Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809841503
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 340
Format : 14 x 22,5 mm
Nouveauté

Ne la quitte pas du regard

Collection : Suspense
Date de parution : 08/04/2021
« Tout au long de ma lecture, une seule question s’est imposée : qui croire ? » goodreads.com
« Haletant. Je l’ai lu d’une traite ! » Marian Keyes
« Ne crois pas ce qu’il te raconte. » Cette note anonyme glissée dans son casier instille le doute dans l’esprit d’Eli, une infirmière enceinte de sept mois. Simple plaisanterie de mauvais goût ou véritable avertissement ?

Le message fait-il allusion à son mari, Martin, qu’elle sent de plus en plus...
« Ne crois pas ce qu’il te raconte. » Cette note anonyme glissée dans son casier instille le doute dans l’esprit d’Eli, une infirmière enceinte de sept mois. Simple plaisanterie de mauvais goût ou véritable avertissement ?

Le message fait-il allusion à son mari, Martin, qu’elle sent de plus en plus distant depuis le début de sa grossesse ? Un deuxième message lui parvient bientôt, plus explicite mais surtout plus inquiétant. Puis les menaces se précisent…

Dans l’ombre, une femme semble l’épier. Une femme qui souhaite plus que tout devenir mère…

Ne la quitte pas du regard alterne plusieurs voix – dont celle d’Eli, la future maman, et celle de Louise, qui suit une femme enceinte qu’elle ne juge pas digne d’élever la fillette qu’elle attend. Un suspense dont la tension va crescendo, jusqu’au dénouement… inattendu !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841503
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 340
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lunatic57 Posté le 3 Juin 2021
    J’aime beaucoup les thrillers psychologiques, encore plus lorsqu’il s’agit d’histoire de mères et enfants ou de familles. Mais pourquoi avoir précisé dans la 4ème de couverture que le dénouement était inattendu ?! Parce que moi dans ce cas là, dès les premières lignes je cherche la faille. Je décortique chaque phrase pour y trouver des indices et ici j’ai rapidement compris où l’auteure nous emmenait. Un peu dommage, même si cela n’a pas gâché complètement l’histoire d’Eli. Eli travaille dans un hôpital, et à la fin d’une garde elle trouve dans son casier un mot anonyme qui met en cause l’honnêteté et la fidélité de Martin de son époux. Pourtant tout semble aller pour le mieux dans ce couple qui s’apprête à être parents. Un message qu’elle met de coté, pensant à une mauvaise blague. Mais rapidement un second message arrive. Eli ne peut plus l’ignorer. Elle peut se confier à Rachel, sa collègue et amie et trouve réconfort auprès d’Angela, sa mère qui saura être présente et veiller sur elle. Les tensions avec Martin s’accumulent. Eli n’a plus confiance en lui. Pourtant elle l’imagine mal être l’homme menteur et volage que lui affirme les messages anonymes. Qui aurait intérêt à... J’aime beaucoup les thrillers psychologiques, encore plus lorsqu’il s’agit d’histoire de mères et enfants ou de familles. Mais pourquoi avoir précisé dans la 4ème de couverture que le dénouement était inattendu ?! Parce que moi dans ce cas là, dès les premières lignes je cherche la faille. Je décortique chaque phrase pour y trouver des indices et ici j’ai rapidement compris où l’auteure nous emmenait. Un peu dommage, même si cela n’a pas gâché complètement l’histoire d’Eli. Eli travaille dans un hôpital, et à la fin d’une garde elle trouve dans son casier un mot anonyme qui met en cause l’honnêteté et la fidélité de Martin de son époux. Pourtant tout semble aller pour le mieux dans ce couple qui s’apprête à être parents. Un message qu’elle met de coté, pensant à une mauvaise blague. Mais rapidement un second message arrive. Eli ne peut plus l’ignorer. Elle peut se confier à Rachel, sa collègue et amie et trouve réconfort auprès d’Angela, sa mère qui saura être présente et veiller sur elle. Les tensions avec Martin s’accumulent. Eli n’a plus confiance en lui. Pourtant elle l’imagine mal être l’homme menteur et volage que lui affirme les messages anonymes. Qui aurait intérêt à lui dévoiler cela ? Dans quel but ? La fin de sa grossesse, un surmenage au travail et la fatigue auront raison de ses nerfs et de sa patience. L’auteur donne aussi la voix à Louise. Une femme perturbée par la mort de son enfant et qui semblé épier une jeune maman qu’elle juge incapable de s’occuper d’un nourrisson. On comprend vite que ses intentions sont mauvaises. Est-ce Eli qu’elle surveille ? Lui veut-elle du mal ? Ce roman se lit très bien, tant l’auteure a su donner du rythme à son récit. Les chapitres sont courts, tout s’enchaîne vite, laissant planer le doute à chaque instant. Claire Allan manipule ses lecteurs de la même façon qu’Eli est manipulée. Le thème central du roman montrant jusqu’où l’amour pour son enfant peut mener est très bien amené. La force d’une mère, la puissance des sentiments qui permet de tout dépasser, le pire comme le meilleur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alohomora15 Posté le 1 Juin 2021
    A la lecture du résumé on pense savoir ce qui nous attends, il est vrai que l’intrigue est classique et diablement efficace. Eli est une infirmière et épouse en apparence épanouie, pourtant sa grossesse a créé des tensions au sein de son couple, elle a du mal à s’attacher au bébé qu’elle porte. Une situation tabou mais pourtant vécue par beaucoup de femme, et qui n’a rien de bizarre ou d’anormal, c’est un sujet que l’on devrait aborder plus souvent ! La vie d’Eli se complique encore plus quand elle commence à recevoir des messages anonymes laissant entendre que son mari n’est pas aussi fidèle et honnête qu’elle le pense. En parallèle nous suivons Louise, après de nombreuses fausse couche et la perte d’un bébé presque à terme, elle n’a plus aucun espoir de devenir mère, ce qui a détruit son couple. Louise se raccroche à sa foi en Dieu, et elle sombre dans une spirale infernale, épiant une femme enceinte, elle se persuade que le bébé sera mieux avec elle. Nous alternons les points de vues sur un rythme très rapide, le suspens est bien présent, on se demande si le mari d’Eli dit la vérité, qui envoi ces messages anonymes et... A la lecture du résumé on pense savoir ce qui nous attends, il est vrai que l’intrigue est classique et diablement efficace. Eli est une infirmière et épouse en apparence épanouie, pourtant sa grossesse a créé des tensions au sein de son couple, elle a du mal à s’attacher au bébé qu’elle porte. Une situation tabou mais pourtant vécue par beaucoup de femme, et qui n’a rien de bizarre ou d’anormal, c’est un sujet que l’on devrait aborder plus souvent ! La vie d’Eli se complique encore plus quand elle commence à recevoir des messages anonymes laissant entendre que son mari n’est pas aussi fidèle et honnête qu’elle le pense. En parallèle nous suivons Louise, après de nombreuses fausse couche et la perte d’un bébé presque à terme, elle n’a plus aucun espoir de devenir mère, ce qui a détruit son couple. Louise se raccroche à sa foi en Dieu, et elle sombre dans une spirale infernale, épiant une femme enceinte, elle se persuade que le bébé sera mieux avec elle. Nous alternons les points de vues sur un rythme très rapide, le suspens est bien présent, on se demande si le mari d’Eli dit la vérité, qui envoi ces messages anonymes et pourquoi, qu’est-ce que Louise va réellement faire ? Et comment tout cela va se terminé. Si j’avais bien deviné certains éléments, d’autres m’ont surprise. J’ai été tout simplement horrifiée par la tournure des évènements. Eli est un personnage marquant, j’avais tellement envie d’entrer dans le livre pour lui parler, l’aider et la sortir de ce cauchemars. J’étais vraiment en totale immersion dans ma lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Charliebbtl Posté le 23 Mai 2021
    Le roman commence comme un thriller domestique parfaitement classique : une femme, Eli, enceinte de son premier enfant ; Martin, son époux, et une certaine, Louise, qui semble particulièrement obsédée par l’idée d’être à son tour mère et qui passe, la plupart de son temps, à espionner de futures mamans qu’elle estime indignes d’acquérir ce nouveau statut. Et quand Eli commence à découvrir des petits messages laissant penser que Martin aurait une liaison extra-conjugale avec, peut-être, une collègue de travail d’Eli, on sent arriver à grands pas le trio amoureux. Mais la question devient alors : que vient donc faire dans cette histoire le personnage de Louise ? Car elle, une chose est certaine, elle poursuit sa surveillance mais de qui et pourquoi ? La suspicion s’installe également peu à peu dans l’esprit d’Eli qui trouve réconfort auprès de sa mère qui, après avoir défendu Martin, commence à s’imaginer que les doutes de sa fille ne sont peut-être pas si injustifiés que cela. Se réveille alors en elle l’instinct maternel, un instinct qui prend presque la forme de celui d’une louve prête à tout pour défendre et protéger sa fille et le bébé qu’elle attend. D’autant qu’elle vit seule alors sa... Le roman commence comme un thriller domestique parfaitement classique : une femme, Eli, enceinte de son premier enfant ; Martin, son époux, et une certaine, Louise, qui semble particulièrement obsédée par l’idée d’être à son tour mère et qui passe, la plupart de son temps, à espionner de futures mamans qu’elle estime indignes d’acquérir ce nouveau statut. Et quand Eli commence à découvrir des petits messages laissant penser que Martin aurait une liaison extra-conjugale avec, peut-être, une collègue de travail d’Eli, on sent arriver à grands pas le trio amoureux. Mais la question devient alors : que vient donc faire dans cette histoire le personnage de Louise ? Car elle, une chose est certaine, elle poursuit sa surveillance mais de qui et pourquoi ? La suspicion s’installe également peu à peu dans l’esprit d’Eli qui trouve réconfort auprès de sa mère qui, après avoir défendu Martin, commence à s’imaginer que les doutes de sa fille ne sont peut-être pas si injustifiés que cela. Se réveille alors en elle l’instinct maternel, un instinct qui prend presque la forme de celui d’une louve prête à tout pour défendre et protéger sa fille et le bébé qu’elle attend. D’autant qu’elle vit seule alors sa fille, c’est sa vie. Et là, on découvre un personnage à la fois attachant mais aussi particulièrement flippant par certaines de ses réactions et attitudes vis-à-vis de Martin mais aussi d’Eli. Personnellement, j’ai souvent reproché à ma propre mère de se montrer parfois trop maman-poule mais là, je dois reconnaître que la mère d’Eli fait très fort et qu’à côté, la mienne c’est vraiment une petite joueuse. Je vous laisse la découvrir et vous m’en direz des nouvelles. À travers les personnages d’Eli, de sa mère et de Louise, c’est, donc, vous l’aurez deviné, la question de la maternité qui est au cœur de ce roman, les pères n’apparaissant que comme des figures défaillantes ou des moyens de parvenir à ses fins. Eli est enceinte mais semble difficilement se faire à cette idée et s’imaginer que son mari vous trompe n’est pas forcément le meilleur moyen de l’y aider ; sa mère vit seule et la question de l’époux et du père semble être taboue à ses yeux, au point d’avoir choisi d’élever sa fille sans l’influence d’aucun représentant du sexe masculin. Quant à Louise, le moins que l’on puisse dire, c’est que son rapport à la maternité est complexe voire maladif. Et pourtant la juxtaposition de leurs différents points de vue va vous permettre petit à petit de découvrir le lien tragique qui les unit et va marquer leurs vies à tout jamais. L’idée en elle-même n’est pas révolutionnaire, vous le constaterez vous-même, mais l’on doit reconnaître que Claire Allan parvient à la mettre en scène avec une efficacité redoutable, dans un roman qui, par ses chapitres très courts, en devient addictif. Ouvrir ce roman, c’est ne plus le quitter avant la dernière page, attention ! En définitif, un thriller domestique bien ficelé mais qui brille plus par le sentiment d’angoisse créé par la découverte du pot-aux-roses chez le lecteur que par le suspense qui s’épuise en cours de route. En gros, la première moitié du roman, vous êtes content de ne pas être l’héroïne, la deuxième partie, ce n’est plus pour elle que vous flippez mais pour vous-même.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 5 Mai 2021
    Alors qu’Eli, infirmière dans un centre de soins palliatifs, prend son service, une enveloppe dépasse de son casier. Elle s’attend à une carte de remerciements de la part d’une famille de patients, mais le message est autre : « Ne crois pas ce qu’il te raconte ». Est-ce un avertissement au sujet de Martin, l’homme de qui elle attend un enfant ? Elle est enceinte de sept mois, son époux est, une fois encore, en déplacement, aussi sa mère, Angela, décide de venir la rassurer. La nuit suivante, les deux femmes sont réveillées par les hurlements de l’alarme. Une pierre, entourée de papier, a brisé une fenêtre de la grande demeure isolée. Le texte est inquiétant, il accuse, explicitement, Martin de mensonges. L’inquiétude d’Eli grandit, à mesure que les insinuations sont de plus en plus précises. Angela, la mère d’Eli, est présente pour sa fille. Telle une louve, elle est prête à s’interposer pour la soutenir. Sa sollicitude devient pesante et étouffante. Louise est une femme qui désire être mère. Hélas, les drames qu’elle a vécus ont brisé sa vie. Aussi, son jugement est très dur envers les femmes qui ne s’épanouissent pas dans leur grossesse et elle considère qu’elles... Alors qu’Eli, infirmière dans un centre de soins palliatifs, prend son service, une enveloppe dépasse de son casier. Elle s’attend à une carte de remerciements de la part d’une famille de patients, mais le message est autre : « Ne crois pas ce qu’il te raconte ». Est-ce un avertissement au sujet de Martin, l’homme de qui elle attend un enfant ? Elle est enceinte de sept mois, son époux est, une fois encore, en déplacement, aussi sa mère, Angela, décide de venir la rassurer. La nuit suivante, les deux femmes sont réveillées par les hurlements de l’alarme. Une pierre, entourée de papier, a brisé une fenêtre de la grande demeure isolée. Le texte est inquiétant, il accuse, explicitement, Martin de mensonges. L’inquiétude d’Eli grandit, à mesure que les insinuations sont de plus en plus précises. Angela, la mère d’Eli, est présente pour sa fille. Telle une louve, elle est prête à s’interposer pour la soutenir. Sa sollicitude devient pesante et étouffante. Louise est une femme qui désire être mère. Hélas, les drames qu’elle a vécus ont brisé sa vie. Aussi, son jugement est très dur envers les femmes qui ne s’épanouissent pas dans leur grossesse et elle considère qu’elles ne méritent pas d’être maman. Elle semble prête à commettre l’irréparable. Les voix d’Eli et de Louise s’entremêlent, celle d’Angela s’intercale, à des moments choisis. Pauvre Eli. Aux maux de grossesse s’ajoutent les soupçons au sujet de l’homme qu’elle aime. Ne se sont-ils pas éloignés, ces derniers mois ? Martin est très pris par son travail, en raison de gros contrats à signer, et il est souvent absent. Eli, quant à elle, est irritable, car sa maternité ne se déroule pas idéalement. Elle s’investit énormément dans son métier, que ce soit émotionnellement ou en matière de temps. A travers elle, l’auteure rend hommage aux soignants qui accompagnent la fin de vie. Elle décrit l’investissement personnel et le lien qui se crée, parfois, avec les patients. Nous assistons au délitement du couple. Ses sentiments, ses doutes et ses émotions sont analysés et retranscrits avec justesse. J’ai aimé l’attention aux détails qui transforment une braise en incendie. Les reproches d’Eli, sont-ils fondés ? Ce qui est certain, c’est qu’un danger plane sur elle. Nous avons connaissance de faits qu’elle ignore et nous ressentons plus intensément qu’Eli, la menace qui pèse sur elle. Heureusement, elle trouve du réconfort dans sa relation fusionnelle avec sa mère. Il est difficile pour une mère de voir son enfant souffrir. Emplie de bonnes intentions, Angela prend soin d’Eli. Même si elle apprécie son gendre, elle se méfie de lui, depuis qu’il a été accusé, anonymement. Elle sera toujours là pour sa fille, prête à la chouchouter, à lui acheter ce qu’elle aime manger et à lui changer les idées. La voix de Louise amplifie la tension[…] La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
  • MaxSco Posté le 3 Mai 2021
    @Ne la quitte pas du regard ne peut pas être comparé avec un roman aussi puissant et bouleversant qu'@Entre toutes les mères que j'ai découvert avec bonheur il n'y a pas si longtemps. Néanmoins, @Ne la quitte pas du regard tient ses promesses. J'avais besoin de distraction et je cherchais un roman à suspense, histoire de ne pas avoir à réfléchir à autre chose qu'au déroulement d'une intrigue bien menée. Et c'est réussi ! D'habitude, je trouve assez tôt dans la lecture les clés d'un thriller ; j'en découvre, trop vite souvent, les ficelles. Or là, @Claire Fallan m'a bluffée. Elle m'a embarquée où elle le souhaitait. Je ne m'attendais pas du tout à un tel dénouement et j'ai été happée durant plusieurs heures par l'histoire, ressentant de l'empathie pour les personnages, vivant presque avec eux. Donc vraiment, en ce sens, c'est très réussi. Un bon thriller. La lecture dont j'avais besoin à ce moment-là, à cet instant T. Pour ce qui est du style, je n'ai pas été subjuguée mais je ne m'attendais pas à l'être. Mais pour ce qui est de l'efficacité, bravo @Claire Allan ! J'ai retenu votre nom, votre maison d'édition et je sais que je pourrai compter... @Ne la quitte pas du regard ne peut pas être comparé avec un roman aussi puissant et bouleversant qu'@Entre toutes les mères que j'ai découvert avec bonheur il n'y a pas si longtemps. Néanmoins, @Ne la quitte pas du regard tient ses promesses. J'avais besoin de distraction et je cherchais un roman à suspense, histoire de ne pas avoir à réfléchir à autre chose qu'au déroulement d'une intrigue bien menée. Et c'est réussi ! D'habitude, je trouve assez tôt dans la lecture les clés d'un thriller ; j'en découvre, trop vite souvent, les ficelles. Or là, @Claire Fallan m'a bluffée. Elle m'a embarquée où elle le souhaitait. Je ne m'attendais pas du tout à un tel dénouement et j'ai été happée durant plusieurs heures par l'histoire, ressentant de l'empathie pour les personnages, vivant presque avec eux. Donc vraiment, en ce sens, c'est très réussi. Un bon thriller. La lecture dont j'avais besoin à ce moment-là, à cet instant T. Pour ce qui est du style, je n'ai pas été subjuguée mais je ne m'attendais pas à l'être. Mais pour ce qui est de l'efficacité, bravo @Claire Allan ! J'ai retenu votre nom, votre maison d'édition et je sais que je pourrai compter sur vous dans ces mêmes dispositions d'esprit. C'est quand même une sacrée chance ! Amateurs de thrillers "familiaux", allez-y. Vous ne serez pas déçus.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés