Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266310000
Code sériel : 17970
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

La Vie, après

Collection : Évolution
Date de parution : 15/10/2020
« J’ai attendu de nous savoir solides pour reprendre la plume. J’ai alors tenté de consigner les mues, cette écume du changement, depuis la perte de tous les repères jusqu’à cet instant où le ciel se dégage, presque d’un coup. C’est là que vient la vie, après. »
Antoine Leiris a...
« J’ai attendu de nous savoir solides pour reprendre la plume. J’ai alors tenté de consigner les mues, cette écume du changement, depuis la perte de tous les repères jusqu’à cet instant où le ciel se dégage, presque d’un coup. C’est là que vient la vie, après. »
Antoine Leiris a perdu sa femme le 13 novembre 2015 au Bataclan. Vous n’aurez pas ma haine, son précédent livre, racontait les jours d’après, pour lui et son fils Melvil. Quatre ans plus tard, tous deux ont changé et grandi. Antoine Leiris n’est plus le même homme, ni le même père ; Melvil est devenu un petit garçon. C’est ce voyage que raconte La Vie, après. Celui d’un homme et de son fils qui ont poursuivi, malgré tout, leur chemin vers la vie. Un récit affectif et lumineux, qui dit combien l’écriture est source et témoin du vivant.

« Émouvant. » Elle
« Un récit rude et poignant. » Le Pélerin
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266310000
Code sériel : 17970
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

"Le journaliste livre un texte profondément touchant et universel."
E.C. / Télé Loisirs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YvonS Posté le 26 Septembre 2021
    Quatre ans après Vous n'aurez pas ma haine, Antoine Leiris reprend la plume. Dans ce texte qui va de juillet 2016 à janvier 2019, la Vie continue. Après. Il ne dit pas : après la mort d'Hélène. Il dit : Après. Et cet après est un nouveau départ, c'est aussi comment vivre avec, comment protéger Melvil, l'élever quand on est papa ET maman, en faire un enfant comme les autres autant que possible. Antoine Leiris s'échine, parfois jusqu'à l'absurde, à être le meilleur papa du monde. Il apprend, il découvre. Alors il y a la solidarité des mamans de la crèche, le déménagement indispensable, le "tri", le fameux tri auquel un jour on a tous été confrontés, le tri des affaires d'Hélène. Ce viol de l'intimité de celui qui n'est plus là. Et puis la Vie qui continue avec Melvil qui grandit, les rires qui reviennent, la découverte de "l'art" de la lessive, les maladies infantiles, le premier vrai vomi... mais aussi l'enterrement, la visite seuls entre père et fils de LA tombe, mais aussi faire découvrir à l'enfant les lieux de la jeunesse paternelle. Ça renforce les liens,... Quatre ans après Vous n'aurez pas ma haine, Antoine Leiris reprend la plume. Dans ce texte qui va de juillet 2016 à janvier 2019, la Vie continue. Après. Il ne dit pas : après la mort d'Hélène. Il dit : Après. Et cet après est un nouveau départ, c'est aussi comment vivre avec, comment protéger Melvil, l'élever quand on est papa ET maman, en faire un enfant comme les autres autant que possible. Antoine Leiris s'échine, parfois jusqu'à l'absurde, à être le meilleur papa du monde. Il apprend, il découvre. Alors il y a la solidarité des mamans de la crèche, le déménagement indispensable, le "tri", le fameux tri auquel un jour on a tous été confrontés, le tri des affaires d'Hélène. Ce viol de l'intimité de celui qui n'est plus là. Et puis la Vie qui continue avec Melvil qui grandit, les rires qui reviennent, la découverte de "l'art" de la lessive, les maladies infantiles, le premier vrai vomi... mais aussi l'enterrement, la visite seuls entre père et fils de LA tombe, mais aussi faire découvrir à l'enfant les lieux de la jeunesse paternelle. Ça renforce les liens, l'un se sent père, l'autre découvre que papa est un fils lui aussi. C'est aussi sincère, fluide et sensible. Antoine Leiris dit la difficulté de voir sa vie exposée au théâtre dans l'adaptation qui a été faite de son premier livre. Spectacle douloureux et apaisant, qui met à distance l'homme et l'auteur. On est évidemment moins bouleversé que dans le 1er récit. Mais on s'attache à ce petit bonhomme qui a 7 ans aujourd'hui, à ce père imparfait qui renaît à l'amour d'une autre femme... Un livre indispensable lui aussi, à lire immédiatement après le premier. Puisse Antoine Leiris écrire enfin cette fiction qu'il tente de mettre au jour. Elle sera sans doute semi-autobiographique... et on l'attend déjà.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nad_aime_les_livres Posté le 30 Août 2021
    La Vie, après. Fabuleux récit d'Antoine Leiris. Vous n'aurez pas ma haine m'avait retourné le ventre. Et ce seconde bouquin est tellement fort de resilience... Bref une pépite d'or! je ne mets "que" 4,5 car j'avais le spectre de vous n'aurez pas ma haine qui me tournait autour pendant ma lecture... mais lisez ce bouquin vraiment
  • yannquignon Posté le 19 Août 2021
    Après le terrible mais magnifique "Vous n'aurez pas ma haine", Antoine Leiris revient nous donner des nouvelles de son film Melvil et de sa lente reconstruction personnel. L'auteur a perdu sa femme au Bataclan le 13 novembre 2015. Quatre ans plus tard, Antoine Leiris va mieux. Son fils grandit et, malgré les doutes et les incertitudes, l'auteur apprend à être père. Il écrit les petites victoires du quotidien, les entremêle à ses souvenirs d'enfance et des moments de coup de blues. Comment faire face, seul, à la peine ? Comment élever son enfant dans le souvenir de sa mère disparu ? Comment lui faire comprendre et connaître cette femme qu'il a tant aimé ? Quels souvenirs lui transmettre ? Le temps passe, le temps fait son œuvre sur le deuil, la vie reprend son cours et ses droits et Antoine Leiris puise dans l'amour pour son fils, tout son courage et sa force pour continuer à vivre. Un livre profond et intime sur la résilience, la relation père-fils et l'amour. Bouleversant et magnifiquement écrit !
  • amelie_et_ses_lectures Posté le 22 Juin 2021
    Dans ce court récit  A.Leiris raconte la reconstruction. Dans vous n’aurez pas ma haine (chronique sur le compte) il racontait les 12 jours suivant le décès de sa femme lors des attentats du Bataclan en 2015. Cette fois il raconte 4 années de reconstruction, 4 années ou réapprendre à être un homme, un père, un fils … Tâtonner, louper, s’émouvoir, réapprendre à vivre et à aimer. 4 années d’un chemin et d’un voyage sans cesse en évolution J’ai mis un peu plus de temps à rentrer dans le récit que lors de ma lecture de Vous n’aurez pas ma haine mais j’ai finalement retrouvé l’émotion et l’humanité qui m’avait plus dans le premier récit.
  • Delphine846280 Posté le 9 Janvier 2021
    "La vie, après". C'est le récit d'Antoine Leiris et de son fils Melvil, après la mort de sa femme, et mère, tuée le soir du 13 Novembre 2015, au Bataclan. L'auteur nous raconte le deuil, la vie qui reprend le dessus pour son petit garçon, les obstacles d'avancer seul, les doutes, les essais, les échecs. Et puis, l'acceptation. En parallèle, il nous parle de son enfance, de sa famille. Il décrit sa vie avec Melvil, ce quotidien parfois lourd, parfois léger. Puis il parle toujours aussi magnifiquement d'elle, Hélène. Ce court roman est beau et poignant.
Vivez mieux avec Pocket
Inscrivez-vous à la newsletter pour découvrir des conseils qui répondent aux grandes et petites questions que chacun peut se poser.