Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266167598
Code sériel : 13179
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Petit traité sur l'immensité du monde

Collection : Aventure Humaine
Date de parution : 17/01/2008

Sylvain Tesson parcourt le monde. Dans les steppes d’Asie centrale, au Tibet, dans les forêts françaises ou à Paris, il marche, chevauche, escalade, bivouaque dans un arbre ou sous un pont, construit des cabanes.
Cet amoureux des reliefs poursuit le merveilleux et l’enchantement. Dans nos sociétés de communication, il en appelle...

Sylvain Tesson parcourt le monde. Dans les steppes d’Asie centrale, au Tibet, dans les forêts françaises ou à Paris, il marche, chevauche, escalade, bivouaque dans un arbre ou sous un pont, construit des cabanes.
Cet amoureux des reliefs poursuit le merveilleux et l’enchantement. Dans nos sociétés de communication, il en appelle à un nouveau nomadisme, à un vagabondage joyeux.
Ce Petit traité sur l’immensité du monde est un précis de désobéissance naturaliste, une philosophie de poche buissonnière, un récit romantique contre l’ordre établi.

« Texte aussi court que remarquable. » Émilie Grangeray – M, Le magazine du Monde

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266167598
Code sériel : 13179
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Texte aussi court que remarquable, et qui, prenons les paris, figurera bientôt dans toutes les bibliothèques des amoureux du voyage aventureux. »

Émilie Grangeray ? Le Monde 2

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DONZEL Posté le 29 Octobre 2021
    Sylvain Tesson le vaillant explorateur d'horizons lointains dont il nous rapproche en nous en entriuvrant les portes qu'il décrit à souhait, nous communique au gré de ses descriptions complètes somptueusement imagées l'envie de le suivre de suivre son exemple Avec lui l'on redécouvre les valeurs intérieures primordiales du silence à faire en soi même pour se rendre réceptif à toutes ces beautés inconnues Silence intégral vibrant d'intensités des immensités parcourues, voici de lui et grâce à lui un appel à prendre en compte Un poète un précurseur surtout
  • saphoo Posté le 20 Octobre 2021
    Un genre de lecture qui change de l'ordinaire, qui fait du bien et nous demande juste un peu de temps pour savourer chaque récit. J'aime beaucoup ce style de livre on prend ce que l'on veut bien, on garde le meilleur et si les miettes ne vous plaisent guère et bien il reste encore les moineaux pour les picorer. C'est un recueil qui nous invite à réfléchir mais sans prise de tête, juste se laisser aller et se porter vers cette immensité qui nous entoure et qu'on ne prend plus le temps d'observer, d'écouter. Dans son grand silence, elle a pourtant beaucoup à nous dire, mais l'Homme se fait sourd, égoïste et inconscient. C'est bien dommage et presque trop tard, le monde s'en va, et l'immensité ne sera plus qu'un grand désastre. Parcourir le monde à pied, permet à ces grands marcheurs de mieux constater ce tout, nous le conter pour éveiller les consciences. Peut être dans un futur très lointain ou sur une autre galaxie, ce petit recueil fera rêver plus d'un. Le temps d'une lecture, il m'a apaisée autant qu'inquiétée. Un grain de poésie au fil des pages, m'a également permis de me constater une fois encore... Un genre de lecture qui change de l'ordinaire, qui fait du bien et nous demande juste un peu de temps pour savourer chaque récit. J'aime beaucoup ce style de livre on prend ce que l'on veut bien, on garde le meilleur et si les miettes ne vous plaisent guère et bien il reste encore les moineaux pour les picorer. C'est un recueil qui nous invite à réfléchir mais sans prise de tête, juste se laisser aller et se porter vers cette immensité qui nous entoure et qu'on ne prend plus le temps d'observer, d'écouter. Dans son grand silence, elle a pourtant beaucoup à nous dire, mais l'Homme se fait sourd, égoïste et inconscient. C'est bien dommage et presque trop tard, le monde s'en va, et l'immensité ne sera plus qu'un grand désastre. Parcourir le monde à pied, permet à ces grands marcheurs de mieux constater ce tout, nous le conter pour éveiller les consciences. Peut être dans un futur très lointain ou sur une autre galaxie, ce petit recueil fera rêver plus d'un. Le temps d'une lecture, il m'a apaisée autant qu'inquiétée. Un grain de poésie au fil des pages, m'a également permis de me constater une fois encore les marcheurs au long cours sont des poètes nés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gruizzli Posté le 18 Octobre 2021
    Le terme Philosophie est ici dans un sens plus personnel, philosophie de vie, que dans le sens large de la philosophie en général, même si tout est lié. Cet ouvrage est vraiment un traité, il expose la vision de l'auteur et sa conception du monde, sans dire qu'il est le seul dans le vrai. D'ailleurs sa philosophie repose sur des principes qui ne sont pas, par natures, applicables à l'ensemble de l'humanité. Bref, que nous raconte donc en si peu de pages (et en écrivant très gros) Sylvain Tesson ? Eh bien sa philosophie de vie et de voyages, mais pas seulement. L'auteur est un type qui aime voyager, mais à pied, par ses propres moyens, seul ou accompagné, mais jamais par les mêmes personnes, et qui vadrouille au gré du monde sans se soucier de le changer ou de s'y inscrire. Il veut juste le voir, le toucher du doigt. Ce qui, il faut bien l'avouer, laisse rêveur. J'ai beaucoup aimé la façon de vivre qu'expose Sylvain Tesson dans son livre, avec tout ce que cela comporte comme avantages et comme défauts. Il fait à la fois rêver et réfléchir, sur cette vie qu'empruntent des personnes, qui se décident à ne... Le terme Philosophie est ici dans un sens plus personnel, philosophie de vie, que dans le sens large de la philosophie en général, même si tout est lié. Cet ouvrage est vraiment un traité, il expose la vision de l'auteur et sa conception du monde, sans dire qu'il est le seul dans le vrai. D'ailleurs sa philosophie repose sur des principes qui ne sont pas, par natures, applicables à l'ensemble de l'humanité. Bref, que nous raconte donc en si peu de pages (et en écrivant très gros) Sylvain Tesson ? Eh bien sa philosophie de vie et de voyages, mais pas seulement. L'auteur est un type qui aime voyager, mais à pied, par ses propres moyens, seul ou accompagné, mais jamais par les mêmes personnes, et qui vadrouille au gré du monde sans se soucier de le changer ou de s'y inscrire. Il veut juste le voir, le toucher du doigt. Ce qui, il faut bien l'avouer, laisse rêveur. J'ai beaucoup aimé la façon de vivre qu'expose Sylvain Tesson dans son livre, avec tout ce que cela comporte comme avantages et comme défauts. Il fait à la fois rêver et réfléchir, sur cette vie qu'empruntent des personnes, qui se décident à ne suivre qu'eux-mêmes et rester en dehors de tout le temps. C'est un style qu'il faut apprécier et pouvoir supporter aussi. Ce que j'ai apprécié en outre, c'est que l'auteur truffe son récit de citations et de références. Si toutes ne me sont pas connues, elles m'ont données envie de lire des livres (à commencer par Thoreau). C'est un récit qui ouvre sur plusieurs choses. Mais avant tout, c'est une invitation à la réflexion, à se poser des questions. Pas seulement sur nous, sur les autres, sur nos façons d'être, d'agir, de vivre, de penser. Comment conçoit-on le monde, et comment le voit-on ? Et l'auteur nous invite aussi à comprendre sa façon de voir tout ce qui l'entoure. Une vision rafraîchissante et dépaysante. Je ne cache pas que le livre est vite lu, peut-être trop vite d'ailleurs, et qu'il n'est qu'une introduction à tout ça. L'auteur développe en plusieurs chapitres des anecdotes de ses voyages et des théories philosophiques. Rien n'est vraiment développé, c'est un traité rapide, un petit traité comme dit son titre. Je ne cache pas non plus que la prise de position de l'auteur est radicale, mais on n'est pas obligé de s'y conformer. Chacun reste libre de ses choix, mais il est bon parfois de savoir qu'un autre existe. J'avoue que j'ai bien aimé ce traité rapide et simple, qui m'éclaire sur une race de personne, et un avis peu conventionnel. C'est assez rare de nos jours une personne vantant l'égoïsme et le voyage seul, l'absence de communication et de diffusion. On voyage pour soi, et c'est tout, sans le diffuser ensuite autour, bien que l'auteur dit prendre des notes. C'est aussi un traité sur le monde, sur une vision du monde, qui tend à lui rendre son immensité perdue par la technologie. Une vision de notre planète qui n'est pas la plus répandue. Un sympathique petit traité, que je conseille.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laurent_A Posté le 22 Juillet 2021
    J'aime bien Sylvain Tesson, j'aime ses recueils de nouvelles qui tantôt sont d'amères critiques de la modernité, tantôt la défendent aussi en en montrant les aspects positifs. Son histoire personnelle et ses voyages sont un vrai dépaysement, il écrit admirablement bien avec un vocabulaire riche sans être trop littéraire. Avec cet ouvrage on a tout d'abord une critique amère de notre époque moderne et de son allure qui nous entraîne malgré nous à 100 à l'heure dans son labyrinthe de complexité sans fin, et on aurait presque envie de partager l'enthousiasme de l'auteur pour ce retour à la Terre qu'il prône, vers une vie plus simple et plus naturelle, façon "Petite maison dans la prairie" en ne vivant que de l'essentiel, oui, mais... Personnellement, après avoir bien apprécié une bonne moitié de ce petit livre, je me suis essoufflé à le suivre dans ses pérégrinations, plus d'envie de lire car le partage de ses valeurs ne me convenait plus, je passe sous silence ses escalades nocturnes de monuments, et ses escapades dans la Nature au fins fonds des forêts du continent russe ou sur les bords du lac Baïkal, ses impressions ne peuvent émouvoir que lui car on ne s'y... J'aime bien Sylvain Tesson, j'aime ses recueils de nouvelles qui tantôt sont d'amères critiques de la modernité, tantôt la défendent aussi en en montrant les aspects positifs. Son histoire personnelle et ses voyages sont un vrai dépaysement, il écrit admirablement bien avec un vocabulaire riche sans être trop littéraire. Avec cet ouvrage on a tout d'abord une critique amère de notre époque moderne et de son allure qui nous entraîne malgré nous à 100 à l'heure dans son labyrinthe de complexité sans fin, et on aurait presque envie de partager l'enthousiasme de l'auteur pour ce retour à la Terre qu'il prône, vers une vie plus simple et plus naturelle, façon "Petite maison dans la prairie" en ne vivant que de l'essentiel, oui, mais... Personnellement, après avoir bien apprécié une bonne moitié de ce petit livre, je me suis essoufflé à le suivre dans ses pérégrinations, plus d'envie de lire car le partage de ses valeurs ne me convenait plus, je passe sous silence ses escalades nocturnes de monuments, et ses escapades dans la Nature au fins fonds des forêts du continent russe ou sur les bords du lac Baïkal, ses impressions ne peuvent émouvoir que lui car on ne s'y identifie pas : en tout cas, pour ma part c'est impossible, je n'ai jamais vécu cela et cela ne m'attire pas de retourner à l'âge des cabanes en pleine forêt (enfin ça me plaisait quand j'avais 8 ans, mais j'ai grandi depuis), par ailleurs j'émets quelques doutes - ou plutôt quelques réserves - sur l'authenticité des valeurs qui sont véhiculées dans ces pages : Monsieur Tesson aime et apprécie aussi la modernité et la vie citadine lorsqu'il s'agit de faire la promotion de ses œuvres et de ses chroniques radio sur les plateaux télé ou dans les foires littéraires de France et de Navarre, par ailleurs, qu'adviendrait-il si tout le monde décidait du jour au lendemain de s'exiler au fins fonds des forêts pour se nourrir de chasse et de pêche ? Je ne suis pas sûr que cela serait une solution intéressante pour l'Humanité...Alors, j'aurais préféré un livre plus nuancé sur les valeurs qui sont celles de son auteur. Le progrès a ses revers, certes, mais il aussi du bon et ce n'est pas en prônant une involution et un retour aux valeurs primaires qui excluent aussi en grande partie la vie de l'esprit et la solidarité sociale et sociétale par les valeurs de survie et de contemplation béate que l'on arrivera à améliorer l'existant. Pour finir, j'ai malgré tout bien aimé ce petit livre, il comporte beaucoup de passages très justes et remarquables sur la beauté du monde, les affres de la modernité, le nomadisme y est décrit et brillamment analysé, incluant le voyage du ''wanderer'' et son état d'esprit aussi, le passage sur la géographie est remarquable de justesse sur cette science humaine, les valeurs de la marche à pieds tout comme celle du déplacement à cheval sont brillamment exposées... Tout cela m'a impressionné agréablement, et ce livre étant avant tout un livre contemplatif, il n'a pas manqué de m'intéresser en ce sens, mais je n'adhère simplement pas aux valeurs exposées dans la deuxième moitié du livre, pour les voir érigées comme l'a fait son auteur, en nouvelles habitudes de vie en vue d'un renouveau salvateur au plan individuel, et encore moins au plan collectif.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manika Posté le 23 Juin 2021
    Partir à la découverte du monde hors des sentiers battus est ce que nous propose Sylvain Tesson dans ce petit traité. L'occasion pour lui de partager ses voyages mais aussi ses réflexions sur le monde. C'est du Tesson, et là tout est dit. Une grande précision de langage, des descriptifs de grands espaces clairs et détaillés et des réflexions plus intimes sur le monde et ce qu'il en pense, en passant par la notion de temps et de notre perception. C'est une fois de plus un beau voyage érudit mais moins autocentré que les derniers que j'ai lu de cet auteur. Un beau voyage écouté avec délice pendant le confinement !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.