Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266243483
Code sériel : 15718
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

L'Héritier des Beaulieu

Date de parution : 07/01/2016

C’est l’été au domaine des Carrouges, un vaste manoir biscornu, prétentieux et sinistre. Les Beaulieu y cohabitent depuis des lustres, descendants d’une longue lignée et porteurs de vilains secrets.
Barthélemy, le fils aîné, la cinquantaine flamboyante mais sans héritier, est le patron redouté de l’imprimerie familiale qu’il fait prospérer seul d’une...

C’est l’été au domaine des Carrouges, un vaste manoir biscornu, prétentieux et sinistre. Les Beaulieu y cohabitent depuis des lustres, descendants d’une longue lignée et porteurs de vilains secrets.
Barthélemy, le fils aîné, la cinquantaine flamboyante mais sans héritier, est le patron redouté de l’imprimerie familiale qu’il fait prospérer seul d’une main de maître. Et bientôt sa mère, qui ne l’a jamais aimé, tente de lui imposer son unique neveu pour la succession, faisant ainsi naître de dangereuses tensions et de douloureuses questions. L’heure du bilan a sonné…

« Un roman superbe. » Le Courrier indépendant

« Un beau roman sur la filiation et la transmission. » L’Est Éclair
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266243483
Code sériel : 15718
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un roman superbe. » Le Courrier Indépendant
« Un beau roman sur la filiation et la transmission. » L'Est-éclair
« On a beau connaître la recette, on se ressert volontiers de ce plat confectionné autour de Barthélémy, ou plutôt Barth pour faire plus chic, un flamboyant quinquagénaire qui mène son petit monde à la baguette. » L'Éclair
« Une sympathique histoire à rebondissements, comme d'habitude. » 24 Heures Lausanne (Suisse)
« L'air de rien, elle a conquis un public essentiellement féminin avec des histoires bien tricotées, une plume vive et une plongée dans des univers de la société contemporaine finement observés. » La République des Pyrénées

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • karine68700 Posté le 30 Janvier 2020
    J'ai d'abord eu un peu de mal à lire ce livre, mais il mérite qu'on s'y intéresse. beaucoup de personnages dans cette famille. mais petit à petit l'histoire devient intéressante. Françoise Bourdin nous fais voyager dans une nouvelle histoire de famille et de ses drames. c'est une richissime famille d'imprimeur cela depuis 3 générations. à sa tête actuellement, Bart fils d'Octave et Irène. il a également deux frères dont un qui est déjà décédé et deux sœur. sa mère n'a jamais aimé Bart et c'est toujours montrer méchante envers lui. Aujourd'hui Bart est considérer, un peu, comme le tyran. son frère qui est décédé avait un enfant d'une vingtaine d'années, Stéphane. la mère de Stéphane décida un jour de l'emmener au Carrouge où vivait tout le reste de la famille. Elle n'arrivais plus à gérer Stéphane qui se droguait, buvait et ne travaillais pas. Bart prie l'enfant en main à sa manière, il réussi à faire de lui, un homme acceptable, qui ne se drogue plus et à le faire travailler dans le groupe familial. Barth n'avais jamais eu d'enfant avec sa femme car il était stérile. il y 2 ans Bart avait vécu une incroyable histoire d'amour avec une autre... J'ai d'abord eu un peu de mal à lire ce livre, mais il mérite qu'on s'y intéresse. beaucoup de personnages dans cette famille. mais petit à petit l'histoire devient intéressante. Françoise Bourdin nous fais voyager dans une nouvelle histoire de famille et de ses drames. c'est une richissime famille d'imprimeur cela depuis 3 générations. à sa tête actuellement, Bart fils d'Octave et Irène. il a également deux frères dont un qui est déjà décédé et deux sœur. sa mère n'a jamais aimé Bart et c'est toujours montrer méchante envers lui. Aujourd'hui Bart est considérer, un peu, comme le tyran. son frère qui est décédé avait un enfant d'une vingtaine d'années, Stéphane. la mère de Stéphane décida un jour de l'emmener au Carrouge où vivait tout le reste de la famille. Elle n'arrivais plus à gérer Stéphane qui se droguait, buvait et ne travaillais pas. Bart prie l'enfant en main à sa manière, il réussi à faire de lui, un homme acceptable, qui ne se drogue plus et à le faire travailler dans le groupe familial. Barth n'avais jamais eu d'enfant avec sa femme car il était stérile. il y 2 ans Bart avait vécu une incroyable histoire d'amour avec une autre femme, Nicki. maintenant encore il l'aime, mais elle était tombée enceinte quand il était ensemble, elle lui avait dit que c'était son enfant, donc pour lui elle l'avait trompé. il y avait également Simon le paysagiste de leur domaine. il s'occupait de tout et entretenait une solide amitié avec Bart. Simon s'entendis également très bien avec Stéphane à qui, il raconta une histoire qu'il avait gardé secret. un jour il avait entendu Irène et sa belle-fille (femme de Bart) avoir une conversation houleuse, où Irène parlais de la stérilité de sa belle fille et non de Bart. depuis le début, tout le monde avait menti à bart pour qu'il ne rejette pas sa femme. Bart l'appris le jour où Simon était en train de mourir. à ce moment tout ce chamboula, et il comprit qu'il avait perdu 15 ans de sa vie, la femme de sa vie mais également son enfant. Il réussira finalement à tout reconquérir et à mettre à mal sa mère, divorcée de son ex-femme et retrouva Nicky et son bébé. mais il trouva également en stéphane le futur PDG ! j'ai finalement beaucoup aimé ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 17 Mai 2019
    Agréable roman de Françoise Bourdin. On se laisse facilement amporté par ce roman de famille.
  • Thierrydiegolea Posté le 31 Octobre 2018
    « Dallas, ton univers impitoyaable » Non, non, non ; ce n’est pas une énième saison de cette série devenue culte. Mais, ça y ressemble fortement. L’héritage est bien souvent un sujet de discorde dans de nombreuses familles. Il semblerait que Françoise Bourdin l’ait bien compris car il est devenu un thème récurent dans plusieurs de ses romans. Passion, mensonges, trahisons manipulations font un mélange détonnant au sein de cette nouvelle famille les Beaulieu, riche imprimeurs depuis plus de deux siècles. Les thèmes cités plus haut, imbriqués les uns aux autres permettent de tenir le lecteur en haleine d'un bout à l'autre du roman et l'amène peu à peu à découvrir le terrible secret qui plane au sein se cette famille après de multiples rebondissements. Voici un formidable roman sur la filiation et la transmission. Nous entrons dans un petit univers conventionnel, bourgeois détestable, dans un vaste et sinistre manoir de Carrouges, où la famille vit en tribu. Tous les personnages suscitent de l’intérêt. Cependant , j’ai adoré Barthélémy et sa mère Hélène.ils sont diaboliques. Vous adorerez les détester. Barth, le fils aîné la cinquantaine est un homme d’affaires accompli, un mari résigné, un fils... « Dallas, ton univers impitoyaable » Non, non, non ; ce n’est pas une énième saison de cette série devenue culte. Mais, ça y ressemble fortement. L’héritage est bien souvent un sujet de discorde dans de nombreuses familles. Il semblerait que Françoise Bourdin l’ait bien compris car il est devenu un thème récurent dans plusieurs de ses romans. Passion, mensonges, trahisons manipulations font un mélange détonnant au sein de cette nouvelle famille les Beaulieu, riche imprimeurs depuis plus de deux siècles. Les thèmes cités plus haut, imbriqués les uns aux autres permettent de tenir le lecteur en haleine d'un bout à l'autre du roman et l'amène peu à peu à découvrir le terrible secret qui plane au sein se cette famille après de multiples rebondissements. Voici un formidable roman sur la filiation et la transmission. Nous entrons dans un petit univers conventionnel, bourgeois détestable, dans un vaste et sinistre manoir de Carrouges, où la famille vit en tribu. Tous les personnages suscitent de l’intérêt. Cependant , j’ai adoré Barthélémy et sa mère Hélène.ils sont diaboliques. Vous adorerez les détester. Barth, le fils aîné la cinquantaine est un homme d’affaires accompli, un mari résigné, un fils mal aimé. L’imprimerie est devenue son domaine exclusif, réservé et absolu, sa seule raison de vivre. Il dirige son affaire avec poigne. Il est redouté par ses employés et par tous les membres de la famille. Il peut se montrer agressif, insolent. On le compare à un rapace, un félin. Il veut régenter tout le monde. Le seul hic, il n’a pas de fils. Hélène quand à elle n’a pas dit son dernier mot. L’entente avec son fils Barth est loin d’être cordiale. Tous les deux se détestent au plus haut point. Rien ne va plus, quand La matriarche n’hésite pas lui mettre des bâtons dans les roues pour tenter de lui imposer son petit fils Stéphane, (le fils de Victor, son enfant disparu) comme pâle successeur. Barth, Franklin Fabienne, Delphine, frère et sœur veulent préserver leurs propres intérêts.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hillel Posté le 7 Août 2017
    Voici mon deuxième roman de Françoise Bourdin. On y retrouve ses ingrédients favoris: la grande famille, un domaine, des réussites professionnelles, et des vies amoureuses tumultueuses chargées de secrets... Mais là en prime on a un héros imbuvable, un quasi anti-héros . Un homme aussi antipathique, égocentrique qu'autoritaire qui remet en place tout le monde et le fait là où ça fait bien mal. Barth, ou Barthélémy, "comme le massacre" (ce qu'il se plait à dire) porte ce roman. A lui seul on a le fils mal aimé, l'amant, le patron autoritaire, l'homme d'affaire impitoyable, le grand frère qui se mêle de tous, le pire gendre imaginable et le mari si facilement détestable. Et finalement, tout le monde l'admire, l'aime ou le redoute. C'est un personnage charismatique à souhait, difficile de faire plus charismatique d'ailleurs. Dans son monde tout s'emmêle le jour où arrive un neveu improbable, le fils de son frère disparu. Pour lui qui n'a pas eu d'enfant, touché par une stérilité dont il ne fait aucune gloire, tout est remis en question lorsque sa mère lui met dans les pattes ce jeune homme de 20 ans qui est en train de gâcher sa vie dans la drogue. La... Voici mon deuxième roman de Françoise Bourdin. On y retrouve ses ingrédients favoris: la grande famille, un domaine, des réussites professionnelles, et des vies amoureuses tumultueuses chargées de secrets... Mais là en prime on a un héros imbuvable, un quasi anti-héros . Un homme aussi antipathique, égocentrique qu'autoritaire qui remet en place tout le monde et le fait là où ça fait bien mal. Barth, ou Barthélémy, "comme le massacre" (ce qu'il se plait à dire) porte ce roman. A lui seul on a le fils mal aimé, l'amant, le patron autoritaire, l'homme d'affaire impitoyable, le grand frère qui se mêle de tous, le pire gendre imaginable et le mari si facilement détestable. Et finalement, tout le monde l'admire, l'aime ou le redoute. C'est un personnage charismatique à souhait, difficile de faire plus charismatique d'ailleurs. Dans son monde tout s'emmêle le jour où arrive un neveu improbable, le fils de son frère disparu. Pour lui qui n'a pas eu d'enfant, touché par une stérilité dont il ne fait aucune gloire, tout est remis en question lorsque sa mère lui met dans les pattes ce jeune homme de 20 ans qui est en train de gâcher sa vie dans la drogue. La confrontation de ces deux hommes est assez intense et riche en répliques cinglantes. Pour les répliques bien cassantes vous aurez là l'embarras du choix du début à la fin du livre. Mais comme tout bon roman de Françoise Bourdin, les héros ont le coeur tendre, sont romantiques et se laissent facilement entraînés par des romances compliquées. le tout dans l'univers de l'imprimerie. Elle nous embarque dans le ronronnement des machines et de l'atelier centenaire, celui qui a imprimé Flaubert et a su s'adapter aux nouveaux produits. Un univers de l'entreprise de haut nom très bien décrit dans une Normandie paisible. Au final, une lecture très agréable, une romance avec du piquant, le piquant des histoires de familles, de leurs lourds secrets avec des personnages toujours très attachants. J'aurai peut être aimé que dans ce décor l'auteur développe la personnalité de Stéphane, son lien avec son oncle et évoque davantage son enfance, ses parents... Mais après tout il y en avait essentiellement pour Barth, le centre de ce roman ! Un Barth exécrable que l'on apprend à aimer au fil des pages. Bref un récit assez sympa, une romance douce amère toujours portée par un style soigné et un univers dense.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 27 Juin 2017
    Le roman me rappelle un peu BM Blues où un jeune homme pommé reprenait sa vie en main grâce à un industriel au caractère bien trempé (pour ne pas dire détestable) qui lui donnait sa chance.J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire car le personnage central (l'industriel au caractère détestable) est vraiment antipathique et son entourage n'attire pas plus la sympathie des lecteurs. Et puis au fur et à mesure que le récit avance, on se rend compte que tout n'est pas si simple et que l'homme arrogant, exigeant et froid a peut-être des circonstances atténuantes et certainement des faiblesses qui le rendent plus humain donnent envie de s'intéresser à son sort.Comme dans la plupart des romans de Françoise Bourdin, il y a une maison de famille au centre de l'histoire, mais ici elle apparaît plus comme une nasse qui les retient prisonniers que comme un refuge pour ses habitants qui se supportent à peine les uns les autres.L'héritier des Beaulieu reprend la plupart des ingrédients des romans de Françoise Bourdin, mais l'atmosphère délétère le fait sortir du lot et ne m'a pas empêché de passer un bon moment.
Toute l'actualité de Françoise Bourdin
Entrez dans les coulisses de ses romans et découvrez, en avant-première, ses prochaines parutions.