cherchent plus encore une complémentarité avec le texte. Extra ! En bref : Alors que le premier opus ne semblait pas appeler de suite, ce second tome des "Journaux (pas si intimes) de Marion" parvient à renouveler le concept avec efficacité. A notre sens meilleur que le précédent tome (si, si !), "Ma vie géniale" nous laisse même espérer une troisième aventure de cette héroïne qu'on adore détester ! Après avoir mené deux journaux intimes en parallèle (le faux, à destination de sa mère, dans lequel elle se fait passer pour une petite fille modèle, et le vrai, où elle consignait ses noirs desseins et confiait ses plus mauvaises pensées), la jeune Marion Mirabelle s'est enfin assagie. Enfin, disons presque, sans quoi il n'y aurait pas d'histoire... Entreprise difficile que d'imaginer une suite au premier opus, tant il relevait d'un concept bien spécifique. Impossible aussi de servir aux lecteurs du réchauffé : le double journal intime n'ayant plus d'intérêt après la résolution du précédent roman, comment poursuivre les aventures de Marion ? Sans faire dans la redite, mais tout en restant dans la même veine (et dans la dynamique du personnage), Faustina Fiore imagine de nouvelles péripéties à double entrée. Exit le faux journal intime destiné à convaincre sa mère qu'elle était devenue la fille parfaite, cette fois, c'est à travers les mails à sa correspondante étrangère que Marion affabule. L'enjeu est donc, là aussi, différent, puisqu'il s'agit de tenir la comparaison avec une aristocrate apparemment bien plus chanceuse qu'elle. Du côté du lecteur, le suspense reste le même – mais c'est...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter du Poulpe !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !