Lisez! icon: Search engine
À Paraître
L'Âme du monde II
Juste après la fin du monde
Fabrice Midal (collection dirigée par)
Date de parution : 05/01/2023
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
7.10 €
À paraître le 05/01/2023
À Paraître

L'Âme du monde II

Juste après la fin du monde

Fabrice Midal (collection dirigée par)
Date de parution : 05/01/2023
La suite de L’Âme du monde.
Retrouvez dans ce nouveau conte initiatique la sagesse et l’émotion qui ont fait le succès de L'Âme du monde, vendu à plus d’un million d’exemplaires dans vingt pays.

Après un cataclysme...
Retrouvez dans ce nouveau conte initiatique la sagesse et l’émotion qui ont fait le succès de L'Âme du monde, vendu à plus d’un million d’exemplaires dans vingt pays.

Après un cataclysme planétaire, Natina, marche de village en village afin d’enseigner aux survivants ce qu’elle a appris des sages de l’ancien Monde :...
Retrouvez dans ce nouveau conte initiatique la sagesse et l’émotion qui ont fait le succès de L'Âme du monde, vendu à plus d’un million d’exemplaires dans vingt pays.

Après un cataclysme planétaire, Natina, marche de village en village afin d’enseigner aux survivants ce qu’elle a appris des sages de l’ancien Monde : comment vivre en évitant les erreurs qui ont conduit à la catastrophe et apprendre à vivre en harmonie avec soi-même, avec les autres et dans le respect de la nature.
Au fil de cette quête, Natina retrouvera-t-elle celui à qui elle pense secrètement et qui vient parfois la visiter dans ses rêves ?
 
 
Également chez Pocket : L’Âme du monde I, Petit traité de vie intérieure, Cœur de cristal et Méditer à cœur ouvert.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266325516
Code sériel : 18665
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
7.10 €
À paraître le 05/01/2023
EAN : 9782266325516
Code sériel : 18665
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • brinvilliers 27/06/2022
    La catastrophe attendue est arrivée. Tenzin et Natina sont séparés et ne savent lequel est en vie. Chacun va chercher l'autre et découvrir des individus qui ont survécu à la catastrophe et compris leurs erreurs et d'autres qui sont toujours dans le déni. Si demain nous subissons cette catastrophe, personne n'est prêt, c'est peut-être pour cela que ce livre touche autant.
  • KorinneC 26/11/2021
    Un bon conte initiatique mais qui, a mon goût, manque un peu de poésie, de légèreté, de romanesque. Le style froid, presque scolaire, m'a donné l'impression que tout n'était là que pour enrober le message spirituel. Message intéressant et auquel j'adhère pourtant. Bref, j'ai eu du mal à entrer en résonance avec les personnages, à m'immerger dans l'histoire. Par contre, c'est accessible au plus grand nombre, dès 12 ans jusqu'à 120. C'est peut-être l'objectif principal, finalement.
  • Arthore 29/10/2021
    Suite au développement de l’esprit de possession, de convoitise, de domination et d’avidité la Grande Catastrophe est arrivée. L’Ancien Monde a disparu, celui de l’électricité, d’Internet, des grandes villes. Des millions de personnes sont mortes. Nous retrouvons Natina et Tenzin (l’âme du monde) qui ont dans leur enfance reçu un enseignement sur les piliers universels de la sagesse. Ces deux jeunes gens, chacun de leur côté, parcourent le monde nouveau pour répondre aux questions des survivants sur le sens de l’existence, le bonheur, la justice, la sagesse. Mais hormis le désir d’éclairer leurs prochains, chacun aspire également à retrouver l’autre…. Au fur et à mesure de leurs pérégrinations, tout en convergeant l’un vers l’autre, ils vont éclairer les familles et enfants rencontrés sur le pouvoir de l’harmonie, de l’équilibre entre les hommes et les femmes, la matière et l’esprit, la science et la conscience, de l’amour de soi et des autres, de la force de la sagesse. Dans ce conte initiatique Frédéric Lenoir reprend ses thèmes de prédilection (sagesse, harmonie, équilibre, liberté, joie) partant de l’idée que repartir à zéro serait possible et à la base d’une société meilleure. Certes certains développements sont assez simples, peu poussés. Mais ce côté... Suite au développement de l’esprit de possession, de convoitise, de domination et d’avidité la Grande Catastrophe est arrivée. L’Ancien Monde a disparu, celui de l’électricité, d’Internet, des grandes villes. Des millions de personnes sont mortes. Nous retrouvons Natina et Tenzin (l’âme du monde) qui ont dans leur enfance reçu un enseignement sur les piliers universels de la sagesse. Ces deux jeunes gens, chacun de leur côté, parcourent le monde nouveau pour répondre aux questions des survivants sur le sens de l’existence, le bonheur, la justice, la sagesse. Mais hormis le désir d’éclairer leurs prochains, chacun aspire également à retrouver l’autre…. Au fur et à mesure de leurs pérégrinations, tout en convergeant l’un vers l’autre, ils vont éclairer les familles et enfants rencontrés sur le pouvoir de l’harmonie, de l’équilibre entre les hommes et les femmes, la matière et l’esprit, la science et la conscience, de l’amour de soi et des autres, de la force de la sagesse. Dans ce conte initiatique Frédéric Lenoir reprend ses thèmes de prédilection (sagesse, harmonie, équilibre, liberté, joie) partant de l’idée que repartir à zéro serait possible et à la base d’une société meilleure. Certes certains développements sont assez simples, peu poussés. Mais ce côté un peu superficiel permet de rendre la lecture très accessible. A conseiller notamment aux plus jeunes et plus largement à celles et ceux voulant une parenthèse de calme et réflexion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Salix_alba 28/06/2021
    « Juste après la fin du monde » s’apparente à un conte philosophique, voire initiatique de la fin du monde après une Grand Catastrophe de notre monde actuel. Et dont le but serait de tenir compte de nos erreurs commises, afin de permettre aux survivants de les éviter : et ainsi, tendre vers un monde sans conflit : utopique ? Bien sûr, il s’agit d’un sujet éminemment d’actualité, car la production littéraire a plutôt tendance à favoriser la dystopie dans ses nouveaux romans. Frédéric Lenoir cherche un consensus dans ses propos sans donner la priorité à telle ou telle religion, mais uniquement vers une éducation des masses. Car après tout, la meilleure arme n’est-elle pas l’éducation ! Il aborde tous les grands thèmes, afin de faire face à l’angoisse existentielle qui s’empare de l’homme moderne ; dont notamment : la foi, la solitude, la violence, le désir, la liberté, etc…Autant dire, que son cheval de bataille, l’altérité doit s’imprégner de l’apport de l’amour, la compassion et le pardon ! Et tout ceci avec pour devise : science ET conscience. On adhère ou pas à ce conte philosophique, mais pour Michel de Montaigne : « Philosopher c’est apprendre à mourir ». Et s’il est... « Juste après la fin du monde » s’apparente à un conte philosophique, voire initiatique de la fin du monde après une Grand Catastrophe de notre monde actuel. Et dont le but serait de tenir compte de nos erreurs commises, afin de permettre aux survivants de les éviter : et ainsi, tendre vers un monde sans conflit : utopique ? Bien sûr, il s’agit d’un sujet éminemment d’actualité, car la production littéraire a plutôt tendance à favoriser la dystopie dans ses nouveaux romans. Frédéric Lenoir cherche un consensus dans ses propos sans donner la priorité à telle ou telle religion, mais uniquement vers une éducation des masses. Car après tout, la meilleure arme n’est-elle pas l’éducation ! Il aborde tous les grands thèmes, afin de faire face à l’angoisse existentielle qui s’empare de l’homme moderne ; dont notamment : la foi, la solitude, la violence, le désir, la liberté, etc…Autant dire, que son cheval de bataille, l’altérité doit s’imprégner de l’apport de l’amour, la compassion et le pardon ! Et tout ceci avec pour devise : science ET conscience. On adhère ou pas à ce conte philosophique, mais pour Michel de Montaigne : « Philosopher c’est apprendre à mourir ». Et s’il est bien agréable, de fuir l’entropie actuelle, attention à ne pas se fourvoyer dans un conte de fées. Certes je ne dois pas être trop critique, laissons la place à l’ataraxie pour certains ; la quête d’une société idéale, nul besoin de l’obligation de réussir : mais déjà d’essayer de la créer. En somme : « Trois usages du corps qui jubile : l’amitié, les femmes et les livres » Michel Onfray. Merci aux éditions du NiL ainsi qu’à Lecteurs.com pour la découverte de cet écrivain.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Skipx 28/05/2021
    Natina et Tenzin nous dévoilent les préceptes philosophiques qu’ils ont reçus adolescents, de sept sages de l’Ancien Monde. Chacun enseigne et transmet aux survivants ce qu’ils ont reçus: comment vivre en harmonie avec soi-même, avec les autres et avec la nature. Chaque chapitre approfondi une idée qui fait réfléchir le lecteur sur sa vision et sa relation au monde.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.