En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        C'est le coeur qui lâche en dernier

        Robert Laffont
        EAN : 9782221192092
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 450
        Format : 1 x 215 mm
        C'est le coeur qui lâche en dernier

        Michéle ALBARET-MAATSCH (Traducteur)
        Collection : Pavillons
        Date de parution : 17/08/2017

        Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate.
        Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur...

        Le nouveau chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, l’auteure de La Servante écarlate.
        Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre.
        À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’oeuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »
        Avec C’est le coeur qui lâche en dernier, Margaret Atwood nous livre un roman aussi hilarant qu’inquiétant, une implacable satire de nos vices et travers qui nous enferment dans de viles obsessions quand le monde entier est en passe de disparaître.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221192092
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 450
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • bilodoh Posté le 22 Mars 2018
          Margaret Atwood reçoit enfin les honneurs qu’elle mérite, mais un succès qui est passé par le grand écran, et ce dernier roman fera sans doute aussi l’objet d’une adaptation cinématographique. Dans des États-Unis imaginaires ravagés par l’effondrement économique, une compagnie a créé des enclaves protégées où pourront vivre des couples choisis. Ils seront bien nourris et bien logés, mais devront suivre scrupuleusement les règles. Et pour que le tout coûte moins cher, ils devront passer la moitié de leur vie en prison, à coup d’un mois sur deux. Un système parfait où chacun a sa place et doit être heureux entouré de toutes les commodités modernes. Jusqu’au grain de sable dans l’engrenage… Ce que j’aime dans les romans d’Atwood, en plus de ses personnages féminins forts, c’est sa préoccupation pour l’organisation de la société. On peut y voir s’opposer la liberté et la sécurité et même se demander si le bonheur est bien dans une douche chaude et des serviettes moelleuses… Ce que j’apprécie aussi dans ses livres, c’est qu’il ne s’agit pas juste de bons et de méchants : on peut être bon et être le méchant de quelqu’un d’autre et on peut être le méchant tout en faisant... Margaret Atwood reçoit enfin les honneurs qu’elle mérite, mais un succès qui est passé par le grand écran, et ce dernier roman fera sans doute aussi l’objet d’une adaptation cinématographique. Dans des États-Unis imaginaires ravagés par l’effondrement économique, une compagnie a créé des enclaves protégées où pourront vivre des couples choisis. Ils seront bien nourris et bien logés, mais devront suivre scrupuleusement les règles. Et pour que le tout coûte moins cher, ils devront passer la moitié de leur vie en prison, à coup d’un mois sur deux. Un système parfait où chacun a sa place et doit être heureux entouré de toutes les commodités modernes. Jusqu’au grain de sable dans l’engrenage… Ce que j’aime dans les romans d’Atwood, en plus de ses personnages féminins forts, c’est sa préoccupation pour l’organisation de la société. On peut y voir s’opposer la liberté et la sécurité et même se demander si le bonheur est bien dans une douche chaude et des serviettes moelleuses… Ce que j’apprécie aussi dans ses livres, c’est qu’il ne s’agit pas juste de bons et de méchants : on peut être bon et être le méchant de quelqu’un d’autre et on peut être le méchant tout en faisant tout son possible pour être bon. Et les personnes qui en viennent à contourner les règles ne le font pas nécessairement parce qu’elles ont de plus grandes vertus… Et bien sûr, la question qu’on peut toujours se poser : et vous, et moi, qu’aurions-nous fait à sa place?…
          Lire la suite
          En lire moins
        • missparker18 Posté le 13 Mars 2018
          L'atmosphère du livre est assez étrange et parfois m'a mise mal à l'aise. On se retrouve dans une société très formatée où il n'existerait pas de délinquance, mais à quel prix. Ce que j'ai aimé dans ce livre c'est qu'il fait beaucoup réfléchir sur la société en générale et ses défaillances. Par contre, j'ai eu des moments où j'ai un peu décrochée dans le livre, l'histoire de Stan et Charmaine en elle-même paraît exagérée malgré la fiction.
        • Candice9 Posté le 4 Mars 2018
          J'ai beaucoup apprécié cette dystopie parfois déjantée. Je le conseille à ceux qui aiment l'auteur.
        • Eden06 Posté le 21 Février 2018
          La servante écarlate reste mon roman préféré de cette auteure mais avec ce nouveau roman Margaret Atwood n’a pas perdu de sa verve et de sa créativité et nous prouve qu’elle reste la reine du roman dystopique. Critique sur les dérives de la société et le contrôle des individus, éclairage sur le sens de la liberté dans un monde où sévit le tout sécuritaire. Le futur dont nous parle Margaret Atwood dans ce roman n’est finalement pas si loin.
        • Docpoulpe Posté le 26 Janvier 2018
          Stan et Charmaine se retrouvent à la rue quand la crise économique leur a fait perdre leurs boulots. Ils vivent dans leur voiture et grâce au peu d'argent que Charmaine gagne dans un bar sordide. Un jour, ils postulent pour le programme Consilience : ils ont un travail et une maison. Mais un mois sur deux. Un mois sur deux, ils sont prisonniers, logé et nourris. Le bonheur après la misère. Pendant que Stan et Charmaine sont en prison, un autre couple occupe la maison. Un jour, Stan découvre un billet "je suis affamée de toi, Jasmine". Il tombe follement amoureux et fait tout pour retrouver celle qui habite chez lui quand il n'y est pas.
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.