Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221141564
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'Ange du nord

Dominique HAAS (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 16/01/2014

Des bas-fonds d’Edmonton aux mines de diamant du Nord-Ouest du Canada, Temperance mène l’enquête…
Non loin de Montréal, le cadavre d’un nouveau-né ainsi que deux dépouilles momifiées de bébés sont retrouvés dans un appartement abandonné par la jeune Amy, vraisemblablement prostituée. Profondément bouleversée par l’analyse des ossements, Tempe se lance à...

Des bas-fonds d’Edmonton aux mines de diamant du Nord-Ouest du Canada, Temperance mène l’enquête…
Non loin de Montréal, le cadavre d’un nouveau-né ainsi que deux dépouilles momifiées de bébés sont retrouvés dans un appartement abandonné par la jeune Amy, vraisemblablement prostituée. Profondément bouleversée par l’analyse des ossements, Tempe se lance à la poursuite de la mère infanticide. Sa quête la mène dans une contrée reculée du Grand Nord canadien, à Yellowknife, sinistre petite ville où les mines de diamant attisent toutes les convoitises. Ce qu’elle va découvrir là-bas dépasse l’imagination. Incendies criminels, héritages détournés, drogue, meurtres… rien ne semble avoir été épargné à la mystérieuse Amy, prise dans les mailles d’un terrible complot.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221141564
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lydls Posté le 6 Mai 2020
    Pour moi, lire une aventure de Temperance Brennan, c'est comme retrouver une amie pour l'apéro : on sait qu'on va passer un bon moment. On peut reprocher le côté sans surprise - surtout après 15 opus - c'est justement ce que je viens y chercher, et je n'ai pas été déçue! L'enquête est prenante, on découvre du pays, on apprend des choses sur le Grand Nord et sa géologie, et on se dit "Tiens, je n'y avais pas pensé !" .
  • Phoenicia Posté le 17 Mars 2020
    Une histoire un peu glauque qui commence par des infanticides et se termine dans la toundra canadienne. Kathy Reichs nous sert encore une enquête ardue, bien documentée et qu'on prend plaisir à découvrir. Une jeune femme tue ses bébés à la naissance. Ryan et Brennan partent à sa recherche. Ce qui les conduit avec Ollie Hasty, autre représentant des forces de l'ordre et accessoirement autre ex-amant de Brennan, à Edmonton, non loin de l'industrie diamantifère canadienne. La coupable devient rapidement victime et les pistes s'amoncellent : gangs et trafic de drogue, prostitution ou cupidité industrielle? Comme de coutume, les détails techniques pleuvent. C'est génial pour qui veut toujours apprendre. Comme de coutume, pas de longueurs. Les chapitres rythment l'action, la fin débouche sur un scénario haletant. [masquer] Côté perso, Ryan et Brennan font à nouveau équipe. Sans arriver à un retour de flamme passionné, on sent un léger dégel, provoqué un peu par la présence d'Ollie. Kathy Reichs va nous faire lanterner longtemps, c'est certain. [/masquer] #SpringFlowerChallenge Challenge Trivial Reading VI Challenge Mauvais Genres 2020 Challenge Séries 2020
  • jfponge Posté le 28 Septembre 2019
    Une plongée dans la "forensic science" (la science des cadavres, dans une traduction très approximative) au long d’une virée allant des Grands Lacs à l’extrême nord canadien. Temperance Brennan, anthropologue judiciaire tout comme l’auteure, part à la recherche d’une jeune femme que tout accuse du meurtre de ses nouveaux-nés. Elle va découvrir une tout autre histoire, mais ses qualités scientifiques, son obstination et son goût du danger vont être fort utiles pour boucler une enquête particulièrement difficile. Kathy Reichs sait ménager le suspense et tenir ses lecteurs en haleine, tout en les intéressant à la science…
  • Kassuatheth Posté le 28 Mars 2015
    J'ai adoré ce dernier roman de Kathy Reichs. D'abord pour les frasques de ses neurones, elle n'a pas compris la situation, non, "un petit groupe de ce cellules grises lui ont proposé une explication. Elle n'a pas été révoltée, "une sorte de feu d'artifice à embrasé ses connexions cérébrales." Surprise de retrouver une personne, "elle a fouillé dans ses archives mentales, elle fait une découverte importante, "ses neurones se sont mis à danser la Samba". Elle prend la même liberté avec les images. "Le couvre plancher essaie de ressembler à de la brique". "Le système judiciaire avance à la vitesse de la dérive continentale" ou, "les moustiques ont rappliqué et ont télégraphié ... À leurs congénères qu'une nouvelle proie venait d'arriver". Elle ne grisonne pas, non, elle a " Quelques fils gris envoyés en éclaireur". De plus, elle appelle parfois les personnes par une caractéristique comme cette propriétaire du restaurant qui porte une casquette Mao est devenue Mao tout court. Ils sont en territoire caribou, et les deux mâles qui l'accompagnent, Ryan et Olie sentent le besoin de les imiter. Nous avons alors droit à un affrontement capable de les faire pâlir d'envie. Comme dans la majorité de ses romans, nous avons droit... J'ai adoré ce dernier roman de Kathy Reichs. D'abord pour les frasques de ses neurones, elle n'a pas compris la situation, non, "un petit groupe de ce cellules grises lui ont proposé une explication. Elle n'a pas été révoltée, "une sorte de feu d'artifice à embrasé ses connexions cérébrales." Surprise de retrouver une personne, "elle a fouillé dans ses archives mentales, elle fait une découverte importante, "ses neurones se sont mis à danser la Samba". Elle prend la même liberté avec les images. "Le couvre plancher essaie de ressembler à de la brique". "Le système judiciaire avance à la vitesse de la dérive continentale" ou, "les moustiques ont rappliqué et ont télégraphié ... À leurs congénères qu'une nouvelle proie venait d'arriver". Elle ne grisonne pas, non, elle a " Quelques fils gris envoyés en éclaireur". De plus, elle appelle parfois les personnes par une caractéristique comme cette propriétaire du restaurant qui porte une casquette Mao est devenue Mao tout court. Ils sont en territoire caribou, et les deux mâles qui l'accompagnent, Ryan et Olie sentent le besoin de les imiter. Nous avons alors droit à un affrontement capable de les faire pâlir d'envie. Comme dans la majorité de ses romans, nous avons droit à un cours bien fait sur un sujet important du roman. Pour "Perdre le nord, nous avons eu droit à un cours sur les mines de diamants en territoire canadien. J'apprécie aussi la description de ses découvertes à partir de l'analyse des os. Je suis toujours surpris par tout ce qu'ils peuvent nous apprendre. Pour ce qui est de l'intrigue, elle semble invraisemblable pendant la majeure partie du roman, avec de nombreux rebondissement et du tourisme dans une partie du Canada méconnue du commun des mortels. Mais, à la fin du roman, l'intrigue devient normale et, une fois de plus, on se sent mal à l'aise de ne pas l'avoir crue. En résumé, un roman agréable à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gwendo13600 Posté le 24 Octobre 2014
    Un livre passionnant et qui nous met directement dans l'intrigue de l'histoire. a travers des corps de nouveaux née et il aura plein d'autre chose par la suite. Il y a aussi la première de couverture que j'adore
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.