En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        2. Le labyrinthe : La Terre brûlée

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266200134
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 140 x 225 mm
        2. Le labyrinthe : La Terre brûlée

        Guillaume FOURNIER (Traducteur)
        Collection : Le Labyrinthe
        Série : Le Labyrinthe
        Date de parution : 14/08/2013
        ET SI LA VIE ÉTAIT PIRE HORS DU LABYRINTHE ?

        Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l’extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les...

        Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l’extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix… et un peu d’amour ?

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266200134
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 140 x 225 mm
        Pocket jeunesse
        18.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LePetitLabodelImaginaire Posté le 17 Mars 2018
          Après avoir dévoré le premier volume, j'attendais énormément de la suite des aventures de Thomas. Si je craignais que la sortie du labyrinthe réduise la tension de l'histoire, James Dashner m'a prouvé qu'il avait encore un sacré lot de surprises sous le talon. A nouveau, pas le temps de souffler. Nous reprenons le récit là où nous l'avions laissé, et presque aussitôt, les héros que nous avions suivis dans les sombres couloirs du labyrinthe se retrouvent victimes des nouvelles manigances des "Créateurs" qui tirent les ficelles. Au fil des premières pages, les interrogations s'accumulent, les questions laissées en suspens à la fin du livre précédent resurgissent, de nouveaux mystères s'installent, et s'épaississent scène après scène. Après seulement quelques pages, j'en avais déjà la certitude : James Dashner m'embarquait pour une aventure aussi addictive que la précédente. Et je ne me suis pas trompé. Les chapitres s'enchaînent à une vitesse folle, nos certitudes s'écroulent une à une pour laisser place soit à des surprises, soit à de nouvelles interrogations... A la manière de Thomas dans le labyrinthe, l'auteur fait courir son lecteur dans tous les sens, le fait changer de directions, ou reculer pour s'engager dans une nouvelle voie... La lecture de La Terre... Après avoir dévoré le premier volume, j'attendais énormément de la suite des aventures de Thomas. Si je craignais que la sortie du labyrinthe réduise la tension de l'histoire, James Dashner m'a prouvé qu'il avait encore un sacré lot de surprises sous le talon. A nouveau, pas le temps de souffler. Nous reprenons le récit là où nous l'avions laissé, et presque aussitôt, les héros que nous avions suivis dans les sombres couloirs du labyrinthe se retrouvent victimes des nouvelles manigances des "Créateurs" qui tirent les ficelles. Au fil des premières pages, les interrogations s'accumulent, les questions laissées en suspens à la fin du livre précédent resurgissent, de nouveaux mystères s'installent, et s'épaississent scène après scène. Après seulement quelques pages, j'en avais déjà la certitude : James Dashner m'embarquait pour une aventure aussi addictive que la précédente. Et je ne me suis pas trompé. Les chapitres s'enchaînent à une vitesse folle, nos certitudes s'écroulent une à une pour laisser place soit à des surprises, soit à de nouvelles interrogations... A la manière de Thomas dans le labyrinthe, l'auteur fait courir son lecteur dans tous les sens, le fait changer de directions, ou reculer pour s'engager dans une nouvelle voie... La lecture de La Terre Brûlée s'est ainsi avérée être une véritable course folle. Cotés changements, cette suite voit apparaître de nouveaux personnages aussi intéressants qu'intrigants et un nouvel environnement plus rude encore que le précédent. C'est d'ailleurs avec talent que James Dashner décrit l'horreur de ce monde ravagé, et du périple de ses personnages confrontés à des conditions climatiques extrêmes. Le tout a d'ailleurs été si bien transmis sur le papier qu'il m'a été facile de me projet dans ce décor, et d'imaginer, voire de ressentir, ce que pouvaient traverser les anciens "blocards". Il en est de même pour les scènes les plus dures du livre, plus violentes que dans Le Labyrinthe. Si certaines sont sanglantes et brutales, d'autres m'ont provoqué quelques frissons d'effroi. Mais en bon lecteur masochiste, je salue la performance ! En résumé, La Terre Brûlée égale Le Labyrinthe et renforce ma conviction que je tiens avec cette saga un véritable coup de cœur que je ne saurais que vous conseiller.
          Lire la suite
          En lire moins
        • le_Bison Posté le 2 Mars 2018
          Je te fais pas un petit résumé ? Alors, y'a un type qui sort d'une boite et qui se retrouve coincé dans une sorte de labyrinthe en mouvement au milieu d'une bande de gamins. On comprend pas pourquoi ils sont là, eux non plus. C'est ça qui est génial, qui donne du suspens à ce premier volet d'une trilogie. C'est encore avec tout l'enthousiasme de ce précédent épisode que j'entame le second. La terre a brûlée, panorama ocre de sable et de feu, vision post-apocalyptique de notre monde. Si la première partie pouvait s'apparenter à une épreuve, jouer d'intelligence et de patience pour se sortir de ce labyrinthe, cette nouvelle aventure ressemble plus à une mission. Ils sont à un point A et doivent arriver au point B. Traverser le désert, avec le gosier asséché, sans trouver sur le chemin poussiéreux un bouge pour étancher sa soif d'une pinte de bière bien fraîche. Apocalyptique, je te l'ai dit ! L'histoire devient linéaire, au lieu de partir dans tous les sens dans un labyrinthe mythique, j'ai l'impression de me retrouver dans une version de Mad Max, et beaucoup du concept du départ a été abandonné. Cela dit, l'écriture reste fluide, plus fluide... Je te fais pas un petit résumé ? Alors, y'a un type qui sort d'une boite et qui se retrouve coincé dans une sorte de labyrinthe en mouvement au milieu d'une bande de gamins. On comprend pas pourquoi ils sont là, eux non plus. C'est ça qui est génial, qui donne du suspens à ce premier volet d'une trilogie. C'est encore avec tout l'enthousiasme de ce précédent épisode que j'entame le second. La terre a brûlée, panorama ocre de sable et de feu, vision post-apocalyptique de notre monde. Si la première partie pouvait s'apparenter à une épreuve, jouer d'intelligence et de patience pour se sortir de ce labyrinthe, cette nouvelle aventure ressemble plus à une mission. Ils sont à un point A et doivent arriver au point B. Traverser le désert, avec le gosier asséché, sans trouver sur le chemin poussiéreux un bouge pour étancher sa soif d'une pinte de bière bien fraîche. Apocalyptique, je te l'ai dit ! L'histoire devient linéaire, au lieu de partir dans tous les sens dans un labyrinthe mythique, j'ai l'impression de me retrouver dans une version de Mad Max, et beaucoup du concept du départ a été abandonné. Cela dit, l'écriture reste fluide, plus fluide que de courir le marathon des sables, le soleil cogne autant qu'après l'explosion d'une bombe atomique dans l'Atlas, il y a des courses poursuites, de la torture, un peu d'esprit et de rage, mais... Parce que j'ai le droit de mettre un mais, je trouve l'idée de départ était franchement bonne, entraînante, innovante mais qu'elle n'a pas tenu la route au-delà du premier tome. Car justement l'histoire devient presque commune dans un monde apocalyptique, on ne sait plus grand chose du pourquoi du labyrinthe et j'ai l'impression que l'auteur s'en fout...
          Lire la suite
          En lire moins
        • LesLecturesdOriane Posté le 24 Février 2018
          Enfin sorti du Labyrinthe, les blocards se disent que la vie va enfin être plus tranquille. Sauf que c’est loin d’être le cas car WICKED n’en a pas fini avec eux. Les voilà maintenant lâché sur la terre brûlée, un endroit où les conditions de vie sont horribles et où les dangers sont partout. Comme si le climat aride, les fondus et la météo dangereuse ne suffisaient pas, ils ont un temps limité pour arriver enfin à un refuge. Ils n’ont pas de temps à perdre s’ils veulent survivre donc il leur faut se dépêcher, tout en étant prudent car le danger peut venir de n’importe où. Dès le tome un fini, je ne pouvais pas passer à côté de la lecture de ce tome deux ! Nous retrouvons Thomas et les blocards encore vivant dans un décor très différent de celui du premier tome. Au revoir le bloc où la verdure côtoyait des monstres difformes et bonjour à une terre morte, brûlé et où chaque personne qu’ils vont croiser est malade et à la limite de la folie. En fait on en reviendrait presque à se dire que les griffeurs et le labyrinthe nous manque. La première épreuve est finie et... Enfin sorti du Labyrinthe, les blocards se disent que la vie va enfin être plus tranquille. Sauf que c’est loin d’être le cas car WICKED n’en a pas fini avec eux. Les voilà maintenant lâché sur la terre brûlée, un endroit où les conditions de vie sont horribles et où les dangers sont partout. Comme si le climat aride, les fondus et la météo dangereuse ne suffisaient pas, ils ont un temps limité pour arriver enfin à un refuge. Ils n’ont pas de temps à perdre s’ils veulent survivre donc il leur faut se dépêcher, tout en étant prudent car le danger peut venir de n’importe où. Dès le tome un fini, je ne pouvais pas passer à côté de la lecture de ce tome deux ! Nous retrouvons Thomas et les blocards encore vivant dans un décor très différent de celui du premier tome. Au revoir le bloc où la verdure côtoyait des monstres difformes et bonjour à une terre morte, brûlé et où chaque personne qu’ils vont croiser est malade et à la limite de la folie. En fait on en reviendrait presque à se dire que les griffeurs et le labyrinthe nous manque. La première épreuve est finie et une nouvelle commence. Thomas et ses amis vont devoir redoubler d’efforts pour survivre à nouveau. Et leur équipe à quelque peu changer. Teresa est séparée de leur groupe et à la place les voilà avec Aris un jeune garçon qui a vécu dans un autre labyrinthe en même temps qu’eux. Et de fil en aiguille, d’autres personnages croiseront la route de nos héros, pour le meilleur mais surtout pour le pire. Pour ce qui est des personnages, je ne reparlerais pas des blocards vu que mon avis n’a pas changé depuis le tome un. Pour ce qui est des autres… Teresa est un personnage que je n’apprécie toujours pas, vu que son rôle apparaît assez tard – à cause de son coma – dans le premier tome je n’en ai pas parlé la dernière fois. Beaucoup de mystère tourne autour d’elle et ce tome me fait l’aimer encore moins. On ne sait jamais vraiment ce qu’elle pense et à chaque moment j’ai l’impression qu’elle ment. Bref c’est un personnage qui me rebute totalement. Aris au contraire est un personnage que j’apprécie beaucoup plus. Certaines choses à son sujet m’ont vraiment étonné, mais dans l’ensemble il reste assez chou. Au niveau personnage je peu aussi parler de Brenda et Jorge. Pour Jorge je l’ai adoré dès sa première apparition et mon ressenti n’a pas changé durant toute ma lecture. Pour Brenda par contre… Je dois dire que je ne sais pas encore vraiment ce que je pense d’elle. Je ne l’aime pas vraiment, mais comparer à un personnage comme Teresa, je ne la déteste pas. Je verrais bien par rapport au tome trois ce qu’il en est. Il se passe vraiment beaucoup de choses dans ce tome. C’est un peu comme s’il y avait des épreuves dans la grande épreuve car nos héros vont constamment être confrontés à un nouvel obstacle. Et au terme de ma lecture je confirme ce que je m’étais dit avec le premier tome : WICKED est con. Ce que je veux dire c’est qu’ils ont besoin du remède, c’est le but de toute cette histoire s’est dit clairement. Pourtant plus le temps passe, plus les jeunes qu’ils testent meurent. Alors bien sûr c’est en partie logique, surtout quand on lit l’épilogue : ils savent en grande partie ce qu’ils font. Mais même si ce sont des scientifiques je trouve qu’ils sont idiots et ils ont tort de prendre les blocards pour des cons et je sens qu’ils vont le regretter dans la suite. Suite que je vais d’ailleurs aller commencer dès que possible !
          Lire la suite
          En lire moins
        • prettyrosemary Posté le 13 Février 2018
          Le Labyrinthe m’avait beaucoup plu et la suite ne m’a pas déçue. Si l’aspect huis-clos du labyrinthe m’a d’abord un peu manqué, j’ai vite adhéré a ce nouveau climat hyper oppressant, à la chaleur écrasante, à la poussière, aux villes désertes… C’est une arène d’un tout autre genre dans laquelle sont plongés les ados et s’ils se sentent plus libres en apparence, l’épreuve n’en est pas moins atroce. Il y a toujours autant d’action, de rebondissements, de retournements de situation… C’est d’abord ce que j’aime dans cette série de bouquins, on n’a pas le temps de s’ennuyer. A peine les personnages se sont-ils sortis d’une galère qu’il y en a une nouvelle pour leur tomber sur le coin de la tronche. On les aime, on veut qu’ils s’en sortent, mais en même temps, on prend un plaisir assez sadique à les voir ramer. La grande intrigue à peine annoncée à la fin du premier tome se met en place. Qu’est-ce que Thomas et Teresa ont oublié ? Qu’est-ce que cette étrange infection qui semble avoir rendu la population complètement dingue ? Etc, etc. Et bien sûr, ça se finit encore en cliffhanger !
        • choc44 Posté le 1 Février 2018
          J’ADORE ce livre il est trop cool je le conseille FORTEMENT a tout le monde je me demande bien comman j'ai pu passer a coter

        les contenus multimédias

        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !