En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Presque Minuit

        404 Éditions
        EAN : 9791032401644
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 255 mm
        Nouveauté
        Presque Minuit
        Lauréat du grand prix 404 factory

        Collection : Fiction
        Date de parution : 25/01/2018
        Six orphelins, une ville en danger.
        Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets... Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale.

        404 Factory est une plateforme d’écriture par les geeks, pour les geeks. Presque Minuit est le gagnant de la 1re édition du Prix 404 Factory !
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9791032401644
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 255 mm
        404 Éditions
        16.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • BooksAnatomy Posté le 23 Janvier 2018
          Presque minuit est le premier roman d’Anthony Yno Combrexelle, qui a été découvert sur la plateforme de lecture et d’écriture de 404 éditions, qui se nomme 404 factory. Et quel premier roman ! Il s’agit d’une histoire steampunk un peu sombre d’une grande créativité. Le vocabulaire est riche, varié, fouillé, c’est un régal pour les yeux. C’est d’autant plus appréciable dans une lecture jeunesse car les plus jeunes lecteurs pourront y découvrir de nouveaux termes. Nulle infantilisation dans l’écriture : si la plume est facile à comprendre, la richesse du langage stimule l’imagination sans en faire une lecture compliquée pour autant.Les personnages sont très attachants, pour leurs qualités comme pour leurs défauts. Il m’était très facile d’imaginer ces gamins des rues et leur histoire, grâce à la précision de la plume de l’auteur. Ce livre est un peu une machine à remonter le temps, qui nous embarque avec aisance à Paris en 1889 au beau milieu de l’Exposition universelle. Une autre point particulier à ce livre qui m’a beaucoup plu, est celui de l’alternance de focalisation sur les différentes personnages, les flash back, et les chapitres courts. Cela donne un bon rythme au récit et attise le suspens. L’intrigue est bien... Presque minuit est le premier roman d’Anthony Yno Combrexelle, qui a été découvert sur la plateforme de lecture et d’écriture de 404 éditions, qui se nomme 404 factory. Et quel premier roman ! Il s’agit d’une histoire steampunk un peu sombre d’une grande créativité. Le vocabulaire est riche, varié, fouillé, c’est un régal pour les yeux. C’est d’autant plus appréciable dans une lecture jeunesse car les plus jeunes lecteurs pourront y découvrir de nouveaux termes. Nulle infantilisation dans l’écriture : si la plume est facile à comprendre, la richesse du langage stimule l’imagination sans en faire une lecture compliquée pour autant.Les personnages sont très attachants, pour leurs qualités comme pour leurs défauts. Il m’était très facile d’imaginer ces gamins des rues et leur histoire, grâce à la précision de la plume de l’auteur. Ce livre est un peu une machine à remonter le temps, qui nous embarque avec aisance à Paris en 1889 au beau milieu de l’Exposition universelle. Une autre point particulier à ce livre qui m’a beaucoup plu, est celui de l’alternance de focalisation sur les différentes personnages, les flash back, et les chapitres courts. Cela donne un bon rythme au récit et attise le suspens. L’intrigue est bien ficelé, l’action est omniprésente. La tension augmente petit à petit pour rester constante à partir de la moitié du roman ! Certains dialogues ou moments drôles viennent détendre un peu l’atmosphère avant que l’histoire ne nous replonge au beau milieu de l’action. En conclusion : Je ne suis pas passée loin du coup de cœur avec ce livre ! Peut-être était-il un poil trop sombre pour moi ? Peu importe finalement, car ça a été une excellente lecture que je conseille à tous les amateurs de jeunesse et de steampunk ! Chapeau bas à l’auteur pour ce premier roman si bien réussi !
          Lire la suite
          En lire moins
        • maudb69 Posté le 16 Janvier 2018
          J'ai passé un bon moment avec ce livre résolument steampunk dans un Paris de la fin du XIXème siècle peuplé de sorcière, d'automates tueurs et de créatures ailées. L'histoire: Nous suivons 6 orphelins qui survivent tant bien que mal grâce à de petits larcins. Ils vont néanmoins dérober le mauvais objet à la mauvaise personne et s'attirer les foudres d'une bandes d'automates furieux prés à tout pour retrouver leur bien volé. J'ai beaucoup aimé ce Paris revisité. On découvre cette ville sous un nouvel aspect, celui de ces gamins des rues qui profitent de l'ouverture de l'exposition universelle pour s'en mettre plein les poches. Mais rien n'arrive comme prévu et une rencontre va tout changer. Il y a de l'action! du danger et des stratégies à mettre en place. Loin du Paris que nous connaissons, nous découvrons une ville au prise à une lutte sans merci entre des automates et une sorcière (la dernière) retranchée dans sa tour. J'ai aimé l'histoire qui mélange un bon nombre d'intrigues déjà connus. A sa sauce, l'auteur a pioché dans toutes les histoires qui nous font rêvées pour créer un univers bien pensé et original. J'ai néanmoins a déplorer une technique narrative qui m'a géné dans ma lecture.... J'ai passé un bon moment avec ce livre résolument steampunk dans un Paris de la fin du XIXème siècle peuplé de sorcière, d'automates tueurs et de créatures ailées. L'histoire: Nous suivons 6 orphelins qui survivent tant bien que mal grâce à de petits larcins. Ils vont néanmoins dérober le mauvais objet à la mauvaise personne et s'attirer les foudres d'une bandes d'automates furieux prés à tout pour retrouver leur bien volé. J'ai beaucoup aimé ce Paris revisité. On découvre cette ville sous un nouvel aspect, celui de ces gamins des rues qui profitent de l'ouverture de l'exposition universelle pour s'en mettre plein les poches. Mais rien n'arrive comme prévu et une rencontre va tout changer. Il y a de l'action! du danger et des stratégies à mettre en place. Loin du Paris que nous connaissons, nous découvrons une ville au prise à une lutte sans merci entre des automates et une sorcière (la dernière) retranchée dans sa tour. J'ai aimé l'histoire qui mélange un bon nombre d'intrigues déjà connus. A sa sauce, l'auteur a pioché dans toutes les histoires qui nous font rêvées pour créer un univers bien pensé et original. J'ai néanmoins a déplorer une technique narrative qui m'a géné dans ma lecture. Celle des flashback. En effet, nous suivons une histoire principale. Or celle-ci est entrecoupée de nombreux flashback. Certains sont annoncés par une phrase du genre "Moignon se souvient encore..." et d'autres sortent de nulle part et coupe le récit brusquement. Dans ces moments là je me sentais perdu... Étais-je encore dans l'histoire principale? Non, mais il fallait toujours un certain temps d'adaptation pour replonger dans ce passé... Et cela a entravé ma lecture. C'est dommage car cela semblait avoir été fait de manière un peu maladroite. Sinon, l'auteur ne prend pas de gant avec ses personnages. Il n'hésite pas à faire d'eux des martyrs près à tout pour se sacrifier... Certains passages sont assez sombres et dérangeants. Les personnages: Nous ne connaissons les six Orphelins que grâce à leur surnom qui définissent en quelque sorte leur personnalité. Pas besoin de chercher très loin: Pleurs est la plus petite du groupe, à 7 ans elle attire la compassion avec sa bouille toute mignonne et ses grands yeux qui pleurent sur commande. Morve renifle sans arrêt. Moignon n'a plus qu'une main. Allumette est aussi fine que cet objet et ne se sépare jamais de celui-ci. Boiteux boite. Et bègue bégaye. Bien sur au fur et à mesure de l'histoire, leur personnalité s'affine pour devenir bien plus que cela. Néanmoins, j'aurais voulu plus de développement encore. il m'en a manqué un peu plus pour réellement m'attacher à eux. Nous n'avons pas de réelles descriptions des personnages et leur particularité physique n'est pas vraiment exploité. C'est comme si le fait de leur attribuer un surnom suffisait à les définir... Les adultes ne sont pas en reste. ils sont aussi là pour aider les orphelins dans leur mission. A leur coté, nous trouvons ainsi un étrange inventeur horloger, les gardes musclés d'une vieille sorcière ainsi qu'un personnage que l'on suit dés le début de l'aventure, avant même qu'elle ne commence réellement; celui de l'ancien directeur de l'orphelinat devenu policier à la suite de son échec à empêcher l'évasion des 6 garnements. Principal ennemi des orphelins en début de tome, il s'avère être un formidable allié par la suite... Bref, ce livre comporte une infinité de personnage... Et il m'est arrivé à plusieurs reprises de me sentir perdue... Dans les combats, mon esprit partait en vacances et n'arrivait plus à démêler qui était qui... Le style: La plume est simple et le récit rythmé. A part cette utilisation maladroite des flashbacks j'ai apprécié cette lecture. Pour un premier tome, l'univers développé est complexe et bien amenée. C'est une belle découverte pour un premier roman dont l'univers est fantastique. Bourré d'action, ce livre se révèle assez sombre par moment. Il m'a manqué quelques petits détails supplémentaires pour vraiment accrocher aux personnages mais c'est certain que ce roman peut plaire au plus grand nombre!
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        ABONNEZ-VOUS À LA GEEKSLETTER
        Restez connectés à nos actualités geek !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.