Lisez! icon: Search engine
C'est le coeur qui lâche en dernier
Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 17/08/2017
Éditeurs :
Robert Laffont

C'est le coeur qui lâche en dernier

Michèle Albaret-Maatsch (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 17/08/2017

Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate.
Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux...

Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate.
Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur...

Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate.
Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »
Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221192092
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 1 x 215 mm
EAN : 9782221192092
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Paroxetine 22/11/2022
    Margaret Atwood sait mettre le doigt sur les travers de notre époque dans ce récit conçu comme une poupée russe. Et l’on découvre que ce qui ressemble à une utopie idyllique est pervertie par la cupidité de certains. L’occasion encore une fois pour l’auteur de démontrer que la pire des vilenies se cache sous des dehors charmants...
  • BibliSerrieres 28/07/2022
    Un chouette roman dans lequel les personnages évoluent dans un monde où la société tel que nous la connaissons s'est écroulée. Une belle idée de ce que l'homme est capable de reconstruire... J'ai vraiment beaucoup accroché avec l'intrigue, les personnages sont attachant et Margaret Atwood va vraiment au bout de son idée ! Seul petit bémol pour la traduction qui rend la lecture moins fluide qu'on le voudrait.
  • castelsophie42 10/07/2022
    J’ai regardé La Servante écarlate et j’avoue humblement ne pas l’avoir lue. La découverte de cette série a été un véritable choc pour moi provoquant moultes émotions. Je pense qu’on ne peut pas rester indifférent et qu’on ne sort pas indemne de la Servante écarlate. J’ai donc souhaité lire C’est le cœur qui lâche en dernier et découvrir Margaret Atwood en tant qu’auteur. Et je n’ai pas été déçue. En effet, elle nous livre ici une dystopie carcérale avec au menu, trafic d’organes, fabrication de poupées sexuelles, et j’en passe. Madame Atwood ne nous épargne pas. Elle nous jette sans vergogne dans les affres de la misère humaine. Elle dénonce dans ce livre l’absurdité d’un système orwellien.
  • Cacha 16/05/2022
    Un couple s'enfuit en voiture à travers le chaos. Par l'intermédiaire d'une publicité à la télévision, il leur est fait une proposition alléchante à laquelle ils ne peuvent pas résister. Évidemment, au début, tout nouveau tout beau mais ils s'aperçoivent vite du cynisme de l'entreprise. Comment réussiront ils à s'en sortir, tout en gardant certains avantages ?... Ce roman est un condensé de notre monde actuel, ce à quoi excelle l'autrice. C'est aussi une histoire d'amour (et de sexe). Les protagonistes ne sont pas très sympathiques, en particulier la femme et ils ont tendance à se laisser porter par les évènements. Le rôle du frère n'apporte rien au récit, à mon avis et le rappel des axiomes de la grand-mère est lassant à la fin. L'intérêt réside principalement dans la comparaison que l'on peut faire avec certains personnages célèbres et cyniques de notre époque.
  • thburdet 19/03/2022
    (Lu en VO) Ce livre est pour moi le 1er contact avec l'œuvre de Margaret Atwood. Bien que je sache de loin ce dont il s'agit, je n'ai absolument pas suivi l'adaptation télévisée de La Servante Écarlate. Le pitch du présent livre était alléchant mais quelques critiques moyennes auraient déjà dû me mettre la puce (du canard) à l'oreille... j'ai en effet trouvé que ça ne cassait pas 3 pattes à ce cher palmipède ! Cette histoire de déclassement social d'un couple qui mène à leur enfermement quasi sectaire ne m'a pas paru d'une folle originalité, les personnages ne m'ont pas inspiré d'émotion particulière (ce ne sera pas le 1er roman à s'intéresser à la "white trash" américaine) et le style de l'auteur ne m'a pas non plus transporté. Bref pas une lecture désagréable mais rien de mémorable pour moi.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.