Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Obsolète - LE roman noir et d'anticipation sur l'obsolescence de la femme de 50 ans, par l'autrice récompensée du prix Landerneau Polar
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 01/02/2024
Éditeurs :
Belfond
Nouveauté

Obsolète - LE roman noir et d'anticipation sur l'obsolescence de la femme de 50 ans, par l'autrice récompensée du prix Landerneau Polar

Collection : Belfond Noir
Date de parution : 01/02/2024
Convoquant tout autant le roman d’anticipation que la littérature de suspense, Sophie Loubière nous offre une plongée fascinante et terrifiante dans un monde rétrofuturiste visionnaire. Une œuvre totale par une grande voix du roman noir français.
La femme, un produit sans grand avenir ?


2224. Depuis le Grand Effondrement de la civilisation fossile et les crises qui ont suivi, l’humanité s’est adaptée. Économiser les ressources, se protéger du...
La femme, un produit sans grand avenir ?


2224. Depuis le Grand Effondrement de la civilisation fossile et les crises qui ont suivi, l’humanité s’est adaptée. Économiser les ressources, se protéger du soleil, modifier son habitat, ses besoins, et adhérer au tout-recyclage.

Y compris celui des femmes.

Afin d’enrayer le déclin de la population,...
La femme, un produit sans grand avenir ?


2224. Depuis le Grand Effondrement de la civilisation fossile et les crises qui ont suivi, l’humanité s’est adaptée. Économiser les ressources, se protéger du soleil, modifier son habitat, ses besoins, et adhérer au tout-recyclage.

Y compris celui des femmes.

Afin d’enrayer le déclin de la population, toute femme de cinquante ans est retirée de son foyer pour laisser la place à une autre, plus jeune et encore fertile.

L’heure a sonné pour Rachel. Solide et sereine, elle est prête. Mais qu’en est-il de son mari et de ses enfants ? Car personne n’est jamais revenu du Grand Recyclage. Et Rachel sent bien que le Domaine des Hautes-Plaines n’est pas ce lieu de rêve que promet la Gouvernance territoriale aux futures Retirées…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714499806
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 205 mm
EAN : 9782714499806
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

"S’éloignant du polar, Sophie Loubière nous offre un roman d’anticipation. Le pari est réussi et audacieux tout en abordant des thèmes actuels forts (féminisme, écologie)"
Lara / Librairie l'Armitière

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Olivier43 16/02/2024
    Ouaouhhhh !!!! Que vient il de se passer ? C est mon sentiment en refermant la dernière page de ce roman, qui me restera un moment en tête. Je pense qu il en sera de même pour ma co lectrice @curcuma.and.co #x1f609#x1f601 Rachel et Keen évoluent dans une société futuriste dans laquelle les femmes quittent leur famille à 50 ans pour le Grand Recyclage. Car il faut repeupler le monde, et les femmes de 50 ans ne sont plus aptes à enfanter, et sont donc remplacees par des plus jeunes dans leur foyer. Rachel vient de recevoir sa convocation pour le Grand Recyclage, mais comment s y préparer et qu est ce qui attend Rachel exactement dans les Grandes Plaines. Dans le monde des romans dystopisques, il devient dur de se faire une place et de se démarquer. Obsolète y parvient parfaitement, car il foisonne d excellentes idées. Des idées hallucinantes, effrayantes, mais vers lesquelles notre société glisse sans même s en rendre compte. Et ce roman nous bouge, nous secoue, nous ouvre les yeux. Doit on se résigner à une pratique aussi barbare, qui place la société au delà des individus et des liens entre eux ? Il y aurait tellement à dire sur ce roman qui aborde la famille, la mort , le deuil, les liens entre les individus, l environnement, la place des femmes, ( et j en oublie certainement) que je pourrai en parler des heures. Et en plus de ça il nous fait intelligemment réfléchir sur ces thèmes et il doit nous alerter sur nos comportements. Et la fin ! Je dois avouer qu elle m a surpris, et l on se pose indéniablement la question du message que l auteur a voulu passer dans cette fin. Et chaque lecteur y mettra sa touche d interprétation. Et ca c est génial. En trois mots un roman hallucinant ; effrayant mais surtout intelligent. Donc à decouvrir. Ouaouhhhh !!!! Que vient il de se passer ? C est mon sentiment en refermant la dernière page de ce roman, qui me restera un moment en tête. Je pense qu il en sera de même pour ma co lectrice @curcuma.and.co #x1f609#x1f601 Rachel et Keen évoluent dans une société futuriste dans laquelle les femmes quittent leur famille à 50 ans pour le Grand Recyclage. Car il faut repeupler le monde, et les femmes de 50 ans ne sont plus aptes à enfanter, et sont donc remplacees par des plus jeunes dans leur foyer. Rachel vient de recevoir sa convocation pour le Grand Recyclage, mais comment s y préparer et qu est ce qui attend Rachel exactement dans les Grandes Plaines. Dans le monde des romans dystopisques, il devient dur de se faire une place et de se démarquer. Obsolète y parvient parfaitement, car il foisonne d excellentes idées. Des idées hallucinantes, effrayantes, mais vers lesquelles notre société glisse sans même s en rendre compte. Et ce roman nous bouge, nous secoue, nous ouvre les yeux. Doit on se résigner à une pratique aussi barbare, qui place la société au delà des individus et des liens entre eux ? Il y aurait tellement...
    Lire la suite
    En lire moins
  • suza 16/02/2024
    Un roman d’anticipation qui en dit long sur notre société ! Une couverture magnifique et un titre qui claque, voilà les deux éléments qui m’ont incitée à découvrir ce livre. Aucun regret, ce livre offre une plongée intéressante dans un futur dystopique et propose une réflexion sur la place des femmes dans une société où elle sont considérées comme des produits à usage limité, jetables une fois qu'elles ont atteint l'âge de cinquante ans. 2224 : Après le grand effondrement de 2050, la société a dû s'adapter pour survivre, adoptant des pratiques telles que l'économie des ressources et le recyclage généralisé. Même les femmes sont considérées comme des biens et sont remplacées par une femme plus jeune et fertile dès lors qu’elles deviennent obsolètes. L'histoire s'articule autour de Rachel, une femme confrontée à la perspective du "Grand Recyclage". Bientôt, elle sera une « Retirée ». Mais le Domaine des Hautes-Plaines est-il vraiment ce lieu de rêve que promet la Gouvernance ? Elle se lance dans une quête de vérité qui mettra à jour quelques secrets sur la société dans laquelle elle évolue.   La première partie, percutante, bien construite et originale, dénonce les excès de notre société de consommation et ses conséquences désastreuses sur l'environnement. C’est un véritable procès ! La structure narrative, alternant entre les voix des personnages et l'histoire, offre une vision nuancée sur les enjeux abordés, tandis que le suspense autour du mystère du "Grand Recyclage" maintient l'intérêt du lecteur jusqu'au bout. Et quel final ! J’ai adoré ! Les dernières révélations redynamise le récit (la deuxième partie m’a moins convaincue) et rappelle au lecteur les enjeux majeurs abordés tout au long du livre. Sophie Loubière propose une œuvre engagée qui invite le lecteur à réfléchir sur les conséquences de nos actions d’aujourd’hui sur le monde de demain. Mais, au fait, ce monde de 2224 est-il si différent du nôtre ?Un roman d’anticipation qui en dit long sur notre société ! Une couverture magnifique et un titre qui claque, voilà les deux éléments qui m’ont incitée à découvrir ce livre. Aucun regret, ce livre offre une plongée intéressante dans un futur dystopique et propose une réflexion sur la place des femmes dans une société où elle sont considérées comme des produits à usage limité, jetables une fois qu'elles ont atteint l'âge de cinquante ans. 2224 : Après le grand effondrement de 2050, la société a dû s'adapter pour survivre, adoptant des pratiques telles que l'économie des ressources et le recyclage généralisé. Même les femmes sont considérées comme des biens et sont remplacées par une femme plus jeune et fertile dès lors qu’elles deviennent obsolètes. L'histoire s'articule autour de Rachel, une femme confrontée à la perspective du "Grand Recyclage". Bientôt, elle sera une « Retirée ». Mais le Domaine des Hautes-Plaines est-il vraiment ce lieu de rêve que promet la Gouvernance ? Elle se lance dans une quête de vérité qui mettra à jour quelques secrets sur la société dans laquelle elle évolue.   La première partie, percutante, bien construite et originale, dénonce les excès de notre société de consommation et ses conséquences désastreuses sur l'environnement. C’est un véritable...
    Lire la suite
    En lire moins
  • tffln1 16/02/2024
    Un très grand roman de science fiction, l'équivalent de Dune, 1984 , Blade Runner ou La Servante Écarlate... Bref vous l'avez compris, ce roman sera un classique de la littérature très vite... J'attends l'adaptation au cinéma ou en série car je pense qu'il y aura un deuxième volume voir plus ...
  • Lilou08 16/02/2024
    Attention chef d’œuvre ! Livre à mettre entre toutes les mains !! Mais attention aussi, livre qui bouleverse, interpelle, bouscule le cœur profondément. Et j’en suis certaine, restera à jamais au fond de mon cœur et de mes pensées. Oui je sais mes mots sont forts, mais ce livre l’est bien plus encore. Comment vais-je pouvoir vous en parler sans le dénaturer ? Avant toute chose, je tiens à remercier Yvan pour sa chronique sur « Obsolète » qui a retenu toute mon attention et m’a bouleversée. Sans lui, je passais à côté de ce grand roman, car pour être honnête avec vous, la couverture ne m’attirait absolument pas. Grave erreur. Maintenant que j’ai lu « Obsolète », elle me paraît juste adéquate. J’avais déjà lu deux livres de l’autrice que j’avais bien aimés (« Black coffee » et « White coffee ») mais là, Sophie Loubière en sortant de son domaine de prédilection qu’est le polar, le noir et en s’aventurant vers l’anticipation, prend à mon humble avis, une hauteur et une dimension littéraires incroyables ! Cette histoire se déroule en 2224, pile dans deux cents ans, dans la région du Cap Blanc Nez dans le Pas-de-Calais. Enfin ce qu’il en reste car le Grand Effondrement de la civilisation fossile a tout dévasté avec le changement climatique, les ouragans, les crues, les inondations et toutes les crises qui en ont découlées. Beaucoup sont morts et les survivants ont dû s’adapter, repenser leur façon de vivre, leurs rapports à la nature, au vivant. Tout au long du roman, on va découvrir avec Rachel cette nouvelle civilisation, philosophie de vie et tout ce qui fait désormais partie du quotidien des humains. Pour info, 90% des inventions présentes dans le roman existent déjà. Les aliments proposés dans les assiettes aussi. De même que les vêtements, le mobilier, les habitats etc. Et c’est assez fou de le réaliser car cela semble sortir d’un livre de science-fiction. Et ce qui est encore plus fou je trouve c’est que l’on pourrait déjà, dès maintenant, appliquer une façon de vivre qui serait tellement mieux et plus bénéfique pour l’avenir de notre planète et de l’humanité. Ceci n’est que l’un des aspects perturbants de ce récit. L’environnement a été tellement pollué par l’Homme que la fertilité de l’humanité est en baisse. Parmi les survivants, trop de femmes par rapport au nombre d’hommes et une très grande difficulté à engendrer des enfants viables et fertiles. Pour pallier à ce problème crucial, la Gouvernance territoriale préconise pour les femmes de cinquante ans d’être retirées de leur famille, de leur couple, de la société, lors du Grand Recyclage. Les Retirées (que je n’aime pas ce terme !) sont censées aller rejoindre le Domaine des Hautes-Plaines pour y couler des jours heureux sans plus aucune contrainte, si ce n’est de jouir de leur vie. Le paradis quoi ! Sauf qu’elles ne verront plus jamais les personnes qu’elles aiment… Dès leur plus tendre enfance, les fillettes sont conditionnées à cette idée de Grand Recyclage. Maya l’Intelligence Artificielle qui répond à toutes les interrogations des humains, qui les cajole et les suit tout au long de leur vie, est là aussi pour manipuler les consciences et les orienter vers les directives voulues par la Gouvernance. Je vous avoue qu’ayant dépassé la cinquantaine, j’ai été particulièrement touchée et perturbée par cette obsolescence programmée des femmes. D’autant que dès le début, cette légende du Domaine des Hautes-Plaines m’a parue suspecte. Mais si les femmes ou les hommes d’ailleurs se posent trop de questions, sont perturbés à l’idée du Grand Recyclage, non seulement Maya est là pour les rassurer mais aussi leur Bracelet Modérateur d’Humeur, BMH de son petit nom. Ce BMH est là pour atténuer les émotions, préserver du stress et du chagrin. Il est posé à chaque enfant au moment de la puberté. Du coup, la violence et la criminalité n’existent plus en 2224. Etonnant ! Rachel, une coiffeuse cinquantenaire, est le personnage central du roman. C’est un très beau personnage de femme, intelligente, calme, forte et pleine d’humanité. Elle a aussi des failles qu’elle dissimule à son entourage. Elle est en couple avec un Ecossais, Keen, un archéologue échoué sur les côtes françaises. Ils ont deux enfants, un fils Néo et une fille, Sky. Depuis un an, Rachel et Keen se préparaient à ce Grand Recyclage (un peu comme de nos jours, on fait la préparation à la naissance) mais l’arrivée de la lettre annonçant le retrait de Rachel dans un mois, les atteint profondément, chacun à leur façon suivant leur caractère. Quand Rachel sera partie sans aucun espoir de retour, Keen devra être réatribué pour former une nouvelle famille avec une jeune femme en âge de procréer. La procréation étant l’objectif impératif de tous pour le bien de la communauté, de l’humanité. Rachel va partir avec deux de ses amies proches, Hasna et Odette. Je vais m’arrêter là dans le récit de l’histoire. Je vous laisse le plaisir de découvrir « Obsolète ». Une très belle écriture ciselée, imaginative, instructive, pétrie d’humanité et teintée de féminisme intelligent, la lecture de « Obsolète » a été pour moi un moment intense d’émotions et un énorme coup de cœur. Je remercie vraiment Sophie Loubière pour ce livre en espérant qu’il soit beaucoup lu (mais je n’ai pas de doute là-dessus vu sa qualité) et qu’il fasse bouger les mentalités. Un livre utile. Attention chef d’œuvre ! Livre à mettre entre toutes les mains !! Mais attention aussi, livre qui bouleverse, interpelle, bouscule le cœur profondément. Et j’en suis certaine, restera à jamais au fond de mon cœur et de mes pensées. Oui je sais mes mots sont forts, mais ce livre l’est bien plus encore. Comment vais-je pouvoir vous en parler sans le dénaturer ? Avant toute chose, je tiens à remercier Yvan pour sa chronique sur « Obsolète » qui a retenu toute mon attention et m’a bouleversée. Sans lui, je passais à côté de ce grand roman, car pour être honnête avec vous, la couverture ne m’attirait absolument pas. Grave erreur. Maintenant que j’ai lu « Obsolète », elle me paraît juste adéquate. J’avais déjà lu deux livres de l’autrice que j’avais bien aimés (« Black coffee » et « White coffee ») mais là, Sophie Loubière en sortant de son domaine de prédilection qu’est le polar, le noir et en s’aventurant vers l’anticipation, prend à mon humble avis, une hauteur et une dimension littéraires incroyables ! Cette histoire se déroule en 2224, pile dans deux cents ans, dans la région du Cap Blanc Nez dans le Pas-de-Calais. Enfin ce...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laurent3375 16/02/2024
    2224.. quelque part en France après le grand effondrement. La population mondiale est passée sous la barre des dix millions. La gouvernance territoriale nous observe et contrôle nos sentiments via des bracelets modulateurs d’humeur et Maya qui possède toutes les réponses (hey Google !) est toujours présente près de nous. Tout va bien dans le meilleur des (nouveaux) mondes ? Et non. Non car les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes et il est primordial que la natalité progresse. Coûte que coûte. Alors à l’aube des 50 ans les femmes sont retirées pour être recyclées et pour laisser leur place à d’autres qui pourront enfanter. Que deviennent ces femmes pour qui l’heure de l’obsolescence a sonné ? Sophie Loubière nous propose un roman d’anticipation dystopique de très bonne facture. Un travail important de recherches a été effectué pour rendre la lecture immersive. Les personnages sont bien campés, attachants. Il m’a manqué des détails environnementaux pour me permettre de visualiser les lieux de vie, la ville. Mais je chipote. Obsolète c’est aussi un polar avec des enfants retrouvés morts dans ce monde pourtant rendu idyllique. Des pères vont enquêter.. C’était ma première lecture de cette auteure et ce fut une excellente surprise.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.