Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221252673
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Part du démon

Collection : La Bête noire
Date de parution : 04/03/2021
Prix Bête noire des libraires 2021.
Certaines pulsions sont irrépressibles...

Une religieuse sauvagement assassinée et mutilée, à Paris, ça n’arrive jamais. Pourtant, c’est la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria à son arrivée au 36, rue du Bastion.
Au couvent où enquêtent Esperanza et le capitaine Manuel de Almeida, la religieuse est décrite comme un ange. Et qui voudrait tuer un...

Une religieuse sauvagement assassinée et mutilée, à Paris, ça n’arrive jamais. Pourtant, c’est la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria à son arrivée au 36, rue du Bastion.
Au couvent où enquêtent Esperanza et le capitaine Manuel de Almeida, la religieuse est décrite comme un ange. Et qui voudrait tuer un ange ? Mais un mystère plane autour d’elle. À l’orphelinat où elle enseignait, les enfants semblent terrorisés... Certains prétendent même subir de terrifiantes expériences médicales. Disent-ils la vérité ou sont-ils manipulés ?
Esperanza se jette corps et âme dans cette enquête. Manuel, lui, est persuadé que seuls le sang-froid et la raison permettront de la résoudre. Se trompe-t-il ? Le grand patron de la brigade criminelle en est convaincu. Et bientôt Esperanza se retrouvera seule face à un complot démoniaque que le diable lui-même renierait...
Laissez-vous surprendre par Mathieu Lecerfla nouvelle voix du polar français.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221252673
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DesLivresEtMoi7 Posté le 12 Janvier 2022
    « Chère Aurélie, j’espère que ce roman noir vous fera passer quelques nuits blanches ». Il ne m’en a pas fallu plus d’une pour dévorer ce thriller de haut vol aussi original que captivant. Démarrant sans délai – et de façon pour le moins inédite -, l’intrigue nous happe et nous attrape à travers trois « épisodes », pour autant de personnages et d’angles de vue, nous offrant une structure narrative diablement originale en plus d’être complète et immersive. Si j’avoue n’avoir pas réussi à m’attacher aux personnages, ces derniers s’avèrent remarquablement fouillés, étoffés en substance sur le plan personnel et psychologique, particulièrement complexes et intéressants à côtoyer d’un bout à l’autre de ce récit. Un récit qui se veut dense et sait nous tenir en haleine, qui prend le temps de s’installer pour ensuite accélérer le rythme jusqu’à un final franchement réussi, nous offrant ainsi une lecture d’autant plus prenante qu’elle est servie par une plume fluide, efficace et bigrement visuelle voire scénaristique.
  • Mavic_lit Posté le 21 Décembre 2021
    Quand les copines sont unanimes sur un livre, il faut absolument que je le découvre à mon tour. Après tout, je fais absolument confiance à mes copines en ce qui concerne les thrillers parce qu’elles sont un peu pointilleuses (et je pèse mes mots quand je dis ça haha). Trève de blabla et entrons dans le vif du sujet. Je vous parle aujourd’hui de La part du démon de Mathieu Lecerf paru aux éditions Robert Laffont. C’est une très belle découverte que j’ai fait avec ce livre. L’auteur nous entraîne très vite au coeur de l’intrigue en nous mettant les nerfs à vifs. D’autant plus que dès les premières pages nous sommes confrontés à la pire horreur niveau scène de crime. Pas mal comme entrée fracassante j’ai envie de dire. Et très vite, on se dirige vers le cadavre d’une religieuse retrouvé dans l’eau dans un état de décomposition assez avancé (je sais que je vous donne envie là !). Une religieuse à-priori sans histoire qui enseignait dans un orphelinat. Mais très vite des vérités sont dévoilés, des secrets sont remués et ne demandent plus qu’à sortir au grand jour. Quels sont-ils ? Pourquoi s’en être pris à une religieuse ? Et surtout qui est derrière... Quand les copines sont unanimes sur un livre, il faut absolument que je le découvre à mon tour. Après tout, je fais absolument confiance à mes copines en ce qui concerne les thrillers parce qu’elles sont un peu pointilleuses (et je pèse mes mots quand je dis ça haha). Trève de blabla et entrons dans le vif du sujet. Je vous parle aujourd’hui de La part du démon de Mathieu Lecerf paru aux éditions Robert Laffont. C’est une très belle découverte que j’ai fait avec ce livre. L’auteur nous entraîne très vite au coeur de l’intrigue en nous mettant les nerfs à vifs. D’autant plus que dès les premières pages nous sommes confrontés à la pire horreur niveau scène de crime. Pas mal comme entrée fracassante j’ai envie de dire. Et très vite, on se dirige vers le cadavre d’une religieuse retrouvé dans l’eau dans un état de décomposition assez avancé (je sais que je vous donne envie là !). Une religieuse à-priori sans histoire qui enseignait dans un orphelinat. Mais très vite des vérités sont dévoilés, des secrets sont remués et ne demandent plus qu’à sortir au grand jour. Quels sont-ils ? Pourquoi s’en être pris à une religieuse ? Et surtout qui est derrière tout ça ? C’est ce qu’on vont tenter d’élucider la lieutenant Doloria et le capitaine De Almeida. Ces derniers se travaillent ensemble pour la première fois, la lieutement Doloria étant la nouvelle coéquipière du terrible et taciturne capitaine. Autant dire que les premiers rapports sont assez électriques entre eux et demande un certain temps d’apprivoisement. On va suivre l’évolution de leur relation au fil de l’enquête et au fur et à mesure que nous, lecteurs, apprenons à les connaître en tant que personne et non seulement comme flic. Leurs personnages sont haut en couleurs, d’un charisme certain, et d’un caractère bien trempé. D’ailleurs on les suivra chacun leur tour, avec leur point de vue durant l’intrigue ce qui renforce le sentiment de proximité qui s’y développe. Mais surtout de comprendre certaines décisions et comportements de chacun. On les observe évoluer, s’apprivoiser et se questionner sur le comment du pourquoi. Un aspect particulièrement bien travaillé et que j’ai donc d’autant plus apprécié. Leur enquête va les mener sur un terrain quelque peu miné où il faudra faire preuve d’agilité pour qu’ils puissent parvenir à leur objectif final. Découvrir ce qui a amené au meurtre d’une religieuse. Ils vont côtoyer un monde qu’ils étaient loin de s’imaginer. Un aspect sombre où ils n’était pas préparés à s’y confronter. Cependant si je devais y mettre un p’tit bémol, c’est d’avoir trouvé quelques longueurs à certains moments, surtout dans la deuxième partie du livre, où mon attention a eu du mal à être totalement au maximum de ses capacités. La faute à des descriptions qui traînent en longueur, pour moi, et de ce fait casse un peu le rythme de lecture. Durant cette deuxième partie j’ai eu l’impression que tout partait un peu dans tous les sens, et même si je comprenais les liens, j’ai eu du mal à rester captiver et raccrocher tous les wagons. C’est vraiment le seul bémol que je trouve à cette histoire mais qu’il est important de souligner quand même. Mais la dernière partie est exceptionnelle. Incisive, sans digression, avec un rythme soutenu ne laissant que peu de temps pour reprendre son souffle. Ca va vite, c’est précis, c’est brut et c’est puissant par le dénouement qui s’offre sous nos yeux. Et j’ai envie de lire la suite. En bref, J’ai été complètement convaincu par le fond comme vous avez pu le lire jusqu’à présent. Les thèmes abordés détonnent un peu de ce que j’ai l’habitude de lire et c’est une véritable bouffée d’air frais bienvenue pour le thriller. L’ambiance est pesante comme il faut sans trop en faire. Les personnages sont un vrai plus m’ont fait m’accrocher à leur histoire et à leur enquête. Un très bon début prometteur pour Mathieu Lecerf que j’ai hâte de découvrir dans son prochain thriller qui sortira dans quelques mois.
    Lire la suite
    En lire moins
  • unevietoutesimple Posté le 28 Novembre 2021
    Tout d’abord, je tiens à préciser que suite à une erreur au moment de l’envoi de ma commande, j’ai reçu un exemplaire d’épreuves non corrigées au lieu du roman définitif. J’ignore s’il y a beaucoup de différences entre les deux mais je tenais à le signaler. La part du démon est le premier roman de Mathieu Lecerf. L’ouvrage se présente sous trois épisodes, chacun étant centré sur un personnage différent : Esperanza une jeune flic qui débarque au Bastion, Cristian un journaliste et frère de Manny et enfin Manny un flic expérimenté. Je me suis plongée dans la première partie (le premier épisode) avec délice. L’écriture est dynamique, certains passages sont bien sordides, des chapitres en italique qui nous font immanquablement penser qu’ils sont du fait du méchant de l’histoire, du rythme, des rebondissements… Cependant, je me suis souvent sentie perdue par rapport à Esperanza, rêves ? souvenirs ? tout n’était pas très clair. Plus d’une fois, je l’ai trouvée agaçante. Et puis la deuxième partie est arrivée et j’ai été décontenancée. En effet, la première partie s’achève brutalement, un peu comme s’il s’agissait effectivement d’un épisode télévisuel et que l’on arrivait à la fin de la saison et qu’il faille attendre la saison... Tout d’abord, je tiens à préciser que suite à une erreur au moment de l’envoi de ma commande, j’ai reçu un exemplaire d’épreuves non corrigées au lieu du roman définitif. J’ignore s’il y a beaucoup de différences entre les deux mais je tenais à le signaler. La part du démon est le premier roman de Mathieu Lecerf. L’ouvrage se présente sous trois épisodes, chacun étant centré sur un personnage différent : Esperanza une jeune flic qui débarque au Bastion, Cristian un journaliste et frère de Manny et enfin Manny un flic expérimenté. Je me suis plongée dans la première partie (le premier épisode) avec délice. L’écriture est dynamique, certains passages sont bien sordides, des chapitres en italique qui nous font immanquablement penser qu’ils sont du fait du méchant de l’histoire, du rythme, des rebondissements… Cependant, je me suis souvent sentie perdue par rapport à Esperanza, rêves ? souvenirs ? tout n’était pas très clair. Plus d’une fois, je l’ai trouvée agaçante. Et puis la deuxième partie est arrivée et j’ai été décontenancée. En effet, la première partie s’achève brutalement, un peu comme s’il s’agissait effectivement d’un épisode télévisuel et que l’on arrivait à la fin de la saison et qu’il faille attendre la saison suivante pour connaitre la suite. Sauf qu’avec cet épisode 2, on repart au début et même avant puisqu’on nous dévoile pour une bonne partie le passé de Cris. En fait, ce n’est pas la forme narrative qui m’a gênée mais le fait que certains éléments m’ont paru inutiles pour la suite de l’histoire. En gros, j’ai trouvé la partie consacrée à Cristian beaucoup trop longue. Elle n’est pas inintéressante mais aurait mérité d’être raccourcie car certains faits n’apportent pas grand chose. Certains diront que c’est une partie qui permet de souffler entre deux parties intenses, moi je la lisais en espérant que les choses allaient s’améliorer dans la troisième partie car j’avais comme l’impression de me retrouver devant un soufflé qui était en train de retomber. Le rythme, bien présent au début de l’histoire, s’est trouvé cassé avec cette deuxième partie. Fort heureusement, le troisième épisode a relancé mon intérêt qui n’a plus faibli jusqu’à la fin. Manny est le personnage pour lequel j’ai ressenti le plus de sympathie. Même si on repart au début de la découverte du corps de la jeune religieuse, j’ai trouvé une continuité dans cette partie, un peu comme si j’étais face à un résumé après l’intermède Cris qui me permettait ainsi de reprendre le fil de l’histoire. C’est dans cette dernière partie que les liens se font avec tout ce que vous avez lu avant, vous vous en doutiez et espériez cela. J’y ai retrouvé le rythme de la première partie, les retournements de situations, les interrogations. Bref, tout ce que j’aime dans un roman policier. Le roman s’achève avec un échange entre Esperanza et Manny qui ouvre vers une suite que je lirai vraisemblablement lorsqu’elle sortira.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OlivierLeLouer Posté le 13 Novembre 2021
    Depuis le temps que je le voyais dans les vitrines ou sur les sites, j’ai fini par le lire et mon avis est plutôt bon. Malgré, à mon avis, quelques manques au niveau de la chronologie, ce qui ne nous permet pas toujours de savoir où on se situe par rapport à d’autres actions du livre, j’ai bien aimé la façon dont c’est écrit et l’intrigue en général... il manque juste quelques précisions supplémentaires à la fin afin d’avoir toutes les réponses à nos différentes questions qu’on peut se poser pendant la lecture. on passe un bon moment !
  • Sabine57 Posté le 11 Novembre 2021
    C'est avec un peu de retard que je découvre le premier roman de Mathieu Lecerf que j'avais rencontré au salon du livre à Metz 2021. L'histoire est vraiment prenante et j'ai pris plaisir à faire connaissance avec les personnages, ils sont tous effrités par leurs chemins de vies et leurs démons du passé. Le capitaine Manuel de Almeida utilise des jeux de mots très amusants. " Il est aussi fun qu'une crise d'hémorroïdes." " Il est précieux comme une vieille bourgeoise anglaise." Lieutenant Doloria Esperanza et le capitaine vont devoir enquêter sur l'horrible meurtre de soeur Marie-Hélène et la mort de frère Paul. Je découvre alors l'univers d'un orphelinat où se cachent des secrets et la souffrance ressort des murs de cet endroit glauque et malsain. Monsieur de Saint Bris le directeur d'ailleurs ne fait rien pour aider la police. Le frère du capitaine de Almeida, Cristian est journaliste, il aura une grande place dans cette histoire, il fera tout son possible pour découvrir la vérité sur l'affaire des meurtres des chauffeurs de taxi quitte à y laisser sa vie. Ce roman est très psychologique, il m'a entrainé dans les souffrances psychiques de tous ses... C'est avec un peu de retard que je découvre le premier roman de Mathieu Lecerf que j'avais rencontré au salon du livre à Metz 2021. L'histoire est vraiment prenante et j'ai pris plaisir à faire connaissance avec les personnages, ils sont tous effrités par leurs chemins de vies et leurs démons du passé. Le capitaine Manuel de Almeida utilise des jeux de mots très amusants. " Il est aussi fun qu'une crise d'hémorroïdes." " Il est précieux comme une vieille bourgeoise anglaise." Lieutenant Doloria Esperanza et le capitaine vont devoir enquêter sur l'horrible meurtre de soeur Marie-Hélène et la mort de frère Paul. Je découvre alors l'univers d'un orphelinat où se cachent des secrets et la souffrance ressort des murs de cet endroit glauque et malsain. Monsieur de Saint Bris le directeur d'ailleurs ne fait rien pour aider la police. Le frère du capitaine de Almeida, Cristian est journaliste, il aura une grande place dans cette histoire, il fera tout son possible pour découvrir la vérité sur l'affaire des meurtres des chauffeurs de taxi quitte à y laisser sa vie. Ce roman est très psychologique, il m'a entrainé dans les souffrances psychiques de tous ses personnages. Il y a aussi des hommes qui sont prêts à tout afin de déjouer le bon fonctionnement des enquêtes. Le mal rôde et il est prêt à commettre les pires atrocités afin de cacher cette vérité qui dépasse tout ce que j'avais imaginé. Ce roman noir est très prenant et plein de rebondissements, j'ai pris le temps de le savourer et j'étais agréablement surprise par le dénouement de l'histoire. Je suis très satisfaite par cette lecture qui m'a emporté dans le grand monde du polar, l'ambiance est sombre et angoissante. J'ai vraiment hâte de retrouver ces personnages car ils sont vraiment très attachants. Un grand bravo à l'auteur pour son premier roman.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.