Lisez! icon: Search engine

Charly 9

Pocket
EAN : 9782266220156
Code sériel : 14925
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm
Charly 9

Date de parution : 01/03/2012

Charles IX fut de tous nos rois de France l’un des plus calamiteux.
À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy, qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans...

Charles IX fut de tous nos rois de France l’un des plus calamiteux.
À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy, qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.

« C'est grinçant et hilarant, l'écriture est savoureuse et le fond iconoclaste, car l'auteur s'entend à désacraliser l'Histoire. »
Gérard Pussey – ELLE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266220156
Code sériel : 14925
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« C’est grinçant et hilarant, l’écriture est savoureuse et le fond iconoclaste, car l’auteur s’entend à désacraliser l’Histoire. » Gérard Pussey - ELLE
« La force de Teulé, c’est de prendre les événements et de les malaxer avec ses mots et son imagination pour en faire une "histoire" complètement nouvelle… mais fidèle au détail près ; c’est un véritable exploit. » André Rollin - Le Canard Enchainé
« Avec des accents de bédéiste à la Hara-Kiri, Teulé malaxe l’Histoire, joue avec la langue, amuse la galerie. Un délice… royal. » Marianne Payot - L’Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • eemmaabooks Posté le 16 Novembre 2019
    L’auteur tourne en dérision Charles 9, l’un de roi de France les plus calamiteux. Charles 9 ordonne le massacre de la St Barthélemy. Il a fait assassiner sous l’influence de sa mère nombre de ses proches et amis. Sa santé altéré par les remords lorsqu’il se rend compte de son épouvantable crime, il sombre dans la folie. Jean Teulé se moque de la royauté et de la faiblesse du roi. J’avais l’impression pendant la lecture de découvrir une pièce comique où les acteurs sont tournés en ridicule, la narration ayant un côté théâtrale. J’aime le côté instructif des romans de Teulé, et dans celui-ci en apprend beaucoup d’anecdotes à l’origine de nos traditions actuelles telles que le poisson d’Avril ou le muguet du 1 Mai. C’est drôle, cocasse. On est loin de la Reine Margot de Dumas et la comparaison des deux romans est assez intéressante. J’ai cependant été un peu lassée sur la fin par les accès de folie de Charly 9 qui finissent par .....
  • titiseb77 Posté le 31 Octobre 2019
    Troisième roman de Jean Teulé que je lis, j'ai apprécié cette lecture, surtout qu'elle m'a permise d'en savoir un peu plus sur l'histoire de France, domaine dans lequel, j'ai beaucoup de lacunes. Charly 9 est le surnom de Charles IX, roi de France arrivé sur le trône jeune adolescent, et qui en début de règne vit sous la régence de sa mère Catherine de Médicis, oui, mais voilà les habitudes restent et quand celle-ci conseille très vivement à son fils, alors jeune adulte, de faire massacrer en une nuit toutes les protestants, celui-ci va contre son gré, accepter de donner cet ordre stupide et voilà comment le massacre de la Saint-Barthélémy a eu lieu. Très vite, le jeune roi va sombrer dans la folie, se reprochant constamment cet épisode tragique. Il va organiser des chasses à courre à l'intérieur même du Louvre, il va se promener avec une selle sur le dos, estimant de son devoir de devoir la tester avant de la mettre sur le dos de son cheval, il va vouloir fabriquer de la fausse monnaie, espérant redonner de la richesse à son peuple qui meurt de faim, bref la folie le gagne rapidement et avec celle-ci la maladie... Troisième roman de Jean Teulé que je lis, j'ai apprécié cette lecture, surtout qu'elle m'a permise d'en savoir un peu plus sur l'histoire de France, domaine dans lequel, j'ai beaucoup de lacunes. Charly 9 est le surnom de Charles IX, roi de France arrivé sur le trône jeune adolescent, et qui en début de règne vit sous la régence de sa mère Catherine de Médicis, oui, mais voilà les habitudes restent et quand celle-ci conseille très vivement à son fils, alors jeune adulte, de faire massacrer en une nuit toutes les protestants, celui-ci va contre son gré, accepter de donner cet ordre stupide et voilà comment le massacre de la Saint-Barthélémy a eu lieu. Très vite, le jeune roi va sombrer dans la folie, se reprochant constamment cet épisode tragique. Il va organiser des chasses à courre à l'intérieur même du Louvre, il va se promener avec une selle sur le dos, estimant de son devoir de devoir la tester avant de la mettre sur le dos de son cheval, il va vouloir fabriquer de la fausse monnaie, espérant redonner de la richesse à son peuple qui meurt de faim, bref la folie le gagne rapidement et avec celle-ci la maladie arrive et le roi meurt d'une maladie étrange puisqu'il transpire du sang, a-t-il été empoissonné par sa mère ? Certains le pensent. Il ne laissera pas vraiment d'héritier et de son règne, nous ne pourrons malheureusement retenir que la tradition du muguet au premier mai, mais cette tradition arrivera-t-elle à effacer tout le sang versé ? En tout cas, merci Jean Teulé pour ce livre, qui m'en a beaucoup appris.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vroules Posté le 30 Octobre 2019
    Alors oui, Jean Teulé s'arrange parfois avec l'histoire mais cest tellement drôle... Quelle plume! Il donne envie de se renseigner sur la vraie Histoire.... savoir comment étaient ce roi, ses frères et soeurs, sa mère qui paraissent tellement déjantés dans cet ouvrage. Bref, une bonne lecture.
  • majero Posté le 16 Septembre 2019
    S'inspirant de la courte vie de Charles IX, Teulé se lâche, percute avec des scènes de folie sanguinaires, hyper visuelles, quasi des scénarios, comme la chasse au cerf dans les couloirs du Louvre. On en retient peu, qu'il a été à l'origine voir manipulé pour le massacre de la Saint Barthélemy, jaloux de son frère Henri, duc d'Anjou, préféré de sa mère Catherine de Médicis, qu'il est devenu fou sanguinaire et qu'il mourut à 27 ans, hémophile et transpirant du sang. (Wikipedia parle d'une pleurésie..)
  • bagus35 Posté le 11 Septembre 2019
    Le massacre de la St Barthélémy vu par Jean Teulé,ça vaut le détour !!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !