En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Christmas pudding

        10/18
        EAN : 9782264068828
        Code sériel : 5201
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 264
        Format : 108 x 177 mm
        Christmas pudding

        Anne DAMOUR (Traducteur)
        Date de parution : 09/11/2017
        Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants.
         Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait...
        Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants.
         Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait décalé de la société anglaise dans les années 1930.

        « C’est le meilleur du vaudeville, avec le savoir-faire britannique en plus : une légèreté cynique, le raffinement jusque dans la loufoquerie et un pragmatisme abrupt. » Virginie Bloch-Lainé, Libération

         Traduit de l'anglais par Anne Damour
         Avant-propos de Joseph Connolly
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264068828
        Code sériel : 5201
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 264
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Lecteur_75015 Posté le 27 Janvier 2018
          Roman très divertissant qui caricature l'aristocratie anglaise des années 30. Beaucoup de personnages, certains étant assez insignifiants, mais d'autres particulièrement marquants ! Le côté british fait le charme du roman même si la fin du roman est peut-être trop rapide.
        • aliasdam Posté le 31 Décembre 2017
          Angleterre, années 30. Et si on suivait un groupe de riches qui se retrouvent à la campagne pendant plusieurs semaines. Un sourire aux lèvres permanent devant ses personnages hauts en couleurs, cette écriture ironique devant ces situations loufoques et le comportement (surréaliste) de ces protagonistes. On alterne du champagne au thé, pour un moment aussi intelligent que drôle.
        • Batsheba Posté le 29 Novembre 2017
          Comment n'ai je pu jamais avoir lu encore cette auteure?? Ce livre est un petit bijou d'humour anglais, délicieux, charmant, drôle, satirique à souhait!!! Un régal!!
        • LePamplemousse Posté le 30 Mai 2015
          Nancy Mitford est issue de la grande bourgeoisie anglaise, elle connaît donc parfaitement ce milieu, et adore ridiculiser les personnages de ses romans,qu'elle décrit tous comme de parfaits incultes, des idiots patentés, des êtres oisifs et que rien n'intéressent sauf eux-mêmes. Nous allons suivre une petite bande durant quelques semaines, reclus à la campagne, en plein hiver. Leurs seules occupations sont de boire du champagne, de s'imaginer tomber amoureux et de se moquer les uns des autres. Aucun n'exerce de profession, n'a de qualification pour quoi que ce soit, et encore moins de talent. Ils n'ont qu'un seul désir, continuer à jouir de la vie sans avoir à assumer leur subsistance et sont prêt à tout pour cela,le plus souvent, il s'agit d'ailleurs d'épouser une personne aussi fortunée qu'âgée pour devenir très rapidement extrêmement riches et si possible veufs ou veuves dans la foulée. L'auteur manie le sarcasme avec brio, les dialogues sont très drôles et particulièrement intelligents, contrairement aux protagonistes qui eux, sont assez idiots et bouffis d'orgueil. Le roman est court (250 pages) et cela est exactement la taille idéale pour prendre du plaisir avec les péripéties de ces jeunes gens, un roman plus long aurait risqué d'être lassant à cause de l'abondance de... Nancy Mitford est issue de la grande bourgeoisie anglaise, elle connaît donc parfaitement ce milieu, et adore ridiculiser les personnages de ses romans,qu'elle décrit tous comme de parfaits incultes, des idiots patentés, des êtres oisifs et que rien n'intéressent sauf eux-mêmes. Nous allons suivre une petite bande durant quelques semaines, reclus à la campagne, en plein hiver. Leurs seules occupations sont de boire du champagne, de s'imaginer tomber amoureux et de se moquer les uns des autres. Aucun n'exerce de profession, n'a de qualification pour quoi que ce soit, et encore moins de talent. Ils n'ont qu'un seul désir, continuer à jouir de la vie sans avoir à assumer leur subsistance et sont prêt à tout pour cela,le plus souvent, il s'agit d'ailleurs d'épouser une personne aussi fortunée qu'âgée pour devenir très rapidement extrêmement riches et si possible veufs ou veuves dans la foulée. L'auteur manie le sarcasme avec brio, les dialogues sont très drôles et particulièrement intelligents, contrairement aux protagonistes qui eux, sont assez idiots et bouffis d'orgueil. Le roman est court (250 pages) et cela est exactement la taille idéale pour prendre du plaisir avec les péripéties de ces jeunes gens, un roman plus long aurait risqué d'être lassant à cause de l'abondance de futilités à chaque page.
          Lire la suite
          En lire moins
        • pasiondelalectura Posté le 5 Février 2015
          Nancy Mitford fut une figure de la jeunesse dorée des années folles en Angleterre, et une plume acérée et perspicace de l'aristocratie, bien plus mordante et acerbe que Vita Sackville-West. Ici nous sommes dans le cadre d'un Noël à la campagne où la belle, mais sulfureuse Amabelle Fortescue loue un cottage et reçoit du beau monde. C'est une femme pleine d'expérience qui sert de conseillère pour les plus jeunes. Tous ces gens sont très typés, très cyniques, très déjantés, le vocabulaire est très libre, jamais vulgaire, mais frôle la méchanceté. Je crois qu'il faut le lire au deuxième degré et j'ai beaucoup ri en me disant souvent que il n'y a que les anglais pour aller aussi loin dans l'autodérision.
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.