Lisez! icon: Search engine
Gründ
EAN : 9782324022609
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 48
Format : 225 x 265 mm

Les filles peuvent le faire aussi / Les garçons peuvent le faire aussi – Album jeunesse double-face - Egalité – À partir de 3 ans

,

Collection : Le coin des histoires
Date de parution : 14/02/2019
Un album qui invite les enfants à être libres !
Le football, c’est pas pour les filles ! Les poupées, c’est pas pour les garçons ! Les garçons ne pleurent pas ! Les filles n’aiment pas se salir !
Tu as peut-être déjà entendu ces phrases à l’école, à la maison ou à la télévision.
Même si ce sont des adultes qui les ont dites, ce...
Le football, c’est pas pour les filles ! Les poupées, c’est pas pour les garçons ! Les garçons ne pleurent pas ! Les filles n’aiment pas se salir !
Tu as peut-être déjà entendu ces phrases à l’école, à la maison ou à la télévision.
Même si ce sont des adultes qui les ont dites, ce sont de fausses idées ! Car, fille ou garçon, TOUT est PERMIS !
 
Un album double-face, avec deux couvertures, et deux histoires (une côté filles, une côté garçons), pour bousculer les clichés avec humour et poésie, et inviter l’enfant à être qui il veut vraiment !
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782324022609
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 48
Format : 225 x 265 mm
Gründ

Ils en parlent

"Je voulais travailler sur les représentations, qui commencent dès la maternelle, or il est important de déconstruire les stéréotypes le plus tôt possible."
 
Sophie Gourion / France Culture, émission "Etre et savoir"

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Meyna Posté le 10 Novembre 2020
    Filles ou garçons, on peut et doit avoir accès aux mêmes droits, et mêmes choix (que ce soit d'activités, de passions, de vêtements, de façons de se comporter, de réagir aux événements...). Voilà les messages essentiels de cet album. En bref, je le confierai sans hésiter à toutes les mains petites et grandes ! Je trouve que c'est un ouvrage incontournable pour repérer, souligner et éviter quelques grands stéréotypes de genre. Ps : en prime cet album ressource, je trouve, a de chouettes dessins !
  • mgabas Posté le 14 Novembre 2019
    Un bel album pour évoquer des débats intéressants concernant les stéréotypes filles garçons avec les élèves.
  • Chroniquexpress Posté le 8 Juillet 2019
    Découper en 2 parties(garçon et fille), les enfants peuvent lire 2 histoires séparé qui veulent bousculer les clichés de genre.L'idée est de donner un exemple positif en prônant la liberté d'expression pour qu'ils restent eu même sans prendre en compte les fausses idées qu'ils peuvent entendre autour d'eux. De manière très simple, l'autrice et l'illustratrice chercher à offrir un "déclic" autant à l'enfant qu'aux parents à travers les réflexions les plus courantes.La discussion sur les stéréotypes peuvent très bien être introduite avec cet album avec des enfants très jeunes.
  • Pixie-Flore Posté le 12 Juin 2019
    L'égalité filles/garçons est un sujet de plus en plus abordé dans la littérature jeunesse. Cet album a deux facettes, l'une adressée aux filles ; l'autre aux garçons. Les deux parties se ressemblent beaucoup. C'est très bien fait. Les stéréotypes sont balayés et les comportements décomplexés. Les auteurs montrent aux enfants qu'ils peuvent être qui ils veulent et que les adultes n'ont pas à décider pour eux.
  • rosacalifronia Posté le 2 Juin 2019
    Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gründ ainsi que l'équipe Babelio pour l'envoi de cet album dans le cadre de la masse critique jeunesse. C'est un bel album dont les dessins colorés sont modernes. Je le conseillerais aux enfants dès l'entrée en maternelle. Il devrait même se retrouver entre les mains de certain.es professeur.es des écoles qui pensent encore que chaque enfant a des spécificités liées à son sexe, comme par exemple qu'il est important d'enseigner aux petits garçons à faire pipi debout afin de marquer leur identité (si, si, je vous assure, je l'ai entendu !). J'ai récemment regardé un reportage sur les écoles qui appliquent le genre neutre en Suède, c'est assez surprenant de constater tout ce que l'éducation est capable de générer dans la construction identitaire de l'enfant. Ma fille ne comprend pas qu'elle n'ait pas le droit de jouer au foot dans la cour de récré ; nous avons bien entendu lu le livre ensemble. Cet album s'attaque clairement aux stéréotypes de genre en rendant accessible des idées complexes aux plus jeunes. C'est une excellente initiative que je tiens à saluer. Toutefois, sans s'extraire du contexte pédagogique, il aurait été possible selon moi d'aller... Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Gründ ainsi que l'équipe Babelio pour l'envoi de cet album dans le cadre de la masse critique jeunesse. C'est un bel album dont les dessins colorés sont modernes. Je le conseillerais aux enfants dès l'entrée en maternelle. Il devrait même se retrouver entre les mains de certain.es professeur.es des écoles qui pensent encore que chaque enfant a des spécificités liées à son sexe, comme par exemple qu'il est important d'enseigner aux petits garçons à faire pipi debout afin de marquer leur identité (si, si, je vous assure, je l'ai entendu !). J'ai récemment regardé un reportage sur les écoles qui appliquent le genre neutre en Suède, c'est assez surprenant de constater tout ce que l'éducation est capable de générer dans la construction identitaire de l'enfant. Ma fille ne comprend pas qu'elle n'ait pas le droit de jouer au foot dans la cour de récré ; nous avons bien entendu lu le livre ensemble. Cet album s'attaque clairement aux stéréotypes de genre en rendant accessible des idées complexes aux plus jeunes. C'est une excellente initiative que je tiens à saluer. Toutefois, sans s'extraire du contexte pédagogique, il aurait été possible selon moi d'aller encore plus loin. Les opposés sont en effet trop marqués ; l'enfant peut jouer à la poupée OU réparer des camions : pourquoi pas « et » ? De même que le côté « Les filles peuvent le faire aussi » et « Les garçons peuvent le faire aussi » ne tend pas à créer une mixité : les filles liront leur partie et les garçons la leur. Mon côté tatillon aurait voulu que la fille déguisée en pirate soit vraiment déguisée en pirate et non en "pirate fille", mais cette remarque ne tient vraiment qu'à moi. Je finirais quand même sur un point positif, c'est plus sympathique : en peu de pages, Sophie Gourion et Isabelle Maroger ont réussi le pari de balayer les stéréotypes les plus courants véhiculés à l'école.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !

Lisez maintenant, tout de suite !