Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221127742
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Dernier juré

Patrick BERTHON (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 14/12/2017

1970. Le jeune Willie Traynor rachète le journal local de Clanton, petite ville du Mississippi... Est-ce une si bonne affaire ? Le Ford County Times est aussi vieillot et endormi que le bourg qui l'abrite.
Mais tout change le jour où une jolie veuve de Clanton est sauvagement assassinée par Danny...

1970. Le jeune Willie Traynor rachète le journal local de Clanton, petite ville du Mississippi... Est-ce une si bonne affaire ? Le Ford County Times est aussi vieillot et endormi que le bourg qui l'abrite.
Mais tout change le jour où une jolie veuve de Clanton est sauvagement assassinée par Danny Padgitt, rejeton d'une famille mafieuse de la région.
Le Ford County Times lance de dramatiques appels à la justice, et les ventes explosent. Face à la campagne de presse menée par le courageux - et désormais très riche - jeune journaliste, la puissante famille Padgitt ne peut étouffer l'affaire : le procès a lieu, Danny Padgitt est condamné... Mais avant de quitter la salle d'audience, il jure publiquement de tuer un à un tous les jurés qui l'ont envoyé en prison à perpétuité.
Après neuf ans, contre toute attente, le meurtrier est libéré sur parole.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221127742
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Derfuchs Posté le 17 Décembre 2019
    Ce livre c'est l'histoire d'un crime odieux, d'un jugement pitoyable, d'un dénouement inattendu et, aussi, d'une immense amitié. Willie Traynor, le patron du Times de Clanton (ville imaginaire), dans le but de booster les ventes de son journal, est amené à rencontrer des personnages remarquables de la ville ou du comté. Il choisit une famille noire, les Ruffin, dont sept des huit enfants ont fait des études supérieures et sont devenus professeurs d'université dans des matières différentes. Ils professent dans diverses villes des Etats-Unis. Pour faire connaissance, Miss Callie Ruffin, l'invite à déjeuner, d'où une amitié réciproque, tant avec elle qu'avec sa famille, amenant Willie et Callie à déjeuner ensemble chaque jeudi, sans exception et qui fera dire à Sam Ruffin, le benjamin : . Grisham est un conteur de haute volée et, si le meurtre occupe cinquante pages, le dénouement autant, les trois cents pages restantes nous racontent une petite ville de province vue par un journaliste. Il oeuvre là tout en finesse, dans un faux rythme lent comme le sud, sa moiteur, son soleil, sa violence réfrénée - période nixonesque de déségrégation - et ses passions. Le journaliste ira dans quatre vingts églises différentes, blanches et noires, écouter le pasteur,... Ce livre c'est l'histoire d'un crime odieux, d'un jugement pitoyable, d'un dénouement inattendu et, aussi, d'une immense amitié. Willie Traynor, le patron du Times de Clanton (ville imaginaire), dans le but de booster les ventes de son journal, est amené à rencontrer des personnages remarquables de la ville ou du comté. Il choisit une famille noire, les Ruffin, dont sept des huit enfants ont fait des études supérieures et sont devenus professeurs d'université dans des matières différentes. Ils professent dans diverses villes des Etats-Unis. Pour faire connaissance, Miss Callie Ruffin, l'invite à déjeuner, d'où une amitié réciproque, tant avec elle qu'avec sa famille, amenant Willie et Callie à déjeuner ensemble chaque jeudi, sans exception et qui fera dire à Sam Ruffin, le benjamin : . Grisham est un conteur de haute volée et, si le meurtre occupe cinquante pages, le dénouement autant, les trois cents pages restantes nous racontent une petite ville de province vue par un journaliste. Il oeuvre là tout en finesse, dans un faux rythme lent comme le sud, sa moiteur, son soleil, sa violence réfrénée - période nixonesque de déségrégation - et ses passions. Le journaliste ira dans quatre vingts églises différentes, blanches et noires, écouter le pasteur, s'intégrera aux cancans et sera reconnu comme citoyen à part entière. Clanton fut le théâtre du premier bouquin de Grisham, Non coupable, il y revient avec un livre manifestement plus fin. Ici il s'attaque au lecteur et le pousse dans ses derniers retranchements pour lui dire : t'as trouvé la solution ? Telle Agatha Christie avec Poirot ou Miss Marple. Il communique, par-ci, par-là des indices devant permettre à un moment de l'histoire de connaître la fin ou la solution. Désolé, vieux, ça ne prend pas avec moi ! Chacun son rôle, l'auteur écrit et donne la solution, moi, je lis et mon plaisir c'est le style, la prosodie et non de jouer au détective, même si j'avais gagné, cette fois, ce qui est un grand fait du hasard. On l'aura compris, j'ai été conquis, une nouvelle fois, par cet écrivain dont le style, le dénuement des mots, leur simplicité me scotchent à mon fauteuil, pour qu'une fois le mot fin inscrit, je n'aie qu'une hâte : lire un autre... Grisham. Ce que je ferai d'ailleurs. La beauté du texte, des échanges, des gestes simples, des relations entre les Ruffin et Willie font monter les larmes aux yeux, sans sensiblerie. Pourvu que cela existe vraiment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bfauriaux Posté le 26 Octobre 2019
    Superbe livre de Mr Grisham avec comme d'habitude une description precise du fonctionnement de la justice aux US avec une intrigue bien ficelee et pas de longueurs inutiles afin de garder un bon rythme: un superbe livre à devorer !
  • CetC Posté le 19 Juillet 2019
    Le dernier juré de John Grisham a été une belle découverte. La lecture, plaisante, s'est faite rapidement malgré des longueurs notables, en ce qui concerne une inclusion grande de scènes descriptives et d'histoires, qui peuvent être une conséquence d'une lecture qui m'a séduit, mais... J'ai trouvé l'intrigue principale, pendant deux grandes parties, totalement absente ce qui m'a conduit à me demander : mais où m'emmène l'auteur ? Que signifie ce titre "Le dernier juré" ? Nous avons la réponse, mais je me suis par moment senti lâché par l'auteur qui avait envie de raconter toutes les petites histoires de ses personnages. Est-ce utile ? Je ne saurai quoi en penser, même si j'ai aimé lire ces pages. Par contre, la fin est juste sublimement écrite. Bref, même si l'auteur perd par moment son lecteur, la vie de Willie est si passionnante qu'il raccroche les wagons. Et puis, l'intrigue principale est captivante.
  • Matildany Posté le 29 Juin 2019
    En 1970, Willlie Traynor, jeune dilettante, achète avec l'aide financière de sa grand-mère, le journal local d'une petite ville du Mississipi. Il souhaite le moderniser pour augmenter ses ventes, et nous conte ses efforts pour s'intégrer et les moyens utilisés pour améliorer le tirage de son hebdomadaire, dans une petite communauté où les plus graves nouvelles sont souvent l'écho d'une bagarre entre ivrognes. Mais quand une jeune veuve se fait assassiner par le fils d'une famille mafieuse de la région, qui a la puissance de faire habituellement pression sur la police, Willie se trouve un cheval de bataille et déclenche une campagne de presse incendiaire et accablante pour le meurtrier. Celui-ci est condamné, et jure de se venger sur les jurés. Neuf ans plus tard, il est libéré sur parole.... et l'assassinat d'un premier puis d'un deuxième juré amène la peur dans la petite ville . Willie, devenu le riche patron d'un journal prospère, se sent impliqué dans la protection de la communauté qui l'a adopté. Roman distrayant dans la même veine de ce à quoi Grisham nous a habitué. Cependant ce n'est pas cette fois-ci qu'un récit (souvent passionnant ) de procès, puisqu'il nous présente également l'évolution d'un héros qui part de... En 1970, Willlie Traynor, jeune dilettante, achète avec l'aide financière de sa grand-mère, le journal local d'une petite ville du Mississipi. Il souhaite le moderniser pour augmenter ses ventes, et nous conte ses efforts pour s'intégrer et les moyens utilisés pour améliorer le tirage de son hebdomadaire, dans une petite communauté où les plus graves nouvelles sont souvent l'écho d'une bagarre entre ivrognes. Mais quand une jeune veuve se fait assassiner par le fils d'une famille mafieuse de la région, qui a la puissance de faire habituellement pression sur la police, Willie se trouve un cheval de bataille et déclenche une campagne de presse incendiaire et accablante pour le meurtrier. Celui-ci est condamné, et jure de se venger sur les jurés. Neuf ans plus tard, il est libéré sur parole.... et l'assassinat d'un premier puis d'un deuxième juré amène la peur dans la petite ville . Willie, devenu le riche patron d'un journal prospère, se sent impliqué dans la protection de la communauté qui l'a adopté. Roman distrayant dans la même veine de ce à quoi Grisham nous a habitué. Cependant ce n'est pas cette fois-ci qu'un récit (souvent passionnant ) de procès, puisqu'il nous présente également l'évolution d'un héros qui part de rien avec un journal de campagne et les moyens qu'il met en oeuvre pour développer celui-ci. Le contexte de la ségrégation qui sévit encore dans le Sud en 1970 rajoute un intérêt supplémentaire au récit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pasunmotdeplus Posté le 12 Mars 2019
    Grisham conserve ses meilleurs écrits pour les salles d'audience du comté de Ford, c'est certainement le cas ici. Même s'il n'atteint pas le niveau des précédents romans comme le Droit de Tuer ou l'Allée du Sycomore, le Dernier Juré reste une lecture agréable. Cette fois, une jeune mère est violée et tuée par un membre de l'une des familles les mal fâmées du comté . Danny Paggitt est condamné à la prison à vie. Mais avant d'être transféré au State Pen, il menace de tuer chaque membre. du jury… suivra-t-il ses menaces? Grisham fait intervenir beaucoup de personnages dans ce livre et désigne le meurtrier au lecteur, ce dont je ne me souviens pas dans les oeuvres précédentes. L'histoire se déroule sur presque une décennie dans les années 1970. La première moitié du livre est consacrée au procès, alors que la seconde moitié décrit plusieurs personnages anticipant ce que Danny pourrait faire s'il sortait un jour. Cela crée un fossé entre les deux parties, ce qui aurait pu être vraiment ennuyeux. Heureusement, Grisham utilise cette "faille" pour nous présenter les différents personnages qui habitent le comté de Ford et plonger vraiment dans leur vie, ainsi que dans les problèmes auxquels ils... Grisham conserve ses meilleurs écrits pour les salles d'audience du comté de Ford, c'est certainement le cas ici. Même s'il n'atteint pas le niveau des précédents romans comme le Droit de Tuer ou l'Allée du Sycomore, le Dernier Juré reste une lecture agréable. Cette fois, une jeune mère est violée et tuée par un membre de l'une des familles les mal fâmées du comté . Danny Paggitt est condamné à la prison à vie. Mais avant d'être transféré au State Pen, il menace de tuer chaque membre. du jury… suivra-t-il ses menaces? Grisham fait intervenir beaucoup de personnages dans ce livre et désigne le meurtrier au lecteur, ce dont je ne me souviens pas dans les oeuvres précédentes. L'histoire se déroule sur presque une décennie dans les années 1970. La première moitié du livre est consacrée au procès, alors que la seconde moitié décrit plusieurs personnages anticipant ce que Danny pourrait faire s'il sortait un jour. Cela crée un fossé entre les deux parties, ce qui aurait pu être vraiment ennuyeux. Heureusement, Grisham utilise cette "faille" pour nous présenter les différents personnages qui habitent le comté de Ford et plonger vraiment dans leur vie, ainsi que dans les problèmes auxquels ils ont été confrontés dans un sud en mutation rapide. Pour moi, c'est lien improbable qui fait que le livre mérite d'être recommandé. Cependant, j'ai été déçue que la fin ne soit pas à la hauteur du suspense et de la tension qu'il a bâtis régulièrement tout au long du livre. Je ne pense pas en dévoiler trop en disant que la tournure de la fin m'a frappée parce que peu étoffée et limite bâclée. Pas vraiment le meilleur Grisham... mais intéressant malgré tout.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.