RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Mauvaise étoile

            Sonatine
            EAN : 9782355841941
            Code sériel : 117
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 220 mm
            Mauvaise étoile

            Fabrice POINTEAU (Traducteur)
            Date de parution : 03/10/2013

            Après sa trilogie consacrée à la mafia, à la CIA et au NYPD, R. J. Ellory revient avec un roman noir magistral, dans la veine de Seul le silence.

            Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les...

            Texas, 1960. Elliott et Clarence sont deux demi-frères nés sous une mauvaise étoile. Après l’assassinat de leur mère, ils ont passé le plus clair de leur adolescence dans des maisons de correction et autres établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan, un psychopathe de la pire espèce, les prend en otages pour échapper à la prison et à la condamnation à mort, ils se retrouvent embarqués dans un périple douloureux et meurtrier. Alors que Sheridan, accompagné des deux adolescents, sème la terreur dans les petites villes américaines bien tranquilles qui jalonnent leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. Loin de se douter de la complexité de celle-ci, la police, lancée à leurs trousses, et en particulier l’inspecteur Cassidy ne sont pas au bout de leurs surprises.

            Avec ce récit au suspense implacable et à la noirceur absolue, R. J. Ellory se consacre de la façon la plus flamboyante qui soit à son sujet de prédilection : le mal. Tout comme Shane Stevens dans Au-delà du mal, il aborde les thèmes de l’innocence corrompue et de l’origine des déviances. On y retrouve ici intact tout l’art d’Ellory, qui a fait la force de Seul le silence : une écriture à la fois poétique et très réaliste ; des personnages d’une humanité complexe et déchirante aux prises avec leur face sombre ; une intrigue qui tient le lecteur captif jusqu’à la dernière page. Un thriller intense, poignant et inoubliable.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355841941
            Code sériel : 117
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 220 mm
            Sonatine
            22.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Un R.J. Ellory authentiquement poignant et inoubliable.
            La Croix

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • bertvienne Posté le 15 Décembre 2018
              Un road movie éblouissant... et glaçant. Encore un bouquin de RJ Ellory qu'on lâche avec regret à la fin de la dernière page. Mais c'est courant avec cet auteur
            • Tiguidou Posté le 9 Décembre 2018
              Ellory est mon auteur de romans noirs et polars préféré. Ses romans sont toujours intenses et ne nous laissent aucun répit. Mauvaise étoile ne fait pas exception, dès le début on sait d'où viennent ses personnages et que leur destin ne sera pas banal. Les rebondissements sont nombreux et nous entraînent chaque fois un peu plus loin dans une descente en enfer. Jamais on ne s'ennuie et même si on sait que la fin sera forcément tragique, on se demande tout du long comment cette folie va se terminer et qui y survivra.
            • Frederic524 Posté le 28 Août 2018
              R.J. Ellory et son « Mauvaise étoile » renoue avec la veine du roman noir qui a fait son succès, dans la lignée de « Seul le Silence ». Impossible de décrocher avant le terme du livre. On est scotché une nouvelle fois par cette façon d’écrire au plus près de ce que peut-être l’expérience, l’essence même du mal absolu. J’ai été littéralement emporté par cette histoire qui se déroule une nouvelle fois dans une ambiance très sombre. Ce thriller haletant saisi sous la forme d’une fuite en avant dans l’horreur, maintient une angoisse chez le lecteur qui reste palpable tout au long du récit. R.J. Ellory est à mon sens toujours bien au dessus de la mêlée dans la catégorie thriller. Un road movie d’une précision chirurgicale que je vous recommande chaudement.
            • Sallyrose Posté le 16 Mai 2018
              Elliot et Clarence sont demi-frères. En 1964, ils se retrouvent en maison de correction, davantage parce qu’ils sont orphelins que parce qu’ils sont violents même si de ce point de vue Elliot s’est déjà fait remarquer. Earl, serial killer condamné à mort, fait un passage par cette prison pour mineurs pour des raisons météorologiques. Il va prendre en otages les 2 adolescents pour s’échapper. Ce sociopathe va ouvrir de nouveaux horizons à Elliot. Clarence, quant à lui, toujours auréolé de sa mauvaise étoile, tâchera de s’en sortir au mieux alors que le FBI est à leurs trousses à travers le Sud des Etats Unis. Ça démarre un peu comme un cœur sombre, dans le sens où l’auteur passe beaucoup de temps sur le portrait psychologique des personnages, y compris ceux très secondaires. C’est donc assez long à se mettre en route. Mais cela permet de donner une profondeur inattendue aux protagonistes principaux. Une inversion des faits suite à une ultime manipulation de Earl donne une intensité à l’intrigue allant crescendo. On ne peut quitter les 200 dernières pages. Un avis mitigé donc mais néanmoins une lecture que je recommande car si c’est du Ellory moyen, c’est un très bon polar.
            • lokipg Posté le 7 Mai 2018
              La mauvaise étoile du titre, c'est celle sous laquelle sont nés Clay et Digger, deux orphelins qui se retrouvent pris en otage par Earl Sheridan, un condamné'à mort en cavale. C'est également celle de Bailey Redman, fille d'une prostituée et d'un vendeur de chaussure. Et c'est aussi celle de toute une foule de personnes qui croiseront leur route. Dans ce roman, à mi-chemin entre le road trip et l'enquête policière, il n'y a aucun anonyme. Tous les personnages ayant un rôle, même mineur, ont un nom et un prénom, et ont droit à une ou deux pages résumant leur vie, leur caractère, leurs passions et leurs petits secrets. le bon côté, c'est qu'on ressent une empathie réelle envers ces gens ; on s'attache aux personnages principaux, on a de la peine pour les victimes. L'inconvénient, c'est que cela ralenti terriblement le récit. Mauvaise étoile est un thriller qui prend le temps d'installer ambiance et personnages, ce qui fait sa force mais également sa faiblesse, car cela entraine beaucoup de longueur. J'ai trouvé que le tiers central du roman manquait de rythme et que la tension y redescendait. Sans doute l'histoire aurait gagnée à être élaguée d'une bonne centaine de pages. Toutefois, suivre... La mauvaise étoile du titre, c'est celle sous laquelle sont nés Clay et Digger, deux orphelins qui se retrouvent pris en otage par Earl Sheridan, un condamné'à mort en cavale. C'est également celle de Bailey Redman, fille d'une prostituée et d'un vendeur de chaussure. Et c'est aussi celle de toute une foule de personnes qui croiseront leur route. Dans ce roman, à mi-chemin entre le road trip et l'enquête policière, il n'y a aucun anonyme. Tous les personnages ayant un rôle, même mineur, ont un nom et un prénom, et ont droit à une ou deux pages résumant leur vie, leur caractère, leurs passions et leurs petits secrets. le bon côté, c'est qu'on ressent une empathie réelle envers ces gens ; on s'attache aux personnages principaux, on a de la peine pour les victimes. L'inconvénient, c'est que cela ralenti terriblement le récit. Mauvaise étoile est un thriller qui prend le temps d'installer ambiance et personnages, ce qui fait sa force mais également sa faiblesse, car cela entraine beaucoup de longueur. J'ai trouvé que le tiers central du roman manquait de rythme et que la tension y redescendait. Sans doute l'histoire aurait gagnée à être élaguée d'une bonne centaine de pages. Toutefois, suivre le destin croisé de tous les protagonistes s'avère au bout du compte passionnant, et la fin, haletante, rattrape tout. C'est le premier roman de R. J. Ellory que je lis, et ce ne sera certainement pas le dernier.
              Lire la suite
              En lire moins
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !