Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355841941
Code sériel : 117
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 140 x 220 mm

Mauvaise étoile

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 03/10/2013

Après sa trilogie consacrée à la mafia, à la CIA et au NYPD, R. J. Ellory revient avec un roman noir magistral, dans la veine de Seul le silence.

Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les...

Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan, accompagné des deux adolescents, sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

Avec ce récit au suspense implacable et à la noirceur absolue, R. J. Ellory se consacre de la façon la plus flamboyante qui soit à son sujet de prédilection : le mal. Tout comme Shane Stevens dans Au-delà du mal, il aborde les thèmes de l’innocence corrompue et de l’origine des déviances. On y retrouve ici intact tout l’art d’Ellory, qui a fait la force de Seul le silence : une écriture à la fois poétique et très réaliste ; des personnages d’une humanité complexe et déchirante aux prises avec leur face sombre ; une intrigue qui tient le lecteur captif jusqu’à la dernière page. Un thriller intense, poignant et inoubliable.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355841941
Code sériel : 117
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

Un R.J. Ellory authentiquement poignant et inoubliable.
La Croix

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nolwenn_book Posté le 10 Juin 2020
    Est-ce que dans le vie, chaque personne née avec une bonne ou une mauvaise étoile ? Pour Clay Luckman il n'y a pas de doutes. Comme pour défier son nom de famille, sa mauvaise étoile le suit en permanence. Tout comme son grand demi-frère Elliott Danziger, dit Digger. Une fois leurs parents respectifs morts, les deux enfants passent leur temps en maisons de correction et établissements pénitentiaires pour mineurs. Elliott est le grand frère, plus fort, plus bagarreur et trouble fête que Clay. Il le protège et attire les problèmes. Problèmes qui ne seront rien en comparaison de l'arrivée de Earl Sheridan, meurtrier en route pour le couloir de la mort. Obligé de s'arrêter dans la l'établissement à cause d'une tempête, Earl et ses gardes s'engouffre dans la vie des deux frères. Earl est mit à l'isolement le temps que le temps se calme. Mais Earl n'est pas de cet avis. Il réussit à s'échapper en prenant nos deux malheureux avec lui comme otage. Les premières heures passent sous haute tension. Earl fait peur et menace les garçons. Il ne s'arrête jamais de parler, d'expliquer que dans la vie il faut se battre quand on est... Est-ce que dans le vie, chaque personne née avec une bonne ou une mauvaise étoile ? Pour Clay Luckman il n'y a pas de doutes. Comme pour défier son nom de famille, sa mauvaise étoile le suit en permanence. Tout comme son grand demi-frère Elliott Danziger, dit Digger. Une fois leurs parents respectifs morts, les deux enfants passent leur temps en maisons de correction et établissements pénitentiaires pour mineurs. Elliott est le grand frère, plus fort, plus bagarreur et trouble fête que Clay. Il le protège et attire les problèmes. Problèmes qui ne seront rien en comparaison de l'arrivée de Earl Sheridan, meurtrier en route pour le couloir de la mort. Obligé de s'arrêter dans la l'établissement à cause d'une tempête, Earl et ses gardes s'engouffre dans la vie des deux frères. Earl est mit à l'isolement le temps que le temps se calme. Mais Earl n'est pas de cet avis. Il réussit à s'échapper en prenant nos deux malheureux avec lui comme otage. Les premières heures passent sous haute tension. Earl fait peur et menace les garçons. Il ne s'arrête jamais de parler, d'expliquer que dans la vie il faut se battre quand on est mal compris comme lui. Clay frisonne d'angoisse, il voit déjà les ennuis et la mort à la fin de cette fuite. Mais Digger commence à voir autre chose. Toujours terrifié, il observe plus longuement Earl et boit ses paroles. Après une longue route, Earl les arrête dans un driver pour manger un coup. Une jeune et jolie serveuse les sert, souriante et aimable. Les poils de Clay se dressent sur son corps. "Cette femme est morte" pense-t-il. Digger ne fait même pas attention à elle, il a les yeux rivés sur Earl. Celui-ci leur ordonne de foncer dans le pick-up, qu'il va payer et que cela ne va pas être long. Effectivement, quelques minutes après que les garçons soient installés dans le véhicule, Earl accourt, du sang plein le tee-shirt et le pantalon, un sourire carnassier sur le visage. Earl démarre en trombe. Les voilà de nouveau sur la route, toujours en fuite. Earl va ainsi les entraîner dans ses méfaits au fil des divers arrêts qu'ils vont faire. Clay de plus en plus dégouté ne souhaite qu'une chose s'enfuir. Mais il voit bien que pour son frère, les choses sont différentes. Il adule Earl. Il va même jusqu'à l'aider dans ses travers. Dans une station service, c'est la goutte de trop. Digger monte la garde pendant que Earl braque le propriétaire ainsi qu'une homme, seul client, au mauvais endroit au mauvais moment. Digger crie qu'une voiture approche, et voit également son frère se glisser en dehors du pick-up. Pour Earl c'est fini, il faut repartir au plus vite avant de se faire prendre. Il tue les deux personnes de la station service et hurle à Digger de courir jusqu'au véhicule et de le faire démarrer. Le véhicule qui arrive, fait finalement demi tour. Mais pas Earl et Digger. Ils prennent de nouveau la fuite, mais laisse Clay derrière eux, qui s'est glisser derrière le magasin. C'est ici que la route des deux frères se séparent. Le chemin de mort va encore se continuer près de 4 jours, avec toujours plus de morts. Mais est-ce Clay ou Digger le tueur ? [masquer] Les révélations de Earl avant sa mort incrimine totalement l'un des deux. Mais peut-on vraiment croire les paroles d'un meurtrier ? Et quand les preuves s'accumulent, il n'y a plus de doutes possible. Les fédéraux lancent donc la plus grande chasse à l'homme depuis des années afin d'endiguer cette vague de violence sans précédent.[/masquer] Un peu long à se mettre véritablement en place, il y a beaucoup d'explications autour de la vie de chacun pour une meilleure contextualisation. Mais une fois la machine lancée, rien ne l'arrête. les 250 dernières pages se lisent très vite, tellement la tension est là et le dénouement proche. Très bon thriller, qui se lit facilement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • stras Posté le 11 Janvier 2020
    J'ai lu les trois cents dernières pages à toute vitesse. Le suspense est intense, la folie progressive, l'innocence mise en doute. Bref tous les ingrédients se bousculent pour vous faire adorer ce polar.
  • resogerath Posté le 6 Janvier 2020
    Nouvelle plongée dans l’univers de R.J. ELLORY pour moi et de nouveau pris au piège. Cr cet auteur est redoutable, non seulement il sait raconter des histoires mais surtout il sait donner de l’épaisseur à ces personnages et quel que soit la place dans l’intrigue de ce dernier. Cette fois ci on est dans les années 60, dans un road trip sanguinaire avec un sérial killer, deux gamins en fuite, un enquêteur, 2 flics du F.B.I. et une fille. Des routes qui vont se croiser, se percuter, dévier au fil des pages, avec le sentiment que l’étau se resserre au fil de la lecture vers l’inéluctable. Normal, tout est dit dans le titre…
  • Tvnlaurie Posté le 25 Octobre 2019
    cest un bon livre vraiment, avec de l'intrigue et de l'injustice jai beaucoup aimé et je le recommande aux personnes ayant quand même pas peur du sang et du sanglant
  • Boulibooks Posté le 20 Août 2019
    Je ne me souviens plus du jour ni des circonstances qui m'ont poussé à acheter « Mauvaise étoile » mais ce que je sais maintenant c'est que j'ai été bien inspirée. L'histoire de ces deux demi-frères en cavale m'a captivée. Nous sommes dans les années 60, aux Etats-Unis, dans l'Arizona, pas très loin de la frontière mexicaine. Clay et Digger « L'un était idiot et irréfléchi, l'autre était purement et simplement cinglé » vont faire route vers l'Eldorado après avoir croisé la route d'un tueur condamné à la peine de mort. Le début d'un road trip sanglant. Plus que l'intrigue passionnante, j'ai adoré la dimension émotionnelle du récit. Les personnages, bien campés sont extrêmement attachants. La plume de l'auteur est unique, divine : tantôt noire, tantôt tendre. J'ai également beaucoup aimé la façon malsaine qu'a l'auteur à nous raconter en détail la vie des personnes qui vont être tuées. L'intrigue pousse à une réflexion existentielle : Est-ce le destin qui nous porte dans tous nos choix ? Peut-on échapper à son destin ? Ce livre est un concentré d'émotions et de questionnements que je garderai en mémoire très longtemps. Un coup de coeur. « Mauvaise étoile » est mon 1er ELLORY et certainement pas le dernier !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !