Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348042676
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)

Initiation à la Communication NonViolente

Arun GANDHI (Préface), Charles ROJZMAN (Préface), Farrah BAUT-CARLIER (Traducteur)
Date de parution : 06/12/2018
Sous une nouvelle couverture, enrichie d’un important chapitre sur la médiation et la résolution des conflits, voici la troisième édition de l’ouvrage phare de la Communication NonViolente, traduit dans plus de 30 langues et vendu à 170 000 exemplaires en France. 
Grâce à des histoires, des exemples et des dialogues simples, ce livre permet d'améliorer radicalement et de rendre vraiment authentique notre relation aux autres.
La plupart d’entre nous ont été élevés dans un esprit de compétition, imprégnés de préjugés et d’intolérance. Cette éducation nous conduit le plus souvent à une mauvaise compréhension des autres. Elle engendre au quotidien de la colère, des frustrations et des comportements agressifs.
Une communication de qualité avec les autres est...
La plupart d’entre nous ont été élevés dans un esprit de compétition, imprégnés de préjugés et d’intolérance. Cette éducation nous conduit le plus souvent à une mauvaise compréhension des autres. Elle engendre au quotidien de la colère, des frustrations et des comportements agressifs.
Une communication de qualité avec les autres est une des compétences les plus précieuses qui soit, dans sa vie personnelle comme au travail.
Marshall Rosenberg met ici à notre disposition un outil très simple dans son principe, mais extrêmement puissant dans ses effets : la Communication NonViolente. Découvrez cette méthode accessible pour améliorer votre relation aux autres.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348042676
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

Au travers d'exemples, d'exercices, de récits et d'illustrations issues de son expérience et des formations qu'il dispense, l'auteur propose une méthode qui mérite qu'on s'y attarde. L'objectif est de mettre un terme à la croyance selon laquelle ce serait l'autre qui serait à l'origine des sentiments de colère que nous éprouvons.
 
Lien Social

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BurjBabil Posté le 16 Août 2020
    Sincèrement, j’ai été surpris par ce livre. Il ne rentre absolument pas dans la sphère d’intérêt que je suis susceptible de manifester. Mais j’ai une connaissance qui développe une attitude, une vraie discipline centrée sur la non-violence, dans les actions et sur le contrôle de la parole associé à cette pratique. J’ai beaucoup de respect pour cette discipline même si je ne me sens pas capable d’y souscrire pleinement (en fait je ne pense pas qu’il puisse y avoir de changement profond de société sans un minimum de brutalité) Alors, sans lui en parler, en voyant ce titre, je me le suis procuré. Le cœur du livre : la Communication Non Violente : CNV. Une partie initiale de blabla pseudo philosophique a failli m’arrêter. Puis, en entrant dans le vif du sujet, en passant aux exemples concrets, en faisant fi de l’emballage lénifiant, j’y ai trouvé un certain intérêt. Les cas développés ne sont pas tous crédibles ; vocabulaire clairement réécrit (impossible de parler comme cela dans la vraie vie d’un français moyen, peut être chez les WASP ?), situations peu vraisemblables . . . Mais... Les enseignements décrits et mis en exergue rejoignent des observations communes à certaines réflexions philosophiques, à certaines introspections spirituelles. Je... Sincèrement, j’ai été surpris par ce livre. Il ne rentre absolument pas dans la sphère d’intérêt que je suis susceptible de manifester. Mais j’ai une connaissance qui développe une attitude, une vraie discipline centrée sur la non-violence, dans les actions et sur le contrôle de la parole associé à cette pratique. J’ai beaucoup de respect pour cette discipline même si je ne me sens pas capable d’y souscrire pleinement (en fait je ne pense pas qu’il puisse y avoir de changement profond de société sans un minimum de brutalité) Alors, sans lui en parler, en voyant ce titre, je me le suis procuré. Le cœur du livre : la Communication Non Violente : CNV. Une partie initiale de blabla pseudo philosophique a failli m’arrêter. Puis, en entrant dans le vif du sujet, en passant aux exemples concrets, en faisant fi de l’emballage lénifiant, j’y ai trouvé un certain intérêt. Les cas développés ne sont pas tous crédibles ; vocabulaire clairement réécrit (impossible de parler comme cela dans la vraie vie d’un français moyen, peut être chez les WASP ?), situations peu vraisemblables . . . Mais... Les enseignements décrits et mis en exergue rejoignent des observations communes à certaines réflexions philosophiques, à certaines introspections spirituelles. Je me suis pris à réfléchir assez profondément aux points communs avec mes interrogations personnelles, à certains aspects qu’il me serait possible de développer . . . Un exemple pour ceux que cela intéresse : « S’affranchir des anciens conditionnements » : nous avons assimilé des comportements que nous tenons de nos parents, professeurs, prêtres ou autres influenceurs souvent animés des meilleures intentions. C’est notre héritage culturel. Et nous n’en sommes plus conscients. Cela nous empêche de comprendre quels sont nos besoins. Ce conditionnement nous amène à fonctionner sous le registre de l’obéissance : aux rois, à l’autorité.... Et nous culpabilisons lorsque nous ne parvenons pas à le faire, ce qui arrange bien ceux à qui profite cette soumission. La prise de conscience de nos besoins en CNV est ainsi utile à la résolution des problèmes intérieurs et peut même permettre de sortir de la dépression. La définition proposée : « alternatives bloquées par la fonction cognitive » suggère que la dépression est un état d’aliénation de nos propres besoins. Une participante à un stage de CNV de M. Rosenberg traversait ainsi une profonde dépression. On lui demanda de formuler ce qu’elle se disait lorsqu’elle était « au fond du trou ». Voix 1 professionnelle : « Je devrais faire quelque chose de mieux de ma vie. Je suis en train de gâcher ma formation et mes talents » Voix 2 maternelle. « Tu n’es pas réaliste, tu as déjà deux enfants et tu n'arrives pas à assurer cette responsabilité, comment veux-tu gérer autre chose « Ces messages intérieurs sont truffés de termes et de tournures contenant des jugements implicites tel que : « je devrais », « gâcher », « tu n'arrives déjà pas » Avec la formulation CNV cela peut devenir en utilisant les items : « quand, je me sens, parce que, j'ai besoin de, par conséquent, Je voudrais maintenant » : Voix 1 professionnelle : Quand je passe tout ce temps à la maison avec les enfants sans exercer ma profession, je me sens déprimée découragée parce que j'ai besoin de la satisfaction que me procurait mon métier. Par conséquent, je voudrais maintenant travailler à mi-temps dans ma spécialité. Voix 2 maternelle : quand j'essaie d'aller travailler, je me sens effrayée parce que j'ai besoin de savoir que les enfants seront entre de bonnes mains. Par conséquent je devrais maintenant rechercher une garde de qualité pour mes enfants pendant que je travaillerais et trouver le moyen de garder assez de temps pour être avec eux sans être fatiguée. En transformant par une écoute empathique nos chaînes culturelles en compréhension de nos besoins, il est possible d’agir sur nous même en conséquence et d’améliorer notre état d’esprit. Ce n’est certainement pas la plus intéressante des idées développées dans ce livre puisque le fond est quand même axé sur la communication avec son prochain, mais cela donne une petite idée et peut inciter quelqu’un cherchant à se questionner sur les difficultés de la communication avec les autres à lire ce livre et entamer, prolonger, fortifier une réflexion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • slimceline Posté le 18 Avril 2020
    Un livre très complet qui nous fait réfléchir sur sa vie dans tous les sens du terme : travail, amour, amitié, famille. Beaucoup d'exemples concrets pour nous apprendre à prendre à vie du bon côté et faire en sorte que notre existence soit meilleure. Certes, tout n'est pas facile à mettre en place et beaucoup de choses paraissent utopique... mais si certains y arrivent pourquoi pas nous ? On ne perd rien à essayer ! Ce livre est une bible, un pur bonheur, à prendre à son rythme, à tester et à apprendre petit à petit.
  • Fapifap Posté le 17 Avril 2020
    Nous n'avons pas été fabriqués pour se connecter à nos besoins. Du moins, nous avons perdu cette conscience d'aller chercher en nous les solutions à nos tourments, les réponses à nos questions qui nous angoissent. Non tout cela est devenu bien trop difficile, un chemin trop long, trop exigent alors que la peur, la colère est la, toujours à portée de mains, c'est tellement plus facile à utiliser lorsque nous faisons face à une situation extrême. Dans ce livre, Marshall B Rosenberg nous réapprend à aller trouver en nous nos besoins fondamentaux. Les débusquer, les cerner, les observer afin de mieux nous comprendre et donc de mieux contrôler nos émotions. Aime toi avant d'aimer les autres. Ce livre est un humble guide pour nous aider à y parvenir. Pour cela, l'auteur à créer la CNV pour Communication Non Violente. Concrètement cette technique nous propose de passer par plusieurs étapes clés dans le but de formuler une demande claire à nous même ou une tierce personne en étant relier à nos besoins. En gros, avant d'aboyer sur les autres, essaie de comprendre quels sont tes besoins non assouvis qui te font aboyer comme cela à la moindre occasion. Si tu ne formule pas de demandes,... Nous n'avons pas été fabriqués pour se connecter à nos besoins. Du moins, nous avons perdu cette conscience d'aller chercher en nous les solutions à nos tourments, les réponses à nos questions qui nous angoissent. Non tout cela est devenu bien trop difficile, un chemin trop long, trop exigent alors que la peur, la colère est la, toujours à portée de mains, c'est tellement plus facile à utiliser lorsque nous faisons face à une situation extrême. Dans ce livre, Marshall B Rosenberg nous réapprend à aller trouver en nous nos besoins fondamentaux. Les débusquer, les cerner, les observer afin de mieux nous comprendre et donc de mieux contrôler nos émotions. Aime toi avant d'aimer les autres. Ce livre est un humble guide pour nous aider à y parvenir. Pour cela, l'auteur à créer la CNV pour Communication Non Violente. Concrètement cette technique nous propose de passer par plusieurs étapes clés dans le but de formuler une demande claire à nous même ou une tierce personne en étant relier à nos besoins. En gros, avant d'aboyer sur les autres, essaie de comprendre quels sont tes besoins non assouvis qui te font aboyer comme cela à la moindre occasion. Si tu ne formule pas de demandes, les autres ne comprendront jamais ce dont tu as besoin et tu seras condamné à aboyer toujours plus fort pour te faire entendre.. avec le lot de souffrances que cela comprend. J'ai particulièrement apprécié le passage sur la gestion de la colère avec la distinction entre la cause d'une colère (un besoin non exprimé, besoin de calme par exemple) et le fait déclencheur (ta fille de trois ans qui vient hurler à tes oreilles qu'elle veut du chocolat avec ses pates) Ma fille déclenche ma colère mais en est -elle vraiment la cause? Encore maintenant je travail à reconnaître cette distinction. En plus de la théorie, l'auteur à eu la riche idée d'illustrer son propos d'exemples tirés de ces nombreuses conférences. Cela crédibilise son propos et rend l'ensemble beaucoup plus digeste. Bref je pourrai en parler des heures, signe qui ne trompe pas quand à la qualité de ce livre. Un livre précurseur , abordable, riche... Un coup de cœur que je recommande chaleureusement. Respect Marshall
    Lire la suite
    En lire moins
  • EveQ Posté le 13 Avril 2020
    Dans cet ouvrage, l’auteur expose la démarche de la Communication NonViolente, en référence à la posture de Gandhi, qui doit nous permettre de retrouver notre bienveillance naturelle. Il commence par expliquer que la Communication NonViolente nous conduit à focaliser notre attention sur 4 points : Observation, Sentiments, Besoins, Demandes d’actions. L’auteur adopte un démarche pédagogique à faisant, à la fin de chaque chapitre, un résumé des idées essentielles et en illustrant ses propos avec des exemples, des témoignages et des cas pratiques inspirés de situations réelles. Il propose également quelques exercices. Cela permet de bien intégrer cette démarche dans notre mode de fonctionnement au quotidien. En effet, si ce processus de communication fait surtout appel au bon sens, il n’est pas appliqué spontanément dans la vie courante car il peut aller à l’encontre de nos repères culturels. Ce livre, très complet, nous aide à créer les conditions d’échanges de qualité avec les autres. La Communication NonViolente ne se limite pas à une technique de verbalisation. Elle repose avant tout sur une prise de conscience et une intention.
  • Nicolas9 Posté le 12 Avril 2020
    Comment permettre un dialogue équilibré avec n’importe quel interlocuteur et en toute circonstance ? C’est le défi que se propose de relever Marshall Rosenberg dans cet essai clairement orienté vers la pratique. Pourtant, être Américain et parvenir à calmer un Palestinien fou de rage parce qu’il reçoit régulièrement des grenades lacrymogènes estampillées «#8201;made in USA#8201;» ne va pas de soi, on s’en doute. Or, en se «#8201;contentant#8201;» de reformuler les paroles de celui qui l’agresse verbalement pour lui permettre de laisser sortir sa frustration et sa colère, Rosenberg réussit non seulement à l’apaiser, mais il se fait même inviter à dîner chez lui une heure plus tard. Il faut le faire ! Mais, que se cache-t-il derrière un pareil succès ? En réalité, quitte à répondre comme un Normand (ou un Galicien espagnol), à la fois peu et beaucoup. Peu parce que les principes de la communication non violente (CNV) se résument en quelques lignes#8201;: - Être très attentif à la situation telle que la perçoit son interlocuteur, en évitant tout jugement. Juste être présent et écouter avec un maximum d’empathie - Laisser s’exprimer les sentiments de l’autre pour autant qu’ils ne se transforment pas en opinion, sinon s’enquérir frontalement de ce qu’il ressent sur le moment - Saisir... Comment permettre un dialogue équilibré avec n’importe quel interlocuteur et en toute circonstance ? C’est le défi que se propose de relever Marshall Rosenberg dans cet essai clairement orienté vers la pratique. Pourtant, être Américain et parvenir à calmer un Palestinien fou de rage parce qu’il reçoit régulièrement des grenades lacrymogènes estampillées «#8201;made in USA#8201;» ne va pas de soi, on s’en doute. Or, en se «#8201;contentant#8201;» de reformuler les paroles de celui qui l’agresse verbalement pour lui permettre de laisser sortir sa frustration et sa colère, Rosenberg réussit non seulement à l’apaiser, mais il se fait même inviter à dîner chez lui une heure plus tard. Il faut le faire ! Mais, que se cache-t-il derrière un pareil succès ? En réalité, quitte à répondre comme un Normand (ou un Galicien espagnol), à la fois peu et beaucoup. Peu parce que les principes de la communication non violente (CNV) se résument en quelques lignes#8201;: - Être très attentif à la situation telle que la perçoit son interlocuteur, en évitant tout jugement. Juste être présent et écouter avec un maximum d’empathie - Laisser s’exprimer les sentiments de l’autre pour autant qu’ils ne se transforment pas en opinion, sinon s’enquérir frontalement de ce qu’il ressent sur le moment - Saisir les besoins qui affleurent derrière le malheur ou la fureur - Autoriser son allocutaire à verbaliser une revendication concrète permettant d’atténuer sa détresse ou sa frustration. Beaucoup, car procéder de la sorte demande un incontestable altruisme et l’entraînement suffisant pour «#8201;accoucher#8201;» les attentes d’autrui en les reformulant avec un vocabulaire précis qui évite les doubles sens. Que ceux qui commencent à douter se rassurent. Une telle démarche est à la portée de la plupart d’entre nous, car rien qu’en faisant les exercices proposés ici on parvient déjà à comprendre les mécanismes à l’œuvre et on brûle de les tester avec son entourage ! J’irais encore plus loin#8201;: en regardant un épisode de la série TV des fameux «#8201;Meurtres à...#8201;» qui se passait à Aix-en-Provence, j’ai éprouvé un malaise croissant en percevant la violence et la stérilité du dialogue entre deux demi-sœurs qui semblaient tout faire pour... ne pas s’entendre alors qu’elles avaient besoin l’une de l’autre pour résoudre une énigme. J’ai même fini par zapper tant la négativité assumée qui émanait des protagonistes m’empoisonnait... Pourtant, avant de connaître les préceptes de ce psychologue clinicien étasunien, je ne serais pas parvenu à identifier les erreurs de communication involontairement produites dans ce type de dispute banal auquel chacun a hélas ! participé un jour ou l’autre. Or, j’ai désormais pris conscience qu’il est possible de résoudre un différend de manière beaucoup plus sensée, sans tenter de triompher de son interlocuteur, mais en essayant plutôt de comprendre ses besoins sans pour autant renoncer aux siens ! Car, comme son nom de l’indique pas, la CNV est tout sauf réservée aux doux rêveurs. A contrario, il s’agit d’une technique idéale pour défendre ses convictions (aussi fortes soient-elles !), mais sans rabaisser ou agresser l’autre. Autrement dit, à l’issue de ces trois-cents (trop) courtes pages on s’interroge#8201;: comment se fait-il qu’un savoir-faire hautement bénéfique soit à tel point ignoré dans les sociétés qui se prétendent développées ? C’est a priori juste inconcevable. Alors, si «#8201;tuer des conflits dans l’œuf#8201;» vous parle, n’hésitez pas à découvrir tout le potentiel de la CNV. Chacun des quatorze chapitres de ce livre mériterait à lui seul une critique !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !