Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707178848
Code sériel : 26
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Nous n'avons jamais été modernes

Essai d'anthropologie symétrique

Date de parution : 12/12/2013

Pollution des rivières, virus du sida, trou d’ozone, robots à capteurs… Comment comprendre ces « objets » étranges qui envahissent notre monde ? Relèvent-ils de la nature ou de la culture ? Jusqu’ici, les choses étaient simples : aux scientifiques la gestion de la nature, aux politiques celle de la...

Pollution des rivières, virus du sida, trou d’ozone, robots à capteurs… Comment comprendre ces « objets » étranges qui envahissent notre monde ? Relèvent-ils de la nature ou de la culture ? Jusqu’ici, les choses étaient simples : aux scientifiques la gestion de la nature, aux politiques celle de la société. Mais ce traditionnel partage des tâches est impuissant à rendre compte de la prolifération des « hybrides ». D’où le sentiment d’effroi qu’ils procurent.
Et si nous avions fait fausse route ? En fait, notre société « moderne » n’a jamais fonctionné conformément au grand partage qui fonde son système de représentation du monde, opposant radicalement la nature d’un côté, la culture de l’autre. Dans la pratique, les modernes n’ont cessé de créer des objets hybrides qu’ils se refusent à penser. Nous n’avons donc jamais été vraiment modernes, et c’est ce paradigme fondateur qu’il nous faut remettre en cause.
Traduit dans plus de vingt langues, cet ouvrage, en modifiant la répartition traditionnelle entre la nature au singulier et les cultures au pluriel, a profondément renouvelé les débats en anthropologie. En offrant une alternative au postmodernisme, il a ouvert de nouveaux champs d’investigation et offert à l’écologie de nouvelles possibilités politiques.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707178848
Code sériel : 26
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tipee Posté le 3 Novembre 2016
    Ceci est un livre de référence pour l'étude anthropologique des Modernes. Mais il n'est pas du tout aisé d'accès. J'ai eu beaucoup de problèmes autour de plusieurs et surtout les sources philosophiques et scientifiques d'il y a plusieurs siècles. Mais le principal est retenu, c'est à dire, que nature et culture ne doivent pas être systématiquement séparés. Que les deux s'interpénètrent et façonne l'autre côté. Que l'homme occidental a séparé ces deux termes. Qu'il s'en ai servit pour assujettir le monde et le dominer. Oui oui on vient chez vous, on apporte la connaissance par que nous, nous sommes à part et nous expliquons la nature et la culture. Les deux ensembles, houla, vous êtes vraiment des primitifs. Voilà comment l'on peut exterminer les indiens, ou coloniser la planète, en donnant un statut de sous-homme. Mais une fois que l'on a redécouvert ces sociétés, que l'on s'est intéressée à leur explication du monde, nous avons appris des choses. Avant cet ouvrage de Bruno Latour, personne n'avait essayer de comprendre l'Europe occidentale en réunissant nature et culture. Basta les modernes, adieu les pré-modernes, au revoir les post-modernes... Nous pouvons dorénavant étudier notre partie de la planète de la même manière que ce que l'on faisait... Ceci est un livre de référence pour l'étude anthropologique des Modernes. Mais il n'est pas du tout aisé d'accès. J'ai eu beaucoup de problèmes autour de plusieurs et surtout les sources philosophiques et scientifiques d'il y a plusieurs siècles. Mais le principal est retenu, c'est à dire, que nature et culture ne doivent pas être systématiquement séparés. Que les deux s'interpénètrent et façonne l'autre côté. Que l'homme occidental a séparé ces deux termes. Qu'il s'en ai servit pour assujettir le monde et le dominer. Oui oui on vient chez vous, on apporte la connaissance par que nous, nous sommes à part et nous expliquons la nature et la culture. Les deux ensembles, houla, vous êtes vraiment des primitifs. Voilà comment l'on peut exterminer les indiens, ou coloniser la planète, en donnant un statut de sous-homme. Mais une fois que l'on a redécouvert ces sociétés, que l'on s'est intéressée à leur explication du monde, nous avons appris des choses. Avant cet ouvrage de Bruno Latour, personne n'avait essayer de comprendre l'Europe occidentale en réunissant nature et culture. Basta les modernes, adieu les pré-modernes, au revoir les post-modernes... Nous pouvons dorénavant étudier notre partie de la planète de la même manière que ce que l'on faisait en ethnologie. On peut l'expliquer de la même façon et non nous ne sommes pas à part dans ce monde et nous ne sommes pas supérieur. Bref un ouvrage de référence, magistral, mais qui fait du bien à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lutinielle Posté le 21 Août 2012
    Décrié car bousculant pas mal les catégorisations intellectuelles, ce livre est une révolution, un coup de pied à ceux qui se croient modernes et civilisés, une bonne remise en question à l'heure du tout écologique ! Dans la lignée de Levi-Strauss et notamment Race et histoire ! A lire absolument, que vous soyez scientifiques ou non, quitte à sauter les passages trop techniques!
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !