Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221135235
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

La Mémoire est une chienne indocile

Johan-Frédérik HEL GUEDJ (Traducteur)
Collection : Pavillons
Date de parution : 23/05/2013
« Déchirant. Éperdument humain. Et brillant. » The Times

Tout juste libéré de prison, Lamont Williams, jeune Noir du Bronx, entame une période probatoire cruciale pour lui au service d’entretien du grand centre de cancérologie de Manhattan. Quelques kilomètres plus loin, uptown, Adam Zignelik, professeur d’histoire à Columbia et fils d’un héros du Mouvement pour les droits civiques, subit...

Tout juste libéré de prison, Lamont Williams, jeune Noir du Bronx, entame une période probatoire cruciale pour lui au service d’entretien du grand centre de cancérologie de Manhattan. Quelques kilomètres plus loin, uptown, Adam Zignelik, professeur d’histoire à Columbia et fils d’un héros du Mouvement pour les droits civiques, subit l’effondrement simultané de sa carrière et de son couple. Alors qu’il est en pleine dépression, il met au jour des enregistrements inconnus, d’une portée historique considérable : les tout premiers témoignages sonores de survivants de l’Holocauste. Dans le même temps, à l’hôpital, Lamont noue une improbable amitié avec un vieux patient, juif polonais, lui-même rescapé des camps…
Entremêlée au destin personnel de Lamont et d’Adam et de la myriade de personnages qui les entoure dans le New York d’aujourd’hui, c’est l’histoire du XXe siècle – sa barbarie et son humanité – qu’Elliot Perlman interroge dans une construction narrative aussi virtuose qu’émouvante.
Épique et intime, une peinture magistrale du pouvoir de la mémoire sur nos vies.
Après Ambiguïtés, le nouveau grand roman d’Elliot Perlman.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221135235
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • michemuche Posté le 1 Juillet 2020
    Comment aborder le racisme et l'anti sémitisme ? soit par la littérature où par le témoignage oral. Lamont Williams jeune délinquant en liberté conditionnelle va rencontrer un vieux monsieur dans l'hôpital où il travaille; monsieur Mandelbrot est un survivant de la Shoah. Tous les jours après son travail Lamont écoute le vieux monsieur raconter ce que fût sa vie à Auschwitz. Dans un autre endroit de New-York Adam Zignelink, professeur d'histoire à l'université de Columbia voit sa vie sentimentale et professionnelle bouleversée. Il est le fils du célèbre avocat Jake Zignelink défenseur des droits civiques dans les années soixante. Elliot Perlman aborde dans son roman " La mémoire est une chienne indocile" le devoir de mémoire, non seulement la monstruosité nazi mais aussi le racisme des afro-américains. Quel grand livre !! Ce récit est une mine d'information, une enquête sur un pan de l'histoire que l'on ne peut oublier et que l'on ne doit pas oublier. J'en ai lu des reportages sur la Shoah et sur la ségrégation raciale, je ne m'habituerai jamais à cette banalisation du mal cher à Hannah Arendt. Pour en revenir au roman j'ai adoré la façon qu'a l'auteur de nous faire participer aux recherches d'Adam à travers des vieux... Comment aborder le racisme et l'anti sémitisme ? soit par la littérature où par le témoignage oral. Lamont Williams jeune délinquant en liberté conditionnelle va rencontrer un vieux monsieur dans l'hôpital où il travaille; monsieur Mandelbrot est un survivant de la Shoah. Tous les jours après son travail Lamont écoute le vieux monsieur raconter ce que fût sa vie à Auschwitz. Dans un autre endroit de New-York Adam Zignelink, professeur d'histoire à l'université de Columbia voit sa vie sentimentale et professionnelle bouleversée. Il est le fils du célèbre avocat Jake Zignelink défenseur des droits civiques dans les années soixante. Elliot Perlman aborde dans son roman " La mémoire est une chienne indocile" le devoir de mémoire, non seulement la monstruosité nazi mais aussi le racisme des afro-américains. Quel grand livre !! Ce récit est une mine d'information, une enquête sur un pan de l'histoire que l'on ne peut oublier et que l'on ne doit pas oublier. J'en ai lu des reportages sur la Shoah et sur la ségrégation raciale, je ne m'habituerai jamais à cette banalisation du mal cher à Hannah Arendt. Pour en revenir au roman j'ai adoré la façon qu'a l'auteur de nous faire participer aux recherches d'Adam à travers des vieux enregistrements d'époques. " La mémoire est une chienne indocile" est un magnifique roman choral. Un aller retour dans le passé et le présent . " Dites à tout le monde ce qu'il se passe ici " c'est le cri de désespoir d'une détenue face à ses bourreaux. Comment aborder le racisme et l'antisémitisme ? " La mémoire est une chienne indocile. Elle ne se laissera ni convoquer ni révoquer, mais ne peut survivre sans vous ".
    Lire la suite
    En lire moins
  • sredsred Posté le 10 Juin 2020
    bon ben , chef d'oeuvre .
  • Ansolit Posté le 13 Mai 2020
    Livre que j’ai reçu dans une box donc je ne savais pas à quoi m’attendre . Mais je remercie de tout cœur ce libraire qui m’a permis de découvrir ce livre . On ne peut le refermer sans être à jamais marqué par ce roman .
  • Elusor Posté le 27 Septembre 2019
    Ce roman est fabuleux ! Il mérite beaucoup plus que 292 lecteurs sur Babelio ! Il est difficile à décrire ...C'est une brique (585 pages bien serrées)... Perlman met en place le récit du destin d'hommes et femmes dont les vies se croiseront à travers la toile remarquable qu'il a tissée.... Histoires de vie qui traversent l'Histoire du 20ème siècle.... Dans ce grand roman plein d'humanisme, d'Histoire, vous apprendrez quantité de choses sur la lutte contre la ségrégation aux États-Unis, sur les camps de concentration pendant la deuxième Guerre, sur la psychologie, les personnages sont forts, faibles, lâches, ils sont traités injustement, ils sont dépressifs, ils s'écrasent, ils fuient, ils se relèvent, ils sont Blancs, Afro-américains, ou de confession juive, j'espère qu'ils vous captiverons comme ils m'ont captivée, wouah, quelle claque ! Un auteur à découvrir, à suivre.
  • Delacocci Posté le 6 Février 2019
    J'ai eu beaucoup de mal à m'atteler à ma critique car bien que ce roman soit nécessaire et très très bien écrit, j'ai peiné pour en venir à bout. Pour commencer j'ai mis un moment à entrer dans l'histoire. Il y a beaucoup de personnages dès le début, on sent que chaque phrase compte, est nécessaire à la compréhension du roman, alors j'ai relu des passages, suis revenue en arrière, et ai patiné comme ça un moment. Et puis l'histoire s'est mise petit à petit en place et là c'est toute l'horreur de la barbarie humaine que l'on prend en pleine figure. Certaines scènes sont à la limite du soutenable et pourtant elles sont essentielles, et nous devons nous souvenir de ces épisodes de notre histoire. Pourtant, il m'a fallu reposer mon livre à plusieurs reprises car la poursuite de sa lecture m'était trop difficile. J'ai enfin trouvé mon rythme sur la fin, lors du dénouement, mais il était déjà trop tard. "Exténuée" par cette lecture, j'avais hâte d'en finir pour passer à autre chose. En conclusion je dirais que ce roman est très bien écrit, foisonnant, extrêmement bien documenté, et nécessaire pour la mémoire collective. Mais il a nécessité de ma part... J'ai eu beaucoup de mal à m'atteler à ma critique car bien que ce roman soit nécessaire et très très bien écrit, j'ai peiné pour en venir à bout. Pour commencer j'ai mis un moment à entrer dans l'histoire. Il y a beaucoup de personnages dès le début, on sent que chaque phrase compte, est nécessaire à la compréhension du roman, alors j'ai relu des passages, suis revenue en arrière, et ai patiné comme ça un moment. Et puis l'histoire s'est mise petit à petit en place et là c'est toute l'horreur de la barbarie humaine que l'on prend en pleine figure. Certaines scènes sont à la limite du soutenable et pourtant elles sont essentielles, et nous devons nous souvenir de ces épisodes de notre histoire. Pourtant, il m'a fallu reposer mon livre à plusieurs reprises car la poursuite de sa lecture m'était trop difficile. J'ai enfin trouvé mon rythme sur la fin, lors du dénouement, mais il était déjà trop tard. "Exténuée" par cette lecture, j'avais hâte d'en finir pour passer à autre chose. En conclusion je dirais que ce roman est très bien écrit, foisonnant, extrêmement bien documenté, et nécessaire pour la mémoire collective. Mais il a nécessité de ma part un effort considérable en tant que lectrice (thème trop difficile ? longueur ? mauvais moment ?) me laissant un goût de "rendez-vous manqué"
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.