En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Highland Fling

        10/18
        EAN : 9782264065841
        Code sériel : 5103
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 108 x 177 mm
        Highland Fling

        Charlotte MOTLEY (Traducteur)
        Date de parution : 18/08/2016
        Nancy Mitford nous offre une comédie grinçante sur les us et coutumes de sa classe sociale. Un portrait tout en finesse, humour et lucidité.
        Jane Dacre, fille d’aristocrates, participe à une majestueuse garden-party dans un grand domaine écossais. L’arrivée d’Albert Gates, peintre surréaliste fantaisiste, va perturber le cours paisible et conventionnel des festivités… Paru en Angleterre en 1931, Highland Fling est le premier roman de Nancy Mitford. Avec un humour grinçant, elle y dépeint... Jane Dacre, fille d’aristocrates, participe à une majestueuse garden-party dans un grand domaine écossais. L’arrivée d’Albert Gates, peintre surréaliste fantaisiste, va perturber le cours paisible et conventionnel des festivités… Paru en Angleterre en 1931, Highland Fling est le premier roman de Nancy Mitford. Avec un humour grinçant, elle y dépeint les us et coutumes de ses contemporains aisés et insouciants en cette période de l'entre-deux-guerres.

        « Nancy Mitford est à la littérature ce que le scone est au thé. Sa prose acide et gaie mêle l’humour de P.G. Wodehouse et le snobisme de W.M. Thackeray. La reine des lettres d’Angleterre était aussi une aristocrate dont la fratrie et les salons parisiens étaient la source d’inspiration pour épingler ses pairs sans en avoir l’air. » Olivia Mauriac - Madame Figaro
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264065841
        Code sériel : 5103
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • RedPanda Posté le 5 Septembre 2018
          Nancy Mitford a le chic de croquer les relations dans l'aristocratie britannique de l'entre-deux guerres d'une façon terriblement ironique et caustique. C'est assez plaisant, de la voir décrire cet univers d'oisiveté choquant, où l'argent est dilapidé puisque "c'est plus économique" de faire ainsi. J'ai beaucoup aimé les passages où Albert s'exprime par rapport à la guerre et sur le projet des Etats-Unis d'Europe, on y retrouve les opinions de l'autrice et cela ancre encore plus le récit dans le réel... tout en lui conférant une extrême modernité.
        • solenee12 Posté le 4 Août 2017
          On sent le premier roman. Pas ma meilleure lecture de l'été mais ça reste très sympathique !
        • AnGeeErsatz Posté le 11 Février 2017
          j'ai globalement bien aimé ce roman, même si je suis restée un peu sur ma faim. Commençons par l'intrigue. Je dois avouer avoir lu le livre assez vite, non seulement parce qu'il est court, mais aussi parce que j'ai été assez rapidement prise par l'histoire. C'est agréable à lire, ça suit bien, et j'ai bien aimé le style fluide et un peu cynique de Nancy Mitford. Je ne me suis pas ennuyée et j'ai aimé découvrir les frasques et aventures des différents personnages. Néanmoins, j'ai trouvé la fin un peu brutale, un peu brève, et j'ai eu l'impression de me retrouver face à une histoire qui n'est pas achevée. Pour ce qui est des personnages, je pense que c'est le point fort du livre. Ils sont vraiment intéressants, drôles et cocasses. On sent très bien le décalage qui existe entre les Bright Young Things et les générations précédentes: les conflits sont assez fréquents dans le livre, notamment sur la question de la guerre. J'ai particulièrement aimé le personnage d'Alfred, en décalage avec le reste des personnages, et que j'ai trouvé assez drôle. Cependant, je trouve ça dommage que les personnages soient un peu trop unidimensionnels, du coup leurs réactions sont un... j'ai globalement bien aimé ce roman, même si je suis restée un peu sur ma faim. Commençons par l'intrigue. Je dois avouer avoir lu le livre assez vite, non seulement parce qu'il est court, mais aussi parce que j'ai été assez rapidement prise par l'histoire. C'est agréable à lire, ça suit bien, et j'ai bien aimé le style fluide et un peu cynique de Nancy Mitford. Je ne me suis pas ennuyée et j'ai aimé découvrir les frasques et aventures des différents personnages. Néanmoins, j'ai trouvé la fin un peu brutale, un peu brève, et j'ai eu l'impression de me retrouver face à une histoire qui n'est pas achevée. Pour ce qui est des personnages, je pense que c'est le point fort du livre. Ils sont vraiment intéressants, drôles et cocasses. On sent très bien le décalage qui existe entre les Bright Young Things et les générations précédentes: les conflits sont assez fréquents dans le livre, notamment sur la question de la guerre. J'ai particulièrement aimé le personnage d'Alfred, en décalage avec le reste des personnages, et que j'ai trouvé assez drôle. Cependant, je trouve ça dommage que les personnages soient un peu trop unidimensionnels, du coup leurs réactions sont un peu trop prévisibles. J'ai également trouvé Jane assez agaçante. Le roman aborde quelques thèmes que j'ai trouvés intéressants, comme justement le traitement de la guerre, le conflit entre générations, et l'art. Mais encore une fois, ça aurait pu être poussé un peu plus loin! On sent que ce roman était le tout premier de Nancy Mitford: il y a beaucoup de bonnes idées et une choses prometteuses, mais elles ne sont pas exploitées à fond, ce qui me laisse un peu sur ma faim. Malgré cela, j'ai bien aimé ce roman et j'ai aimé découvrir Nancy Mitford. Je pense lire un autre de ses romans à l'occasion! :)
          Lire la suite
          En lire moins
        • LePamplemousse Posté le 21 Août 2014
          Réédition d'un roman paru en 1931, Highland fling, dont le mot " fling " pourrait se traduire par "amourette" ou "passade sentimentale" est un roman caustique qui épingle un certain milieu social pendant l'entre deux guerres : celui des gens riches voire même très riches. L'auteur, étant elle-même issue de la grande bourgeoisie, connaît à fond son sujet et prend un malin plaisir à dévoiler les travers de ces hommes et de ces femmes oisifs, qui luttent désespérément contre l'ennui et recherchent uniquement le plaisir. Leurs existences sont remplies de parties de chasse, de dîners dans les meilleurs restaurants, de garden-party et autres soirées passées à jouer à des jeux de sociétés, le tout dans de luxueux appartements londoniens ou dans des châteaux en Ecosse durant les vacances. Les phrases assassines ne manquent pas dans ce court roman et la vacuité de l'existence de ces pseudo-héros n'a d'égale que l'humour de l'auteur à leur encontre. L'intrigue sentimentale du roman n'a qu'une importance toute relative, elle permet de pénétrer les pensées et sentiments de chacun des personnages, certains étant mesquins, d'autres incultes, d'autres encore totalement insignifiants ou incroyablement imbus de leur personne, mais presque aucun ne ressort grandi de cette histoire !
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com